Mon Allociné
Sueurs froides
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
note moyenne
4,3 6548 notes dont 384 critiques
50% 192 critiques 30% 116 critiques 10% 38 critiques 5% 21 critiques 3% 13 critiques 1% 2 critiques

384 critiques spectateurs

Trier par
Critiques les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Par les membres ayant fait le plus de critiques
  • Par les membres ayant le plus d'abonnés
Extremagic

Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 185 critiques

3,5Bien • Publiée le 31/01/2016

Pourquoi tout le monde ment à propos de ce film ? Ce n'est ni le meilleur film d'Hitchcock alors encore moins un des plus grands films de tous les temps. Il n'en reste pas moins que c'est très bien et que ça change un peu de ce que fait le réalisateur... enfin je veux dire qu'on a des variations autour du thème mais ça reste très hitchcockien, faut pas s'attendre à autre chose. Depuis le temps que j'entends parler de ce film je m'attendais à quelque chose d'énorme. Je me souviens avoir vu des scènes de-ci de-là mais rien de bien concret. Je dirais que l'image que j'avais du film avant de le voir restera la même en sortant. C'est avant tout son ambiance qui m'a plu, on a de l'étrange du mystère, simplement voilà que le dernier acte vient tout désamorcé. De un parce qu'il est extrêmement prévisible, de deux parce qu'il répond à l'intrigue, alors que justement il aurait été beaucoup plus... intriguant qu'il n'y ait que l'obsession du personnage confronté à lui-même et à ses peurs. Bon je ne vais pas m'amuser à refaire le film mais si d'un point de vue formel c'est assez fort (invention du trans-trav, effets de montage, mise-en-scène, etc.) pareil au niveau de la réflexion qui est menée, j'adore la manière qu'a Hitchcock dans ce film de laisser des indices à travers des motifs (évidemment ici c'est la spirale qui marque mais il y en a d'autres) même si souvent c'est beaucoup trop appuyé. Sinon le troisième acte est ennuyeux et prévisible mais c'est surtout la fin qui est abusive, vraiment quel twist bidon ! On a donc un film plus mystérieux parce que le personnage principal est dans la position passive du spectateur jusqu'au dernier tiers, plus dans la veine d'un North by Northwest simplement beaucoup plus intimiste. J'ai aussi beaucoup apprécié l'aspect visuel avec ce restaurant tout en rouge. Et si je comprends pourquoi il s'agit d'un classique il faut quand même se rendre à l'évidence qu'il est légèrement surestimé mais très appréciable avant son dernier acte tellement prévisible.

Nicolas G.

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 6 critiques

4,5Excellent • Publiée le 23/01/2016

C est du grand cinéma et du très grand Hitchcock. Il métrise tellement bien le thriller qu'il peut en faire ceux qu'il veut; ainsi dans sueurs froides, Hitchcock multiplie les incères et les tromperies pour nous offrir son meilleurs film

Kloden

Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 888 critiques

3,5Bien • Publiée le 06/01/2016

Après avoir lu quelques papiers plutôt convaincants au sujet de ce classique d'Hitchcock, il apparaît que mon léger scepticisme devant le film relevait plus de ma propre culpabilité que de celle de Vertigo, dont j'avais loupé quelques-uns des embranchements psychologiques et symboliques d'où émergent une belle richesse d'écriture. Si le suspense est quasi-nul, ou n'est plutôt qu'un alibi rapidement délaissé, c'est que la raison d'être profonde de Vertigo se trouve dans une peinture réflexive et assez dure du narcissisme amoureux, de l'amour fantoche d'un homme qui se concentre sur l'image d'une femme à travers laquelle il se cherche lui-même du regard. Si sur le coup, je n'ai clairement pas été réceptif, une deuxième vision me réconciliera probablement avec ce Hitchcock, qui demeure aujourd'hui encore d'une belle originalité visuelle, dans sa VistaVision dont l'image riche mais trouble fait l'effet d'un mensonge joli mais irritant. Un classique qui tient toujours la route.

Top of the World

Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 112 critiques

5,0Chef-d'oeuvre • Publiée le 05/01/2016

Fascinant. Si je ne devais choisir qu'un adjectif pour qualifier cet authentique chef-d'oeuvre, ce serait celui-là. Pur objet de fascination, en effet, que ce "Vertigo" qui s'apparente tout d'abord à un très grand film d'atmosphère. La synergie entre toutes ses composantes esthétiques (photographie aux couleurs flamboyantes et irréelles, cadrages et travellings à se damner, découpage à la précision affolante, partition de Bernard Herrmann obsédante par son caractère tour à tour menaçant et romantique) crée un climat unique, entre lyrisme et onirisme, une sensation de rêve éveillé qui permet au spectateur, au fil des minutes et des rebondissements, de pénétrer un peu plus le film, jusqu'à l'habiter complètement. "Vertigo", c'est aussi une histoire d'amour (Spoiler: rendue impossible par l'appât du gain, le souvenir de Madeleine ou tout simplement la fatalité - voir le terrible "deux ex machina" final) entre deux acteurs au sommet de leur art: James Stewart, habité par son rôle, époustouflant dans ses nuances de jeu, et Kim Novak, pur bloc de présence, irradiante de mystère et de sensualité mêlés, aussi sublime que sublimement filmée. Impossible cependant d'épuiser en une critique la richesse d'un tel film, à la fois inquiétant, envoûtant et bouleversant (notamment à travers le personnage, secondaire mais magnifique, incarné par Barbara Bel Geddes). D'une intensité inégalable, émaillé de scènes absolument monstrueuses (le cauchemar de Scottie, le célèbre baiser suivant la "transformation" de Judy), le film, comme toutes les œuvres majeures, nous laisse sidéré, hagard, exténué devant tant de beauté. Grandiose !

MemoryCard64

Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 299 critiques

4,5Excellent • Publiée le 06/11/2015

Hitchcock disait que "les femmes sont comme le suspense. Plus elles éveillent l'imagination, plus elles suscitent d'émotions". Et Vertigo, c'est exactement ça. J'ai vu plusieurs films du réalisateur que j'ai aimé pour leur qualités cinématographiques mais qui m'ont souvent déçu dans leur construction de la tension, je trouve que le britannique donne souvent trop de cartes aux spectateurs dès le départ. Ce n'est pas du tout le cas pour ce film. On établit que le héros a la peur du vide, et on attend de voir quand cela va revenir dans le scénario. On établit qu'il doit suivre les agissements suspects de la femme d'un ami, et on attend de voir ce qu'il va apprendre. C'est tout. Et ça marche : on se retrouve comme Scottie à échafauder des théories de plus en plus sordides pour expliquer ce qu'il découvre, ce qui fait que le long-métrage garde deux niveaux de lecture jusqu'à la grande révélation. Et après ce moment là, ce n'est pas fini. Sur le moment je trouvais cela dommage de ne pas mettre le twist à la toute fin, mais après avoir réfléchi à la structure narrative l'explication aurait alourdit la scène, alors qu'il s'agit d'un moment intense où les personnages agissent instinctivement. De plus, cela installe un autre type d'attente, intéressant malgré quelques longueurs. Outre le suspens, il y a un travail d'ambiance remarquable. A l'instar de Psychose ou des Oiseaux, il y a quelque chose de pesant dans l'atmosphère. On sentirait presque une menace invisible peser sur Scottie, et quelques scènes contribuent à cette idée, comme la scène dans la forêt ou bien encore la séquence du rêve qui est aussi étonnante que dérangeante. L'ouverture joue d'ailleurs très bien son rôle à ce niveau là, la superbe musique de Bernard Herrmann mettant instinctivement le spectateur sur ses gardes. Vertigo possède une gestion du suspens selon moi plus efficace que d'habitude, couplée à la virtuosité de Hitchcock pour manipuler une caméra (en particulier pour ses travellings). Le personnage de James Stewart, reprenant son ton cynique de Fenêtre sur cour, captive le spectateur et poursuit une Kim Novak plus mystérieuse que jamais.

Mad Gump 10

Suivre son activité 50 abonnés Lire ses 599 critiques

4,5Excellent • Publiée le 28/10/2015

Franchement avant d'avoir vu ce film, je ne m'attendais pas à ce qu'il soit à ce point sombre et glauque. De ce que j'ai pu voir d'Hitchcock c'est mon préféré : l'ambiance est vraiment froide et morbide, le scénario est vraiment très bien ficelé, empruntant divers chemins et trompant à plusieurs reprises son spectateur, les acteurs sont excellents (mention bien sûr au duo James Stewart/Kim Novak), la réalisation est maitrisée et novatrice (on parle du premier film à avoir utilisé le travelling compensé, qui consiste à reculer la caméra tout en zoomant), et même si quelques effets visuels prennent un petit coup de vieux, ça reste plus que correct, surtout pour l'époque. Les personnages sont vraiment très réussis : Hitchcock s'intéresse cette fois-ci à leur psychologie (avec Psychose ça doit être un de ses films les plus réussis au niveau psychologique) mais ne néglige ni le suspens, ni la tension, surtout présente dans l'incroyable fin. Voilà, c'est un film vraiment incroyable dans la filmographie de son réalisateur, peut-être son plus abouti.

Lucas C.

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 107 critiques

3,5Bien • Publiée le 30/09/2015

Malgré une super tournure scénaristique certains partie pris dans le jeux des acteurs me laisse perplexes.

Paris Texas

Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 736 critiques

4,5Excellent • Publiée le 04/08/2015

Un film sublime et intriquant construit en trompe l’œil dans lequel Hitchcock propose un malicieux jeu de de miroirs et s’amuse à brouiller les pistes, grâce en autre à la composition troublante de Kim Novak, et à la partition envoûtante de Bernard Hermann. En gros culte.

bruno E.

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 636 critiques

4,0Très bien • Publiée le 01/08/2015

quelques ficelles de scénario trop facile par moment, mais reste un bon suspens sur un bon rythme. pas le meilleur d'Alfred Hitchcock mais prenant tout de même.

Bernard Bllaise Posso

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 4 critiques

5,0Chef-d'oeuvre • Publiée le 07/06/2015

Chef d'oeuvre absolu. Quelle impertinence, que de plans savants (zoom contrarié - pour l'effet de vertige imités depuis) par le grand cinéaste. Quelle vertigineuse extravagance ! Quel délire mélancolique. C'est si beau, si terrible, si terriblement humain (impuissance comprise) qu'on passera même sur l'énigme (en est-ce une car tout nous est dévoilé à mi-film ?) pour ne retenir que le poème glacial et presque impartial (malgré nous) qui pousse ce film au panthéon des plus belles oeuvres jamais réalisées ....

Les meilleurs films de tous les temps

  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse