Sueurs froides
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • DVD, VOD
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   4,3 pour 5 916 notes dont 357 critiques  | 
  • 187 critiques     53%
  • 103 critiques     29%
  • 29 critiques     8%
  • 22 critiques     6%
  • 12 critiques     3%
  • 2 critiques     1%

357 critiques spectateurs

Trier par 
Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
skell93

8 abonnés | Lire ses 192 critiques |

  4 - Très bien

Sueurs froides est un autre très grand film du maître du suspense, le scénario est cohérent, un James Stewart fabuleux comme à son habitude et un suspense qui nous tient en haleine tout au long du film. On peut qualifier ce film de thriller romantique car c'est une histoire sombre combinée à une histoire d'amour et c'est vraiment réussie. Bref, un bijou dans la filmographie de Hitchcock.

Grouchy

44 abonnés | Lire ses 959 critiques |

  5 - Chef d'oeuvre

C'est la première fois que Hitchcock insère dans un de ses films des images proches du style expérimental. Pour Vertigo il n y a pas d'action ni d'ennemi physique en particulier, mais le véritable adversaire est bien de l'ordre psychologique, l'esprit tourmenté du héros qui le mène à douter de lui-même. Si l'on suit Stewart dans son enquête et sa rencontre avec Novak, on devient assez méfiant de son comportement lorsqu'il force une jeune femme à prendre l'apparence de celle qu'il aimait. Cette obsession est appuyée par le rêve du héros, par les filtres de couleurs et animations psychédéliques, et l'éclairage verdâtre de la chambre d'hôtel. Vertigo est vraisemblablement un film romantique torturé ; l'idylle semble s'imposer de manière précipitée, et la relation du héros avec la nouvelle femme n'a plus rien de glamour, le mal à l'aise s'installant. Jusqu'à un final quasi perturbant, qui nous laisse bouche bée. La musique de Herrmann est toujours fidèle au style du cinéaste, mêlant romantisme et suspense grâce à ses superbes instrumentalisations. En somme toute, un très grand film de Hitchcock, probablement un de ses meilleurs, l'un où il a réussi à se diversifier, sans laisser de grande place à une enquête policière et donner la plus belle aux personnages.


Wingnut7

9 abonnés | Lire ses 259 critiques |

  4.5 - Excellent

Il y a dans la mise en scène de A. Hitchcock une précision hors-pair. Tout comme son scénario à twists est surprenant. Quand il veut surprendre, il ne s’embarrasse pas du suspense qui permet au spectateur de voir arriver le twist. Il relance l'histoire avant de tirer sur la corde d'un scénario ficelé trop mince au premier abord. Mais il tente, il innove en tout point. Le travelling compensé bien évidemment, le twist scénaristique et le rôle qu'il donne aux femmes. Même si le film était résumé qu'à son travelling compensé, il possède bien d'autres qualités au final qui en font un film qui compte, avec une bonne histoire qui captive avec tout l'humour qu'on lui connaît et avoir J. Stewart en tête d'affiche, lui permet de jouer sur plusieurs registres avec un seul rôle et de rendre le film plus complet qu'un simple film à suspense hitchcockien.

Thibault M.

0 abonné | Lire ses 21 critiques |

  4 - Très bien

“Sueurs froides” est l’un des meilleurs films d’Alfred Hitchcock dans la mesure où il s’agit d’une des rares réalisations qui tendent vers une “esthétique du suspense”. Les ellipses du générique annoncent déjà les vertiges du héros et du spectateur, et tout le film est construit sur cette vision déséquilibrée des événements. Même si cet esthétisme est inégal dans le film, on ne peut que s’emerveiller devant cette grande originalité cinématographique : on ne sait que penser de la femme suivie, est-elle folle ? est-elle possédée ? Est-ce John Fergusson qui est fou du fait de son vertige ? Est-ce cette femme qui mène en bateau le héros ? Et toutes ces questions sont alors justement insérées dans une "mise en scène de l'incertitude", à travers les hallucinations du héros, les images d'art révélées par les tableaux et les fleurs, les lieux étranges où la femme va : d'un vertige "de scénario", Hitchcock a réussi à reconstituer un vertige "cinématographique". Le vertige “médical” du héros devient alors le vertige “policier” de l’affaire. Jusqu’aux révélations, l’illusion est presque parfaite, et le spectateur a déjà usé des dizaines d’hypothèses, toutes insuffisantes évidemment. En accompagnement de ce scénario bien pensé, et de cette réalisation de maître, on applaudit également la très belle prestation de James Stewart, parfait dans le rôle du détective déboussolé, mais qui n'a pas perdu son intelligence et ses soupçons. Après, on regrettera que certains éléments du scénario aient été un peu “expédiés” en fin du film, comme la révélation intérieure de Lucy, bien avant le retour en haut du clocher. Il aurait été plus pertinent de concentrer l’essentiel des révélations en haut du clocher. De plus, la chute finale de Lucy est un peu rapide. Mais au final, on a le sentiment d’avoir assisté à un excellent film à suspense, que seul Alfred Hitchcock pouvait réaliser.

Tom J.

0 abonné | Lire ses 65 critiques |

  3 - Pas mal

Vertigo est un véritable puzzle, et en faire la critique est un exercice compliqué: ce qui me dérange, c'est que globalement j'ai aimé le film, mais d'un autre côté je lui trouve énormément de défauts. Premièrement, la première partie du film (la première heure et demie) est handicapée par de nombreuses longueurs. On s'ennuie ferme, et si le nom de Hitchcock n'avait pas été rattaché au projet, j'aurais surement arrêté de le voir. Deuxièmement, la seconde partie à finalement transformé la sympathie que j'avais pour le héros en une aversion incroyableSpoiler :, cela étant dû à son incapacité à se remettre du meurtre de la femme qu'il aimait et de son égoïsme effarant au travers de sa relation avec Judy qu'il transforme littéralement en une autre femme, comme une poupée, lui refusant d'être qui elle est vraiment. Bref, pour un héros gentleman et compréhensif, il faudra chercher ailleurs. Troisièmement, certaines portes ouvertes par le réalisateur ne se referment pasSpoiler :; par exemple, qu'en est-il de la disparition soudaine de la femme à l'hôtel? Nous n'avons aucune explications. Ce qui, finalement, sauve le film, c'est sa conclusion brutale et pleine de tension, menée avec brio par l'équipe de tournage. PS: Pourquoi ne pas avoir tout simplement gardé le titre original Vertigo, où Le Vertige, je trouve que cela irait bien mieux. D'un côté "Sueurs Froides" me donne l'idée d'un thriller/film d'horreur, alors qu'on en est loin. Et "Le Vertige", en plus d'être simple et efficace, est également bien plus éloquent: après tout, ne "tombons"-nous pas amoureux?

Béatrice G.

14 abonnés | Lire ses 380 critiques |

  3 - Pas mal

Un chef d'oeuvre du maître d'après beaucoup et qui pourtant m'a assez déçue. L'intrigue est beaucoup moins machiavélique que ce qu'on voudrait nous faire croire (on peut deviner assez tôt le dénouement), mais le plus gros problème c'est le rythme: que c'est long! Plus d'une fois j'ai cru que je n'irais pas jusqu'au boût, heureusement que la fin est plutôt satisfaisante, parce que sinon je pense que je l'aurais eu mauvaise. Bon après il faut relativiser, ça reste du Hitchcock et il démontre une fois de plus qu'il sait faire un film: la réalisation, la mise en scène, les effets, même la musique témoignent de la maîtrise du monsieur; et encore une fois niveau acteurs on a du lourd; mais bon c'est long.

sixnezboy

0 abonné | Lire ses 13 critiques |

  5 - Chef d'oeuvre

Chef-d'œuvre ! Impossible de dire autre chose . Ce film est un chef-d'œuvre !

Docteur Jivago

58 abonnés | Lire ses 866 critiques |

  4.5 - Excellent

Alors qu’il est à l’apogée de sa carrière et vivant une des périodes les plus créatives de sa longue vie de cinéaste, Alfred Hitchcock nous livre « Vertigo », une de ses films les plus audacieux, intriguant et fascinant. L’intrigue complexe nous fait suivre John, un policier de San Francisco, qui quitte la police après que l’introduction dans laquelle on voit son vertige l’empêcher de sauver un de ses collègue pour devenir détective. Un vieil ami l’engage pour suivre sa femme Madeleine, blonde et froide, obsédée par l’une de ses ancêtres, morte noyée au XIXème siècle, puis plusieurs rebondissements viendront compléter une histoire fascinante, captivante et dotée de péripéties inattendu et réussi. L’atmosphère est à la fois sombre, glaçante, mystérieuse et malsaine notamment entre John et Madeleine. Entre amour, manipulation, mystère ou déstabilisation, c’est une grande réussite de la part d’Hitchcock qui nous livre un film brillant, original et parfois terrifiant. C’est un film dur émotionnellement et complexe par son intrigue. La mise en scène d’Hitchcock est parfaite, il use d’effets de style, de zoom avant/travelling arrière (pour montrer le vertige) et d’autres trouvailles techniques assez bien réussi et novateur. Il bénéficie aussi d’une excellente et envoutante bande originale composé par Bernard Hermann et d’images technicolor sublime. Un très grand film, dérangeant, romantique, mystérieux et fascinant.

LaCinéphile1630

0 abonné | Lire ses 9 critiques |

  4 - Très bien

Je commence à comprendre pourquoi on surnomme Hitchcock le maître du suspense en me repassant en boucle Psychose. Cela dit en ayant vus Sueurs froides je me suis demandée où était le suspense, j'ai trouvée que le film était merveilleux, cela dit assez difficile à suivre à certains moments... Beaucoup moins basé sur le suspense que dans Psychose où Fenêtre sur cours, c'est un film assez angoissant, avec des acteurs merveilleux ! Kim Novak devant jouer deux femmes, et un James Stewart qu'on a du mal à cerné. Cela dit je reste un peu sur ma fin, même si j'ai trouvé le film excellent, ce n'est cela dit pas un chef d'oeuvre.

Valcancun

6 abonnés | Lire ses 401 critiques |

  2.5 - Moyen

Si je dois juger "Vertigo" avec le regard de mon époque, je dirais que ce classique d'Alfred Hitchcock est un quasi-nanar! Thriller décousu, bourré d'incohérences, aux relents fantastiques grotesques ; romance invraisemblable, entre 2 héros stéréotypés aux réactions souvent incompréhensibles, à la fin ridiculement abrupte... Ce serait toutefois oublier que "Vertigo" fut tourné en 1958, à une époque où les codes scénaristiques étaient fort différents, et où l'assistance technologique n'avait rien de comparable. Or Hitchcock dévoile ici des trésors de mise en scène et un savoir-faire presque unique dans la réalisation de films de genre. J'ai lu qu'il avait notamment inventé à cette occasion la technique du zoom-travelling arrière pour signifier l'acrophobie de James Stewart. Un film difficile à noter, donc, adapté d'une nouvelle de Boileau-Narcejac, qui s'appuie sur la beauté de Kim Novak et sur un twist assez prévisible ; en tous cas, j'ai beaucoup de mal à suivre tous ceux qui parlent de chef d'œuvre...

Précédente Suivante

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Vidéos liées à ce film
Sueurs froides Bande-annonce (3) VO
Sueurs froides Bande-annonce (3) VO

1 950 vues

7 vidéos liées à ce film
Playlists
7 vidéos
20 ans après : Qu'a dit le cinéma du génocide rwandais ?
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #8 - 5 courts métrages à déguster
4 vidéos
Les 5 vidéos qu'il fallait voir cette semaine
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné