Notez des films
Mon AlloCiné
    Box-office US : Le Seigneur triple la mise !
    5 janv. 2004 à 11:45

    "Le Seigneur des Anneaux : le retour du roi" vire en tête du box-office américain pour la troisième semaine consécutive et approche de la barre des 300 millions de dollars de recettes en seulement dix-neuf jours !

    Le Seigneur des anneaux : le retour du roi impérial. Au cours d'un week-end où, fait rare outre-atlantique, aucune nouveauté n'était à signaler, le dernier volet de la saga de Peter Jackson n'a eu aucun mal à s'emparer de la tête du box-office américain pour la troisième semaine consécutive avec 30,8* millions de dollars de recettes. Le long-métrage totalise 292 millions en dix-neuf jours, soit 31 de plus que Le Seigneur des anneaux : les deux tours à la même période. C'est dire la performance établie par la superproduction New Line Cinema, qui est dorénavant quasi-assurée d'être le plus rentable des trois volets de la saga, Le Seigneur des anneaux : la communauté de l'anneau ne culminant "qu'à" 340 millions.

    Deux comédies sur le podium

    Sur la seconde marche du podium, Steve Martin et la comédie Treize à la douzaine enregistrent 21,8* millions de dollars de recettes supplémentaires, avec un cumul dépassant les 86 millions en deux semaines d'exploitation. Le tiercé de tête est complété par une autre comédie, Tout peut arriver, portée par Jack Nicholson et Diane Keaton et qui engrange 12,5* millions de dollars de recettes pour un total de 81,6 en quatre semaines à l'affiche.

    A noter le tir groupé composé du drame Retour à Cold Mountain, du film de science-fiction Paycheck, du Sourire de Mona Lisa, de Peter Pan et du Dernier samouraï, tous les cinq regroupés entre 7,4* et 12,5* millions de dollars de recettes. La comédie Calendar girls enregistre enfin 4,5* millions de dollars de recettes, après avoir vu son nombre d'écran passer, succès oblige, de 45 à... 745, soit la troisième meilleure moyenne par salle du week-end !

    Clément Cuyer avec The Hollywood Reporter

    *Les chiffres mentionnés dans l'article sont des estimations, publiées dimanche soir par la société spécialisée Exhibitor Relations.
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Box-office US 2003 : le bilan
    • Box-office US : un Anneau pour Noël
    • Box-office US : un roi pour les gouverner tous
    • Box-office US : Jack Nicholson au sommet
    • Box-office US : le samouraï au sommet
    • Box-office US : les fantômes à l'honneur
    • Un box-office US très chapeauté
    • Box-office US : l'Elfe à l'assaut !
    • Box-office US : un carton sans révolution
    • Box-office US : "Scary movie 3" à nouveau au top
    • Box-office US : le carton "Scary movie 3"
    Commentaires
    • tarass
      "La naissance du projetC'est en 1994 que l'idée vient à Peter Jackson d'adapter Le Seigneur des anneaux, la communauté de l'anneau. Un pari osé qu'il défend bec et ongles : après avoir refusé l'offre de Miramax qui voulait en faire un seul et unique film, le réalisateur présente son projet à la maison de production Fine Line et au distributeur New Line. En leur dévoilant un petit film en images de synthèse basé sur la trilogie, il parvient à les convaincre du potentiel d'un tel défi. C'est le début d'une grande aventure. Deux projets avortés...A en croire l'acteur Christopher Lee, Peter Jackson n'est pas le seul à avoir voulu porter la trilogie de J.R.R. Tolkien sur grand écran. Le chanteur Sting et le metteur en scène John Boorman auraient en effet été un temps intéressés par l'aventure. " le probleme du SDA n'était pas son potentiel, mais sa faisabilité. PJ a du être trés convaincant auprés de new line pour qu'il acceptent le financement. Seul la visualisation d'une bataille entierement numérique a permis de convaincre les investisseurs.C'est la production New Line qui a avancé le budget du film. Mais sur ce point là, il y a eu des déconvenues, car de 180 millions de dollars prévus initialement, le budget est passé à 270 millions de dollars au final (ce qui représente tout de même 1,62 milliard de francs !!). voila ce que j'ai pu glané à gauche et à droite.
    • richard_63
      Ben justement, Spielberg et Lucas ne se sont jamais battus pour l'adapter, car ils l'ont toujours considéré comme inadaptable ! Ce n'est pas 1 mais 3 films en simultanés qui ont été mis en chantier ! New Line a mis son avenir financier en jeu sur ce projet. Il est facile de dire maintenant que ça allait forcément marcher. Si c'était si évident que çela, pourquoi aucune major n'a accepté de financer le projet, hormis New Line ? Ce n'est pas parce que le livre est populaire que le film va fonctionner, Dune a été la plus grosse vente de livre de fantasy(ou SF fantasy si vous préférez) derrière Le Seigneur au 20 ème siècle. Cela n'a pas empêché l'adaptation de se payer un bide monumental...
    • larsirion
      Non, mais vous rigolez ???? Quels risques??? Tous les réalisateurs se battent depuis des années pour le réaliser (Lucas, Spielberg...) c'est (ou plutôt c'était puisque maintenant détroné par les Harry Poter) le plus vendu au monde...plus de 50 millions d'exemplaires... en plus, il a été livre du siècle... dans les pays anglo saxons, ça a la popularité d'un "3 mousquetaires"... voire plus... y sont où les risques? NB: et je suis absolument pas du film... donc... :hap:
    • Oppi
      C'est en gros de la remontée de risque... Pardon, j'ai écrit une annerie... Ce serait plutôt que les distributeurs nationaux préachetent le film, obtenant l'exclusivite de distribution sur leur territoire (et c'est normal !) plus un pourcentage des recettes globales. L'avantage pour Newline étant évidemment, que les distributeurs nationaux sont doublement motivés et ont encore plus de raisons de bien distribuer le film...
    • walter.hill
      mé tout le monde mérite le moindre sous sur ces films-là.
    • Oppi
      Sauf erreur ces 'co-producteurs' sont aussi les distributeurs nationaux des principaux marchés. C'est en gros de la remontée de risque... :)
    • tarass
      http://www.imdb.com/title/tt01... Company credits for Lord of the Rings: The Return of the King, The (2003) Production CompaniesNew Line Cinema [us]The Saul Zaentz Company [us] (licensor) (d/b/a Tolkien Enterprises)WingNut Films [nz]DistributorsA-Film Distribution [nl]Alliance Atlantis Communications [ca] (Canada)Aurum Producciones S.A. [es] (Spain)Cinergia Ltd. [ua] (Ukraine)Karo Premiere [ru] (Russia)Medusa Distribuzione [it]Metropolitan Filmexport [fr] (France)New Line Cinema [us]Svensk Filmindustri (SF) AB [se]Warner Bros. GmbH [de] (Germany)Warner Bros. [ar] (Argentina)Special EffectsEYETECH Optics [ca]Weta Digital Ltd. [nz]Other CompaniesAFM Lighting Ltd. [gb] lighting rental facility
    • minime
      il parait que new line a externaliser a mort pour limiter les risques alors qui aujourd'hui se partage les recettes?
    • tarass
      Les société ayant refusées de financer le projet doivent se mordre les doigts jusqu'aux coudes. Eheh vive J.R.R Tolkien et Peter Jackson
    • potzo
      effectivement 339 pour les 2 tours et 313 pour la comunauté dans tous les cas, ca reste impressionnant
    • comoro
      J'ai decelé une petite erreur concernant les chiffres. En effet c'est "les deux tours" et non pas "la communauté de l'anneau" qui a atteint 340M de dollars au box-office outre-atlantique. Mais bon ce n'est pas si grave.
    Voir les commentaires
    Back to Top