Notez des films
Mon AlloCiné
    Décès du comédien Richard Pryor
    11 déc. 2005 à 05:55
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Richard Pryor, l'un des plus grands comédiens noirs-américains vu dans "Superman III" et "Les Nuits de Harlem" et co-scénariste du "Shérif est en prison", est décédé ce samedi 10 décembre des suites d'un arrêt cardiaque.

    Il était un modèle pour Eddie Murphy ou Chris Rock, voire un "géant", un "innovateur" pour Spike Lee... Richard Pryor, l'un des plus célèbres comiques noirs-américains, a succombé à 65 ans à un arrêt cardiaque ce samedi 10 décembre, dans un hôpital d'Encino en Californie. "J'ai essayé de le ranimer, a expliqué à la chaîne CNN sa veuve Jennifer Pryor, je lui ai fait un massage cardiaque et ça n'a pas marché. Ils ont continué à l'hôpital et il ne s'est pas réveillé. (...) Il était un tel combattant, il avait vécu plus de neuf vies, il plaisantait en disant qu'il allait enterrer tout le monde. Nous venions juste de fêter son 65e anniversaire le 1er décembre".

    Né le 1er décembre 1940 à Peoria, dans l'Illinois, Richard Pryor vit une enfance tumultueuse et débute sa carrière sur les planches des cabarets américains et canadiens, gagnant peu à peu la reconnaissance du public grâce à un humour mordant qui n'épargne pas la communauté noire et fait fi des convenances : il crée notamment le personnage de "Supernègre". Son passage au cinéma se fait en 1967 avec The Busy body de William Castle, une comédie également interprétée par Robert Ryan et Sid Caesar. Six ans plus tard, il co-signe avec Mel Brooks le scénario du Shérif est en prison qui lui vaut le prix de la Guilde des auteurs américains et de l'académie américaine de l'humour.

    Une vie émaillée de succès et de problèmes de santé

    Ses succès à l'écran, il les connaît aux côtés de son fidèle complice Gene Wilder, à qui il donne la réplique dans Transamerica Express (1976), Faut s'faire la malle (1980), Pas nous, pas nous (1989) ou encore Another you (1991). A l'affiche de Blue collar (1978) et Les Muppets, ça c'est du cinéma (1979), Richard Pryor se fait également remarquer en se demandant Comment claquer un million de dollars par jour (1985) pour Walter Hill, en se retrouvant confronté à Superman dans le troisième volet de ses aventures (id.) et en réalisant Jo Jo dancer, your life is calling, inspiré de certains épisodes de sa vie tumultueuse.

    Victime de très graves brûlures occasionnées par l'explosion d'un cocktail de drogues à base de cocaïne et affaibli par une sclérose en plaques diagnostiquée en 1986, le comédien se voit contraint de réduire ses activités. En 1989, Eddie Murphy tient à lui rendre hommage en l'engageant sur son film Les Nuits de Harlem. Depuis, il avait subi un triple pontage coronarien en 1991 et était apparu à l'écran pour la dernière fois en 1997 en fauteuil roulant dans le Lost highway de David Lynch.

    Guillaume Martin avec AFP
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • Thomas33170
      RIP Mr Pryor.
    • beuhlette
      C'est une bien triste nouvelle... il a bercé une partie de mon enfance avec ses comédies. Je ne savais pas qu'il était malade, je pensais simplement qu'il était passé à autre chose... c'est malheureusement bien le cas maintenant. Adieu Mr Pryor[img]http://www.les-smileys.com/smi...[/img]
    • gees
      Un grand a tiré sa révérence...Cela faisait longtemps qu'il était malade, affaibli par sa sclérose en plaque et ses nombreux abus (il revenait de loin). Sa mort n'en reste pas moins une triste nouvelle. Il possédait le même don que Gene Wilder, celui de nous faire rire, de nous faire pleurer, de nous émouvoir de par son jeu recherché. Au-délà des grimaces, du 'slap-stick comedy' et du comique de situation, il était capable de laisser transparaître des émotions des plus subtiles par le biais d'un simple regard.Au revoir, Richard. Tu nous manqueras.
    • clopi
      c'était en parti lui qui a influençé Jamel... Ciao l'Artiste :cry:
    • cg67000
      :hello: Ciao Monsieur Pryor :saint: "Pas nous, pas nous" restera pour moi un des grands moments de cinéma comique digne d'un oscar. :jap:
    • FiGHT CLuB
      :( :( :( :(
    • YanHik
      Respect :jap:
    • Van_Krill
      [quote]je me rappelle aussi d'un film ou il héritait de 33 millions de dollars mais pour les avoir il devait claqué 3 millions de dollars en 3 mois.[/quote] En fait, il héritait de 300 millions à condition de réussir à claquer 30 millions en 30 jours (d'où le titre VF : "comment claquer un million de dollar par jour ?"). Et justement, je revoyais ce film là il y a quelques jours à peine ! Avec beaucoup de plaisir d'ailleurs. Il y tenait la vedette avec John Candy, lui aussi malheureusement défunt. RIP Richard.
    • AMCHI
      Merde alors, en voilà une triste nouvelle :sweat: , je l'aimais bien cet acteur, il jouait dans surtout dans des comédies, en duo avec Gene Wilder et aussi dans Superman 3, je me rappelle aussi d'un film ou il héritait de 33 millions de dollars mais pour les avoir il devait claqué 3 millions de dollars en 3 mois. Depuis longtemps il souffrait de sclérose en plaque, Adieu Ritchie tu nous manqueras.
    • frm
      Richard Pryor est une légende aux Etats-Unis. Connu pour ses films mes surtout pour ses spectacles. C'est lui qui a popularisé voire inventé le stand up. Il avait été élu le plus grand comique américain de tous les temps. RIP
    • john-connor
      Je n'ai vu de lui que "Superman 3" mais je sais que cet acteur et artiste comique a représenté énormément pour la communauté black aux Etats-Unis et que son talent était reconnu par tous et par ses pairs...hommage !!!
    • yanick.ruf
      RIP Richard.....
    Voir les commentaires
    Back to Top