Notez des films
Mon AlloCiné
    Niels Arestrup passe à la réalisation et vote Yvan Attal
    4 mai 2006 à 09:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Le comédien Niels Arestrup s'apprête à réaliser son premier long métrage, "Le Candidat", un film sur l'univers de la politique, avec dans le rôle-titre Yvan Attal.

    Le cinéma français regorge de comédiens qui passent derrière la caméra. A la rentrée prochaine, on pourra ainsi découvrir les premiers longs métrages signés Jean-Pierre Darroussin (Le Pressentiment, d'après un roman d'Emmanuel Bove) et Roschdy Zem (Mauvaise foi, sortie prévue en novembre) ainsi que les très attendus deuxièmes films de Zabou Breitman (L'Homme de sa vie) et Guillaume Canet (Ne le dis à personne). A son tour, Niels Arestrup, qui fit l'an dernier une prestation très remarquée dans De battre, mon coeur s'est arrêté de Jacques Audiard -sa composition d'agent immobilier véreux, père de Romain Duris, lui a d'ailleurs valu un césar du Meilleur second rôle- est sur le point de faire ses débuts de cinéaste. Le 22 mai prochain débute en effet le tournage de son premier long métrage, Le Candidat, avec dans le rôle-titre un autre acteur-réalisateur, Yvan Attal.

    Le cinéma français en a plein les urnes

    L'action du Candidat se situe dans un pays indéterminé, entre les deux tours d'une élection présidentielle. Yvan Attal (qui vient d'achever le tournage du Serpent d'Eric Barbier) incarnera un des deux prétendants au poste suprême, en pleine préparation du débat télévisé qui doit l'opposer à son adversaire... Figurent également au casting (qui devrait encore s'étoffer) l'Italienne Stefania Rocca (aperçue récemment dans Mary de Ferrara), Laurent Grévill ainsi que Maurice Bénichou... qui dirigea jadis Niels Arestrup au théâtre dans Les Trois soeurs de Tchekhov. Notons -est-ce la perspective des Présidentielles de 2007 ?- que le cinéma français semble ces temps-ci très inspiré par le monde politique On verra en effet dans quelques semaines Dans la peau de Jacques Chirac, astucieux montage d'archives de Michel Royer et Karl Zéro sur l'actuel locataire de l'Elysée et, côté fiction, sortira en septembre un thriller de Lionel Delplanque intitulé Président (photo), avec Albert Dupontel en chef d'état.

    Arestrup réalisateur, scénariste... et toujours acteur

    Ecrit et réalisé par Niels Arestrup (qui tiendra également un petit rôle), produit par ADR Productions (Reines d'un jour ou le documentaire Ils ne mouraient pas tous mais tous étaient frappés), Le Candidat se tournera en région parisienne, pendant huit semaines. Que les admirateurs du comédien se rassurent : ils le retrouveront prochainement dans deux premiers films, La Part animale de Sébastien Jaudeau avec Anne Alvaro, qui sera présenté au Festival de Cannes dans le cadre des projections de l'ACID, et Les Fragments d'Antonin (photo) de Gabriel Le Bomin avec Gregori Derangère.

    Julien Dokhan
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • PatLeHobbit
      Ben oui, t'as déjà vu un mec de 30 ans au second tour d'une élection présidentielle en France ou ailleurs dans le monde ? Je trouve déjà que Yvan Attal est trop jeune pour ce rôle, alors Romain Duris...
    • Olivier D.
      ben il fallait quand meme quelqu'un de plus agé que romain duris pour paraitre crédible en candidat aux elections presidentielles
    • Ilwan
      Que n'eût-il choisi son partenaire de Be battre mon coeur s'est arrêté...
    • PatLeHobbit
      Comme aux Etats-Unis, le cinéma français serait-il aussi en pleine période engagée en ce moment. J'aime bien les films politiques, donc j'attends ceux de Astrup et Delplanque avec impatience.
    Voir les commentaires
    Back to Top