Notez des films
Mon AlloCiné
    Décès du cinéaste Pierre Granier-Deferre
    17 nov. 2007 à 15:30
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Le réalisateur français Pierre Granier-Deferre, l'auteur de "La Veuve Couderc", du "Chat", d'"Une étrange affaire" ou encore d'"Adieu Poulet", est décédé ce vendredi à Paris. Il était âgé de 80 ans.

    Le réalisateur français Pierre Granier-Deferre, l'auteur de La Veuve Couderc, du Chat, d'Une étrange affaire ou encore d'Adieu poulet, est décédé ce vendredi à Paris, à l'âge de 80 ans. Durant plus de trente ans de carrière, il aura dirigé certaines des plus grandes stars hexagonales, d'Alain Delon à Jean Gabin, en passant par Simone Signoret et Lino Ventura.

    De Carné à Gabin

    Après des études cinématographiques à l'IDHEC, Pierre Granier-Deferre apprend le métier comme assistant-réalisateur, notamment aux côtés de Marcel Carné. Il signe en 1962 son premier long-métrage, Le Petit garçon de l'ascenseur, puis dirige Lino Ventura et Charles Aznavour dans le film policier La Métamorphose des cloportes. C'est dans les années 70 que Granier-Deferre se révèle véritablement, grâce à sa collaboration avec Jean Gabin, d'abord avec La Horse (1970) puis, surtout, Le Chat (1971).

    Delon, Ventura, Signoret, Schneider...

    Durant trois décennies, Pierre Granier-Deferre, passionné d'écriture, réalisera plus d'une vingtaine de films, se spécialisant plutôt dans le polar et dirigeant les plus grands : Alain Delon dans La Veuve Couderc (1971), La Race des seigneurs (1974) et Le Toubib (1979), Lino Ventura dans Adieu poulet (1975), Simone Signoret dans Le Chat (1971) et La Veuve Couderc (id.) ou encore Romy Schneider dans Une Femme à sa fenêtre (1976).

    Reconnaissance tardive de ses pairs

    Dans les années 80, Pierre Granier-Deferre, réalisateur de nombreux épisodes de la série télévisée Maigret, est reconnu par ses pairs. Une étrange affaire (1981) vaut à Nathalie Baye le César de la Meilleure actrice dans un second rôle et le Prix Louis-Delluc au cinéaste. Deux ans plus tard, ce dernier obtient le César du Meilleur scénario adapté pour L'Etoile du Nord, emmené par deux fidèles complices, Simone Signoret et Philippe Noiret. Ces dernières années, il s'était consacré à sa passion de Georges Simenon. Son dernier long-métrage, Le Petit garçon, date de 1995.

    Clément Cuyer
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • Nico2
      Adieu l'artiste. Un autre grand disparaît, une génération s'éteint, nous entrons dans une nouvelle époque... Mais ses films resteront indémodables et forts.
    • superyiyi
      Encore un grand réal qui disparait.Quelle tristesse.
    • nagui
      Paix à son Ame
    • jive
      Très bon directeur d'acteurs et metteur en scène de quelques grands classiques du cinémamon préféré restera la Horse pour son ambiance et la musique de gainsbourg.Je pense à sa fille Célia en ce moment :cry: Un grand du cinema que maintenant tout la presse va couvrir de lauriers tant mieux les plus jeunes vont découvrir quelques perles comme le Chat, la metamorphose de cloportes etc...
    Voir les commentaires
    Back to Top