Notez des films
Mon AlloCiné
    Le Parrain 3 sur Arte : connaissez-vous la fin initiale de cet ultime volet ?
    Par La Rédaction — 5 févr. 2017 à 22:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    A l'occasion de la diffusion du "Parrain 3" ce soir sur Arte, voici cinq choses à savoir sur cet ultime volet de la célèbre trilogie mafieuse.

    Le Parrain 3 de Francis Ford Coppola

    Avec Al Pacino, Diane Keaton, Andy Garcia...

    De quoi ça parle ? Atteignant la soixantaine, Michael Corleone désire à la fois renouer avec les siens et se réhabiliter aux yeux de la société, surtout de l'Eglise. Il arrivera presque a ses fins, mais sa vie passée et ses anciens ennemis le rattraperont plus vite.
    Michael Corleone est fatigué. Il veut prendre ses distances avec les activités mafieuses de sa famille. Il veut convertir ces activités en affaires légales. Kay, son ex-femme, lui fait même accepter que leur fils devienne un chanteur d'opéra et ne reprenne pas les activités familiales.
    Pendant ce temps, la fille de Michael, Mary, et son neveu, le fils de Sonny, Vincent, nouent une idylle qui n'est pas la bienvenue dans la famille.
    Il décide d'aider le Vatican à renflouer ses caisses et reçoit en échange le contrôle d'une entreprise immobilière leur appartenant. Attisant la jalousie de ses pairs, Michael échappe de justesse à un attentat commis par l'un d'eux. Vincent se propose alors pour reprendre les affaires de la famille en main.

    D.R.
    Francis Ford Coppola, Sofia Coppola

    1. Fin alternative

    Francis Ford Coppola a d'abord imaginé une violente mort pour Michael Corleone. "Le Parrain 3eme partie" devait ainsi se finir sur une fusillade devant une église, à l'issue de laquelle Corleone s'écroule, mortellement touché par une balle. Il a finalement été décidé que le personnage ne décéderait que bien des années après, à un âge très avancé, n'en déplaise à Coppola, qui y voyait un dénouement bien trop facile pour un héros aussi cruel.

     

    2. Sofia Coppola remplace Winona Ryder

    Une certaine Winona Ryder était supposée incarner Mary Corleone mais à cause d'un état de stress ingérable, la comédienne a dû abandonner alors que le tournage venait de commencer. Francis Ford Coppola prit alors la décision de la remplacer par sa propre fille Sofia, future réalisatrice acclamée, qui n'avait pas une grande expérience en tant qu'actrice. C'est pour cette raison qu'il a dû se battre avec La Paramount pour faire prévaloir son choix.

    A noter que Sofia Coppola avait joué le rôle de l'enfant de Connie et Carlo dans le premier Parrain lors de la scène de baptême vers la fin du film (elle venait de naître trois jours avant le tournage de la séquence). Elle apparaît également dans le second épisode durant la séquence du bateau qui transporte les immigrants européens vers New York.

    3. Robert Duvall claque la porte

    Au moment de la préparation de ce troisième volet, Robert Duvall refusa de reprendre le rôle de Tom Hagen à moins d'avoir un salaire équivalent à celui d'Al Pacino. La production n'accéda pas à sa demande et Francis Ford Coppola décida alors de faire mourir le personnage plutôt que de remplacer Duvall par un autre acteur.

     

    4. Vincent Mancini, un rôle très convoité

    De nombreux acteurs ont demandé à pouvoir jouer le rôle de Vincent Mancini, dont Alec Baldwin, Matt Dillon, Val Kilmer, Charlie Sheen et Nicolas Cage. Le choix s'est finalement porté sur Andy Garcia, vu précédemment dans Les Incorruptibles de Brian De Palma et Black Rain de Ridley Scott.

    5. L'affaire Banco Ambrosiano

    Une partie du scénario prend directement source dans le scandale au début des années 80 autour de la Banco Ambrosiano. Cette banque italienne était en lien étroit avec la Mafia et la Banque du Vatican et transférait secrètement des fonds aux quatre coins du monde. Certains des personnages du "Parrain 3ème" s'inspirent des principaux protagonistes de la Banco Ambrosiano: cela vaut pour l'évêque Gilday (inspiré de Paul Casimir Marcinkus, le président de cette banque), pour le cardinal Lamberto (inspiré d'Albino Luciani, plus connu sous le nom de Jean-Paul Ier) et pour Don Licio Lucchesi (inspiré de Licio Gelli, ancien personnage politique impliqué dans plusieurs affaires de corruption).

    Voir tous les secrets de tournage du "Parrain 3"

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • demoph
      Je crois qu'il en voulait aussi à Coppola d'avoir coupé plusieurs de ses scènes dans Apocalypse Now, qui ont été depuis integrées à la version redux et aussi pour les conditions de tournage. Pacino avait aussi refusé Apocalypse Now parce que le tournage du Parrain 2 lui avait déplu, et qu'il avait des doutes pendant le tournage sur la façon dont Coppola le dirigeait, alors même qu'il y livre peut-être sa meilleure performance. Tout ça pour dire que les tournages de Coppola sont rarement des vacances, et que ça a aussi dû jouer dans la décision de Duvall.
    Voir les commentaires
    Back to Top