Notez des films
Mon AlloCiné
    Reverie : on a vu le premier épisode de la nouvelle série sous influence Inception avec Sarah Shahi
    Par Jérémie Dunand (@JejeSeries) — 29 mai 2018 à 18:36
    FBwhatsapp facebook Tweet

    "Reverie", nouvelle série de science-fiction procédurale avec Sarah Shahi ("Person of Interest") et Denis Haysbert ("24 heures chrono") débute le 30 mai sur NBC. Nous avions pu voir le premier épisode en octobre lors du New York Comic Con...

    NBC
    De quoi ça parle ?

    Mara Kint, une ancienne négociatrice de prises d'otages qui s'est reconvertie en professeure d'université spécialisée dans le comportement humain suite à une tragédie personnelle, accepte de venir en aide à son ancien patron lorsqu'un programme de réalité virtuelle hyper immersif nommé "Reverie" tourne mal et plonge ses participants, qui peuvent enfin vivre leurs rêves les plus fous, dans un profond coma qui pourrait bien s'avérer mortel. Lancée dans une course folle contre la montre pour sauver les utilisateurs de ce programme révolutionnaire, Mara pourrait bien par la même occasion finir par trouver le moyen de se sauver elle-même des fantômes qui la hantent...

    Ça ressemble à quoi ?
    Reverie - saison 1 Bande-annonce VO
    Ça vaut le coup d'oeil ?

    Créée par Mickey Fisher, à qui l'on doit les séries Extant et MarsReverie arrive enfin sur NBC ce mercredi 30 mai, plus d'un an après avoir été commandée par la chaîne américaine. Censée débuter au cours de la saison 2017-2018, cette nouvelle série de science-fiction portée par Sarah Shahi (Life, Facing Kate, Person of Interest) s'est donc finalement vue reléguée au sein de la grille d'été de NBC... ce qui n'est pas forcément bon signe de prime abord (des séries estivales comme Zoo, Extant justement, ou encore American Gothic n'ayant pas brillé par leurs qualités ces dernières années). Mais parfois, certains dramas diffusés "hors-saison" étonnent, à l'image de Midnight, Texas l'été dernier, qui est parvenue à obtenir une saison 2 et s'avère plutôt sympathique dans son genre.

    Reverie fait-elle donc partie de cette catégorie et bénéficiera-t-elle tout simplement de cette diffusion moins concurrentielle pour trouver son public et s'imposer durablement ? L'avenir nous le dira. Ce qui est certain c'est que grâce à son pitch très SF, cette nouvelle série parvient à se démarquer de toutes les autres séries procédurales actuellement à l'écran - et ça c'est plutôt une très bonne chose - et puise au final une grande partie de sa force dans sa formule répétitive faite de "cas de la semaine", puisqu'on ose espérer que les scénaristes vont s'en donner à coeur joie au fil des épisodes pour explorer les rêves les plus fous des personnages et donc se permettre de s'aventurer dans une multitude d'univers et de possibles.

    Paul Drinkwater/NBC

    En l'état, et après le visionnage de son épisode pilote, que nous avons pu voir en avant-première en octobre dernier lors d'un panel consacré à la série au New York Comic Con, Reverie s'impose en tout cas comme une série sympathique et plutôt rythmée, bien qu'elle ne soit pas d'une grande originalité et que ses différents éléments faisant appel à la science-fiction fassent évidemment penser par moments à tout un ensemble de films majeurs du genre, de Matrix à Inception. Mais si l'on fait abstraction de ce léger manque d'originalité, on trouve en Reverie un petite série efficace, qui doit beaucoup à la prestation de Sarah Shahi, excellente comme toujours dans le rôle de cette femme brisée, qui peine à se remettre de la mort de sa soeur et de sa nièce et va tenter de se reconstruire en venant en aide aux rêveurs prisonniers de Reverie. À ses côtés, Dennis Haysbert (24 heures chrono), Kathryn Morris (Cold Case), Sendhil Ramamurthy (Heroes) et Jessica Lu (Awakward) ne sont pas en reste et font donc du casting l'un des gros points forts de la série.

    Et si visuellement les séquences se déroulant au sein du programme de réalité virtuelle ne sont pas toujours du plus bel effet - budget modeste oblige - Reverie peut aussi compter sur les thématiques qu'elle aborde, et notamment tout ce qui touche à notre rapport à la machine et à l'emprise de plus en plus grande de la technologie sur nos vies, pour espérier passionner les téléspectateurs de NBC présents devant leur petit écran cet été au fil des 10 épisodes de sa première saison. D'autant plus que le twist final du pilote, lié à Mara et à la tragédie personnelle qui la hante, donne plutôt envie d'en voir plus (même s'il est un peu attendu) et laisse entrevoir ce que Reverie pourrait bien être fondamentalement : un cop show de science-fiction mêlant procédural et intrigue fil rouge psychologique, qui nous pousse constamment à nous demander si ce qui arrive aux personnages, et à l'héroïne, est de l'ordre du réel, du fantasme, ou une pure fabrication perverse de la technologie elle-même.

    Reverie saison 1 (10 épisodes), à partir du mercredi 30 mai sur NBC aux États-Unis. Pas de diffusion française annoncée à l'heure actuelle.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Belboug Babenco
      Le scénario de cette série a une forte de ressemblance avec le film the cell joué par Jennifer Lopez. Les effets spéciaux étaient plus baroques mais pas mal pour l'époque.
    • FilmsetSeries87
      Je vais y jeter un oeil, voir ce que ca donne.
    • pat T.
      visiblement le budget est là attendons de voir ce que ça donne
    • darkrems r.
      et dennis haysbert aussi qui avait un peu disparu ^^ the unit son meilleur role
    • Dumdumboy
      On est contents de retrouver Sameen Shaw. C'est déjà ça.
    Voir les commentaires
    Back to Top