Mon compte
    Ad Vitam : que vaut la série d'anticipation d'Arte avec Yvan Attal et Garance Marillier ?
    8 nov. 2018 à 17:45
    Jérémie Dunand
    Jérémie Dunand
    -Chef de rubrique télé / Journaliste
    Passionné de séries en tous genres, mais aussi d'horreur et de teen movies, Jérémie Dunand a été biberonné aux séries ados et aux slashers des années 90, de Buffy à Scream, en passant par Dawson. Chef de rubrique télé, il écrit aujourd'hui principalement sur les séries et unitaires français.

    Arte lance ce soir à 20h55 "Ad Vitam", sa nouvelle série de science-fiction teintée de polar portée par Yvan Attal et Garance Marillier. Que vaut la première tentative sérielle de Thomas Cailley, réalisateur des "Combattants" ? Voilà notre avis.

    Ivan Mathie / Kelija
    De quoi ça parle ?

    Alors qu’on pense avoir vaincu la mort, sont découverts les corps de sept suicidés, tous mineurs. Dérive sectaire, acte politique, cri d’alarme d’une jeunesse qui cherche sa place ? Darius, flic de 119 ans, mène l’enquête avec Christa, jeune fille révoltée et rebelle.

    Ad Vitam (6x52 minutes), à partir de ce jeudi 8 novembre à 20h55 sur Arte, au rythme de deux épisodes par semaine.

    À quoi ça ressemble ?
    Ad Vitam - saison 1 Bande-annonce VF

     

    C'est avec qui ?

    Co-écrite et co-réalisée (avec Manuel Schapira) par Thomas Cailley, à qui l'on doit le long métrage Les Combattants, très remarqué en 2014 et lauréat du César de la Meilleure première oeuvre l'année suivante, Ad Vitam, la nouvelle série d'Arte entre science-fiction et polar, peut se targuer de posséder un (très) joli casting.

    C'est en effet Yvan Attal, qui trouve ici son premier rôle dans une série, qui campe Darius, le héros flic de cette enquête - également quête existentielle et philosophique - en six épisodes. Un personnage qui, comme la majorité de la société telle qu'elle est présentée, sait qu'il a la vie devant lui, approche désormais les 120 ans (à la suite de trois régénérations), et qui va voir son quotidien, et possiblement certaines de ses certitudes, chamboulées par une vague de suicides inquiétante, qui va faire remonter à la surface les fantômes d'un mal enfoui depuis dix ans, qui semble prêt à frapper à nouveau. Encore plus fort.

    Dans cette enquête où tout est plus que jamais une question de vie ou de mort, Darius est épaulé par Christa, une jeune femme psychotique, emprisonnée dans un centre de détention depuis des années, qui va retrouver le monde extérieur pour aider la police. Elle qui, il y a dix ans, a fait partie du mouvement sectaire Saul, qui pourrait bien avoir refait surface, pour mettre à mal l'ordre établi et pousser la jeune génération à renoncer à l'immortalité et à choisir la mort. Personnage le plus intriguant et le plus percutant d'Ad Vitam, Christa est incarnée par Garance Marillier, la révélation de Grave, qui crève à nouveau l'écran.

    Aux côtés de ces deux têtes d'affiches, le reste de la distribution comprend Niels Schneider (Odysseus, Diamant noir), Rod Paradot (La Tête haute), Anne AzoulayAriane Labed (Voir du pays), Hanna Schygulla, et Anthony Bajon (La Prière).

    Ça vaut le coup d'oeil ?

    Présentée mai dernier à Series Mania, où elle a remporté le prix de la Meilleure série française, Ad Vitam faisait évidemment partie des séries les plus attendues de l'année 2018. Premièrement car les séries d'anticipation restent rares à la télévision française, mais aussi et surtout car elle marque la première incursion de Thomas Cailley dans l'univers sériel. Un réalisateur qui a réussi un petit coup de maître avec son premier film, est devenu l'un des nouveaux talents hexagonaux à suivre, et a finalement choisi de se lancer dans l'aventure d'une série hybride, entre SF et polar, au lieu d'embrayer directement sur un second long métrage (là où on l'attendait davantage). Et si le résultat n'est pas totalement à la hauteur de ce que l'on pouvait espérer, notamment en terme de rythme, Arte parvient tout de même à nous offrir une série de genre à l'esthétique et à l'univers enivrants, qui a tout d'une vraie proposition, et fait en grande partie oublier les déceptions Trepalium et Transferts.

    En effet, sur la forme, Ad Vitam est une vraie belle réussite comme on aimerait en voir plus souvent. La série parvient à nous embarquer dès le départ dans son univers et dans son atmosphère particulière, qui possèdent ce petit quelque chose qui nous fait souvent penser à certains mangas et animes japonais de science-fiction ultra dark. Une vraie patte qui fait de cette série une oeuvre à part dans la paysage audiovisuel français, et qui est renforcée par une réalisation hyper soignée et une musique envoûtante et percutante, signée HiTnRuN. Les partis pris esthétiques et formels sont de tous les instants et font d'Ad Vitam une vraie expérience, renforcée par la prestation assez exceptionnelle de Garance Marillier. Qui, n'ayons pas peur de le dire, survole l'ensemble, tant sa prestation est remplie d'une intensité, d'une force émotionnelle, et d'une justesse folles. Son personnage, Christa, mystérieuse jeune femme qui semble davantage attendre la mort qu'espérer la vie éternelle, est le coeur palpitant de la série, dont on suit avec intérêt le cheminement et les questionnements liés à toute une génération en perdition au fil des 6 épisodes.

    Ivan Mathie / Kelija

    Malheureusement, face à elle, le reste de la distribution peine un peu à convaincre (même Yvan Attal déploie parfois un jeu quelque peu désincarné), ce qui ternit un peu le tableau. Et du côté de l'intrigue, si le mystère entourant le suicide de plusieurs mineurs dans cette société où la mort n'existe plus reste assez intriguant tout du long, on regrette que toutes les thématiques et toutes les réflexions qui découlent de cette société où la vie peut être régénérée ne soient pas plus développées et qu'elles viennent surtout se noyer dans une énième intrigue policière dont on aurait pu se passer tant les sujets abordés par Thomas Cailley suffisaient à eux seuls à façonner une bonne série. À cela s'ajoute un rythme trop lent, qui a parfois tendance à nous perdre sur la première moitié de la saison, d'autant plus que les deux premiers épisode servent surtout à poser les bases du récit et des personnages.

    Mais la bonne nouvelle, pour les plus téméraires, c'est que Ad Vitam trouve vraiment un second souffle et décolle dans sa seconde moitié, pour finir sur un épisode final vraiment très fort. Même Darius, le personnage de flic fatigué vu et revu à la télé campé par Attal, parvient davantage à trouver sa place face à Christa, et le duo fonctionne de mieux en mieux au fil des épisodes. Bref, on aurait aimé que l'ensemble de la série soit de cet acabit, mais en l'état Ad Vitam reste tout de même une série à part, qui parvient à fasciner par son esthétique et son univers, et qui mérite le coup d'oeil rien que pour Garance Marillier, qui s'impose plus que jamais comme l'une des grandes révélations de ces dernières années.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Cedric G
      la nouvelle série d'Arte entre science-fiction et polar, peut se targuer de posséder un (très) joli casting. Ha ha ha la gueule du joli casting,à part le duo chelou,connais personne.C'est effectivement une série policière déguisée en SF,et c'est lent...
    • tueurnain
      Tient je ne me souvenait plus qu'il y avait un épisode de Discovery avec ça (c'est dire si ça ne m'a pas marqué)...
    • Neverno
      star trek j'ai arrété lors de l'épisode copié sur 1 jour sans fin, beaucoup de série le font mais dès la première saison et de cette façon là je me suis dit stop.
    • BLboug B
      C'est avec qui ? Yvan Attal ? Ok j'ai compris Vite ! La zapette !
    • tueurnain
      Sinon, le relaunch de star trek avec star trek Discovery...Bof...La faute à un personnage principal peu intéressant...
    • Neverno
      ok merci je regarderais pour Mars, j'ai vu les 2 autres.Altered carbone ils ont au moins le mérite d'avoir sacrément réécrit l'histoire par rapport au roman et oui the expanse est pour moi le meilleur de de la sf en ce moment.
    • tueurnain
      Euh……………………………………………._Altered carbone, le début est bien… Pas la fin…_The expanse, j'ai à peine commencé la 3eme saison, mais les 2 premières étaient pas mal bien qu'un peu brouillon par moment._La série Mars docu-fiction (mélange d'histoire des premiers hommes sur mars entrecoupé par des interview et des images d'archives), particulier, mais pas mal…_En France, le désert bien sur…Après je regarde pas tout (pas le temps)Voilà quoi……………………………………..
    • ManoCornuta
      Je te félicite d'avoir tenu aussi longtemps: je faisais déjà autre chose au bout de 20 minutes en regardant le 1er. Vraiment rien d'emballant dans tout cela, les interprétations comme la réalisation.
    • Neverno
      ok je zappe alors, mais quoi de bien en sf dernièrement...?
    • tueurnain
      Eh ben voilà, j'ai vue les 2 premiers épisodes…J'ai bien regardé le premier…Tellement nul que je faisait autre chose pendant le deuxième que je regardait d'un œil distrait....Toutes mes craintes se sont révélées juste, à part le concept de base qui est de la pure SF: on a découvert le secret de l'immortalité, la totalité de l'histoire pourrait se passer de nos jours qu'on ne ferait pas la différence, l'histoire est sensée se passer un siècle dans le futur, ben ça se voit pas à l'écran, on se croirait de nos jours…Et on accumule tous les stéréotypes du drame social policier à la française, avec ses personnages mal dans leur peaux avec leur angoisses existentialistes et leur problème de couples…Ohhh, pitié, STOP A CES CLICHES!!!Et ne parlons pas des acteurs et actrices qui se contente de réciter leur texte, certaines prestations sont juste catastrophiques.Ouais, ben c'est pas avec ça qu'on vas révolutionner les séries TV française...
    • tueurnain
      Hummm, un flic désabusé et une mystérieuse jeune femme psychotique…Là, à première vue ça sent quand même pas le renouveau des archétypes (voir stéréotypes) des productions française habituelles…Ch'sais pas, je jetterais un coup d'œil pour voir, il y a tellement peu de séries/films d'anticipation/SF en France qu'il faut quand même encourager les tentatives...
    Voir les commentaires
    Back to Top