Notez des films
Mon AlloCiné
    Le Mari de mon mari sur France 2 : que vaut le téléfilm avec Julie Depardieu ?
    Par Jean-Maxime RENAULT (@J_M_Renault) — 21 août 2019 à 09:38
    FBwhatsapp facebook Tweet

    France 2 diffuse ce mercredi soir le téléfilm "Le Mari de mon mari", avec Julie Depardieu dans le rôle d'une femme sur le point de divorcer qui découvre que son mari est en train de refaire sa vie avec un homme... Faut-il le regarder ?

    SCARELLA Gilles/FTV
    De quoi ça parle ?

    Le jour où son ex, dont elle est séparée depuis un an, lui annonce qu'il est amoureux d'un homme, le monde de Juliette s'écroule. Elle, qui a toujours prôné la tolérance et l'ouverture, est celle qui a le plus de mal à se faire à cette idée : l'homme avec lequel elle a vécu pendant plus de 15 ans veut se marier avec... un homme. Pourtant personne, pas même ses enfants, n'y voit rien à redire. Non, il n'y a qu'elle qui a du mal à avaler la pilule. Et lorsqu'elle va faire la connaissance d'Antoine, et qu'elle va se trouver acculée à organiser ce mariage, les choses ne vont pas s'arranger.

    Diffusé ce mercredi 21 août sur France 2 à 21h

    ça vaut le coup d'oeil ?

    Si l'on se fie à la place que France 2 a décidé de lui accorder dans sa grille -une diffusion en août quand peu de monde est devant la télé- le téléfilm inédit Le Mari de mon mari n'est pas la pépite que son titre accrocheur pouvait laisser espérer. Et on ne peut que le confirmer après l'avoir vu : malgré un sujet plutôt moderne et un point de départ original, il n'y a pas grand chose à sauver dans ces 90 minutes passablement ringardes et sans grande ambition artistique, qui n'ont même pas l'élégance d'offrir à Julie Depardieu un rôle à sa hauteur. Son personnage manque du piquant et de la fantaisie qui lui vont si bien. 

    Ce téléfilm aurait très bien pu se nommer "Ciel, mon mari !" tant on nage en plein vaudeville, que le twist autour de l'homosexualité du mari ne suffit pas à rendre intéressant sur la longueur, d'autant que le couple d'hommes met du temps avant de sonner juste malgré de bons interprètes (Mathias Mlekuz et Jérôme Robart). Bien qu'il adopte un ton proche du théâtre de boulevard peu inspiré, Le Mari de mon mari a au moins le mérite de ne pas nous refaire "La cage aux folles" en 2019, ce qui aurait été du plus mauvais goût. Mais, entre rebondissements attendus et dénouement cliché, il ne récompense pas l'attente et offre finalement peu de moments véritablement amusants, en dehors d'une ou deux bonnes idées comme "les femmes de gay anonymes". France Télévisions est capable de bien mieux et le prouve régulièrement ! Dommage.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Attentat du Bataclan : le téléfilm Ce soir-là et les jours d'après diffusé sur France 2
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top