Notez des films
Mon AlloCiné
    Bande-annonce Désigné coupable : Tahar Rahim enfermé à Guantanamo dans ce drame tiré d'une histoire vraie
    Par Maximilien Pierrette (@maxp26) — 12 janv. 2021 à 13:15
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Attendu le 17 février dans nos salles, si les cinémas peuvent réouvrir avant, le drame "Désigné coupable" se dévoile à travers une bande-annonce qui laisse entrevoir les performance de ses acteurs, Tahar Rahim en tête.

    Douze ans après sa révélation fracassante dans Un prophète de Jacques Audiard, qui lui a notamment valu deux César (Meilleur Espoir Masculin et Meilleur Acteur), Tahar Rahim retourne derrière les barreaux sur grand écran. Mais la comparaison s'arrête là, car Désigné coupable se base sur une histoire vraie : celle Mohamedou Ould Slahi, Mauritanien livré par son pays au gouvernement américain en 2001 pour sa supposée implication dans les attentats du 11-Septembre. Enfermé sans inculpation ni jugement, il passera quinze années dans la tristement célèbre prison de Guantanamo.

    Désigné Coupable
    Désigné Coupable
    De Kevin Macdonald
    Avec Tahar Rahim, Jodie Foster, Shailene Woodley, Benedict Cumberbatch, Zachary Levi
    Sortie le 7 avril 2021

    Metteur en scène de fictions (Le Dernier Roi d'Écosse) et de documentaires (Marley, Whitney), l'Écossais Kevin MacDonald avait déjà dirigé Tahar Rahim dans L'Aigle de la Neuvième Légion. L'acteur français est ici la vedette d'un casting quatre étoiles et le personnage principal du récit qui, au vu de la bande-annonce, ne sera pas totalement focalisé sur son ascension en prison mais partagé entre plusieurs points de vues : le sien, celui du militaire (Benedict Cumberbatch) à qui l'on demande de prouver sa culpabilité et ses liens avec Al-Qaïda, et celui de l'avocate (Jodie Foster) qui va tenter de le faire libérer en faisant valoir ses droits, qu'il soit vraiment coupable ou non.

    Attendu dans les salles françaises le 17 février, sous réserve que les cinémas aient de nouveau pu ouvrir, Désigné coupable pose des questions morales que l'on entrevoit dans la bande-annonce. Qu'il s'agisse d'éléments personnels pouvant entrer en compte dans le cas du Lieutenant Colonel Stuart Couch, ou du fait de vouloir défendre un coupable potentiel du côté de Nancy Hollander et son assistante Teri Duncan (Shailene Woodley). Fort de tous ces sujets, le long métrage pourrait s'inviter dans la course aux Oscars et, pourquoi pas, permettre à Tahar Rahim d'inscrire son nom au palmarès. Il deviendrait ainsi le second acteur à décrocher la très convoitée statuette dorée grâce à Kevin MacDonald, après Forest Whitaker dans Le Dernier Roi d'Écosse, déjà adapté d'une histoire vraie.

    Rendez-vous le 25 avril pour la cérémonie des Oscars et, on l'espère, deux mois avant dans les salles obscures hexagonales pour découvrir ce Désigné coupable.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • Wasapat
      il y 'a tous les éléments pour que que cela soit intéressant à voir ...
    Voir les commentaires
    Back to Top