Mon compte
    Scenes from a Marriage sur OCS : d'Ingmar Bergman à Hagai Levi et Lena Waithe, 3 points de vue sur la crise conjugale
    27 sept. 2021 à 15:45
    Emilie Semiramoth
    Emilie Semiramoth
    -Chef de rubrique streaming
    Biberonnée à la série télé et au cinéma d'auteur, Emilie Semiramoth ne cache pas aussi son penchant pour la pop culture dans toutes ses excentricités. De la bromance entre Spock et le capitaine Kirk dans Star Trek aux désillusions de Mulholland Drive de Lynch, elle ignore les frontières des genres.

    Lancée le 17 septembre dernier sur OCS, Scenes from a Marriage modernise Scènes de la vie conjugale de Bergman. Mais la saison 3 de Master of None la réinvente aussi à sa manière. Décryptage.

    2021 Home Box Office, Inc. All rights reserved. HBO®
    Scènes de la vie conjugale (1973)

    En 1973, la télévision publique suédoise diffuse les six épisodes de Scènes de la vie conjugale d’Ingmar Bergman (plus connue dans sa version remontée en long métrage). Cette chronique de la vie d’un couple en six parties s’impose non seulement comme un chef d’œuvre mais aussi une étude quasi sociologique du mariage moderne. Celui où les couples se marient par amour, et non contraints par leur rang social, leurs familles ou la religion.

    Scènes de la vie conjugale
    Scènes de la vie conjugale
    2h 48min
    De Ingmar Bergman
    Avec Liv Ullmann, Erland Josephson, Gunnel Lindblom, Bibi Andersson, Jan Malmsjo
    Spectateurs
    4,2
    Streaming

    La série offre alors une plongée inédite au sein du quotidien de ce couple formé par Liv Ullmann et Erland Josephson. Dans les rôles de Marianne et Johan, ils représentent le nouveau modèle marital du XXème siècle dans ses épisodes les plus critiques. Si ce couple semble voué à s’aimer en dépit des disputes incessantes, de la violence exprimée et du divorce, tous ces instants dramatiques marquent les esprits à jamais. A tel point qu’un pic de divorces survient en Suède peu après la diffusion de la série.

    1974 AB Svensk Filmindustri

    Surtout, Scènes de la vie conjugale examine tous les dysfonctionnements du couple : entre la lassitude, l’adultère dans sa configuration "classique" de l’homme qui quitte sa femme pour une autre plus jeune et tous les coups bas qui accompagnent cette rupture inévitable. Vue depuis 2021, cette version de Bergman renvoie à une image d’Épinal éculée, celle de l’homme tout-puissant et de la femme cantonnée à son "métier d’épouse" et pas vraiment sur le même pied d'égalité.

    Scenes from a Marriage (2021)

    Quand Hagai Levi s’attaque au monument de Bergman dans Scenes from a Marriage, à la demande de son fils Daniel Bergman (qui est crédité comme producteur), il décide d’inverser les rôles entre l’homme et la femme. Mira, jouée par Jessica Chastain, ne se définit pas, au fond d'elle, comme mère et épouse – contrairement à ce qu’elle dit dans le premier épisode – mais comme une femme carriériste.

    Scenes from a Marriage
    Scenes from a Marriage
    Sortie le 12 septembre 2021 | 60min
    Série : Scenes from a Marriage
    Avec Jessica Chastain, Oscar Isaac, Shirley Rumierk, Corey Stoll, Anna Rust
    Presse
    3,4
    Spectateurs
    3,5
    Voir sur OCS

    Elle est brillante dans son métier, au point d’être la principale ressource financière de son foyer. Elle exprime à plusieurs reprises un certain inconfort dans son statut de mère et la difficulté de ses rapports avec sa fille. A contrario, Jonathan joué par Oscar Isaac, bien qu’universitaire, est un papa poule qui adore s’occuper de leur fille et vit très bien le fait que son épouse gagne plus que lui.

    2021 Home Box Office, Inc. All rights reserved. HBO®

    Mais Hagai Levi pousse l’inversion des rôles encore plus loin puisque c’est Mira qui décide de quitter Jonathan après avoir rencontré un autre homme plus jeune qu’elle. Et contrairement à Johan dans la série de Bergman, elle ne joue jamais sur sa facilité financière pour faire plier Jonathan de quelque manière que ce soit. Elle se montre aussi arrangeante que possible.

    Pourquoi la série avec Oscar Isaac et Jessica Chastain est un chef d’œuvre ?

    Ainsi, dans cette version, Hagai Levi donne une image forte et indépendante de la mère et de l’épouse qui n’est plus une femme au foyer et qui a un rapport complexe à la maternité. Il n'y a pas de rapport de force entre Mira et Jonathan. C'est aussi lui qui s'effondre quand il est quitté. Les cartes d'une masculinité dominante sont rebattues.

    Master of None – Moments in Love (2021)

    Dans la saison 3 de Master of None, intitulée Moments in LoveLena Waithe et Aziz Ansari – qui ont écrit ensemble les cinq épisodes de la saison – décident eux aussi de proposer leur variation sur le thème de Scènes de la vie conjugale.

    Ils déplacent encore plus loin leurs discours en racontant cette fois un couple homosexuel, composé de deux femmes noires : Denise et Alicia, jouées respectivement par Lena Waithe et Naomi Ackie. En choisissant de faire le récit de ce couple de lesbiennes, Lena Waithe et Aziz Ansari s’affranchissent de tous les stéréotypes possibles liés à l’hétérosexualité et aux mécanismes de domination homme-femme.

    Les enjeux du couple formé par Denise et Alicia se situent autour de la question de la fidélité et du désir d’enfant. Denise – alors personnage secondaire des saisons 1 et 2 – est mariée à Alicia et par la même occasion, installée pour la première fois dans une relation stable et de longue durée. Un sacré changement après son passé de séductrice.

    Netflix

    C’est cette monotonie du couple qui la perturbe et la pousse à aller voir ailleurs, mais aussi la question d’un engagement encore plus profond en acceptant d’avoir un enfant avec Alicia. La thématique du couple est alors centrée sur des thèmes fondamentaux tels que la monogamie et la parentalité, en l’exemptant des questions de genre.

    Master of None sur Netflix : pourquoi il faut absolument voir cette saison 3 avec Lena Waithe

    Avec ces deux nouvelles séries – Scenes from a Marriage et Moments in Love – toutes deux sorties en 2021, le couple moderne apparaît plus que jamais comme un sacerdoce, mais aussi une sorte d’addiction voire de fatalité – celle d’un amour impossible mais indéfectible – qui est à la fois dramatique mais aussi terriblement romantique !

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top