Mon compte
    Marine Delterme (Loin de chez moi) : "Ça me plaisait d'aller vers un registre plus sombre après Alice Nevers"
    16 oct. 2021 à 09:00
    Jérémie Dunand
    Jérémie Dunand
    -Chef de rubrique télé / Journaliste
    Bercé dès l’enfance au rythme de Sous le soleil, de P.J., ou des sagas de l’été, il se passionne de plus en plus pour les séries françaises au fil du temps. Et les dévore aujourd’hui (presque) toutes, de Balthazar à Scènes de ménages, en passant par Hippocrate, Candice Renoir, Ici tout commence.

    Marine Delterme tient l'un des rôles principaux du thriller "Loin de chez moi", face à Marc Lavoine, qui sera diffusé lundi soir sur TF1. L'occasion pour la comédienne d'explorer un personnage fragile et plus sombre après 18 ans d'"Alice Nevers".

    Près d'un an après la diffusion du dernier épisode de la dix-huitième et ultime saison d'Alice Nevers, qui sera suivi prochainement d'un final qui permettra d'offrir une vraie conclusion aux fans de la sérieMarine Delterme sera de retour lundi soir sur TF1 avec le téléfilm Loin de chez moi, dans lequel elle tient l'un des rôles principaux aux côtés de Marc Lavoine et de Lucie Fagedet, vue récemment dans Skam France.

    Réalisé par Frédéric Forestier (Stars 80), ce thriller raconte l'histoire de Morgane, une jeune étudiante de 19 ans qui arrive à Amsterdam chez un couple de Français pour être la nounou de leurs deux enfants. En quête d’indépendance et d’expériences, elle se donne à 200% dans ce nouveau job, malgré les craintes de ses parents pour sa santé fragile, et les non-dits qui entourent ses employeurs charismatiques.

    Mais bientôt, Morgane apprend que la précédente fille au pair ayant travaillé pour les Thierry a disparu dans d’étranges circonstances. Le début d'un cauchemar dont tout le monde ne ressortira pas indemne. Et d'un thriller qui a le mérite d'aller là où TF1 ne va pas si souvent avec ses fictions françaises, davantage ancrées dans le policier ou dans la comédie.

    JEAN PHILIPPE BALTEL/TF1
    Un rôle complexe et fragile dans un thriller ambitieux

    "J'ai adoré le scénario de Loin de chez moi, que l'on doit à Fanny Robert, qui est à la fois scénariste et productrice du téléfilm", avoue Marine Delterme qui a tout de suite été séduite par Victoire Thierry, le personnage tout en fragilité que la production et TF1 lui proposaient d'incarner.

    "C'est efficace, très bien écrit. Et parfois, dans les thrillers, les personnages sont un peu des coquilles vides, qui servent simplement à faire avancer la narration. Or, là, j'ai trouvé qu'il y avait une richesse dans mon personnage, dans son lien avec son mari et son ex-mari. Cette fragilité qu'elle a, car c'est une femme qui a été maltraitée par son ex-mari. Et elle répercute cette maltraitance dans son travail de peintre, qui est un peu paranoïaque. C'est quelqu'un d'assez fragile de base, et elle reçoit chez elle une jeune fille au pair qui elle-même est en fragilité à cause de sa maladie, de son diabète. Il y a un équilibre assez fragile dans ce personnage et dans cette famille que je trouvais très intéressant".

    Loin de chez moi
    Loin de chez moi
    1h 30min
    De Frédéric Forestier
    Avec Marine Delterme, Marc Lavoine, Lucie Fagedet, Stanislas Merhar, Lucas Englander
    Spectateurs
    2,8
    Voir sur Salto

    L'occasion pour Marine Delterme de changer totalement de registre après 18 ans passés dans la peau de la juge, puis procureure adjointe Alice Nevers. Et de casser l'image qu'a pu lui donner la série. "Ça me plaisait d'aller vers un registre plus sombre après Alice Nevers", poursuit la comédienne. "Bien sûr, j'ai fait d'autres choses pendant toutes ces années, mais c'était souvent des choses plus solaires, comme Le Mec de la tombe d'à côté ou Paris Manhattan. Ça faisait longtemps que je n'avais pas renoué avec un rôle plus sombre, ça me faisait envie".

    "C'est un très joli rôle, plein d'ambivalence, de complexité. Et il y a un côté un peu chabrolien dans le téléfilm. Derrière cette façade de bourgeois assez chics, où tout a l'air d'aller très bien, tout finit par se fissurer. C'est génial. Dès qu'on fait entrer un élément nouveau dans une famille ça chamboule beaucoup de choses. Et puis ce thème des jeunes filles au pair est intéressant, et encore plus dans le monde des expatriés à Amsterdam. TF1 va sur un terrain où on ne va pas souvent, c'est ambitieux".

    Très bien entourée dans Loin de chez moi, Marine Delterme est ravie d'avoir été dirigée par Frédéric Forestier, "un metteur en scène que j'aime beaucoup, qui vient de la comédie au cinéma et qui réussit très bien ici dans le thriller", avoue-t-elle. Mais aussi d'avoir enfin pu travailler avec Marc Lavoine, qu'elle connaissait bien mais avec qui elle n'avait encore jamais tourné. Et d'avoir fait la rencontre de la jeune Lucie Fagedet, "une comédienne excellente qui restranscrit très bien ce passage de l'enfant à la jeune femme".

    JEAN PHILIPPE BALTEL/TF1
    Un ultime épisode d'Alice Nevers avant de nouveaux projets

    Après ce "très beau cadeau de la part de TF1", Marine Delterme endossera une toute dernière fois le rôle d'Alice Nevers à l'occasion d'un double épisode final, "Cavalcades", qui est actuellement en tournage en Normandie. Et si l'arrêt de la série est en partie la conséquence d'audiences jugées insuffisantes l'an dernier, il semblerait que la décision ait été prise d'un commun accord entre la chaîne et la comédienne, qui se sentait prête à passer à autre chose.

    "C'est une décision qui a été murie des deux côtés, notamment durant le confinement", nous explique Marine Delterme, que l'on verra également prochainement sur France 2 dans la série Manipulations avec Marc Ruchmann (Plan coeur). "Alors qu'on venait de commencer à tourner le final de la dernière saison d'Alice Nevers à Noirmoutier, on a dû tout arrêter au bout de trois jours à cause du Covid et du confinement. On s'est arrêté en plein vol et, tout d'un coup, on a eu le temps de se poser et de se dire que le moment était venu de passer à autre chose".

    "Évidemment, j'ai adoré faire cette série pendant 18 ans, mais une telle aventure ça prend beaucoup de temps dans l'année. Je ne pouvais pas faire de théâtre, c'était plus compliqué de trouver des rôles ailleurs. Le Covid et le confinement m'ont poussé à me remettre en question, à me demander ce que je voulais faire de ma vie. C'était le moment d'entrer dans un nouveau cycle, ça s'est fait naturellement. Et ça a été positif en fait. Car par la suite TF1 m'a proposé ce très beau rôle dans Loin de chez moi. Ensuite il y a eu Manipulations avec France Télévisions. J'ai eu de la chance, j'ai enchaîné "loin de chez moi", on peut le dire (rires). Avec des personnages tellement forts que je n'ai pas senti de manque. Je m'envole vers autre chose et c'est positif".

    Loin de chez moi sera diffusé lundi 18 octobre à 21h05 sur TF1 et est déjà disponible en avant-première sur Salto.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top