Mon compte
    Avant les Roy de Succession, 5 familles richissimes à (re)découvrir sur madelen
    19 nov. 2021 à 13:30
    Mathilde Fontaine
    Mathilde Fontaine
    -Rédactrice ciné-séries
    Celle qui est fan de Friends et pourrait bosser chez Dunder Mifflin. Ne loupe jamais une séance ciné, rêve de vivre dans un film de Sautet, de faire une choré avec les fréros Vega (ceux de Tarantino) et d'aller à une Boum avec Vic ! ("Et là, normalement, il me faut une citation latine...")

    S’ils brillent dans la 3e saison de Succession, les Roy ne sont pas les premiers à déchainer les passions dans leur guerre pour conserver leur empire. Des Thibault aux Boussardel : 5 séries centrées sur de riches familles, à retrouver sur madelen.

    madelen
    Le Beau Monde

    Porté par un Fabrice Luchini novice, Le Beau Monde a été diffusé pour la première fois à l’été 1981 sur Antenne 2. Réalisé et scénarisé par Michel Polac, ce téléfilm dévoile le jeune acteur dans la peau de Jean-Pierre, un vendeur d'assurance. 



    Le Beau monde
    Le Beau monde
    Sortie : 19 novembre 2021
    De Michel Polac
    Avec Fabrice Luchini, Judith Magre, Alexandra Stewart, Roland Dubillard, Christian Marquand
    Spectateurs
    3,1
    Voir sur Madelen

    Au lieu de passer ses vacances à Tourcoing avec sa compagne et la grand-mère souffrante de celle-ci, Jean-Pierre décide de partir seul en auto-stop, en quête d’aventure. C’est là qu’il croise la route d’Eric (Gregor von Rezzori) qui accepte de le faire monter dans sa luxueuse Jaguar.

    Bientôt, ce vieil homme visiblement fortuné invite le modeste assureur à passer quelques jours dans sa villa à Saint-Tropez. Une fois arrivé, Jean-Pierre découvre avec étonnement cet univers aussi luxueux que décadent, habité par une famille qui l’est tout autant… 

    Les Thibault

    Un patriarche conservateur, orgueilleux, riche et qui passe son temps à asseoir son autorité auprès de ses enfants et de ses proches : non, non, il ne s’agit pas de description de Logan Roy (Brian Cox) de Succession, mais bien de celle d’Oscar Thibault. 

    Incarné par l’inimitable Charles Vanel (Le Salaire de la peur, Les Diaboliques, La Main au collet…) ce personnage est la clé de voûte de la mini-série Les Thibault, diffusée entre décembre 1972 et janvier 1973 sur la première chaîne de l’ORTF. Adaptés du cycle romanesque éponyme de Roger Martin du Gard, les 6 épisodes nous plongent dans l’histoire d’Antoine et Jacques Thibault.

    Interprétés respectivement par Philippe Rouleau et François Dunoyer, les deux fils d’Oscar doivent choisir quel destin emprunter malgré l’ombre de leur père. Tandis que le premier est l'aîné, un médecin aussi conservateur que son paternel et entièrement voué à sa carrière, son petit frère, de 9 ans son cadet, est un écorché vif déterminé à se révolter. 

    Une saga familiale passionnante dans laquelle on retrouve Judith Magre et même le tout jeune Gérard Darmon !



    Les Boussardel

    Mini-série en 5 épisodes diffusée entre octobre et novembre 1972 sur la deuxième chaîne de l’ORTF, Les Boussardel est une adaptation des romans de Philippe Hériat, prix Goncourt en 1939.

    Madelen

    Véritable saga qui a passionné de nombreux Français, elle raconte l’ascension et la déchéance des Boussardel, une famille bourgeoise ayant construit sa fortune sous la Restauration. Menée par une troupe d’acteurs issus du théâtre à l’image de Janine Crispin, Alexandre Rignault, Maïa Simon, la série marque aussi les débuts d’un certain André Dussollier.

    Nous montrant l’évolution de cette incroyable dynastie formée par un père veuf et ses quatre enfants, Les Boussardel dévoile surtout la réalité qui se dissimule sous cet imposant vernis. Entre coups bas, jalousies, tensions et actes d’une cupidité sans limite, le clan va se déliter et révéler que ses origines sont autant glorieuses que fabriquées.

    La Famille Cigale

    Avant les Roy, les téléspectateurs ont pu se délecter des tribulations des Damien-Lacour, l’incroyable clan au centre de la série La Famille Cigale. Dirigée par le patriarche Sévère, gloire passée du théâtre, cette famille de quatre générations habite un luxueux hôtel parisien.

Mais si les affaires semblent être reluisantes, il n’en est rien et les dettes s'amoncèlent.

    Devant ces ennuis d’argent, et alors que tous ses proches s’efforcent de vouloir poursuivre une carrière sur les planches ou au cinéma, la jeune Béatrice est lassée par cette vie de bohème. 

Aspirant à devenir avocate, elle va tout faire pour réussir à trouver une stabilité.

    Mais c’est sans compter sur Rafaelo Santisteban, un homme mystérieux qui se présente aux Damien-Lacour en prétendant avoir écrit une pièce pouvant tous les sauver de la banqueroute.

    Une chronique familiale drôle et piquante, qui offre surtout l’occasion de découvrir les premiers pas de Carole Bouquet à l’écran avant qu’elle n’entame la carrière qu’on lui connaît.

    Mauregard

    Réalisé par Claude de Givray, notamment coscénariste de François Truffaut sur Baisers volés et Domicile conjugal, Mauregard nous entraîne à la rencontre de la dynastie de Mettray durant pas moins d’un siècle. La série démarre en 1865, au retour d’Hippolyte de Mettray de Louisiane. 

    Madelen

    Grâce au bénéfice de son dernier voyage d’affaires, il fait l’acquisition du château de ses ancêtres en Touraine : le château Mauregard. Du 2e épisode qui nous transporte en 1885, lorsqu’Hippolyte impose à son fils d’épouser la fille des riches voisins, au 6e et dernier épisode situé à l’aube des années 1970, chaque acte de la saga se déroule à 20 ans d’intervalle.

    Retraçant six époques donc, du Second Empire à la Ve République, Mauregard offre une vision du pays à travers les aventures et mésaventures de ces descendants pas comme les autres. Au casting, on retrouve Claude Jade (la célèbre Christine Darbon des films de Truffaut), Brigitte Auber (vue dans La Main au collet d’Alfred Hitchcock), et Roger Pigaut.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top