Mon compte
    Black Phone : de quoi ont peur les jeunes héros du film d'horreur ?
    23 juin 2022 à 07:00
    Maximilien Pierrette
    Journaliste cinéma - Tombé dans le cinéma quand il était petit, et devenu accro aux séries, fait ses propres cascades et navigue entre époques et genres, de la SF à la comédie (musicale ou non) en passant par le fantastique et l’animation. Il décortique aussi l’actu geek et héroïque dans FanZone.

    Révélations de "Black Phone", Madeleine McGraw et Mason Thames reviennent avec nous sur le tournage, leur rapport au cinéma d'horreur et ce qui leur fait peur dedans.

    Dans Black Phone, il y a bien sûr Ethan Hawke. Qui retrouve le réalisateur Scott Derrickson dix ans après Sinister, et passe du côté obscur de la force, puisqu'il incarne le grand méchant de cette histoire de kidnappeur et tueur d'enfants. Lesquels sont notamment joués par Madeleine McGraw et Mason Thames.

    Si la première a été vue dans Ant-Man et la Guêpe (Hope jeune, c'était elle), American Sniper ou La Malédiction de la dame blanche, avant de donner de la voix dans Toy Story 4 ou Les Mitchell contre les machines, son partenaire fait ici ses débuts sur grand écran. Et c'est ensemble qu'ils reviennent sur le film, en attendant de les revoir au cinéma.

    Black Phone
    Black Phone
    Sortie : 22 juin 2022 | 1h 43min
    De Scott Derrickson
    Avec Mason Thames, Madeleine McGraw, Ethan Hawke, Miguel Cazarez Mora, Jeremy Davies
    Presse
    3,0
    Spectateurs
    3,5
    Séances (408)

    AlloCiné : Les films d'horreur sont généralement amusants à regarder. Comment sont-ils à tourner ?
    Mason Thames : Extrêmement amusants.
    Madeleine McGraw : La plupart du temps, ça n'est pas effrayant sur le plateau. Mais la première fois que j'ai vu le décor de la cave en studio, ça m'a fait peur. Car c'était très sombre et que les caves me font peur en général. Donc j'ai senti des frissons le long de ma colonne vertébrale (rires)

    Mason Thames : Je me demandais si ce serait flippant ou pas, mais c'était tout le contraire. Voir le masque était plus effrayant, mais très cool pour moi aussi.
    Madeleine McGraw : L'une des raisons pour lesquelles ça ne fait pas aussi peur que le film fini, c'est que vous voyez les projecteurs, l'équipe technique au travail, les caméras...

    Est-ce que cela veut dire que, maintenant, les films d'horreur vous font moins peur car vous savez comment ils sont faits ?
    Madeleine McGraw : Oui et non. Un film comme Black Phone ne devrait pas me faire peur car je connais les coulisses, mais même en sachant ce qu'il va se passer je reste terrifiée.
    Mason Thames : Et s'il y a une scène intense, comme par exemple un chien qui meurt ou quelque chose d'horrible, je me dis "C'est faux, le chien va bien. Tout va bien." Mais j'ai encore peur devant un film d'horreur.

    Que retiendrez-vous de cette première expérience sur un plateau de cinéma Mason ?
    Mason Thames : C'était une expérience incroyable pour mon premier film. Madeleine est incroyable, et Scott est probablement... Non, pas probablement : c'est l'une des meilleures personnes et l'un des meilleurs réalisateurs avec qui je pouvais travailler. C'est l'une des personnes les plus gentilles au monde, et j'espère pouvoir retravailler avec lui.

    Peu de films d'horreur sont parvenus à me faire peur comme Sinister

    N'est-ce pas frustrant de travailler avec un réalisateur alors que vous êtes trop jeunes pour avoir vu la plupart de ses films d'horreur ? Sauf si vous avez pu en regarder quand même.
    Madeleine McGraw : J'avais pu voir Doctor Strange, que j'adore. Mais pas les autres car ils sont trop effrayants et que je ne suis pas vraiment autorisée à les regarder, même si j'adorerais le faire.

    Mason Thames : Le premier film de Scott Derrickson que j'ai vu, c'était Sinister. Avec mon frère. Et c'était super flippant. Ça l'est encore d'ailleurs. Peu de films d'horreur sont parvenus à me faire peur comme celui-ci. Donc travailler avec lui pour mon premier long métrage, c'était cool.

    Qu'est-ce qui vous fait le plus peur dans le cinéma d'horreur ?
    Madeleine McGraw : Sans doute les jump scares. Je pense que c'est ce qui me fait le plus peur.
    Mason Thames : Le silence.
    Madeleine McGraw : Mais oui ! Car tu sais que quelque chose va se produire !
    Mason Thames : Quand une scène est très calme, c'est louche. Et tu as beau savoir que quelque chose va se produire, quand ça arrive, tu as quand même peur. Et j'aime ça dans les films d'horreur.

    Propos recueillis par Maximilien Pierrette à Paris le 10 juin 2022

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top