Notez des films
Mon AlloCiné
    Venise: le palmarès
    8 sept. 2002 à 21:13
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Le Lion d'or de ce 59e Festival de Venise, qui s'achevait aujourd'hui dimanche 8 septembre, a été attribué au film "Magdalene Sisters" de Peter Mullan.

    Peu de surprises dans le palmarès du 59e Festival de Venise, annoncé ce soir dimanche 9 septembre lors de la cérémonie de clôture. Dans la section Venise 59, c'est le film The Magdalene sisters de l'Ecossais Peter Mullan qui a obtenu le Lion d'Or. Ce long métrage, qui figurait parmi les grands favoris de la compétition, a provoqué l'indignation du Vatican car il décrit les mauvais traitements que les "soeurs de la miséricorde" infligeaient aux prostituées en Irlande au XIXe siècle.

    Un palmarès "Venise 59" sans grande surprise

    L'autre grand film gagnant de cette sélection est Far from heaven de l'Américain Todd Haynes, également favori. Ce long métrage remporte la coupe Volpi de la meilleure actrice attribuée à Julianne Moore ainsi qu'un prix spécial décerné au chef opérateur Ed Lachman.

    Le Grand Prix du Jury est revenu, cette fois contre toute attente, à La Maison de fous du Russe Andrei Konchalovsky. Petite consolation pour la France qui n'a obtenu aucune récompense, ce film est financé par des capitaux hexagonaux. Le prix spécial de la mise en scène a été remis à Lee Chang-dong pour Oasis présenté le dernier jour, tandis que l'une des comédiennes du film, Moon So-Ri, a reçu le prix "Marcello Mastroianni" de la meilleure jeune actrice. Quant à la coupe Volpi du meilleur acteur, elle a été décernée à Stefano Accorsi qui joue dans Un Viaggio chiamato amore.

    Les grands perdants de ce palmarès sont Patrice Leconte (L' Homme du train ), Takeshi Kitano (Dolls) et Stephen Frears (Dirty pretty things ) dont les oeuvres ont été pourtant saluées par la critique lors du Festival.

    Les prix de la section "à contre-courant"

    Cette section est passée plus inaperçue que la prestigieuse sélection "Venise 59" et a principalement distingué des cinéastes asiatiques. Le prix San Marco est revenu à Tian Zhuangzhuang pour Springtime in a Small Town, celui du prix spécial du jury à Shinya Tsukamoto pour A Snake of June, et le prix avec mention spéciale égalité à Arturo Ripstein pour La Virgen de la lujuria et à Fruit Chan pour Public toilet.

    Les prix des critiques

    Quelques heures avant l'annonce des résultats officiels du jury de la 59e Mostra de Venise, la Fipresci (Fédération internationale de la Presse Cinématographique) a récompensé trois oeuvres. Les prix des meilleurs films sont allés au Coréen Oasis de Lee Chang-Dong pour la sélection officielle et à l'Américain Roger Dodger de Dylan Kidd pour le reste des films présentés pendant le festival. Le cinéaste britannique Ken Loach a été distingué pour "la clarté et la passion avec lesquelles il a présenté ses idées provocatrices" dans son court métrage du film 11'09''01 september 11 sur les évènements tragiques du 11 septembre 1973 au Chili.

    Le prix de la 17e semaine internationale de la critique est allé au premier long métrage du taïwanais Cheng Wen-tang intitulé Mon huan bu luo. El caballero Don Quijote, Velocità massima et B comme Béjart du Français Marcel Schüpbach ont, pour leur part, été distingués par le jury du prix "Arc-en-ciel" récompensant "la diversité des styles et des langues de la culture latine face au pouvoir écrasant des industries d'Hollywood."

    Amélie Charnay
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top