Notez des films
Mon AlloCiné
    César 2017 : le sacre d'Isabelle Huppert, une Divines soirée... Que retenir du palmarès ?
    Par Clément Cuyer, Vincent Garnier et Yoann Sardet — 25 févr. 2017 à 02:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Isabelle Huppert au sommet, Paul Verhoeven consacré, le casting de Divines plébiscité, Xavier Dolan meilleur réalisateur et la déception de François Ozon... Tous les temps forts de la 42ème édition des César.

    Elle - 2 César
    1. Elle - 2 César +
    • Meilleur film
    • Meilleure actrice : Isabelle Huppert
    Lire la suite

    Les pronostics annonçaient Frantz... Les César ont récompensé un Hollandais sulfureux, une bande de filles qui ont du clito (sic) et le plus français des Canadiens.


    "Elle" de Paul Verhoeven sacré meilleur film... par CinemaCanalPlus

    Si Elle s'est vu couronner des César du Meilleur Film et de la Meilleure actrice (Isabelle Huppert, qui a déjà décroché le Golden Globe et est en lice pour les Oscars ce dimanche soir), il n'est pourtant pas le seul vainqueur de cette 42ème cérémonie, également marquée par le triomphe du remuant Divines (Meilleur Premier Film, Meilleur Espoir feminin pour Oulaya Amamra, Meilleur Actrice dans un second rôle pour Déborah Lukumuena) et de Juste la fin du monde (Meilleur Réalisateur et Meilleur Montage pour Xavier Dolan, Meilleur Acteur pour Gaspard Ulliel). Le palmarès réussit ainsi le grand écart entre le doyen de la sélection (Verhoeven et ses 78 ans) et la jeunesse d'un tandem de comédiennes emmené par Houda Benyamina.


    Houda Benyamina, César du meilleur premier film... par CinemaCanalPlus

    Privé de la consécration annoncée, le film de François Ozon est le grand perdant de cette édition 2017 avec une seule récompense (Meilleurs costumes) pour 11 nominations, confirmant le désamour de l'Académie à l'égard du réalisateur de 8 femmes (11 nominations... aucune récompense). Mal de pierres, quant à lui, fait mieux (ou pire) en repartant bredouille malgré 8 nominations.

    De cette 42ème soirée des César, il faut également retenir l'excellent bilan de Ma vie de courgette, qui décroche le César du Meilleur Film d'animation et de la Meilleure adaptation (Céline Sciamma, plus connue pour être la réalisatrice de Bande de filles), l'hommage émouvant à un Jean-Paul Belmondo dilminué, mais aussi la fausse bande-annonce qu'on espère tellement voir devenir un vrai long métrage de Carlos (Jérôme Commandeur, impeccable en maître de cérémonie).


    Jean-Paul Belmondo par Jean Dujardin - César 2017 par CinemaCanalPlus

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top