Mon compte
    Maigret : connaissez-vous la série japonaise ?
    1 mars 2022 à 16:48
    Corentin Palanchini
    Passionné par le cinéma hollywoodien des années 10 à 70, il suit avec intérêt l’évolution actuelle de l’industrie du 7e Art, et regarde tout ce qui lui passe devant les yeux : comédie française, polar des années 90, Palme d’or oubliée ou films du moment. Et avec le temps qu’il lui reste, des séries.

    Le commissaire Maigret connaît actuellement une nouvelle aventure au cinéma sous les traits de Gérard Depardieu, mais de célèbres acteurs francophones ou non ont incarné le personnage créé par Georges Simenon. Petite sélection.

    Découvrez les nombreux visages de Maigret à l'écran, parmi lesquelles des versions anglophones, mais aussi russes, japonaises ou allemandes. D'autres comédiens auraient pu rejoindre cette sélection, comme le Belge Wies Andersen, Louis Arbessier, Herbert Berghof ou Jan Teulings, également interprètes du célèbre commissaire créé par Georges Simenon.

    Kin'ya Aikawa

    Asahi Broadcasting Corporation

    Avec 24 épisodes d'une heure diffusés en 1978, la série Tokyo Megure Keishi, est bien adaptée de Georges Simenon, et met effectivement en scène un détective doté des mêmes accessoires immédiatement reconnaissables : chapeau, manteau épais et pipe. Il est incarné par l'acteur Kin'ya Aikawa, dans une version qui transpose le contexte des enquêtes dans le Tokyo de 1978.

    Gérard Depardieu

    SND

    Actuellement à l'affiche de MaigretGérard Depardieu interprète pour la première fois le personnage de Jules Maigret. La particularité de cette version est que le commissaire ne fume pas sa célèbre pipe. Un choix assumé de la part de l'équipe du film.

    Rupert Davies

    Capture d'écran / BBC

    De 1960 à 1963, l'acteur britannique Rupert Davies incarne Jules Maigret pour une série de la BBC en 52 épisodes ! Il reprend le rôle en introduction d'une autre série de la chaine : Detective, puis pour un unitaire, Maigret At Bay (1969), adapté de Maigret se défend.

    Jean Richard

    Capture d'écran / A2

    L'acteur de Chéri-Bibi (version 1955) a incarné le personnage dans Les enquêtes du commissaire Maigret, série française diffusée de 1967 (Cécile est morte) à 1990 (Maigret à New-York) sur l'ORTF puis Antenne 2. La série connaîtra un succès phénoménal, devenant culte pour sa qualité, l'interprétation de Jean Richard, mais aussi pour les "sandouiches", régulièrement croqués par l'inspecteur lors de ses enquêtes.

    Jean Gabin

    Capture d'écran

    Le célèbre acteur français Jean Gabin a joué à trois reprises le commissaire au cinéma. D'abord pour Maigret tend un piège (1958, 3 millions d'entrées), Maigret et l'affaire Saint-Fiacre (1959, 2,86 millions d'entrées) réalisés par Jean Delannoy puis Maigret voit rouge (1963, 2 millions d'entrées) signé Gilles Grangier.

    Rowan Atkinson

    Capture d'écran

    Plus connu pour La Vipère noireJohnny English et évidemment son personnage farfelu de Mr BeanRowan Atkinson a pourtant joué Maigret à quatre reprises à la télévision entre 2016 et 2017, pour Maigret au Picratt's, Maigret: la nuit du carrefour, Maigret et son mort et Maigret tend un piège.

    Michel Simon

    Capture d'écran

    Sa prestation est discrète, cachée dans un film à sketchs comme il s'en tournait beaucoup à son époque, intitulé Brelan d'as (1952). Simon apparaît dans l'ultime segment du film, Les Témoignages d'un enfant de chœur, dans lequel Maigret est chargé de faire dire la vérité à un enfant de choeur témoin d'un meurtre et refusant de parler par peur de représailles.

    Bruno Cremer

    Capture d'écran / A2

    Visage incontournable du personnage, Bruno Cremer a interprété le célèbre commissaire à 54 reprises de 1991 à 2004. Pour toute une génération du public français, le comédien est le visage de Maigret, comme Jean Richard l'était pour la génération précédente. La série est par ailleurs une référence incontournable pour les amateurs des adaptations de l'oeuvre de Georges Simenon.

    Gino Cervi

    Capture d'écran / Lux Films

    De 1964 à 1972, le comédien transalpin que le public français connait surtout en tant que Giuseppe "Peppone" Bottazzi des films Don Camillo, joue le rôle de Maigret sur le petit écran italien. Le succès est tel qu'il permet même à Gino Cervi d'avoir une aventure au cinéma : Maigret à Pigalle (1966), réalisé par Mario Landi.

    Heinz Rühmann

    Capture d'écran / Europrodis

    En 1966, l'Allemagne co-produit avec l'Autriche, la France et l'Italie une aventure de Maigret pour le grand écran. Intitulée Maigret fait mouche, elle est réalisée par Alfred Weidenmann, qui tournera beaucoup durant les années d'après-guerre, et terminera sa carrière par des épisodes du Renard et de L'Inspecteur DerrickHeinz Rühmann n'est pas un Maigret très convaincant, et on ne le reverra jamais dans le rôle.

    Sergio Castellitto

    Capture d'écran

    Le temps de deux épisodes d'une série diffusée en 2004, le comédien italien Sergio Castellitto, passé entre-temps à la réalisation, a joué le commissaire Maigret. Difficile de se procurer des images, mais il s'agit d'une adaptation de Maigret et l'ombre chinoise.

    Richard Harris

    Capture d'écran

    1988, la télévision britannique tourne un long métrage mettant en scène Richard Harris (Le prix d'un homme, Impitoyable, Harry Potter) dans un rôle qu'il avait voulu jouer depuis des années, fasciné qu'il était par la littérature de Simenon. Il se fâchera d'ailleurs constamment avec les producteurs sur le plateau pour tenter de faire respecter l'oeuvre de l'auteur durant le tournage. Ce téléfilm deviendra une minisérie avec un autre acteur de Harry Potter, et qui a joué le même rôle que lui (lire ci-dessous) !

    Michael Gambon

    Capture d'écran / Granada Television

    Bien avant d'être le bien-aimé Professeur Albus Dumbledore à partir de Harry Potter et le Prisonnier d'AzkabanMichael Gambon a été le héros d'une série Maigret diffusée de 1992 à 1993, le temps de 12 épisodes. Elle est inspirée par le téléfilm avec Richard Harris (précité).

    Charles Laughton

    Capture d'écran

    Passer de Shakespeare à Simenon ? Aucun problème pour Charles Laughton, qui en 1949 tourne sous la direction de Burgess Meredith (et la sienne, car il mettra en boîte quelques scènes) : L'homme de la tour Eiffel, dans lequel il incarne un commissaire Maigret avec tous les accessoires officiels du personnage, et une enquête qui va lui faire gravir les hauteurs de la célèbre Tour Eiffel. Le film est d'ailleurs tourné à Paris et adapte le roman La Tête d'un homme.

    Armen Dzhigarkhanyan

    Capture d'écran

    L'URSS elle aussi, a eu son Maigret ! Il s'agissait d'Armen Dzhigarkhanyan, qui a participé en 1987 à Maigret chez le ministre, dans lequel le commissaire enquête non pas sur un meurtre mais sur un rapport d'expert du bâtiment ayant mystérieusement disparu alors qu'il mettait en garde contre une catastrophe qui s'est finalement réalisée.

    Luis Van Rooten

    Capture d'écran

    L'anthologie de la télévision américaine Suspense propose une histoire de 30 minutes adaptées d'une aventure de Maigret : La Vieille dame de Bayeux (1952), avec Luis Van Rooten dans le costume du commissaire. Il est mis en scène par Robert Stevens, vétéran de l'anthologie (il en mettra en boîte 145 épisodes!), et qui travaillera quelques années plus tard en étroite collaboration avec le maître du suspense pour mettre en scène 44 épisodes de la série Alfred Hitchcock présente.

    Harry Baur

    Pathé Consortium Cinéma

    Le cinéaste Julien Duvivier est passé par la case Maigret ! En 1933, à peine deux ans après sa publication littéraire, il met en scène une adaptation de La Tête d'un homme de Georges Simenon. Jules Maigret (Harry Baur) a la lourde tâche de sauver de la condamnation à mort un homme que tout accuse d'un double meurtre. Persuadé de son innocence, Maigret va tout faire pour compromettre le véritable assassin.

    Pierre Renoir

    René Chateau

    En 1932, l'acteur Pierre Renoir trouve son premier grand rôle dans La Nuit du carrefour, réalisé par son frère Jean Renoir. Son commissaire Maigret est un peu plus "débordé" que d'accoutumé, car malgré ses prises de décision, les tentatives d'assassinat se multiplient dans un quartier qu'il a pourtant placé sous surveillance.

    Albert Préjean

    Gaumont

    Dans Picpus (1943), Albert Préjean incarne un commissaire Maigret enquête sur le meurtre d'une femme retrouvée dans une armoire après un déménagement. L'histoire est adaptée de Signé Picpus de Georges Simenon. Mis en scène par Richard Pottier, auteur de quelques films très populaires portés par Fernandel et des chanteurs comme Tino Rossi et Luis Mariano (notamment Le Chanteur de Mexico), Picpus est écrit et dialogué par Jean-Paul Le Chanois, qui deviendra l'un des réalisateurs habituels de Jean Gabin lors des deux décennies suivantes.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top