Mon compte
    No Country for Old Men - Non, ce pays n'est pas pour le vieil homme
    Note moyenne
    4,2
    34877 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur No Country for Old Men - Non, ce pays n'est pas pour le vieil homme ?

    2 260 critiques spectateurs

    5
    874 critiques
    4
    677 critiques
    3
    145 critiques
    2
    281 critiques
    1
    158 critiques
    0
    125 critiques
    Trier par :
    Les plus utiles Les plus récentes Membres avec le plus de critiques Membres avec le plus d'abonnés
    Simon1310
    Simon1310

    120 abonnés 241 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 15 novembre 2011
    Un des meilleurs film que j'ai vu, no country touche à tous les genres: western avec ses paysages désertiques, policier avec l’enquête du sheriff qui essaye de mettre fin au bain de sang que chingger commet sur son passage, mais celui qui prédomine le plus c'est le survival ce n'est pas un film d'horreur mais tous les ingrédients sont là. On a le chasseur campé par un Bardem effrayant en tueur implacable, que rien n’arrête; malgré sa coiffure qui le rend ridicule on a du mal à rire tant sa prestation incroyable éclipse presque le reste du casting tant dans ses moments de dialogues que d'actions (voir les deux scènes dans les hôtels qui sont de grands moments de suspense et de tension mise en scènes de façon tellement brillantes). A coté on a Josh Brolin, qui joue le rôle de la proie, malgré ses allures un peu rustre on ne peut que s'attacher à ce personnage qui par courage et témérité se bat contre la fatalité que représente chingger. On peut regretter que l'issue soit occulter vers la fin ce qui gâche ce grand moment de cinéma.
    Chuck Carrey
    Chuck Carrey

    278 abonnés 576 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 24 novembre 2013
    "No Country for Old Men" avait excellemment bien commencé, dès les premières minutes le ton est donné. Le suspens est constamment présent, il ne nous quitte pas jusqu'à la fin du film. Les acteurs sont parfaits, Javier Bardem en tête (son personnage est des plus inquiétant). Les frères Coen ont assuré une très bonne mise en scène, l’absence de musique ne se remarque absolument pas. Cette singularité contribue à l'ambiance pesante du film. Malheureusement, la fin du film est beaucoup moins réussie. A croire que les frères Coen aient du se dépêcher de la tourner, risquant de la bâcler. C'est fort dommage car il y avait de quoi faire un chef-d'oeuvre.
    mr. edward
    mr. edward

    139 abonnés 495 critiques Suivre son activité

    4,5
    Publiée le 5 avril 2014
    No Country for Old Men est un grand moment de cinéma, une réussite. Les frères Coen font preuve d'ingéniosité et de virtuosité dans leur mise en scène. On sent une maturité dans leur réalisation, mais sans oublier ce qui fait leur cinéma. Des personnages barrés, à l'image d'un Javier Bardem époustouflant. Certainement leur meilleur film à ce jour.
    Benjamin A
    Benjamin A

    628 abonnés 1 922 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 14 mars 2014
    Quand les frères Coen adaptent Cormac McCarthy et nous emmène au bord de la frontière Américano-Mexicaine suivre une histoire tournant autour d'un soudeur qui découvre 2 millions de dollars entre des cadavres et de l'héroïne et va finir par être pris en chasse par un tueur froid et impitoyable. La première chose qui frappe, c'est l'atmosphère qui pèse sur le film, souvent sombre, âpre, violente et surtout captivante, malgré un rythme lent, on ne sort jamais du film. L'écriture est excellente et intelligente et les personnages sont intéréssant, notamment ce tueur, terrifiante incarnation du mal ou encore le shérif qui semble dépassé par la situation. On notera aussi une fin particulièrement réussi où le portrait de l'homme s'avère passionnant et complexe. Techniquement les deux frères sont en forme, la photographie est belle, capturant bien la lumière et l'immensité des espaces est parfaitement capté. Les casting est à la hauteur du film, que ce soit Tommy Lee Jones, Josh Brolin ou bien évidemment Javier Bardem, véritable explosion dans le rôle du tueur froid. Une œuvre particulièrement bien réussi, justement récompensé par les oscars, très bien écrit et passionnant.
    Loskof
    Loskof

    355 abonnés 688 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 19 août 2010
    No country for old men est un film qui n'est pas passé loin de rentrer dans le panthéon des meilleures productions. Ce que l'on retiendra avant tout est la réalisation hors-norme proposée par les Cohen: des décors somptueux, des plans interminables et magnifiques. Ils nous offrent ici une mise en scène à l'ancienne, où l'on prend son temps et le plaisir de regarder un tel film en devient immense. La bande originale est très discrète pour ne pas dire absente, la mise en scène est tellement exceptionnelle qu'elle suffit à créer les émotions chez le spectateur, pas besoin d'artifices tels que la musique. On a ici l'impression de regarder un western à la Sergio Leone, et le début du film s'en rapproche totalement, tout en restant original pour éviter le plagiat. Le film est extrêmement violent et réaliste, car les réalisateurs nous montrent absolument tout. Certaines scènes sont parfois à la limite du soutenable mais sans jamais être gratuites et l'ensemble vous scotchera à votre siège.
    Les acteurs sont tous exceptionnels, réellement, parfaitement dans leur rôle, et les innombrables gros plans ne lassent jamais tant ils arrivent à créer toutes sortes d'émotions.
    Le tableau serait parfait si la fin ne laissait pas à désirer. Alors que rien ne nous était épargné en ce qui concerne la violence et les meurtres, les réalisateurs nos servent le dénouement final sans rien montrer. Tout cela arrive comme une cheveux sur la soupe, sans que cela paraisse cohérent. Bien dommage donc et très décevant car l'on sent en approchant de la fin que le film pourrait vraiment devenir énorme mais ce n'est pas le cas.
    Cependant, No Country For Old Men possède trop de qualités pour que l'on s'attarde uniquement sur sa fin. Ce film mérite vraiment le coup pour sa mise en scène, son scénario, sa violence et ses acteurs. Un 4 étoiles très mérité!
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 2 mai 2013
    Une oeuvre d'art mysterieuse et seduisante. Remarquable ! L'atmosphère, suspense, le désespoir, l'humour macabre et une rare qualité qui nous laisse completer les scenes tout seule. No Country for Old Men est un film qui a été crée a transcender. L'histoire est divertissante, capable de tenir en suspens, meme les spectateurs les plus desinteressés. Les performances sont remarquables, en particulier celle de Javier Bardem, qui s'approprie le personnage si bien que ça fait peur ! Je pense que c'est un film que vous ne pouvez pas manquer.
    lhomme-grenouille
    lhomme-grenouille

    3 100 abonnés 3 170 critiques Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 23 janvier 2008
    Dès l’introduction, ce nouveau film des frères Coen annonce la couleur : un simple titre sur un écran noir et déjà le film commence. La réalisation se veut sans fioriture, directe, mais pas pour autant précipitée. C’est grâce à une remarquable maîtrise, un sens du cadre inouï et surtout grâce à un habile mariage entre le son et l’image que ce "No Country for old man" nous happe littéralement dans son histoire. Et quelle histoire ! Cette dernière ne joue pas la carte du suspense trépident mais de la tension maintenue et entretenue, ce qui nous garantit d’autant plus l’émotion. Enfin, il y a ces personnages, tous sortis d’ailleurs et qui, par cette sorte de folie qui les caractérise tous, nous renvoie au bon vieil esprit de "Fargo". Nul doute, les frères Coen signent là un incroyable retour après un "Ladykillers" en demi-teinte. Ce film est un véritable chef d’œuvre : le film de janvier sans hésiter, et le film …de l’année qui sait ?!
    elbandito
    elbandito

    304 abonnés 945 critiques Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 21 avril 2009
    Un film étonnant et détonant, quelque chose de très inhabituel se dégage de l'ambiance crépusculaire de ce film noir, dans la lignée des grands classiques hollywoodiens. Avec en plus le cynisme et l'humour à froid des frères Coen, et l'interprètation hors pair des trois anti-héros principaux (Josh Brolin, Javier Bardem, Tommy Lee Jones), ce film est un vrai régal. Les expériences totalement inédites au cinéma se font tellement rares qu'il serait dommage de s'en priver. A voir plutot deux fois qu'une...
    septembergirl
    septembergirl

    551 abonnés 1 069 critiques Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 21 avril 2014
    Un captivant et haletant thriller des Frères Coen qui relate une lente, froide, et violente chasse à l'homme. Une réalisation bien rythmée qui propose une très belle photographie et une mise en scène irréprochable. Les acteurs sont performants et charismatiques ; l'interprétation de Javier Barden notamment, est particulièrement brillante. L'atmosphère est originale et prenante, à la fois envoûtante et pesante. Un chef d'oeuvre profondément marquant, d'une fatalité noire, à ranger au côté de "Fargo" !
    Le Christ Cosmique
    Le Christ Cosmique

    43 abonnés 36 critiques Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 8 août 2013
    "No Country for Old Men", 12ème réalisation des deux frères Coen après "Ladykillers". Les deux génies du cinéma livre ici, une oeuvre intense où s'exprime la quintessence de leur cinéma. C'est simple, ils sont à un niveau tel qu'on en reste bouche bée. L’histoire simple, d'un homme qui se trouve mêlé au cartel mexicain lorsqu'il découvre et décide de garder les deux millions de dollars que contiennent une mallette. Ça a l'air simple comme ça, mais l'écriture atteint un niveau proche de la perfection. On retrouve bien entendu les thèmes de prédilection des Coen avec entre autre leur humour qui trouve ici tout son sens. C'est une histoire stupide, avec des personnages stupides. Oui mais c'est ça l'Homme et les Coen l'ont compris. Ils traitent de la mort, des vies perdues, du désespoir et du temps perdu avec grâce, mélancolie, lyrisme et philosophie. Mais ce qui marque en premier lieu, c'est la mise en scène magistrale des deux génies. Les plans sont magnifiques et sales, les scènes d'actions sont terrifiantes et intimes, la violence est absurde et horrible. Ils sont tout en contrastes et nuances, ce qui donne au film une ambiance unique, à la fois poétique et émouvante mais aussi terrifiante et désespérée. Et que dire du jeu d'acteurs si ce n'est qu'il frôle le sublime. Brolin est impeccable en mec perdu, et effrayé, Tommy Lee Jones impérial en vieux flic qui ne peut contenir cette spirale de la violence, complètement dépassé par les actes qu'ait capable de commettre l’être humain, il terminera d'ailleurs le film sur un phrase résumant parfaitement le cinéma des Coen : belle, poétique, mélancolique. Le meilleur pour la fin ? Javier Bardem, qui ici dépasse l'entendement. Il campe le méchant le plus terrifiant, stupide et charismatique jamais vu, l'Oscar est mérité. Si on ne devait retenir qu' un film de cette décennie se serait bien No country for Old Men, chef d'oeuvre incontestable des Coen brothers, à la fois sombre, angoissant mais aussi drôle et horriblement beau. Un véritable monument !
    Redzing
    Redzing

    881 abonnés 4 249 critiques Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 25 avril 2021
    Après une batterie de films ouvertement comiques, les frères Coen retournent à l'un de leur genre de prédilection : le polar sombre, abstrait et violent, avec en prime l'ancrage dans l'Amérique profonde (ici, le Texas de 1980). "No Country for Old Men" évoque l'histoire de Llewelyn Moss, modeste et très débrouillard ouvrier texan. Un jour, il découvre les restes d'une fusillade entre trafiquants de drogue, et décide de s'emparer du juteux butin laissé sur place. Il sera alors traqué par divers individus, dont un dangereux tueur psychotique. Le clou du film est bien ce sûr ce dernier. Implacable, redoutable, froid, et obéissant à des règles absurdes, ce mélange entre Léon, Mireille Mathieu, et Vincent de "Collateral", phagocyte l'écran à chacune de ses apparitions mémorables. Entre le jeu hagard et sournois de Javier Bardem (qui remportera une pluie de récompenses pour ce rôle), des dialogues excellents, et des gimmicks visuels bien trouvés (une bouteille d'air comprimé diablement utile, une coupe de cheveu improbable), Anton Chigurh est certainement l'un des meilleurs méchants des années 2000 au cinéma. Il en éclipse presque les autres acteurs pourtant très convaincants : Josh Brolin en héros déterminé à protéger son pactole, ou Tommy Lee Jones en shérif vieillissant atterré par la violence qui ronge son pays. Bien que peu actif dans l'intrigue, c'est ce dernier qui donne son sens au film, évoquant une région qui change. La drogue est désormais là, accompagnée d'une violence jamais vue alors. Ceux qui n'y sont pas près devront se battre comme jamais, céder la place, ou devenir rapidement des victimes incapables. Le tout transcrit à travers une ambiance visuelle de néo-western... et quelques choix très audacieux. Outre des éléments scénaristiques pertinents mais pour le moins étonnants, la quasi absence de musique n'empêche par exemple pas les scènes de traque et de fusillades d'être extrêmement efficaces et nerveuses. Ceci étant aidé par la magnifique photographie de Roger Deakins, qui se montre aussi adroit dans des paysages désertiques ensoleillés, des confrontations nocturnes, ou une poursuite aux premières lueurs. Fable pessimiste et sombre (quoique l'on y retrouve quand même un peu d'humour noir cher aux réalisateurs !), "No Country for Old Men" est surtout un film puissant, et incontournable des années 2000.
    gregoire s.
    gregoire s.

    25 abonnés 1 critique Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 1 septembre 2022
    No Country for Old Men parle d'un homme qui trouve de l'argent dans le désert et qui, après s'en être emparé, sera poursuivi par un tueur à gage.
    Comme souvent pour les frères Coen le film démarre en douceur, malgré une première scène forte. Ils prennent le temps de poser les décors, les lieux, les personnages... et puis l'histoire suit son cours, parsemée de scènes sombres et puissantes, jusqu'au final explosif.
    La qualité de l'histoire est une fois de plus la force de leur long-métrage. On est pris tout de suite par le film, sans décrocher les yeux de l'écran un seul instant. A la différence de Fargo ou The Big Lebowski, les personnages sont plus terre-à-terre ici, marqués par la vie. Mais c'est une fois de plus poussé d'une manière ou d'une autre par leur instinct de survie qu'ils prendront les décisions qui les mèneront à commettre des actes immoraux.
    Anton Chigurth, pièce maîtresse du film, est un personnage qui ne laisse pas indifférent. La noirceur de son âme et la facilité avec laquelle il franchit la ligne de la moralité sont effrayantes. Il a un but donné, et il sera prêt à tout pour y arriver sans sourciller une seule seconde.
    Le casting, 5 étoiles, donne vie avec brio aux personnages. Josh Brolin, Tommy Lee Jones, Woody Harrelson et bien sûr Javier Bardem sont tous exceptionnels.
    Enfin, la beauté des décors est un atout non négligeable au film qui, de par le choix du désert, renforce l'isolation et la desolation des personnages mis en scène.
    No country For Old Men est un film marquant, dont l'histoire ne laisse pas indifférent, chef d'œuvre du cinéma : 5/5.
    Alain D.
    Alain D.

    469 abonnés 3 182 critiques Suivre son activité

    4,5
    Publiée le 26 juillet 2015
    Beaucoup d'action, de violence et un suspense permanent. Un scénario à priori classique, mais traité de façon magistrale. La photographie est splendide. Un Thriller de haute volée que cette réalisation des frères Coen qui mérite amplement ses 4 Oscars.
    Un casting très brillant avec Josh Bolin dans le rôle principal de Llewelyn Moss le chasseur traqué ; Tommy Lee Jones comme toujours efficace dans la peau du shérif Bell, le vieil homme proche de la retraite ; et l'incroyable performance de Javier Bardem dans le rôle d'Anton Chigurh, le traqueur et tueur psychopathe.
    Scène choc d'entrée de jeu, nous faisons la connaissance de Chigurh, spoiler: le tueur irresponsable. Nous découvrons ensuite Llewelyn Moss, un chasseur qui découvre une scène de crime au beau milieu du désert mexicain ; une transaction qui a mal tourné : cinq morts et une mallette pleine de billets de 100$ qu'il s'empresse d'emporter, la traque peut commencer...
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 15 mars 2015
    Je prends No country for old men à la médiathèque du coin et je rentre chez moi et je l'insère dans le lecteur et je le regarde et je suis déçu. Alors je lis des explications sur le film et je le reprends à la médiathèque et je prends une claque monumentale. Pour la majeure partie des gens qui n'auraient pas compris pourquoi il y a tant de "et", c'est parce que le livre Non ce pays n'est pas pour le vieil homme de Cormac McCarthy dont le film est adapté est écrit de cette manière. Et bah voilà : premier visionnage : le film m'intrigue : j'adore et je déteste, je suis fasciné et je comprends pas tout. Alors du coup j'ai décidé de lire le livre et de le revoir ; j'en suis à la moitié du livre et je l'ai revu et j'adore. J'adore tout : j'adore la mise en scène des frères Coen qui est sublime, le montage, les plans, la photographie, tout ! Absolument toute la mise en scène est travailléé dans le moindre détail. J'adore le côté Western/Road movie/Thriller qu'a le film, le fait qu'il vous prend aux tripes du début à la fin, sans vous laisser respirer, à jouer continuellement avec vos nerfs. Car l'histoire de No country for old men est avant tout un duel entre deux hommes, dont l'enjeu est incertain. C'est une course poursuite haletante entre un tueur et un type déterminé à survivre, à travers une Amérique sauvage, aride et propice à cet affrontement légendaire. Les personnages, ensuite ; quelle profondeur ! Même les seconds rôles ont un excellent niveau de développement. Et pourtant, chaque personnage garde sa part de mystère. On a un shérif désabusé, un tueur psychopathe, un homme cupide et traqué, sa femme, et un mercenaire chargé de retrouver le tueur et l'argent. Leurs relations sont bien exploités, et on s'attache à eux (enfin pour les héros) ou on les déteste (pour Chighur, qui est probablement l'un des meilleurs antagonistes que le cinéma nous ait donné). L'absence de musique durant le film rend l'atmosphère encore plus sèche, froide et crue. La violence est plus cruelle, les affrontements sont plus stressants et les dialogues sont plus naturels. L'ambiance de ce film est géniale ; elle est unique, inégalée. Le film est plutôt fidèle au livre (ou du moins, là où j'en suis dans le livre, c'est très fidèle). Et les acteurs : Tommy Lee Jones compose un personnage qui lui colle à la peau, bien plus utile dans l'histoire qu'il n'y paraît, Josh Brolin est excellent dans la peau du cow-boy fier, cupide mais toutefois humain, Javier Bardem offre la prestation la plus marquante du film, avec son jeu de regards et de sourires (à glacer le sang), il compose un personnage effrayant, allégorie du Mal (oscar plus que mérité). Les seconds rôles comme Woody Harrelson ou Kelly Macdonald sont aussi très bons. Les dialogues sont bien écrits, même s'ils sont rares. Car oui, le film privilégie le silence. Il est lent, très lent, sans être ennuyeux. On est captivé par cette lenteur qui instaure une tension qui monte au fur et a mesure que l'histoire progresse. Après il y a des scènes qui ont déplu aux spectateurs comme spoiler: la scène de la mort de Llewellyn, scène qui n'est pas montrée mais qui est implicite, moi je ne l'ai pas détesté car au contraire, elle choque le spectateur en lui montrant cette mort de façon plus brutale, plus inattendue. Le personnage de Tommy Lee Jones et son inutilité dans l'histoire a aussi déplu, mais il ne l'est pas : il prend conscience que le monde pourrit, il est l'homme bon rattrapé par les remords face au Mal contre lequel il est impuissant, et son discours final est magnifique : il montre que la mort n'est pour lui qu'un réconfort. La scène de l'accident de Chighur sert à montrer que l'argent qui lui est lié corrompt des enfants, et qu'il sème le mal, même quand il ne le veut pas
    . Aucun élément n'est laissé au hasard : les frères Coen sont des génies, car chaque scène est plus importante qu'il n'y paraît. Le message pessimiste que délivre le film sur l'humanité et sa cupidité est inquiétant de vérité.
    Un chef-d'œuvre, à voir deux fois pour le savourer pleinement.
    Hunter Arrow
    Hunter Arrow

    103 abonnés 409 critiques Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 24 juin 2012
    Décidément Papa et Maman Coen doivent être fiers de leurs fistons quand on voit le succès de ces derniers et la qualité de leur filmographie. A eux deux ils ont sans doute l'un des univers cinématographique les plus intéressant et le succès critique et public qu'ils connaissent confirme qu'ils sont sur une bonne voie. Ce No Country for old Men est surement l'un de leur meilleur film tant il atteint la quintessence de leur univers. La réalisation prenant le parti de la lenteur et de l'anti spectaculaire est pourtant d'une efficacité indéniable et sert magnifiquement le scénario tiré de l’œuvre de Cormac McCarthy. Les personnages sont tous marquant et les dialogues d'une grande finesse. Oeuvre plus complexe qu'il n'y parait se révélant être réflexion sur la nature du mal symbolisé par un Javier Bardem génial se dressant comme étant l'un des salopards les plus jouissif du cinéma. Le reste du casting composé de Josh Brolin et Tommy Lee Jones n'est pas en reste non plus. Le film est toujours surprenant débutant tels un thriller classique dans sa première partie mais évoluant vers quelque chose pus "philosophique" dans sa dernière partie. Une œuvre majeure de la filmographie des Coen.
    Les meilleurs films de tous les temps
    Back to Top