Mon AlloCiné
    Terminator Genisys
    note moyenne
    3,1
    10120 notes dont 995 critiques
    répartition des 995 critiques par note
    77 critiques
    257 critiques
    272 critiques
    193 critiques
    123 critiques
    73 critiques
    Votre avis sur Terminator Genisys ?

    995 critiques spectateurs

    Shaigan
    Shaigan

    Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 131 critiques

    1,5
    Publiée le 31 octobre 2015
    Le scénario est nul, l'écriture est mauvaise, la réalisation est médiocre, Terminator Genisys est de très loin le moins bon opus de la saga. Le choix des acteurs principaux par la production est finalement très révélateur de la nature de ce film. Le choix de Schwarzenegger est le symbole d'une franchise vieillissante, qui n'a plus sa vitalité d'antan, et qui mise tout sur la nostalgie. Le choix de Jay Courtney pour jouer Kyle Reese est lui aussi assez symbolique : dans le premier film, Michael Biehn montrait un Kyle Reese pas très costaud mais passionné, tragique et investi de tout son cœur dans sa mission. Ici, Kyle Reese est une armoire à glace tout en muscle, mais qui semble tout prendre à la légère, et sans aucune passion. A mon avis, cela symbolise bien la différence entre le premier film à petit budget mais avec une énorme personnalité et ce film avec des effets spéciaux 1000 fois plus cher mais sans aucune personnalité. Le choix de Jason Clarke pour jouer John Connor est quant à lui révélateur de la mentalité hollywoodienne. Quand un personnage est le "gentil" d'une histoire, il doit être joué par un acteur beau, fort et charismatique (comme par exemple Christian Bale). Mais quand le personnage est un "méchant", là il doit forcément être joué par un acteur moins beau, moins fort, et moins charismatique. En revanche, je n'ai rien à redire pour Emilia Clarke dans le rôle de Sarah Connor, qui était un bon choix, et assez ressemblant avec Linda Hamilton.
    lhomme-grenouille
    lhomme-grenouille

    Suivre son activité 2250 abonnés Lire ses 3 154 critiques

    0,5
    Publiée le 2 juillet 2015
    Bon alors, je veux bien essayer parfois de comprendre la vision très Allociné du « on en met pas zéro juste pour le prix de la bobine », mais dans le cas de films comme celui-ci, le concept pour moi rencontre clairement ses limites. Alors oui, on pourra toujours dire que le film fait le métier en garantissant son déluge d’explosions, de cascades, de fusils laser et de robots en pagaille, mais bon… Au bout d’un moment il faut aussi savoir de quoi on parle. Quand on me conseille un bon resto en m’indiquant que son foie gras est excellent, je ne m’attends pas à ce qu’on me serve huit tonnes de foie coulées dans autant de tonnes de graisse. Là, on parle quand même de « Terminator ». C’est une saga culte, une franchise qui – dans les années 1980 et 1990 – était un gage d’une certaine qualité dans les domaines de la science-fiction et de l’action. Moi, quand je vais voir « Terminator », je ne m’attends pas à ce qu’on me serve huit tonnes de robots coulées dans autant de tonnes d’effets numériques. Pourtant, après avoir vu ce « Genisys », il semblait bien que se trouvait là tout le postulat d’Alan Taylor – encore un Yes Man ! – et qu’il n’avait RIEN d’autre à proposer. Or, ça, pour un « Terminator », c’est juste un véritable scandale. Je n’étais déjà vraiment pas fan des épisodes 3 et 4, mais celui-là, pour moi, pousse le cynisme encore plus loin. Aucune créativité dans ce film : on est dans le simple listing absurde du fan-service. En gros, toute la première demi-heure, c’est le best-of de « Terminator 1 » et « 2 ». Les scènes de guerres futuristes à gros coups de lasers fluos ; les apparitions du T-800 et de Kyle Reed reproduites à l’identique ; les transformations mythiques du T1000… Rien de neuf, tout a été vu. Et si encore c’était fait avec le même soin de mise en scène et d’écriture que les premiers, mais même pas. Là on a décidé de nous lisser la même intrigue qu’on connait déjà (oui oui, mais vraiment la même !) sauf que pour le coup, on boursoufle le tout avec plein d’effets numériques partout (et d’ailleurs incroyablement laids : même ça ils ont réussi à le louper) et surtout le tout émaillé de dialogues inconsistants tenus par des acteurs sans substance ( spoiler: Ah ! Cet échange entre John Connor et Kyle Reed où l’un s’imagine en train de siffler une bonne bière tandis que l’autre se voit pénard dans sa petite maison. Un must d’écriture
    ). Mais bon, il a fallu que l’horreur ne s’arrête pas à cette seule démarche. Après avoir violé les deux opus phares de la saga, ce « Genisys » a cru bon de rajouter sa couche d’ignominies, comme T3 et T4 avaient su si bien le faire avant lui. Mais alors là attention. On n’a pas mis les gants ! Et vas-y que je te prends un gros boui-boui d’univers parallèles, de souvenirs d’un passé-futur résurgent, d’espaces-temps révolus, de champs quantiques (si si) et autres fusions cellulaires, et je t’en fais une mélasse qui n’a strictement aucun sens, mais qui est sensé justifier plein de trucs qu’ils voulaient nous mettre à l’écran comme : spoiler: l’existence d’un Schwartzy vieux ; une baston entre Schwartzy vieux et un Schwartzy jeune en images de synthèse ; des scènes d’ombres chinoises avec les formes d’Emily Clarke ; plein d’explosions ; des fusillades ; des fusillades en hélicoptères (mais si !) ; des hologrammes super futuristes ; et une nouvelle manière d’éviter le Jugement dernier même si le prochain Terminator nous apprendra certainement que ce même Jugement dernier n’a pas été évité. Non mais franchement je vous jure ! On croirait l’intrigue de Zelda ce truc tellement c’est répétitif !
    Honnêtement, ce qui m’écœure, c’est qu’il n’y a absolument aucun respect pour la franchise. On nous sort le même réalisateur que celui qu’on aurait choisi pour n’importe quel autre blockbuster écervelé, on nous pond le même scénario avec les mêmes absurdités à la mode, les mêmes trous d’air, les mêmes dialogues écrits par des enfants de six ans ( spoiler: les propos sortis par Skynet : aucune ligne de potable. « Vous ne pouvez pas m’échapper… Vous les humains vous prétendez défendre la paix… » On est au même niveau qu’Ultron dans Avengers 2 ! C’est navrant !
    ) ; à cela on y ajoute la même bouillasse numérique ; les mêmes scènes d’actions surfaites ; le même humour débile ; les mêmes romances vaseuses ; jusqu’au casting qui, lui aussi, touche les bas-fonds (Schwartzy se limite franchement au guest qui vient prendre son chèque ; Jay Courtney se contente juste de faire le bodybuilder au torse joliment rasé, Emily Clarke montre de son côté toutes les limites de son jeu d’actrice, quant à J.K. Simmons, on nous l’a ici réduit à un rôle de bouffon à la Joe Pesci dans « l’Arme fatale 3 »). Franchement, ce film, c’est plus qu’une bouse, c’est carrément du vandalisme. Et quand ce film ose nous ressortir les quelques notes mythiques de Brad Fiedel en guise de générique de fin, après avoir osé commettre ça, j’ai failli allumer un cocktail Molotov et le balancer sur l’écran. Ce film c’est un scandale. Pire, c’est une honte pour tout Hollywood…
    Dargor-
    Dargor-

    Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 19 critiques

    0,5
    Publiée le 19 juillet 2015
    Il y a plusieurs années, lorsque j'ai appris qu'un nouvel opus de ma saga préféré allait sortir, je me suis dis : "Chouette !". Puis le masque est tombé, ça ne serait pas une suite au très bon T4, l'histoire serait a moitié un reboot... Mon enthousiasme est retombé... Mais même là, je ne m'attendais pas a un tel navet ! Ce film réussit l'exploit d'être encore plus ridicule que Terminator 3 qui en tenait déjà une sacré couche. Concernant les acteurs, même si j'ai beaucoup de respect pour Emilia Clarke, elle devrait vraiment choisir ses films avec plus d'attention la prochaine fois. Son rôle de Sarah Connor est aux antipodes de celui tenu par Linda Hamilton, mais ça ce n'est certainement pas de sa faute, mais celle du scénario. L'acteur qui joue Kyle Rease n'a absolument jamais regardé le premier film, j'en jurerais, et entre les 2 héros, il n'y a pas la moindre alchimie. Arnold a troqué le blouson en cuir du terrifiant Terminator pour prendre le nez rouge du gentil clown. Dès le début de l'intrigue, on se demande : Pourquoi le passé change ? Pourquoi il y a une version "vieille" du Terminator, et pourquoi il y a un T1000 en 1984 ? Le scénario prend soudainement une tournure bordélique, et on attend la justification scénaristique... Qui n'arrive pas !
    Du coup, on ne comprend rien et on doit suivre aveuglément et bêtement le scénario avec le cerveau sur off, suivre ses cascades fades et exagérées, ces répliques d'acteurs absolument ennuyeuse, les tentatives d'humour complètement lourde et ratée, même le film se sens obligé de plaisanter a longueur de temps sur l'age de Swarzy et du Terminator... Non sérieusement... Ce film reprend absolument tout ce qui était a jeter dans Terminator 3 pour ne conserver aucune racine de ce qui était bon dans les Terminators 1, 2 ou 4.
    En résumé, en tant que fan de la saga, je vais littéralement renié ce film et oublié que je ne l'ai jamais vu. C'est sans exagéré le pire de la saga, pire même que le 3éme opus qui était déjà un navet.
    Si vous aimez Terminator, boycottez ce film pour apprendre un peu aux scénaristes ce qui leur coutent de se foutre de la gueule des gens.
    Marc T.
    Marc T.

    Suivre son activité 160 abonnés Lire ses 542 critiques

    2,0
    Publiée le 13 mai 2016
    En toute honnêteté, ça démarrait plutôt pas mal avec le remake de scènes cultes des premiers Terminator. Et puis patatras, ça part dans tous les sens, l'action pour l'action, les effets spéciaux pour les effets spéciaux, et puis l'ennui pour l'ennui. On se retrouve au final avec un énorme sentiment de frustration mêlé de rancœur envers Alan Taylor qui aurait dû se cantonner à ce qu'il sait faire de mieux : des séries.
    Quant au casting, je suis fier de vous annoncer que la palme d'or de l'acteur le plus inexpressif et antipathique revient à Jai Courtney (déjà remarqué dans Divergente) pour le rôle de Kyle Reese (sic).
    Empereur Palpoutine
    Empereur Palpoutine

    Suivre son activité 68 abonnés Lire ses 194 critiques

    1,5
    Publiée le 12 septembre 2016
    La pomme est tombée bien loin de l'arbre pour ce dernier opus de Terminator.
    Dirigé par le triste sir Alan Taylor, cantonné depuis aux séries TV tel que Game of Thrones.
    Genisys souffre d'un jeu d'acteurs terriblement absent, plat, et de répliques inutiles.
    Tout cela lamentablement camouflé par une myriade d'effets spéciaux gras, de bas de game,digne des pires séries B.
    On y retrouve un Schwarzy bien fatigué, qui n'est plus que l'ombre de lui même, suite aux soucis personnels qu'il a pu connaitre. Il est d'ailleurs surnommé "papy" ...
    Le duo Jai Courtney et ho ... Tiens, la belle Khaleesi, alias Emilia Clarke, peine carrément, il fait pitié face aux couple légendaire Linda Hamilton / Michael Biehn.
    Genisys comporte trop de clins d'oeils aux Terminator, premier et deuxième du nom.
    Ses tentatives d'inovation farfelues, liées à un script qui part dans tout les sens, en font un patchwork indigeste.
    Pour le coup, Emilia Clarke est complètement à côté de la plaque, et joue la gamine (la faute au script, ou au réal ?), au lieu de la guerrière Amazone que l'on a pu connaitre dans Terminator2.
    Elle démontre un Qi d'huitre, et un charisme de moule, face à son rôle dans Got. Ce qui me fait penser qu'elle n'ira, malheureusement, pas plus loin.
    Comme son prédécesseur, Salvation, Genisys souffre également de nombreux cadrages/plans hyper mal tournés.
    Bref, scénario brouillon, mal écrit, totalement incohérant, acteurs absents, non convaincus par leur propre rôle, scènes d'action grotesques...
    Malgré la présence de Scharzy, de la belle Emilia Clarke, et des codes génériques de Terminator, cet énième opus envoie une légende à la casse, et démontre que l'avidité d'hollywood aura réussit à détruire une trilogie presque parfaite.
    Ce Terminator Genisys aurait été géant en étant dirigé par sir James Cameron himself, et en reprenant tous les acteurs/actrices d'origine, ce qui n'est pas le cas.
    Terminator, symbole de la Science Fiction prestigieuse des glorieuses années 90 s'éteint, malheureusement sans aucun regrets.
    Ce cinquième opus démontre que la créativité et la qualité ont disparus des rangs d'hollywood de nos jours.
    Non, cette fois ci, Scharzy ne reviendra pas.
    Il était temps que le massacre se termine.
    fedor85
    fedor85

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 30 critiques

    0,5
    Publiée le 3 juillet 2015
    le Jurassic World, les producteurs d'hollywood prouve une nouvelle fois qu'il ne savent (ou ne veulent) plus recherché des talents (écriture, scénario, acteur) pour les réunir et faire un film. Non, il s'en fichent.

    Tout le casting est pauvre dans son jeu, même Arnold, pourtant hyper crédible dans les deux premiers, on y crois pas. Mis en scène par un yes man, basé sur un scénario navrant, le film n'a aucun souffle épique. On ne ressent aucune émotion, comme tout les blockbuster d'aujourd'hui, ça se rapproche plus du clip que du film de cinéma.

    Marre de cette époque ou on nous sert la même soupe que quand on était gamin, qui en plus est immangeable.
    TTNOUGAT
    TTNOUGAT

    Suivre son activité 347 abonnés Lire ses 2 526 critiques

    2,0
    Publiée le 4 juillet 2015
    Un bien mauvais film et une grosse déception pour les admirateurs inconditionnels de Terminator 2. Les deux étoiles sont pour ''Papy'' qui surnage par son charisme et son humour ''Hasta la vista baby". Comment construire une critique sans parler ici du scénario? Car, si on n'explique rien au départ, on ne peut pas comprendre grand-chose? Kyle Reese reprend des souvenirs issus de deux épisodes qui sont placés dans deux espaces temps différents, Sarah Connor et lui iront du présent au futur grâce à une cabine aérée spacio temporelle pour combattre Genisys (nouvel aspect de Skynet pour contrôler l'ensemble des machines). John Connor aura un comportement inexplicable. En vérité, cet épisode reprend avec des effets spéciaux actuels toutes les situations déjà vues auparavant en les mixant, cela en devient écoeurant de prétention et de bêtise. Le metteur en scène est remplacé par des ingénieurs en ''numérique'' et les dialogues deviennent du grand ''n'importe quoi'', Question acteurs : Emilie Clarke n'arrive pas à la cheville de Linda Hamilton et perd toute crédibilité, le vieux journaliste est totalement anachronique, Kyle Reese est constamment dépassé, seul Schwarzy nous régale encore…Et dire qu'un sixième titre est prévu !
    Benji S.
    Benji S.

    Suivre son activité 74 abonnés Lire ses 48 critiques

    4,0
    Publiée le 2 juillet 2015
    James Cameron n'avait pas menti, le film colle bien avec l'esprit du premier et du deuxième Terminator.
    Après un déclin évident du dernier film, celui ci replace la barre un peu plus haut, malheureusement pas aussi bien que ceux de James Cameron mais clairement supérieur aux deux derniers.
    Je m'attendais quand même à quelque chose de plus grandiose mais j'en ressort quand même satisfait globalement.
    Alors les points positifs c'est d'abord cette nostalgie qu'arrive à faire véhiculer le film à coup de T-1000, le bon vieux polymorphe, mais surtout avec le retour de Papy Schwarzy alias le T-800 qui est à lui seul l'identité de la saga! Chose qui manqué cruellement à son prédécesseur (bien qu'un bref passage de lui en numérique avait fait des émules, mais c’était pas suffisant)... Une fois la nostalgie ravivée le film s'attaque à son cotè "novateur" avec une nouvelle technologie robotique de Skynet mais surtout l'apparition de la machine qui permet de voyager dans le temps.
    Niveau scénario le paradoxe temporel atteint ici son paroxysme, il faut bien suivre la ligne directive de la saga à défaut de quoi la confusion s'installe. Les acteurs sont judicieusement choisis car leurs interprétations sont excellentes notamment celles d'Emilia Clarke qui fait vivre avec brio le rôle de Sarah Connor comme Linda Hamilton en son temps, ensuite un Jason Clarke en John très convaincant et enfin un Arnold un peu rouillé mais toujours efficace.
    Les points faibles c'est déjà cette succession d'étape, passant d'un point A à un point B, (bâtiment en bâtiment, d'armes en armes) l'action est omniprésente et laisse peut de place à la psychologie des personnages, notamment Kyle Reese qui se fait engloutir par les autres personnages, moins convainquant que le premier. Après faut reconnaitre qu'il n'y a plus grand chose à révélé et qu'on est la essentiellement pour l'action, mais personnellement ça ma légèrement déçu mais pas au point de m’empêcher de savourer tout le reste.
    Le seul véritable point qui ma posé un problème c'est la bande originale du film qui me parait à des années lumières de T1 et T2. Cette présence musical qui mettait la pression, donner une immersion plus profonde, accentuer l'action et l’émotion à quasiment foutu le camp à l’exception de deux, trois moment d'une poignée de seconde. Souvent avec le recyclage on a tendance à le banaliser en problème mais la dans ce cas de figure, il aurait fait un grand bien au film. Vraiment dommage..

    Globalement malgré un script assez maigre et parfois incohérent je lui met un 16/20, car je pense pas avoir été dupè, je savais à quoi m'attendre en allant voir ce Terminator qui d’ailleurs renoue bien avec les deux premiers. J'y ai pris du plaisir avec des moments bien nostalgiques.
    PS : ne sortez pas avant le générique ;)
    pouf666
    pouf666

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 129 critiques

    1,5
    Publiée le 7 juillet 2015
    Ce film ne devrait même pas exister ! Je me suis littéralement fait violer pendant 2 heures devant cet objet qui plagie ouvertement les 2 premiers films cultes de la saga. Le scénario est incompréhensible en nous parlant des années 84, 97, 2014, 2017,2029...on en perd le fil. Au moins dans les 2 premiers il y avait une logique consistante. Ici NON, tout n'est que va et vient temporel. Le casting (parlons en), Sarah Connor, n'est plus la femme badass incarnée par Linda Hamilton, qui elle avait une véritable âme de guerrière, mais interprétée par la très fade Emilia Clarke qui passe beaucoup de temps a gémir pour pas grand chose. Kyle Reese, c'est un peu mieux même si on est très loin de Michael Biehn.John Connor incarné par Jason Clarke, autant à la base j'aime beaucoup cet acteur, mais ici il n'arrive pas a rentrer dans le costume du leader de la résistance face aux machines. Et le meilleur pour la fin LE GRAND ARNOLD utilisé comme un ressort comique plutôt qu'autre chose, a mille lieux de la machine terrifiante du 1er opus, a vouloir le rendre plus humain, il perd toute crédibilité....ça passait beaucoup mieux dans T2. La mise en scène est impersonnelle , je veux dire par là que les scènes d'action sont filmées suivant le cahier des charges, mais sans aucune âme et n'est pas si spectaculaire qu'il aurait du être....n'est pas James Cameron qui veut.
    Autant je peux comprendre qu'Arnold est voulu reprendre son rôle qui a fait de lui une légende, mais y a un moment il faut savoir dire stop et arrêter le massacre.
    anonyme
    Un visiteur
    0,5
    Publiée le 29 septembre 2015
    Je n'arrive pas à comprendre que des gens qui aient aimé T1 et T2 puissent avoir ne serait-ce qu'apprécié cet ersatz, ce faux Terminator. TG massacre la licence Terminator et certains applaudissent !!! Ce film est la négation-même de Terminator. Le scénario est invraisemblable au-delà de tout ce qui est permis, Il ne vaut même pas pour ses scènes d'action qui ne sont souvent que des reprises des autres films. Comment a-t-on pu laisser faire un film pareil ?
    T3 et T4 étaient très moyens mais ils avaient au moins le mérite de la cohérence à travers les films. Là avec TG on est parti dans le n'importe quoi, d'ailleurs assumé et presque revendiqué par le réalisateur. John Connor qui fusionne avec Skynet, mais ben-sûr, il fallait oser y penser. Et comme on dit, à propos de ceux qui osent tout...Non vraiment c'est pas possible. Il faudrait remonter dans le passé pour empêcher par tous les moyens Alan Taylor de naître car c'est lui qui aura anéanti pour de bon Terminator.
    anonyme
    Un visiteur
    0,5
    Publiée le 19 janvier 2016
    Une honte à la saga. Les scènes d'actions sont réalisées avec les pieds les acteurs sont corrects.
    Le scénario quand à lui est absolument honteux, un non sens total qui n'a ni queue ni tête avec l'ensemble de la saga.
    Ne regarder pas ce film qui est juste là pour surfer sur la popularité de la saga et faire du blé en dénigrant toute l'âme des anciens opus et allez voir terminator 2 qui est sans hésité le meilleur de tous.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 6379 abonnés Lire ses 10 768 critiques

    3,5
    Publiée le 4 juillet 2015
    « I'll be back ! » . Arnold Schwarzenegger est un Terminator de parole et fait ici son grand retour! Le voici donc, douze ans après « Le soulèvement des machines » et plusieurs centaines de millions de dollars après, dans le très attendu "Terminator Genisys" de Alan Taylor, rèalisateur de "Thor: The Dark World". Schwarzy dèlaisse pour la troisième fois ses boulons de grand mèchant androïde et devient une fois de plus un robot très protecteur qui ne tue plus personne hormis les mèchants! il est là pour protèger le futur aussi, le changer, en faire un futur positif! Un gentil Terminator en somme (« vieux mais pas obsolète »), programmè pour sauver Sarah Connors interprètèe excellemment par la non moins charmante et lumineuse Emilia Clarke qui arrive presque à nous faire oublier Linda Hamilton! Faire des cascades est totalement nouveau pour la jeune actrice britannique parce que dans "Game of Thrones", ce sont les autres qui faisaient tout! Mais la vedette, c'est l'exceptionnelle qualitè des effets spèciaux! On reste scotchè à son siège, subjuguè par l'hallucinant spectacle (impressionnante sèquence sur le Golden Gate de San Francisco), même si ce cinquième volet n'est pas au niveau des deux premiers volets de la saga! Qu'importe, on n'en a pour son argent et le spectacle est assurè par une 3D explosive et un son numèrique dècoiffant! On n'est pas vraiment dans la suite mais plutôt dans le remake ou le reboot! D'accord, ça raconte un peu la même histoire que les deux premiers « Terminator » avec une fidèlitè dètonnante et vous pouvez toujours vous brosser avant de flinguer un robot en mètal liquide! Parce que ça n'existe pas, c'est de l'invention, juste pour s'èclater et se dèfouler! Et Alan Taylor atteint parfaitement cet objectif! S'il y a un message dans le film, c'est qu'on a le pouvoir de changer les èvènements (certes, au profit d'une invraisemblable machine à voyager dans le temps), que rien n'est prèdestinè, inèluctable! En bref, la gènèration 35-45 ans sera aux anges à condition de connaître sur le bout des doigts les deux premiers volets de la saga! Et puis comme l'a si bien dit James Cameron, c'est un nouveau souffle pour la franchise, une renaissance...et on n'oublie vite nos craintes face à Jai Courtney et Jason Clarke! Positif destroy et « one-liners » tout azimut de Papy Schwarzy! Vu en avant-première dans la nuit caniculaire du 30 juin 2015 à 0h45...
    aleck094
    aleck094

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 4 critiques

    0,5
    Publiée le 4 juillet 2015
    Que les rôles d'Edward Furlong, Robert Patrick, Michael Biehn et Linda Hamilton reposent en paix.
    "RISE OF THE FAN", que tous les fans se recueillent autour de la mort de Terminator et se soulèvent contre cette imposture.
    Ce film vient de massacrer mon immense admiration pour la saga qui a "bercé" ma jeunesse. C'est tout simplement une insulte au travail accompli jusqu'ici.
    Je suis sorti de la salle avec un mélange de nostalgie souillée, de dégout, d'incompréhension, de frustration,...une drôle de sensation. Ce film n'est tout simplement pas un "Terminator" mais un pur produit commercial destiné à toucher le plus large public possible. Bourré d'humour, de vannes, de second degré, avec scénario qui crache au visage des principes de base de l'histoire que l'on connait.
    A quelques exceptions près dans les premiers opus, il n'y avait pas de second degré, la trilogie et même le 4ème titre s'assumaient en film sérieux d'action/SF. Ici, en plus d'un casting catastrophique avec des personnages anti-charismatiques (et ca c'est fort de chocolat), tout ce qui est fait, c'est d'envoyer de beaux effets spéciaux (justifiant la demie étoile) et des blagues faciles comme pour faire passer la pilule d'une histoire insensée et incohérente au possible. Je ne ferai pas de critique détaillée, et de toute façon il n'en vaut pas la peine, je reste donc synthétique et objectif en constatant l'échec total de ce produit où il n'y a rien à garder...Pourquoi tant de haine mon Schwarzi? La politique c'était bien quand même non?
    La seule et unique question que j'ai aujourd'hui? Comment James Cameron peut dire publiquement, haut et fort, avoir "adoré" le film? Il faudra s'y pencher mon cher Watson.
    Mes amitiés et mes condoléances à la communauté des fans de Terminator.
    tony-76
    tony-76

    Suivre son activité 845 abonnés Lire ses 1 410 critiques

    3,5
    Publiée le 2 juillet 2015
    « Je ne suis pas une machine, je ne suis pas humain : je suis plus que ça ». Ce cinquième volet de la franchise Terminator est un retour aux sources. Il était nécessaire de faire cette suite ? Ce reboot ? Peut importe car l'essentiel est de satisfaire le cinéphile et les fans. La première demi-heure est particulièrement nostalgique qui est dédié au cinéaste James Cameron. Le scénario est pourtant claire : spoiler: en 2029, les humains sont en guerre contre les machines et John Connor (Jason Clarke) envoie son ami Kyle Reese (Jai Courtney) en 1984 pour protéger sa mère Sarah (Emilia Clarke).
    Mais, il s'avère que les explications sont assez complexes, et brouillonnes. Tout ce mélange, on ne sait pas trop quoi en penser. spoiler: Au lieu de proposer une réflexion vivifiante sur le destin, le récit passe son temps à voyager dans le temps.
    Porté par une mise en scène vitaminée d'Alan Taylor (Thor: The Dark World), il offre des séquences explosives et des poursuites assez bonnes. Notamment, spoiler: celle du pont de San Francisco qui est très haletante.
    Des effets spéciaux spectaculaires avec une bande son sympathique. Les gags fonctionnent et il y a toujours spoiler: ces dialogues cultes tels que « Suis-moi si tu ne veux pas mourir » et « Je reviendrai » pour faire sourire.
    De nombreux clins d’œil, donc. Les acteurs adhèrent à ce ton comique et le plus compétent est évidemment le seul et unique Arnold dans la peau du personnage créé il y a trente ans. Le comédien avait montré une autre facette de son talent dans Maggie. Celui-ci est tout aussi en forme que les précédents opus, le T-800 frappe fort ! Emilia Clarke est vraiment intrépide et déterminée dans sa performance ainsi que Jai Courtney, courageux et volontaire. Jason Clarke en John Connor, plutôt convenable mais sans plus. De plus, Lee Buyun-Hun et J.K. Simmons sont de la partie. Ils campent bien leur rôle. Toutefois, les rebondissements ne manquent pas au sein du récit. Pour terminer, Terminator Genisys s'avère un divertissement correct à ses heures. Le contrat est rempli pour ce blockbuster d'été qui trouvera son succès. Pourtant, on oublie pas le classique de 1984. spoiler: Paramount annonce que Terminator Genisys serait le premier film d'une nouvelle trilogie, dont les sorties de Terminator 6 et 7 sont programmés le 19 mai 2017 et le 29 juin 2018. Espérons qu'ils apporteront un autre éclairage à l'ensemble.
    Chris46
    Chris46

    Suivre son activité 347 abonnés Lire ses 978 critiques

    3,5
    Publiée le 30 octobre 2018
    « Terminator Genisys » 5ème opus de la saga culte « Terminator » . L’histoire se déroule en 2029 . Jonh Connor ( Jason Clark ) le leader de la résistance humaine est sur le point de gagner la guerre contre les machines . Skynet décide d'inverser la situation en envoyant un terminator modèle T-800 ( Arnold Schwarzennegger ) dans le passé en 1984 pour tuer Sarah Connor la mère de Jonh Connor et empêcher ainsi que jonh vienne un jour au monde afin de changer l'histoire . Jonh Connor décide d'envoyer à son tour son plus fidèle lieutenant nommer Kyle Reese ( Jai Courtney ) pour protéger sa mère . Kyle débarque en 1984 et à son arrivée rien n'est comme Jonh lui a décrit ...
    Bon que dire de ce 5ème épisode de la saga « Terminator  » dirigé ce coup ci par le réalisateur Alan Taylor ( « Thor 2 ») ? Je doit dire que je n’était pas très motivé à voir ce cinquième opus de la saga . Pourtant à la base j’étais ravi d’un cinquième opus car le précédent opus ( « Terminator Renaissance » ) annonçait une suite intéressante sur la suite de la guerre entre les hommes et les machines dans le futur et qu’on avait hâte de voir la suite de cette guerre . Sauf qu’entre temps le film n’a pas fonctionné des masses aux box office et qu’ils ont décider de revoir tout leurs plans en revenant à ce qui avait fonctionné dans les trois premiers films et en remettant nottament les voyages dans le temps au cœur de la franchise ( comme dans les 3 premiers films ) et en mettant totalement de côté la guerre entre les hommes et les machines dans le futur . Donc première déception . De plus ils ont décider de changer une nouvelle fois tout le casting . Deuxième déception . Sa me rend dingue car j’avait beaucoup aimer Christian Bâle dans le rôle de Jonh Connor dans le film précédent . Et enfin pour couronner le tout la promo du film laissait craindre à un film catastrophique . Troisième déception donc . Après une promo assez catastrophique faite de bandes annonces qui en montrait trop et qui donnaient pas envie , d'affiches hideuses ou l'on pouvait s'attendre au pire ce « Terminator Genisys » s'avère au finale moins désastreux qu’on ne pouvait l’imaginer . Le film est au final un bon divertissement . Bon bien évidemment on est très loins du niveau des deux premiers volets culte signer James Cameron mais c'est une suite m’a fois assez honorable . Bon ce n’était pas la suite qu’on attendait à la base ( la suite de cette fameuse guerre contre les machines ) mais l’histoire de ce cinquième volet ( qui débute toute de même pendant la guerre même si ce n’est malheureusement pas pour longtemps ) est quand même sympa avec donc Skynet qui va envoyer un « Terminator » dans le passé pour éliminer Sarah Connor . Kyle Reese va être envoyer pour la sauver . Sauf que Kyle va se retrouver dans une version alternative de 1984 ou rien n'est pareil suite à un précédent voyage temporelle qui a bouleverser toute la ligne temporelle originale . Revisiter le premier film à travers une réalité alternatif est une idée très sympa dans le même style que le film « Retour vers le futur 2 » ou l'on revoit les scènes du premier film mais totalement différemment . La reconstitution des scènes du premier opus sont très bien faite . C'était cool de faire un retour dans le passé . Dommage qu'il n'est pas exploiter l'idée jusqu'au bout car dans la deuxième partie du film sa devient plus classique même si sa reste très divertissant spoiler: ( on tente à nouveau d'empêcher le jugement dernier . Limite si on nous refait pas encore un remake du deuxième volet dans la dernière partie du film
    ) . J'avais une très grosse appréhension sur le casting car je trouvais qu'il ne correspondaient pas trop aux personnages qu'ils sont censer incarner . Mais au final ils s'en sortent tous plutôt pas mal . Le personnage de Sarah Connor jouer par Linda Hamilton dans les deux premiers opus a été remplacer par Émilia Clark ( « game of thrones » ) quand au personnage de Kyle Reese jouer à l’origine par Michel Biehn dans le premier opus il est incarner cette fois ci par Jai Courtney ( « Die hard 5  » ) . Jonh Connor lui change une nouvelle fois de tête il est jouer cette fois ci par Jason Clark ( « la planète des singes , l'affrontement  » ) . Bien évidemment ils ne nous feront pas oublier les acteurs originaux mais ils restent très correct dans leurs rôles . Les changements d'acteurs entre chaque film sa me gonfle au plus haut point mais bon la sa reste plutôt compréhensible ils avaient pas trop le choix les acteurs originaux étant désormais trop vieux pour reprendre leurs rôles . Schwarzy est de retour pour notre plus grand plaisir dans le rôle du Terminator . Il est toujour bon dans son rôle même si je le sent un peu moins investit que dans les autres opus . Il incarne cette fois ci un Terminator assez différent car spoiler: il a passer plusieurs années au contact de Sarah Connor et il a donc un côté plus humain
    . Je trouve ça cool qu'ils est fait évoluer le T-800 . Ils ont intégré son vieillissement dans le scénario grâce à une astuce scénaristique et sa passe tranquille . Il est vieux mais pas obsolète le Schwarzy . Dommage qu'il soit un peu trop mis en retrait par moment au profit de Sarah Connor et Kyle reese plus mis en avant . J'avais également une grosse appréhension sur les effets spéciaux qui me piquaient les yeux dans les bandes annonces mais au final ils sont très correct . spoiler: Le T-800 incarner par Schwarzy dans le premier « Terminator » qui a été entièrement recrée en numérique est assez bluffant . Bien meilleur que le T-800 numérique de « Terminator Renaissance »
    . Les scènes d'actions sont pas mal sans être non plus extraordinaire ni très innovante elle sont bien divertissante comme spoiler: le combat entre le T-800 jeune et le T-800 vieux ou encore les course poursuites avec le bus scolaire ou la course poursuite en Hélico
    . Il y a également un peu d'humour qui fonctionne plutôt bien . Pas de panique on ne frôle pas la parodie comme dans « Terminator 3 » . Dommage que la bande annonce nous est un peu trop spoiler le film car il y a des bons rebondissements spoiler: (toute les différences qui ont lieu en 1984 comme l'arrivée du T-1000 ou le combat entre les deux T-800 , Jonh Connor qui devient un Terminator ...)
    . Du coup on connaissait à peu près tout le déroulement du film et les principaux rebondissements . Il n'y avait plus vraiment de surprise . Un conseil si vous voulez voir le film ne ragarder pas la bande annonce avant qui spoile tout le déroulement du film et les principaux rebondissements du scénario . Le grand bémol du film c'est que comme dans les deux derniers opus ( « Terminator 3 » et « Terminator Renaissance » ) le côté sombre , oppressant , angoissant et pessimiste qui faisait tout le charme des deux premiers opus n'existe définitivement plus . On peut vraiment faire une croix sur l'ambiance des deux premiers films . Et puis ce qui m'a vraiment fait rager aussi ce sont les incohérences avec les autres opus de la saga spoiler: ( la date du jugement dernier en 1997 alors qu'il a eu lieu en 2003 ou 2004 dans « Terminator 3 » , La première rencontre entre Jonh Connor et Kyle Reese totalement différente de celle de « Terminator Renaissance  » ... )
    . Ses incohérences te foutent un bordel pas possible dans la chronologie de la saga . Beaucoup s'accorde à dire que ce film serait une suite direct du premier « Terminator » qui ne prendrait pas en compte les suites comme «  Terminator 2 , 3 et 4 » même si ce n'est pas clairement définit . «  Terminator Genisys » serait donc une espèce de « Terminator 2 » alternatif . Ce qui expliquerait donc pourquoi ce « Terminator Genisys » n'est pas cohérent sur certains point avec « Terminator 2 , 3 et 4  » . C'est le genre de truc qui me fait rager comment peut on mettre à la poubelle trois films de la saga en même pas 5 minutes et foutre en l'air toute une chronologie ? Enfin bon moi je préfère me dire qu'il s'agit du cinquième film de la saga et faire abstraction de ses incohérences . Si on fait abstraction de ses incohérences on peut considérer que ce « Terminator Genisys » qui débute en 2029 est donc la suite de « Terminator Renaissance » qui se situe donc chronologiquement 11 ans après « Terminator Renaissance  » qui se déroulait en 2018 . Sinon ben c’est le bordel totale dans la chronologie de la saga et la franchise est définitivement partit en vrille et ne ressemble plus à rien avec cette opus qu’on ne sait pas trop ou mettre dans la chronologie de la saga ( deja que les « Terminator 3 et 4 » aussi sympathique soit ils avaient déjà bien baisser le niveau de la saga à cause de leurs nombreux défauts , maintenant t’a ce cinquième opus qui t’enfonce le clou ) . Bref malgré ses points négatifs c'est une suite sympa qui devrait normalement en appeller d'autres vu la fin du film qui montre spoiler: que Skynet n’a pas été totalement détruit
    ce qui laisse donc la porte ouverte à un sixième opus . Rester pendant le générique car il y a une scène au milieu du générique qui annonce la suite à venir . En espérant qu’ils ne nous refassent pas le même coup en changeant leurs plans pour le prochain film si ce fillm ne fonctionne pas au box office comme sa a été le cas après la déception au box office de « Terminator Renaissance » où ils ont totalement changer leurs fusil d’épaule pour ce cinquième opus .
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top