Mon compte
    Peter Pan
    note moyenne
    4,0
    17318 notes dont 171 critiques En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    répartition des 171 critiques par note
    40 critiques
    53 critiques
    43 critiques
    21 critiques
    11 critiques
    3 critiques
    Votre avis sur Peter Pan ?

    171 critiques spectateurs

    Mamzelle Aurore
    Mamzelle Aurore

    Suivre son activité Lire ses 55 critiques

    2,0
    Publiée le 11 octobre 2021
    Je n’ai pas vu ce Disney très souvent mais mes souvenirs étaient intact. Je pense quand même qu’il est réservé aux enfants. En tout cas, la sauce n’a pas pris lors de mon re-visionnage. Au niveau des personnages, nous avons la famille Darling dont l’aînée Wendy qui est bavarde et qui n’a aucune envie de grandir, Jean et le petit Michel. Puis il y a le héros Peter Pan qui prend tout à la rigolade et qui refuse de grandir, suivi constamment par la jalouse et possessive Féé Clochette. Sans oublier Lili la tigresse, les garçons perdus, le Capitaine Crochet et son acolyte, Monsieur Mouche.

    https://onceuponadreamgirl.wordpress.com/2021/09/11/peter-pan-et-la-belle-et-le-clochard/
    4G_lolo
    4G_lolo

    Suivre son activité Lire ses 9 critiques

    5,0
    Publiée le 14 juin 2021
    Sa a marqué toute mon enfance des cassete au streaming des que je le vois je redevient un enfant pour moi faut le voir une fois da's sa vie

    Disney for ever
    Bryan V.
    Bryan V.

    Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 842 critiques

    3,5
    Publiée le 24 avril 2021
    Peter Pan est le 18e long-métrage d'animation et le 14e « Classique d'animation » des studios Disney. C'est une belle animation aventureuse et rêveuse qui donnera envie à tous les enfants de ne pas avoir envie de grandir. Les chansons sont superbes et tous cultes aujourd'hui. Tout le monde les connaît sûrement par cœur ou presque de nos jours. Les personnages sont très mignons, et même Clochette et sa jalousie ou encore Peter Pan qui peut-être par moments trop obnubilé par ses propres convictions ainsi son pire ennemi le capitaine Crochet. Un ennemi plutôt ridicule, il faut le dire, mais c'est ce qui ajoute une petite touche d'humour à tout ça, en plus de Mouche son fidèle assistant qui ne fait lui aussi pas mouche sur l'humour.

    Nous avons tout de la savoureuse petite aventure aux multiples périples, entre les pirates et les Indiens et le film sait également mêler mythes et légendes (fée et sirènes) au sein de cette histoire. C'est une bonne histoire de piraterie traitée avec une belle féerie, mais ce n'est pas tout, car le film a aussi des valeurs bien plus familiales dans le fond de cette grosse aventure, c'est surtout une mignonne quête identitaire passant de l'âge enfant à celui d'adulte. Un film aujourd'hui plus ou moins jugé comme raciste à cause de certains de ses clichés. On ne se le cache pas que c'est une polémique complètement débile, car l'animation ne fait que simplement respecter/représenter le sujet de la piraterie de manière faussement ludique et enfantine. Il faut clairement qu'ils arrêtent, car de nos jours, on voit vraiment le mal partout, c'est triste.

    Enfin bref, une superbe animation Disney.
    Fabien S.
    Fabien S.

    Suivre son activité 140 abonnés Lire ses 3 309 critiques

    3,0
    Publiée le 29 janvier 2021
    Un très bon film d'animation sur le conte de Peter Pan, Wendy, la fée Clochette, le capitaine Crochet et les enfants perdus .
    yycomb
    yycomb

    Suivre son activité Lire ses 8 critiques

    4,0
    Publiée le 9 janvier 2021
    Peter Pan a été mon premier film au cinéma à sa sortie en France en 1953 (j'avais 6 ans).
    C'était au Paramount à Paris. Tout était merveilleux.
    C'est sûrement préférable que je ne le regarde pas à nouveau pour garder ce souvenir intact.
    GéDéon
    GéDéon

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 222 critiques

    2,0
    Publiée le 3 janvier 2021
    Il s’agit du quatorzième classique d’animation réalisé par les studios Disney en 1953. Inspiré d’une pièce de théâtre pour enfants, cette histoire demeure très puérile. Non seulement ses héros sont des enfants, mais le Pays imaginaire dans lequel ils s’embarquent est conté naïvement. Seule la présence de la fée Clochette, qui use de ses charmes pour séduire Peter Pan et fait preuve de jalousie excessive, dénote singulièrement dans ce long-métrage.
    Dj Prime
    Dj Prime

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 1 082 critiques

    5,0
    Publiée le 23 octobre 2021
    Classique, voyage dans l'enfance, évasion hors du temps, ce conte de Sir James Matthew Barrie de 1911 à bouleversé ou surtout, marqué bien des générations. Un voyage ou l'enfant ne souhaite pas grandir, ou les parents reste têtu dans leur esprit que leur enfant est bourrer d'imaginaire. Arrive enfin la rencontre avec Peter, une rencontre musicale, culte et joyeusement poétique sans se ridiculiser. Une rencontre dans un monde lui étant inconnu ou presque ou la mélodie rythmique, dynamique et presque "ensoleillée" qui met toujours tous le monde d'accord avec ce final au pays imaginaire et ce navire pirate tout aussi mythique. Captain Crochet, l'une des légendes des super-vilains Disney mais l'un des seuls à être constamment humilier par l'ennemi. Mais sur le fond, restant noble et chique, Crochet est un personnage parfaitement créer pour adapter le cruel monde de la piraterie aux enfants puisqu'il est toujours mis en scène de manière humoristique. Sur de lui jusqu'à ce qu'une peur bleu ou vert du moins, ne s'empare de son âme à l'instant ou un croco vienne à sa rencontre, le tous, au rythme d'un Tic Tac mythique. Un film ou chaque environnement, chaque chansons et musiques, chaque personnages et quasiment chaque parole sont aussi culte que que les moments les plus banales, Indiens, Sirènes, Pirates donc et surtout, les Garçons perdus... Mais en réalité, aucun instant n'est banal puisqu'avec son heure trente, ce Disney ne se permet aucune baisse de régime et se permet même un changement technique, le format change enfin, du 1.33.1 au 2.35.1 pour une bien meilleur visualisation. Un film qui possède depuis la création même des contes, la morale de cette enfance qui ne veut justement jamais passée à l'adultère, rester dans ce monde rêveur, enchanteur et habiller d'un pyjama et porter par un ours ou autres licorne en peluche. Une volée céleste qui ne prendra jamais de rides, alors tant qu'à faire, on s'envole, on s'envole, et on s'envole à la file indienne, indienne, indienne.
    MD77
    MD77

    Suivre son activité Lire ses 13 critiques

    2,0
    Publiée le 25 décembre 2020
    Un de ces "classiques" que Disney essaie de nous vendre comme éternels, mais qui supporte bien mal le temps.
    Le graphisme est sympa et coloré, l'animation gracieuse, il y a une intrigue qui se tient à peu près. Ca, ce sont les points positifs.
    Le principal problème est que tout est schématique et expédié à la va-vite. La "magie" n'a que rarement le temps de s'installer. Le pays imaginaire est fait de bric et de broc, une sorte de Disneyland avant l'heure, et l'intrigue consiste à visiter les différentes "attractions", avec une cohérence douteuse. Les personnages ne sont guère attachants au final : un méchant vociférant qui cherche à ne pas se faire bouffer par un crocodile, un matelot bafouilleur souffre-douleur, une fée vindicative, une fillette qui joue consciencieusement à la maman, un Peter Pan matamore et sans consistance, ni trajectoire... Les enfants repartent chez eux juste parce qu'ils ont encore besoin de leur maman... mais qu'ont-ils appris au Pays imaginaire ? La parabole sur le fait de grandir est complètement ratée, mais je commence à me faire une raison, pour la subtilité et la réflexion les Disney ne volent (pour la plupart, heureusement il y a quelques exceptions) pas bien haut. Si on fait bien attention, il y a même une idéologie d'ensemble vraiment ultraconformiste et gentiment sexiste. Bon, et puis rien ne vaut une maman. Parce qu'une maman, c'est de l'amour avant tout.
    Les effets comiques tombent tous à plat, avec une esthétique cartoonesque particulièrement irritante (tous les passages entre Crochet et le croco...), des runnings gags à outrance, des personnages simplistes, et des chansons pénibles ou mièvres.
    Disney a quand même une faculté incroyable à s'emparer, sans l'ombre d'un scrupule, d'oeuvres foisonnantes pour en proposer un succédané fadasse qui en devient une trahison quasi totale. Peter Pan rejoint ainsi la lignée maudite des classiques vaniteux qui prétendent se substituer aux chef-d'oeuvres dont ils s'inspirent (Le Bossu de Notre-Dame, La Petite Sirène, La Planète au Trésor, La Reine des neiges...)
    CINETIM
    CINETIM

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 615 critiques

    4,0
    Publiée le 9 novembre 2020
    Une belle et fidèle adaptation qui a conserver toute la saveur et le charme du conte de James Matthew Barrie. En sommes un bon film Disney, comme on les aime qui se termine par une pointe de nostalgie.
    Lvis Cinéphile
    Lvis Cinéphile

    Suivre son activité Lire ses 21 critiques

    2,5
    Publiée le 16 juillet 2020
    Ce dessin animer est un film très moyen pour moi. Il n'est pas assez marquant et est même assez ennuyant par moment. Ce qui porte préjudice a ce dessin animer c'est que c'est beaucoup trop gamin et même assez puéril. Je comprend que ce film soit apprécier car il y a certain personnage marquant, surtout capitaine crochet, et les music sont très bien faite. Mais tous ca ne rattrape pas ma déception quand a ce film que je ne peut pas vous conseiller mais si vous voulez occuper vos enfant ou ci vous voulez perdre du temp.
    Sorceserena7
    Sorceserena7

    Suivre son activité Lire ses 18 critiques

    3,0
    Publiée le 26 juin 2020
    Jolie dessin animé. Mais je n'ai pas vraiment accroché à l'histoire. Même si c'est un bon film. Il ne m'a pas vraiment marqué. Mais je le conseil juste pour le capitaine Crochet qui est très drôle.
    Redzing
    Redzing

    Suivre son activité 503 abonnés Lire ses 3 620 critiques

    3,0
    Publiée le 22 mars 2020
    Disney adapte l'histoire de Peter Pan à sa sauce. Ainsi, on suit Wendy et ses deux frères, enfants bourgeois dans le Londres du début du 20ème siècle, qui passent leur temps à rêver des aventures de Peter Pan, éternel enfant vivant à Neverland. Jusqu'à ce que Pan ne débarque et ne les emmène dans son monde fantastique... "Peter Pan" bénéficie d'une jolie animation, offrant quelques belles scènes, et de personnages hauts en couleurs, dont le célèbre capitaine Hook. Car les autres protagonistes restent malheureusement assez superficiels, et relativement peu malins. On passera sur les passages limite racistes envers les Indiens (rappelons que le film date de 1953...), pour souligner quelques éléments intéressants sur l'enfance qui sont tout de même évoqués (responsabilité, passage inévitable à l'âge adulte, oubli de sa propre jeunesse, etc.). Plutôt pour enfants tout de même.
    Elyas C
    Elyas C

    Suivre son activité Lire ses 88 critiques

    4,0
    Publiée le 2 mars 2020
    Un disney avec de très belles images.Le capitaine crochet est le méchant disney le plus drôle que j'ai vu mais il est malheureusement le seul personnage du film que j'adore (il y a quand-même Clochette que je trouve drôle quand elle s'énerve mais elle est aussi une petite connasse).Il y a aussi qu'une seule musique dans le film que j'adore ("Tu t'envoles").Peut-être que j'aurais dû voir ce film quand j'étais enfant.Ah oui j'ai oublié.Mouche aurait dû être appelé "lèche botte".
    Jack G
    Jack G

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 175 critiques

    4,0
    Publiée le 4 janvier 2020
    Après l’échec d’Alice au pays des merveilles, deux ans plus tôt, les studios Disney tentent une nouvelle fois d’adapter une œuvre récente de la littérature jeunesse : Peter Pan, une pièce de théâtre écrite par J. M. Barrie en 1904.
    Plusieurs tentatives d’adaptations sont à dénombrer avant celle de Disney, dont un film muet, en 1924, et un court-métrage d’animation, en 1925. Mais c’est durant son enfance, entre les années 1906 et 1910, que Walt Disney découvre l’univers de Peter Pan, après avoir cassé sa tirelire pour assister à une représentation de la pièce. Quelques années plus tard, il joue même le rôle-titre dans une pièce jouée à son école. Le projet de long-métrage, quant à lui, débute en 1935, mais ce n’est qu’en 1939 que Disney obtient les droits d’adaptation, rachetés au studio Paramount Pictures, pour produire un film d’animation.
    Toutefois, le projet est lancé dès 1938, avec des esquisses de la fée Clochette. En février 1940, alors que Fantasia est en cours de production, le scénario de Peter Pan est en train d’être élaboré. Mais en 1941, au même titre que Cendrillon et Alice au pays des merveilles, le projet est interrompu en raison des conséquences financières de la Seconde Guerre mondiale, même si, officieusement, plusieurs rumeurs prétendent que la production continue en coulisses.
    En 1943, le budget du film atteint déjà les 200 000 dollars (un montant énorme en comparaison des 15 000 dollars au même stade de production pour Alice au pays des merveilles). Un premier scénario, qui présente un Peter Pan trop malveillant, est abandonné. Malgré une sortie annoncée et prévue par Walt Disney pour 1948, une importante vague de licenciement et l’interruption de plusieurs productions en 1946 repoussent une nouvelle fois la finalisation du film. L’année suivante, la priorité est mise sur la sortie de Cendrillon, malgré un travail déjà bien avancé pour Peter Pan. Au début de l’année 1948, Walt Disney et son frère Roy connaissent un désaccord financier qui implique notamment Peter Pan. Le second n’est pas convaincu par l’intérêt du projet et souhaiterait l’abandonner, tout comme Alice au pays des merveilles, mais c’est bien le premier qui obtient gain de cause.
    La production du film reprend en 1949, avec des changements sur le scénario. Mais au tout début des années 1950, Walt Disney se désintéresse progressivement de la production de longs-métrages d’animation, au profit de la construction du parc d’attractions Disneyland, en Californie, mais également d’autres projets cinématographiques. De plus, l’adaptation de la pièce rencontre plusieurs obstacles, dont la multitude de personnages de l’œuvre originale, une difficulté déjà rencontrée lors de la production d’Alice au pays des merveilles.
    En conséquence d’une adaptation plus compliquée que prévu, le développement du projet entraine des changements majeurs par rapport à la pièce de théâtre de 1904 : des dialogues absents du livre, un caractère masculin accentué pour Peter Pan, le Crocodile matérialisé alors qu’il n’est pas visible dans l’œuvre originale, une scène de résurrection de la fée Clochette supprimée, etc.
    Comme il l’a fait pour Alice au pays des merveilles, le studio produit une émission télévisée pour faire la promotion de la sortie de Peter Pan : The Walt Disney Christmas Show, le 25 décembre 1951, qui a également promu la ressortie de Blanche-Neige et les Sept Nains. De plus, depuis 1950 et le changement de stratégie commerciale opérée par Disney, une vaste et importante campagne de promotion basée sur les produits dérivés est lancée, dont le beurre d’arachide Peter Pan de la marque Derby Foods.
    Après plusieurs années de travail, la première projection du film a lieu à New-York, le 5 février 1953. Avec un budget de quatre millions de dollars, qui s’explique par la durée de production et les innovations techniques, Peter Pan bat le record de trois millions de dollars détenu par Alice au pays des merveilles. Et finalement, malgré des critiques sur la représentation sexualisée de la fée Clochette aux allures de Marilyn Monroe et les stéréotypes sur les Amérindiens similaires à leur représentation plus tardive avec John Ford, le succès du film est immédiat, encensé aussi bien par le public que par la presse, à tel point que Peter Pan atteint rapidement les 25 millions de dollars de recettes, un montant supérieur à Alice au pays des merveilles. Et il faut reconnaître que cette notoriété est méritée. Reprenant les classiques qui ont fait son succès, dont la présence d’un méchant charismatique, Crochet, et la féérie d’un monde merveilleux et enchanté, Disney réussit à retranscrire fidèlement l’atmosphère de l’œuvre originale, en usant d’une animation dynamique aux couleurs vives et chatoyantes. La quête de vengeance du capitaine Crochet maintient un certain suspens et la personnalité colérique mais dévouée de la fée Clochette font de ce personnage l’un des mieux développé du film.
    Lou W
    Lou W

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 105 critiques

    1,5
    Publiée le 10 décembre 2019
    L'antagoniste n'a pas de réel charisme et le style graphique n'est en rien novateur. Les personnages ne sont pas attachants. Un échec.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top