Mon AlloCiné
    Sea, No Sex and Sun
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Sea, No Sex and Sun" et de son tournage !

    Pour la belle nostalgie qui se dégage du film

    Pour sa tendresse et son humour

    Parce qu'on retrouvera forcément un peu de nous dans ces jolies 90 minutes

    Pour les acteurs principaux, au top, et notamment les révélations Arthur Mazet et Daphné Chollet

    Pour l'excellente BO, portée par le tube "Wouldn't It Be Nice" des Beach Boys

    Insouciance perdue

    Christophe Turpin a eu l'idée de son film il y a cinq ans, alors qu'il attendait un ami dans un bar. Il s'est mis à observer les jeunes autour de lui, dont certains se préparaient à aller faire la fête. Cette image l'a renvoyé à une certaine insouciance de la jeunesse, qu'il a compris ne plus pouvoir avoir à son âge. Le cinéaste s'est ainsi basé sur ce sentiment nostalgique et mélancolique pour tisser son histoire, et il est même revenu dans ce fameux bar pour tourner quelques scènes de Sea, No Sex and Sun.

    Un scénariste aux commandes

    Sea, No Sex and Sun est le premier long-métrage de Christophe Turpin. Pourtant, ce scénariste de 40 ans n'est pas étranger au milieu du cinéma. C'est lui qui a signé les scenario de JCVD, Jean-Philippe, ou du premier film de Frédéric Beigbeder, L'Amour dure trois ans.

    Trois étapes de la vie d'un homme

    Le réalisateur avoue quelques traits autobiographiques dans ses protagonistes, notamment Guillaume, le trentenaire (Fred Testot), et le jeune Alex (Arthur Mazet). Il définit d'ailleurs ses personnages en fonction des grandes étapes de la vie d'un homme. Que ce soit l'obsession du corps et des filles quand on est jeune, le poids de la nostalgie pour le jeune père, ou l'envie de retrouver sa jeunesse passée avec le cinquantenaire (Antoine Duléry).

    1 personnage pour 3 acteurs

    Bien que les trois acteurs principaux du film interprètent trois personnages bien distincts, Christophe Turpin avoue avoir conçu ces trois personnes comme pouvant n'en faire qu'une. Il a ainsi disséminé, dans son long-métrage, quelques indices qui peuvent amener le spectateur à penser que chaque protagoniste vivra, ou a vécu, les mêmes choses que les autres.

    Julie Ferrier à contre-emploi

    Le personnage de Raphaëlle, joué par Armelle Deutsch, fut à l'origine proposé à la pétillante et comique Julie Ferrier (L'Arnacoeur). Mais celle-ci, à la lecture du scénario, préféra le personnage de Justine, lui permettant davantage de sortir du ton comique, pour se diriger vers le registre dramatique qu'elle connait moins.

    Trop masculin

    Daphné Chollet, ex-présentatrice météo pour Canal+, et interprète de Camille dans le film, a dû contenir un peu son côté "garçon manqué" pour les besoins du tournage. Le réalisateur voulait notamment qu'elle enlève ses dreadlocks.

    Tournage

    Le tournage s'est déroulé en partie à Carnac, dans le sud de la Bretagne, la même région où Christophe Turpin a passé son enfance, et ses meilleurs étés...

    Bien préparé

    Pour éviter les mauvaises surprises lors de sa première réalisation, Christophe Turpin a "storyboardé" une bonne partie du scénario lui-même, avant le tournage, plan par plan et en couleurs. Ainsi, lorsqu'il a fallu crier le premier "Action !", 25% de l'ensemble était déjà esquissé !

    Cinemascope sinon rien

    Christophe Turpin et son directeur de la photographie Philippe Piffeteau ont rapidement décidé de tourner Sea, No Sex and Sun en Cinemascope (format au ratio 2.35:1), notamment en raison de l'importance des extérieurs dans le film. Le cinéaste confie aussi que le Cinemascope faisait parti de ses petits "caprices de cinéma", et qu'il n'envisageait pas de filmer la Bretagne de son enfance autrement.

    Le "Coup de tête" de Pierre Bachelet...

    Le compositeur Jean-Philippe Verdin s'est inspiré du morceau "Coup de tête", écrit par Pierre Bachelet pour le film éponyme.

    Références

    Sea, No Sex and Sun va piocher ses références dans Les Maris, les femmes, les amants de Pascal Thomas (1988) et Sideways d'Alexander Payne (2004).

    Les Beach Boys en second choix

    Même s'il est content d'avoir le morceau "Wouldn't it be nice" des Beach Boys dans son film, le metteur en scène aurait aimé "Happy together" des Turtles comme musique récurrente. Pour une question de droits trop chers pour le projet, il dut se rabattre sur son second choix.
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Nobody (2021)
    • Oxygène (2021)
    • The Father (2020)
    • Mortal Kombat (2021)
    • ADN (2020)
    • Sans aucun remords (2021)
    • Demon Slayer - Kimetsu no Yaiba - Le film : Le train de l'infini (2020)
    • Nomadland (2020)
    • Le Dernier voyage (2020)
    • Valérian et la Cité des mille planètes (2017)
    • MILF (2017)
    • Godzilla vs Kong (2021)
    • Adieu Les Cons (2020)
    • First Man - le premier homme sur la Lune (2018)
    • Demain Tout Commence (2016)
    • Drunk (2020)
    • L' Oubli que nous serons (2020)
    • Balloon (2019)
    • xXx (2002)
    • Le Labyrinthe (2014)
    Back to Top