Notez des films
Mon AlloCiné
    Fahrenheit 451
    note moyenne
    3,6
    3102 notes dont 129 critiques
    répartition des 129 critiques par note
    21 critiques
    43 critiques
    28 critiques
    30 critiques
    6 critiques
    1 critique
    Votre avis sur Fahrenheit 451 ?

    129 critiques spectateurs

    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 5848 abonnés Lire ses 10 608 critiques

    4,0
    Publiée le 21 octobre 2009
    En ècrivant son roman apocalyptique sur une sociètè sans livres, privèe de passè et de pensèe, Ray Bradbury faisait la critique virulente du maccartisme! En adaptant le roman, François Truffaut se bat contre une autre forme de totalitarisme, celui du cinèma d'action à gros budget! Le public s'attend à voir un film de James Bond mais il n' y a aucun gadgets! Tournè comme un documentaire, "Fahrenheit 451" est un classique dèsenchantè du genre! D'une part des hommes esclaves du moloch tèlèvisuel, d'autre part des hommes libres/livres errant sous un ciel gris! Le dècor futuriste, particulièrement froid et rèussi, les casques, les costumes en cuir et les voitures rouges de pompier èvoquent immèdiatement un univers de jouets angoissants, rythmè par l'inquiètante musique de Bernard Hermann! Une franche rèussite visuellement et techniquement belle...
    Dawasta
    Dawasta

    Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 635 critiques

    2,5
    Publiée le 23 décembre 2013
    En grand fan du roman, j'ai voulu voir si cette adaptation de Truffaut était à la hauteur. Et la réponse est non. Tout d'abord la mise en scène a très mal vieilli, les décors sont trop imprégnés des années 70 et il y a quelques longueurs. Ensuite les personnages ne sont ni attachants ni intéressants, car trop survolés, et il n'y a pas de "limier", cet engin de mort mécanique qui traque ses victimes ! Le réalisateur n'est clairement pas à l'aise avec la SF. J'ai quand même retrouvé avec plaisir certaines scènes du livre et même certaines répliques reprises à la lettre, mais je ne sais pas si je l'aurais suivi jusqu'au bout avec la même curiosité si je ne l'avais pas lu. Si je peux donner un conseil, lisez le livre avant de voir ce film. (Moyen)
     Kurosawa
    Kurosawa

    Suivre son activité 322 abonnés Lire ses 1 438 critiques

    4,0
    Publiée le 13 décembre 2016
    François Truffaut s'empare du roman de Ray Bradbury en adaptant "Fahrenheit 451", qui décrit un régime totalitaire où les pompiers n'éteignent pas le feu mais l'allume pour brûler les livres. Ce qui intéresse le cinéaste, c'est bien entendu la critique de la dictature mais c'est aussi l'objet détruit et ce que son extinction implique. Faire disparaître la littérature, c'est non seulement anéantir la matérialisation de la pensée mais c'est aussi empêcher les gens de réfléchir, de se faire leur propre avis sur ce qu'ils lisent. Même si le film a parfois tendance à tomber dans une dénonciation illustrative, en particulier dans les scènes avec le capitaine, il pointe les limites de cette propagande quand le chef des opérations met sur le même plan la philosophie, les encyclopédies, les grands romans du XIXème et "Mein Kampf" : on empêche le peuple d'accéder à toute forme de trace écrite et donc de savoir. L'émotion que procure le film réside dans les personnages qui luttent contre ce régime, que ce soit Montag et Clarisse ou bien cette femme qui refuse de quitter sa maison en feu. Ces personnages sont des résistants dans la mesure où ils tentent d'échapper aux autorités ou bien de les défier mais ils souhaitent aussi convaincre la population qu'elle est manipulée. Dans la plus belle scène du film, Montag lit quelques lignes d'un livre à sa femme et à ses amies quand l'une d'elles se met à pleurer. Ce que le gouvernement assène, c'est l'idée que la littérature rend les gens tristes; ce qu'affirme Montag, et à raison, c'est que si les mots font pleurer c'est parce qu'ils sont l'exact reflet de la réalité et de nos vies. Le film rend ainsi un vibrant hommage à la littérature, qui va prendre une dimension poétique dans un final sublime où les livres deviennent littéralement vivants et immortels. Efficace dans sa trajectoire scénaristique, ambitieux dans ses expérimentations formelles et émouvant dans son rapport aux personnages et à l'histoire, "Fahrenheit 451" est un film important de Truffaut, l'un de ses plus politiques.
    Estonius
    Estonius

    Suivre son activité 763 abonnés Lire ses 3 827 critiques

    2,0
    Publiée le 10 mars 2014
    Le film souffre d'un malentendu, ce n'est pas un film de SF, c'est une fable. Dans ce film on veut à la fois trop en dire (voir le véritable catalogue de livre brûlés qu'on nous propose) et pas assez, on n'entre jamais dans cette univers où tout est artificiel y compris les personnages, les méchants ne le sont pas assez, les autres n'ont pas assez de profondeur, on n'éprouve aucune empathie (le sort de la bibliothécaire brûlée parmi ses livres nous laisse froid), l'histoire passionne peu et la fin frôle le ridicule. Reste quelques idées, la caméra de Truffaut et la musique de Bernard Herman, mais bof.
    Hotinhere
    Hotinhere

    Suivre son activité 103 abonnés Lire ses 2 774 critiques

    3,5
    Publiée le 21 janvier 2014
    Adaptation du roman de Ray Bradbury, un film SF d’anticipation qui nous plonge dans une société déshumanisée où les livres et les fauteurs de troubles sont bannis. Un Truffaut passionnant même s’il a un peu vieilli avec quelques effets kitchs.
    jemenfousdecepseudodemerde
    jemenfousdecepseudodemerde

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 20 critiques

    4,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    L'inclassable de la filmographie de Truffaut, un film totalement à part. La science-fiction n'était pas un genre prisé de Truffaut et cela se sent. Tout est tellement réel et vrai qu'on en oublie que s'est tiré d'un roman de Bradbury. Le film est bien réalisé, les acteurs formidables (l'idée de Truffaut de faire jouer la femme et l'institutrice par la même actrice est géniale), un peu kitsch par moments mais convaicant. Tout cela peut faire penser au nazisme (ou au totalitarisme en général), mais c'est surtout aux médias et à notre société actuelle qu'on pense en voyant ce film, et au dangers qu'elle encourre aujourd'hui. Un film lumineux, courrageux et profond qui ne laisse pas insensible. Un très grand film.
    🎬 RENGER 📼
    🎬 RENGER 📼

    Suivre son activité 2559 abonnés Lire ses 6 063 critiques

    2,0
    Publiée le 6 mars 2012
    Cinquième long-métrage pour François Truffaut qui adapte le roman d’anticipation éponyme de Ray Bradbury. Il s’agit de son premier film tourné en couleur, de son unique œuvre réalisée en langue anglaise à avoir été entièrement (ou presque) tourné à l’étranger (au studio Pinewood en Angleterre). Le cinéaste rencontra beaucoup de difficultés lors de la préparation de son film (un budget trop élevé pour les producteurs Français), à tel point que différents acteurs furent pressentis pour incarner le rôle titre de cette œuvre futuriste et très particulière. Si dans un premier temps, le film devait être tourné en Français, de grands noms ont failli obtenir le rôle, comme Jean-Paul Belmondo ou encore Charles Aznavour. Mais finalement, le projet ayant été revendu aux Etats-Unis, la condition première pour que le film aboutisse était de tourner le film en Anglais avec des acteurs Américains, c’est à partir de là que d’autres grands acteurs furent pressentis comme Paul Newman ou Terence Stamp, mais c’est finalement Oskar Werner qui fut retenu. Ce dernier ayant déjà travaillé pour le cinéaste, on a pu le découvrir en tant que Jules dans Jules et Jim (1962). Fahrenheit 451 (1966) est une oeuvre à part, très particulière où le thème central est la censure des livres ! En effet, la lecture est strictement interdite, à tel point qu’il existe une brigade chargée de traquer les gens qui en possèdent et qui détruit par la suite tous les livres qu’ils trouvent. Si dans un premier temps, le cinéaste surprend et trouble le spectateur, on entre finalement au cœur de l’intrigue et ce, jusqu'au dénouement final. Un film de science-fiction marquant et intriguant et très réussi pour une première œuvre.
    Attigus R. Rosh
    Attigus R. Rosh

    Suivre son activité 69 abonnés Lire ses 2 165 critiques

    3,5
    Publiée le 19 février 2017
    Fahrenheit 451 est une adaptation plutôt réussie du chef-d’œuvre de Ray Bradbury. L'intrigue est excellente (le mérite revient surtout à Bradbury). Le monde futuriste qui y est décrit est absolument terrifiant et nous amène à nous poser beaucoup de questions, j'ai même envie de dire encore plus aujourd'hui qu'à la sortie du film (puisqu'à l'époque, l'industrie du livre n'était pas menacé par l'ère numérique). L'histoire est plutôt bien retranscrite sur le grand écran. C'est une adaptation très fidèle du livre. C'est peut-être même là son principal défaut. Le film pourrait se permettre quelques écarts avec l’œuvre originale, dont certains éléments (notamment la fin où les personnages apprennent par cœur des livres entiers) sonne bizarre dans un film. Le film a également pris un vrai coup de vieux, notamment pour les décors et les différents gadgets qui sont censés faire futuristes en vain. À sa décharge, il date tout de même des années 60, et en cinquante ans, notre perception du futur a bien changé. Les acteurs m'ont semblé jouer plutôt juste : Oskar Werner est bon dans le rôle principal et Julie Christie est bien également. Bon film, mais le livre est bien meilleur.
    Redzing
    Redzing

    Suivre son activité 406 abonnés Lire ses 3 511 critiques

    3,5
    Publiée le 14 décembre 2020
    Pour son seul film tourné en anglais, François Truffaut adapte le célèbre "Fahrenheit 451" de Ray Bradbury. On y suit Montag, pompier dans un futur proche. Sa profession ne consiste cependant pas à éteindre les incendies, mais à traquer et brûler les livres, déclarés illégaux car susceptibles de rendre les gens malheureux ! Largement repompé depuis, "Fahrenheit 451" fait partie des premiers films dystopiques où le héros est l'exécuteur d'un système impitoyable, qui va peu à peu se rebeller contre celui-ci, en comprenant que ses valeurs son erronées. Ainsi, vue d'aujourd'hui, la trame principale n'a pas grande originalité, mais elle était novatrice à l'époque. Elle apparait toutefois un peu faible par moment, les personnages et leurs relations étant présentés de manière très froide. Le revirement de Montage, qui passe en quelques minutes d'un pompier zélé à un avide lecteur, est par exemple un peu gros ! Néanmoins, "Fahrenheit 451" demeure un film très intéressant en terme de mise en scène, en présentant un futur glacial, où les design futuristes presque enfantins montrent que l'homme se cantonne à un stade puéril, sans rien remettre en question. La suppression de tout écrit, jusque dans le générique clamé à l'oral, fait également son petit effet. De même, la critique de la manipulation par les images, la TV superficielle, et les réseaux (déjà !) est très pertinente... bien que parfois radicale : toute image semble vouée à rassurer les gens avides d'interaction sans les pousser à réfléchir, alors que seuls les écrits semblent pouvoir apporter de la profondeur. On relève par ailleurs la jolie musique de Bernard Herrmann, et quelques effets de mise en scène très "nouvelle vague" (ralentis, etc.) qui donnent à ce film de SF un côté particulier.
    heathledgerdu62
    heathledgerdu62

    Suivre son activité 109 abonnés Lire ses 1 613 critiques

    5,0
    Publiée le 16 novembre 2014
    Le chef d'oeuvre de science-fiction de François Truffaut inspiré du célèbre roman anticipation de Ray Bradbury. Ce film est en quelque sort un plaidoyer pour encourager les spectateurs à lire les livres au lieu de les ignorer. Les livres étaient autodafés pendant la seconde guerre mondiale à cause de la dictature qui régnait en Allemagne qu'on appelait le Troisième Reich.
    LALALALALERE
    LALALALALERE

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 179 critiques

    1,0
    Publiée le 12 octobre 2014
    Faute de moyens, la reconstitution ne fait pas complètement adhérer à l'histoire. Tout a mal vieilli. On ne comprend pas tout. Le style de Truffaut -dans sa période où il essaie grossièrement de copier Hitchcock, allant jusqu'à lui emprunter son musicien- à l'aise dans les histoires sentimentales a du mal à s'illustrer dans le genre thriller d'anticipation. Nous ne sommes jamais loin du grotesque. De plus, quelle complaisance lorsqu'il filme les livres en train de brûler ! Le message est asséné avec un énorme manque de subtilité ! A éviter.
    Backpacker
    Backpacker

    Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 780 critiques

    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Sans doute le meilleur film de Truffaut. On reste subjugué par cette pseudo science-fiction tant elle pourrait s'avérer véridique. Et si les livres étaient remplacés par les humains, comme lors de génocides passées? En fait, on se rend compte à quel point ce film est réaliste et visionnaire... Un pur chef d'oeuvre à voir au moins une fois dans sa vie.
    landofshit0
    landofshit0

    Suivre son activité 190 abonnés Lire ses 1 745 critiques

    3,5
    Publiée le 5 décembre 2011
    Truffaut montre l'utilité de l'art et de la culture dans notre civilisation,cependant on peut regretter le simplisme avec lequel il raconte sont histoire par moment.Si le discourt n'est pas dépourvut d’intérêt,celui de l’homme qui une fois ayant lu un livre devient a son tour l’œuvre qu'il a lu.Le sujet n'est développer qu'en surface,il y aurait eu 1000 façons d’approfondir le sujet,ce que n'a pas fait Truffaut.
    Truman.
    Truman.

    Suivre son activité 168 abonnés Lire ses 1 364 critiques

    3,5
    Publiée le 5 février 2014
    De la SF entre anticipation et kitsch des années 60, Truffaut offre une dénonciation intéressante de la population lobotomisée par la télévision . Truffaut offre aussi une vision intéressante de cette société futuriste qui vit un peu comme lors de l'occupation Allemande, les gens font les délateurs, vivent dans la terreur, les pompiers sont vus comme des bourreaux et ces mêmes pompiers sont comme des dictateurs de la pensée brulant toute culture littéraire . Très bon dans ses propos mais sur la forme a pris un coup de vieux .
    Julien D
    Julien D

    Suivre son activité 755 abonnés Lire ses 3 461 critiques

    3,5
    Publiée le 10 septembre 2010
    Quand Truffaut part en Angleterre (sûrement à cause du budget trop élévé pour les producteurs français!) pour se lancer dans la SF, il nous dépeint à travers un film intemporel un univers fasciste qui fait froid dans le dos dans lequel la lecture de livres est illégale et où les citoyens sont hypnotisés par les images. N'ayant pas lu le livre de Ray Bradbury dont il est tiré je ne peux pas comparer, mais je n'hésite pas à affirme que ce film est, à sa façon, une petite merveille visuelle malgré l'oppression des forces de l'ordre trop peu sensible à travers la mise en scène.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top