Notez des films
Mon AlloCiné
    Shaun le Mouton Le Film : La Ferme Contre-Attaque
    note moyenne
    3,6
    688 notes dont 79 critiques
    répartition des 79 critiques par note
    11 critiques
    16 critiques
    40 critiques
    10 critiques
    2 critiques
    0 critique
    Votre avis sur Shaun le Mouton Le Film : La Ferme Contre-Attaque ?

    79 critiques spectateurs

    benoitG80
    benoitG80

    Suivre son activité 2815 abonnés Lire ses 1 446 critiques

    4,5
    Publiée le 24 octobre 2019
    « Shaun le Mouton, le film : La Ferme contre attaque » est cette fois un vrai régal tant au niveau des images, des idées, de l’humour et de cette ambiance unique, faite de petit bricolage plein de réalisme à ne plus savoir où regarder sans en perdre une miette ! Même si les ressorts comiques sont connus, telle une véritable carte de visite des studios Aardman, on ne se lasse pas d’observer ce petit monde si adorable d’autant plus que la bonne idée est d’avoir lorgner avec beaucoup de malice du côté de la SF, et même mieux en reprenant le thème de ET avec une sacrée dose d’inventivité ! Alors SF, film d’espionnage et pâte à modeler s’unissent ici avec le plus grand bonheur, afin de nous proposer un univers unique où le moindre détail est un plaisir des yeux... Qu’ils sont forts quand même dans leurs propositions d’animation avec toutes ces astuces de mise en scène, leurs petits trucs malicieux bourrés d’humour que l’on n’arrête pas de voir jaillir à tout instant ! Quelles mimiques inénarrables, quels petits bruits pleins de sens au point d’oublier qu’il n’y a pas de paroles véritablement compréhensibles, si ce n’est tous ces écriteaux ici et là qui surgissent en provoquant des éclats de rire incontrôlable. Ici, tout est charmant, intelligent, poétique et la sensibilité omniprésente y est reine, ni plus ni moins ! Le scénario est sans doute assez prévisible mais les talentueux réalisateurs Will Becher et Richard Phelan ont su mettre le paquet en terme de rebondissements et de surprises... Un moindre grain de sable dans les rouages, et c’est alors l’absurde des situations qui prend le relais pour aboutir à de désopilants gags où tout peut arriver et se produire dans une démesure incroyable. Utiliser le mythe de l’extra-terrestre et ce qu’il peut causer comme phobie, mais aussi comme intérêt et curiosité, est dans le contexte de Shaun le mouton, une sacrée trouvaille. Et ainsi chaque nouvel évènement qui se produit revêt au sein de cette société un caractère de peur galopante et sans fin, en nous plongeant dans un délire unique, ceci rien que par la façon dont sont décrites les réactions de cette population humaine et animale ! Une simple pizza pourra ainsi même devenir une soucoupe volante prise sur le vif en photo ! Chacun va y mettre en effet son grain de sel et y voir son intérêt, du fermier lui-même à cette mystérieuse et inquiétante enquêtrice Agent Rouge, tandis qu’au milieu de tout cela Shaun et ses alliés vont s’unir comme pas deux pour aider notre ami Lu-La ! Sans compter cette fameuse réconciliation synonyme de solidarité plutôt bienvenue et réconfortante dans cette histoire. Franchement bien fichu, extrêmement drôle et très plaisant à l’œil ! On en redemande encore et encore !
    Fêtons le cinéma
    Fêtons le cinéma

    Suivre son activité 188 abonnés Lire ses 1 849 critiques

    3,5
    Publiée le 6 août 2020
    Shaun the Sheep : Farmageddon est l’exemple même de la suite réussie, offrant à son aîné un prolongement de son univers sans jamais tomber – et c’est là sa plus grande qualité – dans la redite. Certes le schéma narratif s’avère on ne peut plus conventionnel, mais se justifie parce qu’il se subordonne à un goût pour l’hommage aux films de science-fiction ici parodiés avec malice : nous reconnaissons aisément la patte Spielberg, avec des références à Close Encounters of the third Kind, E.T. – le vélo sur fond lunaire devient une poubelle jaune lancée à toute vitesse devant une affiche –, Jaws et bien d’autres, ainsi qu’à quelques grandes œuvres comme 2001 : A Space Odyssey qui inciteront peut-être les spectateurs les plus jeunes à s’intéresser auxdites œuvres. La deuxième qualité du film est de jouer avec l’interdit, qu’il se plaît à transgresser : les personnages principaux sont des enfants et, à ce titre, aiment faire des bêtises, se livrer à des expériences dangereuses ; le chien de berger apparaît telle une instance autoritaire, incarnation de l’adulte qui freine les élans de curiosité du jeune au point de déclencher malgré lui un accident. Les panneaux d’interdiction se succèdent, barrant d’un trait rouge l’activité prohibée. Néanmoins, la projection des personnages dans leurs aventures équivaut à un affranchissement de ces contraintes : se commander des pizzas, en fabriquer par dizaines dans le vaisseau spatial, engloutir les bonbons d’un magasin, roter avec grand bruit. Tous les interdits sont commis, non sans un plaisir coupable de sale gosse qui conduit le spectateur à s’attacher à ces avatars d’une jeunesse rêvée ou perdue. Cette intelligence thématique est en outre portée par un sens aigu de la composition des images : les plans somptueux s’enchaînent à une allure folle mais restent toujours lisibles, l’animation en stop-motion (que gonflent des effets numériques) brille de mille feux et confèrent aux protagonistes et antagonistes une authenticité réjouissante. Portée par la très belle partition musicale que compose Tom York qui se revendique d’une esthétique de l’emprunt et de la refonte – le thème principal des Gremlins croise le chemin du lyrisme d’un John Williams, avec entre-temps la rugosité d’un Danny Elfman sur Planet of the Apes –, Shaun the Sheep : Farmageddon est une réussite totale, élabore une ambiance rétro savoureuse qui n’a pour seul défaut de ne durer qu’à peine une heure et demie. On bêle de plaisir !
    selenie
    selenie

    Suivre son activité 2340 abonnés Lire ses 5 137 critiques

    3,0
    Publiée le 17 octobre 2019
    Après le succès de "Shaun le Mouton" (2015), les studios Aardman reviennent avec la suite des aventures qui, cette fois, vont aller à la "Rencontre du Troisième Type" (!)... Et en toute logique, le film est multi-référencé. Le scénario s'en retrouve par contre beaucoup moins inventif malgré une multitudes de détails qui font qu'on ne s'ennuie jamais. Moins de poésie également pour une SF assumée comme tel avec son lot d'action. Sinon on peut regretter le graphisme choisit pour Lu-La et sa famille, très primaire et sans inspiration qui fera craquer néanmoins les tous petits. Un film d'animation qui fait le job, amusant et rythmé à défaut d'être vraiment surprenant cette fois-ci. Site : Selenie
    Aurore J
    Aurore J

    Suivre son activité Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 16 octobre 2019
    Les studios Aardman n'ont de cesse de se réinventer. Les références à la SF sont délicieuses pour les plus grands et Shaun est toujours adorable pour les plus petits. On se régale !
    islander29
    islander29

    Suivre son activité 382 abonnés Lire ses 1 905 critiques

    3,5
    Publiée le 16 octobre 2019
    pas grand chose de surprenant, moins d'émotions que dans le premier opus, l'histoire étant plus improbable. la pâte à modeler a du charme, des références aux films de science fiction, de robots D2R2, Men in black …..Celui ci est moins craquant, moins poétique, ( son côté film d'action sans morale) mais cela reste un bon spectacle pour les enfants à l'approche des vacances de la Toussaint…..
    dominique P.
    dominique P.

    Suivre son activité 628 abonnés Lire ses 2 027 critiques

    5,0
    Publiée le 16 octobre 2019
    J'ai vu ce dessin animé en avant première le dimanche 13 octobre. J'ai toujours adoré ce Shaun, les autres moutons et tous les personnages. Voilà encore une histoire extra, bien sympathique et divertissante et surtout très drôle. A savourer, à voir et à revoir.
    Vinz1
    Vinz1

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 1 373 critiques

    3,5
    Publiée le 20 octobre 2019
    Certes, ce dernier long-métrage estampillé Aardman donne l'impression d'être un condensé des meilleurs courts des célèbres studios british réunissant également tous les clichés des films inhérents au cinéma de genre SF avec un extraterrestre. Toutefois, il faut bien reconnaître qu'ils maîtrisent parfaitement leur affaire et que leur savoir-faire en termes de rythme et d'effets de manche est demeuré intact malgré un scénario pas innovant pour deux sous...
    lhomme-grenouille
    lhomme-grenouille

    Suivre son activité 2100 abonnés Lire ses 3 132 critiques

    2,0
    Publiée le 19 octobre 2019
    Ça m'ennuie de le dire. Mais je vais le dire quand même parce que je le pense. Depuis que j’ai vu cette « ferme contre-attaque », je ne vois plus ce que les studios Aardman ont à apporter au cinéma. Ce film, en fait, je l’ai déjà vu. Cent fois. Soit je l’ai déjà vu dans un autre Aardman, soit je l’ai déjà vu dans plein d’autres films. Je connais chaque mimique par cœur. Chaque ressort comique. Chaque astuce de narration. Ce film ne raconte rien. Il n’invente rien. Il part juste à la pêche et assemble comme il le peut toute une flopée d’idées qui sont plus là pour combler des vides plutôt que développer un univers et un propos. Ainsi se retrouve-t-on une fois de plus avec ces mêmes moutons bêtas, avec ce même duo wallaço-gromitien tristement décalqué, avec ce même méchant qu’on nous ressort à chaque fois et surtout avec ce même schéma « rencontre impromptue / cache-cache / final à base de cabrioles drôles et de décors foutraques. » Pas de surprise. Jamais. Juste le déroulement poussif d’un film qui ne sait pas quoi faire pour occuper son temps. Un coup c’est machin-bleu qui va faire des bêtises. Un autre coup c’est chien-chien ou les gros vilains qui viennent s’en mêler. Et une troisième fois c’est juste fermier-neuneu qui construit son petit parc. Et pour rendre le tout digeste, on essaye de tirer des sourires à bases de petites bêbêtes étonnées, de ruptures comiques éculées et de clins d’œil tellement forts qu’ils en déclencheraient presque des courants d’air. C’est juste… Triste. J’ai l’impression de voir « E.T. » mixé avec des courts-métrages Pixar, le tout saupoudré de fonds de tiroirs du studio. Ralalah mais non quoi… Et pourtant, malgré tout ça, je n’arrive pas à le tailler ce film. Bah ouais. C’est que les gars ont malgré tout un savoir-faire, aussi bien plastique que narratif. Au milieu des multiples scènes éculées et passages musicaux nauséeux je n’ai pas pu m’empêcher de percevoir un souci de bien-faire : l’envie d’être touchant sans être tire-larmes, de bien ficeler tous les arcs narratifs pour qu’ils convergent vers une conclusion qui, en termes de rythme et de rendu, se révèle au final assez efficace. S'ajoute à cela ce souci louable de faire un film universel, sans parole. C'était assez risqué et tout à l'honneur d'Aardman. Mais bon voilà. On en est réduit à ça. Et si savoir faire preuve d’équilibre et de minimalisme c’est certes chouette, quand c’est fait avec aussi peu d’éléments dans l’assiette, ça retire quand-même tout l’intérêt de la performance. Alors bon. Pas vilain c’est vrai cette « ferme contre-attaque »… Mais bon, pas folichonne non plus. Clairement oubliable. Anecdotique. Après « Cro-Man » ça fait déjà le deuxième film du genre ; ces deux là étant eux-mêmes dans la foulée d’autres films qui marquaient eux aussi une baisse globale de l’intérêt des productions Aardman. C’est terrible à dire, mais je pense que ces gens-là – tous bons artisans qu’ils sont – sont aujourd’hui en panne sèche d’inspiration. Tout ce qu’ils avaient à dire, ils l’ont déjà dit. Ne leur restent plus que la redite et la lassitude. Seulement il faut bien manger, alors on tourne, faute d’avoir quelque-chose de vraiment pertinent à tourner… Terrible passe pour un studio pourtant si charmant… Snif.
    ffred
    ffred

    Suivre son activité 768 abonnés Lire ses 3 379 critiques

    3,5
    Publiée le 17 octobre 2019
    En 2015, Shaun le mouton avait été une des bonnes surprises et l'un des meilleurs films d'animation de l'année. Pour ses nouvelles aventures le mouton facétieux vient cette fois en aide à un bébé extraterrestre perdu sur Terre. Si techniquement c'est toujours aussi bien, j'ai trouvé l'ensemble un peu moins réussi et un peu moins drôle. L'effet de surprise en moins peut être. Si c'est toujours attendrissant et plein d'humour (les références aux films ou séries de SF pullulent, hilarant), l'histoire est sans doute moins passionnante et moins accrocheuse. Un bon moment tout de même mais avec une légère déception.
    Elias T
    Elias T

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 6 critiques

    3,5
    Publiée le 13 octobre 2019
    Film tres bien et pour les enfants et surtout a mourir de rire 😂😂 Le film en tout cas en lui meme et bien realiser le seul petit defaut c'est que les personnages ne parlent pas comme dans le dessin anime, bref du fun.Superbe moment au cinema avec les enfants le film en lui meme est tres bien realiser.
    Fabien D
    Fabien D

    Suivre son activité 83 abonnés Lire ses 897 critiques

    3,0
    Publiée le 23 octobre 2019
    Cette suite de Shaun le mouton prouve que les studios Aardman sont toujours aussi créatifs. Si la qualité de l'animation est toujours au rendez-vous, que les clins d'œil et références aux classiques de la SF drôles et bien amenés, le film souffre de quelques longueurs. C'est drôle, amusant et bien mené mais le scénario est plutôt celui d'un moyen métrage que d'un long. Délesté de vingt minutes, ce deuxième opus aurait été une belle réussite. Néanmoins, bien qu'un peu en dessous du premier film, cette suite, souvent assez réjouissante, est un moment de cinéma gentiment régressif. Agréable à défaut d'être à la hauteur de Wallace et Gromit et de Chicken run.
    Yves G.
    Yves G.

    Suivre son activité 556 abonnés Lire ses 2 187 critiques

    3,0
    Publiée le 27 octobre 2019
    Shaun le mouton vit paisiblement avec ses congénères dans la ferme de Mossy Bottom. Les tours facétieux qu’il joue à Bitzer, le chien de berger, égaient un quotidien sans histoires. Cette vie tranquille est interrompue par l’atterrissage d’une soucoupe volante. À son bord, Lu-La, une créature extra-terrestre dotée de pouvoirs télékinésiques qui suscite l’intérêt d’une mystérieuse organisation gouvernementale. Pour l’aider à rentrer chez elle, Shaun va devoir déployer des trésors d’ingéniosité. Les très anglais studios Aardman ont créé "Chicken Run" et "Wallace & Gromit". En utilisant le même procédé de stop motion (personnages en pâte à modeler animés image par image), ils ont produit à partir de 2007 pour la télévision britannique la série "Shaun le mouton" qui totalisera quelques cent-cinquante épisodes de six minutes. La série, diffusée dans le monde entier, fut une telle réussite qu’elle a connu en 2015 une première adaptation cinématographique. Le succès de Shaun le mouton, le film a entraîné logiquement quatre ans plus tard la sortie d’une suite. J’ai une répulsion instinctive pour les sequels. Il s’agit souvent pour les producteurs de capitaliser sur le succès d’une première œuvre en escomptant un public captif. La suite rencontre-t-elle un succès aussi grand que l’opus initial, on mettra en route un troisième volet. Ainsi de suite… Mais lorsque les suites sont réussies, il serait vraiment dogmatique de ne pas le reconnaître. Et tel est le cas de ce "Shaun 2" qui a les mêmes qualités que "Shaun 1" qui m’avait déjà enthousiasmé : soin porté à l’animation, gags loufoques, tendresse des sentiments et, pour les grands qui y accompagneront leurs enfants, quelques références aux grands films de la science fiction ("2001, Odyssée de l’espace", "Rencontres du troisième type", "Signes", "Men in Black"…)
    axelle J.
    axelle J.

    Suivre son activité 94 abonnés Lire ses 501 critiques

    5,0
    Publiée le 16 octobre 2019
    Quel plaisir de retrouver notre Shaun le mouton et ses histoires. C'est toujours un véritable régal et je n'en suis pas lassée. C'est tellement bien vu, bien fait, amusant, rigolo... Un vrai bonheur tout simplement.
    Hippo D.
    Hippo D.

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 7 critiques

    3,5
    Publiée le 16 octobre 2019
    On regrette de ne pas retrouver dans ce nouveau film la finesse d'écriture qui avait fait le succès du premier. Il reste néanmoins agréable à regarder (l'animation étant toujours impeccable), mais se destine principalement aux enfants.
    soulman
    soulman

    Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 786 critiques

    3,5
    Publiée le 19 octobre 2019
    On peut regretter que le passage au long-métrage dilue l'humour inhérent aux aventures de Shaun. Les épisodes courts restent inégalés car d'une densité parfaite. Ici, la volonté de raconter une histoire sur la durée se traduit par des moments creux ou des digressions agréables, mais finalement inutiles. Il n'en demeure pas moins que l'on ne regrette pas nos retrouvailles avec toute la ferme, même si l'on peut regretter le caractère moins british de l'exercice.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top