Mon compte
    Les goûts et les couleurs
    note moyenne
    2,0
    299 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Les goûts et les couleurs ?

    48 critiques spectateurs

    5
    5 critiques
    4
    11 critiques
    3
    8 critiques
    2
    4 critiques
    1
    9 critiques
    0
    11 critiques
    Najou
    Najou

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 234 critiques

    1,0
    Publiée le 26 juin 2018
    Une sorte de "qu'est ce qu'on a fait au bon dieu" chez les juifs, et en franchement pas drôle. C'est mal joué (à part Julia Piaton), tous les clichés sont énumérés et rendent le film indigeste et mal équilibré. La fin ne justifie pas les moyens, c'est joli de prôner la tolérance mais il ne faut pas oublier de faire du cinéma.
    Maryane75
    Maryane75

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 389 critiques

    3,5
    Publiée le 27 juin 2018
    Comédie de mœurs qui dénoncent quasiment tous les clichés avec une certaine légèreté.
    Cela fait bizarre de voir Sarah Stern autrement qu'en "Miss Bouzolles" !!
    Film divertissant qui fait passé un bon moment.
    onEyE
    onEyE

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 65 critiques

    0,5
    Publiée le 1 juillet 2018
    Film racoleur, assourdissant de morale pompeuse. Bref, un vrai calvaire. Passez votre chemin........
    Cricriponchelle
    Cricriponchelle

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 2 critiques

    1,0
    Publiée le 26 juin 2018
    Simpliste, clichés en pagaille, décevant, frustrant. Ce film ne m'a donné qu'une envie, celle de revoir Wali dans d'autres rôles. Sarah Stern, quel ennui ! Étoile éteinte
    Joëlle Roubine
    Joëlle Roubine

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 29 critiques

    4,0
    Publiée le 17 juillet 2018
    Dans un paysage familial où la tradition fait autorité, Simone Benloulou étouffe. Elle voudrait faire accepter aux siens l'inacceptable tandis qu'ils rêvent de la voir mariée à un « bon juif », comme eux, comme elle, comme de génération en génération.
    Mais voilà, Simone n'est pas attachée à sa tradition et vit avec son amoureuse depuis trois ans, elle veut l'épouser. Mais voilà, Simone a noué une complicité sentimentale avec Wali, le chef cuisinier d'origine africaine du restaurant où elle déjeune quotidiennement. Il est son jumeau en désordre intérieur tiraillé lui aussi entre la tradition que lui impose sa famille et la trajectoire de son moi profond. Ces deux-là, que tout sépare et que tous veulent séparer, ne pourront plus se quitter. Simone a deux frères, l'un a suivi la voie traditionnelle, l'autre est homosexuel. Stop !
    Les multiples figurent qui traversent le film de Myriam Aziza sortent comme du chapeau d'un magicien et s'animent dans un ballet de quiproquos savoureux et savamment orchestrés. Dans son périple identitaire, Simone devient l'improbable témoin posté au croisement de communautés aux antipodes les unes des autres tant dans leurs modes de vie respectifs (juif, gay, lesbien, africain, chibani, bourgeois, bobo, tradi, un peu de tout...) que dans leurs points de vue tout aussi contraires (gauche, droite, raciste, antisémite...).
    « La famille, c'est un boulet ! », dit tranquillement Simone à Wali. Pour Wali, la famille, les amis, sa communauté, c'est sa joie de vivre. Il est en désaccord avec les siens sur le seul point de l'amour qu'il ne veut laisser à personne le soin de choisir pour lui. Quant à Simone, elle est en désaccord avec sa famille sur à peu près tout et s'enlisera jusqu'au chant des cigales, celui qui se mérite parce qu'on a pris tous les risques au nom de son intime vérité.
    Les Goûts et les Couleurs, c'est la vie qu'on ose. Un film qui donne des ailes...
    tixou0
    tixou0

    Suivre son activité 473 abonnés Lire sa critique

    0,5
    Publiée le 26 mars 2020
    Myriam Aziza (fin de quarantaine) livre ici son 2e "long" seulement - et c'est une "création originale" NetFlix. La Séfarade tente de surfer sur le succès des deux "Mais qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu ?", sur le même air de l'hymne à la "différence" (enfin aux différences)... Des trois enfants Benloulou (Catherine Jacob et Richard Berry en parents) seul David (Arié Elmaleh) est dans la norme - il va épouser une coreligionnaire, "Keren". L'autre fils, pilote d'avion, "Nathaniel", est en effet à la colle avec un steward - toute la famille le sachant, quand la fille, "Simone", est une lesbienne..... disons, discrète.... La (co)scénariste et réalisatrice a su cocher toutes les cases du politiquement correct spoiler: (le duo de garçons a la fibre paternelle, Simone demande sa partenaire en "mariage", mais tombe dans le même temps en amour avec un Sénégalais musulman, cuistot de talent.... d'où dilemme cornélien...)
    - on regrettera qu'elle ait eu scrupule cependant à ne pas charger complètement la mule, par exemple en faisant du personnage de "Claire" (Julia Piaton, médiocre fille de - et déjà rodée aux histoires boboïsantes du même tonneau : cf. les deux "Qu'est-ce qu'on a fait...") une Chinoise, ou une Maghrébine...
    Le résultat ("Les Goûts et les Couleurs") est confondant de nullité, erga omnes ! La propagande vivre-ensembliste (si chère à la plate forme) fait en effet rarement de bons produits... cinématographiques.
    EL YACOUBI S
    EL YACOUBI S

    Suivre son activité Lire sa critique

    0,5
    Publiée le 26 juin 2018
    ! Les acteurs sont mauvais. Les différents thèmes sont intéressants mais abordés de manière très maladroite.
    Raphael G.
    Raphael G.

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 34 critiques

    0,5
    Publiée le 26 juin 2018
    encore un film communautaire militant, à messages: ( les allusions sur dieudonné, le fn ) un " film"qui essaye de faire de l'humour sur les religions, mais c'est raté, aucun scénario , le néant.. le cinéma français est vraiment mort.
    azmy
    azmy

    Suivre son activité Lire ses 2 critiques

    5,0
    Publiée le 25 juin 2018
    Un film intelligent sur les carcans identitaires qui utilise les clichés pour mieux les démonter. C'est drôle fin et sensible, j'ai ri et j'ai été émue. Les comédiens sont tous formidables de Sarah Stern, étonnante, à Arié Elmaleh, toujours aussi drôle, en passant par Catherine Jacob, décapante en mère juive. Bref, je me suis régalée. A voir !
    Sandrine V
    Sandrine V

    Suivre son activité Lire ses 6 critiques

    1,0
    Publiée le 29 juillet 2018
    Comment dire... un film qui est une bonne idée au départ et qui fini en eau de pétales de rose sans trop de compréhension pour le spectateur. Le tout en évitant pas quelques clichés sur les homo, les noirs et les juifs.
    J’ai regardé en pensant voir un film qui apporterai un regard autre, mais au final, j’ai été très déçue.
    MarieShani
    MarieShani

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 53 critiques

    0,5
    Publiée le 21 août 2018
    Accident industriel ! Le scénario aurait du permettre un jeu enjoué plein de passion, d'humour et de tendresse et là on a envie de gifler chacun des personnages, on ne s'attache à aucun, c'est une lente agonie vers un générique de fin qu'on attend avec impatience, Camille Cottin y est excellente , c'est bien la seule qui ne surjoue pas mais elle a une place sur un strapontin, si elle avait été l'héroïne du film le personnage aurait sans doute été mieux servi
    Joseph M
    Joseph M

    Suivre son activité 1 abonné Lire sa critique

    4,5
    Publiée le 25 juin 2018
    Jouissif, léger. Grand film sous son apparence de petit film.
    Un film dans l'air du temps.
    Des propos du moment traité avec humour, sans melo.
    J'adore.
    Tony L'Ambassadeur
    Tony L'Ambassadeur

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 562 critiques

    3,0
    Publiée le 24 octobre 2018
    Durant les 30 premières minutes des goûts et les couleurs je n’étais pas sûr, pas du tout. Pas certain d’aller jusqu’au bout d’une comédie Netflix avec des personnages un peu trop propres à mon goût et qui s’avèrent être de vrais clichés. Une chance que la distribution ne se débrouille pas si mal, les acteurs m’ont permis de m’accrocher quelques minutes supplémentaires et parvenir finalement à passer au-delà de ces personnages stéréotypés. J’ai cru comprendre par la suite pourquoi les personnages avaient été écrits de cette façon. Cela permet à l’histoire d’avoir quelques drôleries et quelques dialogues bien ficelés. La deuxième moitié de film reste plus réussie et beaucoup plus intéressante. Le sujet qu’elle aborde, la fluidité de l’attirance physique ou sexuelle, donne d’ailleurs à ce téléfilm un certain élan novateur et très actuel. Tout ceci sans prétention évidemment, car disons que la manière de traité le sujet demeure timide. Résultat de course, on parle d’un téléfilm correct.
    Viintage_dreams T.
    Viintage_dreams T.

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 290 critiques

    4,0
    Publiée le 25 décembre 2018
    Les goûts et les couleurs traitent les différences culturelles et religieuses au sein d'une société occidentale, de manière très sérieuse. On y aborde de vrais sujets de famille, de différence et d'amour.
    Certes les acteurs n'étaient pas les meilleurs que je connaisse mais ils font tout de même l'affaire.
    On suit les péripéties du protagoniste et on n'arrive même à se mettre à sa place, surtout si on a vécu des expériences semblables.
    C'est un film qui se laisse regarder, il n'est ni gnagnan, ni intello.
    Je le conseille à tout le monde.
    Surtout à la vieille dame que j'ai croisé dans le métro qui criaient au téléphone "il faudrait brûler toutes les personnes de cette race-là". Vive la France et sinon joyeux noël surtout.
    pat T.
    pat T.

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 191 critiques

    3,0
    Publiée le 1 juillet 2018
    comédie qui soulève deux sujets importants mais qui ne vas au bout d'aucun des deux .
    la religion est quelques peu caricaturée et le mélange homo et hétéro fini en eau de boudin
    le pauvre richard berry est pitoyable quant a "stern" et "piaton" elles sont soit sous exploitées soit mal dirigées, dans tous les cas le résultat est très en dessous de leurs potentiel
    en fait on attend le facteur/ le moment/ l 'instant déclencheur sans qu'au bout il n 'arrive c''est dommage car il y avait les bons ingrédients au départ
    Les meilleurs films de tous les temps
    Back to Top