Mon compte
    Thalasso
    note moyenne
    2,9
    711 notes dont 103 critiques
    répartition des 103 critiques par note
    16 critiques
    27 critiques
    28 critiques
    10 critiques
    15 critiques
    7 critiques
    Votre avis sur Thalasso ?

    103 critiques spectateurs

    dominique P.
    dominique P.

    Suivre son activité 653 abonnés Lire ses 2 027 critiques

    5,0
    Publiée le 21 août 2019
    Je mets la note de 5/5 car j'ai complètement adhéré à cette histoire originale, décalée et marrante.
    On rit souvent, c'est à la fois simple (les deux hommes en thalasso) et intrigant (l'épouse d'un mec qui est partie et qu'il faut retrouver).
    Les situations sont cocasses pour la plupart.
    Bref, c'est un excellent divertissement bien construit, soigné et drôle.
    axelle J.
    axelle J.

    Suivre son activité 94 abonnés Lire ses 501 critiques

    5,0
    Publiée le 22 août 2019
    Excellentissime ! Jouissif !
    C'est tellement réaliste, vrai, humain !
    Je ne suis ni fan de ce réalisateur, ni fan des deux acteurs mais alors j'ai vraiment pris mon pied pendant ce film qui m'aura bien fait rire.
    C'est subtil, profond, mélancolique.
    Un vrai bijou.
    A ne pas voir si on a pas envie d'être confronté aux choses de la vie plombantes.
    ffred
    ffred

    Suivre son activité 857 abonnés Lire ses 3 475 critiques

    4,5
    Publiée le 23 août 2019
    Très curieux de voir ce nouveau film de Guillaume Nicloux, réalisateur à la filmographie inégale mais intéressante, du très mauvais (Le concile de Pierre) au bien meilleur (La religieuse, La clef, Valley of love). Voir réunies deux des personnalités les plus controversées et les plus politiquement incorrectes de France était on ne peut plus alléchant, tout en laissant un peu perplexe. Apparemment, Thalasso est une sorte de suite de L'enlèvement de Michel Houellebecq, pas vu (mais du coup très envie) mais pas gênant pour suivre l'intrigue ici. Contre toute attente, je crois qu'il y a des années que je n'avais pas rigolé comme ça au cinéma. D'un bout à l'autre, j'ai pleuré de rire, et toute la salle avec moi. Qu'on aime ou pas Depardieu et Houellebecq, impossible de rester de marbre. Chacun dans leur propre rôle, ils sont d'un naturel confondant. Ce duo, aussi improbable qu'épatant, fait des étincelles. On se croirait devant un documentaire suivant deux compères en thalasso en Cabourg. L’écrivain est le plus drôle dans l’exercice, chaque fois qu'il ouvre la bouche c'est juste irrésistible. Mais à côté de ça, il y a une histoire. Bizarre, décalée, un peu fantastique et au final avec un vrai suspens. Tout en évoquant, mine de rien, une multitude de choses de la vie : la vieillesse, la mort, la famille, l'amour, l'amitié, la religion, la politique...et Sylvester Stallone. Bref, impossible de raconter ce film complètement déjanté, aussi hilarant que sortant totalement des sentiers battus. Tellement rare que ça fait un bien fou. Une vraie belle surprise devant laquelle je ne m'attendais pas à rire autant.
    Fêtons le cinéma
    Fêtons le cinéma

    Suivre son activité 242 abonnés Lire ses 2 096 critiques

    4,0
    Publiée le 22 août 2019
    Guillaume Nicloux semble avoir pensé sa suite à L’Enlèvement de Michel Houellebecq comme une œuvre en deux temps, où tout est redoublé pour l’occasion : et l’intrigue, qui croise le quotidien d’une cure avec un récit familial d’une rupture amoureuse, et la frontière (toujours poreuse) entre réalité et fiction, et les acteurs principaux. Sur l’affiche siègent deux animaux, le serpent au corps sinueux et fuyant, l’éléphant lourdement étendu en position de détente. Allégorie amusante de cette dichotomie de la nature, séparée entre le faible et le fort, le gringalet et le massif. Pourtant, dans ce lieu qu’est la thalasso, les corps s’équivalent, se mettent à nu sans complexes : ce faisant, le cinéaste obtient un équilibre des forces en présence, équilibre d’abord physique et qui devient rapidement métaphysique. Car le long-métrage narre, en fin de compte, la naissance d’une amitié entre deux dinosaures d’un siècle voué à disparaître, reconnus dans les couloirs pour des rôles qu’ils ont pu jouer ou des images qu’ils véhiculent. Pourtant, derrière leur surface médiatique se cache une profondeur humaine, sensible même, et convie le spectateur à la partager. La structure du film épouse ainsi la dynamique de la thalasso : un espace de remise en forme(s), au sens propre comme au sens figuré. Grâce à ce cadre, Houellebecq et Depardieu quittent l’écran et reviennent à ce qu’ils sont en tant qu’individus, en tant qu’espèces corporelles, jusqu’au coup de théâtre final qui remet les pendules à l’heure, rappelant que Thalasso, derrière les impressions de réalité qu’il renvoie, n’est qu’une fiction. Porté par la très belle composition musicale de Julien Doré, le film de Guillaume Nicloux est un petit monument de drôlerie, une comédie à part qui ose imposer son rythme, imposer son image, imposer son humour. Surtout, l’œuvre trouve dans la filmographie de son cinéaste une place de choix : derrière l’impromptu franchement drôle jaillit l’errance de deux âmes en quête de sens dans un monde microcosmique qui n’en a guère. Inutile de tirer les cartes, foncez prendre part au jeu Thalasso !
    colombe P.
    colombe P.

    Suivre son activité 104 abonnés Lire ses 695 critiques

    5,0
    Publiée le 23 août 2019
    Quand je lis une critique qui dit que ce film n'apporte rien, de distrait pas et ennuie et bien moi c'est vraiment tout le contraire.
    Ce film m'a énormément captivée et apporté de la distraction et aussi apporté beaucoup de réflexions sur la vie humaine.
    J'ai adoré ce film intelligent.
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 22 août 2019
    Cette comédie est à la fois très amusante et dramatique.
    On y parle du quotidien, de la santé, de la vie, de la mort, de la religion, de l'au-delà, de l'amitié, de la famille, de l'amour, du sexe.
    C'est très complet.
    Les dialogues sont très bien trouvés et j'ai adoré regarder ce film.
    J'ai été emballé par ce film que je recommande.
    A réserver toutefois à un public adulte qui aime les films qui ne sont pas des films d'action bourrins ou des grosses comédies lourdes.
    fly756
    fly756

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 40 critiques

    5,0
    Publiée le 22 août 2019
    Les 2 dernières grandes figures de France réunies ! Magnifique moment !
    Depardieu et Houellebecq sont sincères comme à leur habitude, honnêtes, très justes dans leurs propos et très drôles à la fois.
    Hilaire P
    Hilaire P

    Suivre son activité Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 21 août 2019
    Entre une cryo, une bouteille de pif (voire deux) et une réflexion sur la mort, nous voilà bel et bien embarqués pour un aller simple à bord de cet OVNI (Objet Vidéo signé NIcloux)
    maugis
    maugis

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 27 critiques

    3,5
    Publiée le 22 août 2019
    l'histoire est complètement déjantée mais par la grâce des interprétations de Houelbec et Depardieu,ce film se regarde avec délectation
    j'ai aimé
    Yves G.
    Yves G.

    Suivre son activité 625 abonnés Lire ses 2 331 critiques

    3,5
    Publiée le 29 août 2019
    Michel Houellebecq est en thalassothérapie à Cabourg. Le corps malingre de l’écrivain atrabilaire est soumis au dur règlement de la cure : soins intensifs, régime à l’eau, interdiction stricte de fumer dans et même hors de l’établissement…
    Houellebecq rumine sa colère et croise le chemin d’un autre curiste : Gérard Depardieu, soumis aux mêmes règles que lui, mais bien décidé à les outrepasser.

    Depardieu + Houellebecq. L’écrivain et l’acteur français les plus célèbres au monde. L’un est un monstre obèse, tutoyeur et bon vivant ; l’autre est dépressif jusqu’au bout des dents, enclin à des crises de mysticisme et à des fulgurances philosophiques.

    En les voyant réunis à l’écran, sortes de Laurel et Hardy postmodernes, leur duo forme une évidence. Guillaume Nicloux les avait déjà fait tourner séparément. Dans "Valley of Love" pour le premier ; dans "L’Enlèvement de Michel Houellebecq" pour le second. "Thalasso" s’annonce comme la suite de ce film-là. On y retrouve l’écrivain cinq ans après son enlèvement par une bande de pied nickelés. La première scène du film – où l’on voit Houllebecq conduire un bolide à 250 khm/h sur une autoroute heureusement déserte – était la dernière de ce téléfilm diffusé en 2013 sur Arte.

    La première heure du film est une pure jouissance. On y suit Houellebecq, d’abord seul, puis rejoint par Depardieu dans les couloirs du centre Thalazur de Cabourg – dont on se demande si la publicité négative qui lui est faite lui amènera des clients ou pas. On y rit volontiers devant leurs corps couverts de boue ou devant celui de Houellebecq caparaçonné dans une coque de cryogénisation – celui de Depardieu, trop gros peut-être, n’y entre pas. On les écoute discuter ensemble, sur des textes dont on s’interroge sur la part d’improvisation qu’ils contiennent. L’émotion affleure lorsque Houellebecq pleure en parlant de la mort de sa grand-mère et de la réincarnation des corps devant un Depardieu réduit à quia.

    Malheureusement le film se perd dans sa dernière demi-heure. Le scénario ne pouvant se borner à filmer les deux acteurs, il se sent obligé de tisser une histoire. Pour ce faire, il convoque les acteurs de "L’Enlèvement…" qui débarquent au centre de thalasso pour demander l’aide de Houellebecq afin de retrouver leur mère disparue. L’histoire n’a aucun intérêt. La bande bruyante qui rompt l’intimité du duo n’a rien à dire. Du grand n’importe quoi qui rappelle Bertrand Blier dans ses pires heures.

    Mais cette demi-heure ratée n’éclipsera pas la joie provoquée par les deux précédentes. Le duo Houellebecq-Depardieu est de ces couples inattendus, à l’alchimie pourtant évidente, dont la rencontre produit des étincelles.
    Sweetponey
    Sweetponey

    Suivre son activité 2 abonnés Lire sa critique

    4,5
    Publiée le 24 août 2019
    Voici donc Thalasso,le dernier film de Guillaume Nicloux;Michel Houellebecq et Gérard Depardieu en sont les acteurs principaux.
    L'histoire se déroule 5 ans après le premier volet "l'enlèvement de Michel Houellebecq"tourné pour Arte.
    Cette œuvre s'inscrit singulièrement dans le paysage cinématographique français actuel dont on peut dire qu'il évite pour le moins consciencieusement de traduire les mouvements tectoniques qui secouent en profondeur la société française.Si tous les sujets ou presque peuvent être portés à l'écran de nos jours,nombre d'entre eux le sont avec la superficialité,la vacuité intellectuelle propres à l'autocensure morale qui s'opère actuellement auprès de tous les acteurs du cinéma,qu'ils soient producteurs,réalisateurs,comédiens,
    spectateurs.
    Quelques uns parmi eux tentent contre vents et marées de plonger caméra à la main dans le grand tourbillon de la vie afin d'en remonter à la surface quelques échantillons pour analyses.
    Sylvie Pialat,Benoit Quainon,Guillaume Nicloux,respectivement producteurs et réalisateur du film sont de ceux-là.Ils nous proposent en cette fin d'été 2019 ,sous couvert d'une comédie dont on pressent très vite qu'elle n'a pas la légèreté d'une tarte la crème industrielle un sujet ô combien épicentre de nos existences et pourtant si souvent profondément caché sous le long manteau des dénégations,des faux fuyants ,
    des chausse-trappes d'usage .Ces trois là nous offrent la possiblité d'un gouffre ,celui de la mort et de ses corollaires,le vieillissement,le handicap et la maladie .Les êtres en instance de départ,ceux déjà partis,les âmes réincarnées,toutes sont convoquées pour ce voyage au centre de la terre où les rivières de rires et de larmes prennent leur source.
    Quoi de mieux qu'une Thalasso normande en bord de mer pour nous offrir ce tsunami émotionnel introspectif dont on peut dire qu'il traduit sensiblement et subtilement nos états d'êtres humains égarés,atomisés,dans un monde qui s'évertue à croire contre l'évidence que vivre n'est pas mourir.
    helios62
    helios62

    Suivre son activité Lire ses 11 critiques

    5,0
    Publiée le 23 août 2019
    Grand moment de détente avec cet excellent film bourré d'auto-dérision de depardieu et houellebecq. Je le recommande.....
    nadège P.
    nadège P.

    Suivre son activité 105 abonnés Lire ses 538 critiques

    4,5
    Publiée le 22 août 2019
    Ce film m'a fait du bien car pendant 1 h 30 je me suis évadée en compagnie de ces deux hommes en cure de thalasso.
    Les scènes sont pour la plupart amusantes, les dialogues sur la vie en général sont aux petits oignons.
    C'est tellement vrai mais en même temps un peu décalé mais surtout tellement humain.
    Et même un plus qui vient pimenter la cure : une femme qui a quitté son mari.
    Je me suis régalée du début à la fin et j'irai le revoir avec une amie qui est intéressée.
    Catherine D.
    Catherine D.

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 3 critiques

    0,5
    Publiée le 7 septembre 2019
    Conversation d'alcooliques radotant sur leurs problèmes existentiels teinté d'une histoire débile de quelqu'un qui cherche quelqu'un
    Bruno M.
    Bruno M.

    Suivre son activité 69 abonnés Lire ses 6 critiques

    0,5
    Publiée le 22 août 2019
    Mais quel ennui ! La rencontre entre les 2 acteurs ne prend pas et devient même grotesque plus le film avance. Dans la salle, les spectateurs baillaient quand ils ne quittaient pas la salle avant la fin du film. Je crois que Guillaume Nicloux - qui a pourtant fait des films captivants - s'est planté. Ça arrive.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top