Notez des films
Mon AlloCiné
    Notre dame
    note moyenne
    2,4
    1260 notes dont 203 critiques
    répartition des 203 critiques par note
    21 critiques
    41 critiques
    37 critiques
    24 critiques
    39 critiques
    41 critiques
    Votre avis sur Notre dame ?

    203 critiques spectateurs

    CinÉmotion
    CinÉmotion

    Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 148 critiques

    3,0
    Publiée le 22 décembre 2019
    Notre Dame était de base assez intriguant, faisant presque écho à l'incendie et l'éventuel projet futur envisagé pour remplacer le toit et la flèche, mais le film n'a pas du tout été réalisé suite au drame puisqu'il s'est écrit bien avant. La seule anecdote liée, est que les images de Notre Dame apparaissant dans le film ont été tournées peu de temps avant le drame, ce qui fait que l'équipe du film a été la dernière a avoir pris en image la cathédrale intacte. Mais à part ça, rien ne lie l'accident à l'histoire. Il s'agit plutôt ici de trouver un nouveau concept d'architecture pour le parvis de la cathédrale via un concours organisé par la ville de Paris. On reconnait évidemment la patte et la signature de Valérie Donzelli qui a à la fois la casquette de réalisatrice et d'actrice. L'esprit global du film apparait léger, à la fois drôle, loufoque, absurde avec des pointes de fantaisies parfois. Le casting est réussi, j'ai découvert Thomas Scimeca qui joue Martial (le mari de Maud Crayon) que je n'avais pas encore vu au cinéma et je l'ai trouvé très bon dans son rôle un peu décalé, déinsvolte mais au final touchant par sa façon d'être, je lui trouve un grand potentiel comique, vraiment. Valérie Donzelli y est également extra. Le reproche que je ferai à ce film c'est cette impression de le voir partir un peu dans tous les sens, sans parti pris artistique vraiment défini tout du long. Comme si la réalisatrice n'était pas sûre de ses choix et qu'elle multipliait donc les idées et concept sans jamais en choisir un à étirer tout le long. On part donc dans des scènes fantastiques, puis dans des scènes comédie musicale, puis on ajoute des cartons textes à la manière des films muets, etc. Du coup, on a une multitude d'idées (qui ne manquent pas c'est sûr), mais qui du coup ne s'accordent pas bien ensemble et rend donc tout le film un peu bancal ou tout du moins hétérogène. Ce qui m'a un petit peu dérangé.
    traversay1
    traversay1

    Suivre son activité 1190 abonnés Lire ses 3 464 critiques

    3,0
    Publiée le 18 décembre 2019
    Il parait que dans la vie, Valérie Donzelli est une vraie bourrasque, une femme moderne qui essaie de concilier les registres professionnel et privé avec une désorganisation parfaite. Notre dame, son cinquième film, est à son image, rapide et surprenant, avec une grande fantaisie qui tente de dissimuler une profonde mélancolie. Le titre du film a à voir avec la cathédrale, pas avec l'incendie qui a eu lieu juste après la fin du tournage, mais "dame", écrit sans majuscule, renvoie aussi à un portrait de femme, incarnée par Valérie Donzelli, avec une énergie et une conviction qui rappelle le genre de rôles dans lesquels excelle une Karine Viard, par exemple. Le film est coscénarisé par Benjamin Charbit, l'un des auteurs d'En liberté! de Salvadori et l'on retrouve cette même vivacité au service d'une histoire qui tient beaucoup du réalisme magique avec quelques scènes proches du fantastique et au moins une autre qui relève du genre musical. Si on y ajoute une voix off qui sort de nulle part et son côté collage, Notre dame ne ressemble à rien d'autre qu'à un film de Valérie Donzelli avec beaucoup d'audace dans sa besace et quelques maladresses narratives pour un peu doucher l'enthousiasme. Le casting est affriolant (Deladonchamps, Scimeca, Lanners, Ledoyen, Katerine) mais la part accordée à chacun est trop chiche pour qu'on ne ressente pas une certaine frustration. Un film imparfait, donc, mais agréable à l'oeil et qui en dit beaucoup sur notre époque, notre rapport à l'art, au couple et à la réussite sociale.
    velocio
    velocio

    Suivre son activité 502 abonnés Lire ses 2 303 critiques

    0,5
    Publiée le 13 décembre 2019
    Comédienne depuis 1999, Valérie Donzelli s’est essayée à la réalisation en 2008, avec le court métrage "Il fait beau dans la plus belle ville du monde" avant de réaliser "La reine des pommes", son premier long métrage, en 2009. C’est en 2011, avec son deuxième long métrage," La guerre est déclarée", qu’elle a obtenue son plus gros succès, attirant 800 000 spectateurs dans les salles. Vous connaissez probablement l’expression « tomber de Charybde en Scilla ». Vous savez bien, c’est quand on échappe à un péril ou à une situation déplaisante pour se retrouver face à un péril encore plus grand ou à une situation encore plus déplaisante. C’est exactement ce qu’on vit à la vision de Notre dame ! Au début, on a l’impression de regarder une petite comédie médiocre et plutôt vulgaire avec cette histoire d’une jeune femme qui n’arrive pas à se débarrasser de son ex au point de l’héberger quand ses relations se détériorent avec sa nouvelle compagne. Mais, attention, pas question que leurs 2 enfants le voient sortir du lit de leur mère ! Par contre, cela permettra aux spectateurs de voir la réalisatrice en petit culotte ainsi que les attributs masculins de son ex : Valérie Donzelli adore ce genre de situation. Très vite, on se met à regretter la comédie médiocre et vulgaire lorsqu’on voit les gens se donner des claques sans raison, un « gag » récurrent qui, malheureusement, ne sera jamais approfondi quant à sa signification. Toutefois le pire reste à venir. Après un épisode qui se veut poétique mais qui est surtout beaucoup trop long, avec la maquette préparée par Maud pour un projet qui s’envole par la fenêtre pour finir par atterrir à l’endroit où sont réceptionnés les projets envoyés par les architectes souhaitant participer au concours organisé par la ville de Paris, on arrive à ce qu’on croit être le pire du pire : la transformation de l’appartement de Maud en « Bed and Breakfast », histoire de se faire un peu de fric, et l’arrivée grotesque d’une famille américaine et de deux suédoises qui se mettent à se trémousser sans qu’on leur ait rien demandé. Mais cela n’est rien à côté de ce qui va suivre : la prestation qui se veut drôle d’une avocate complètement frappadingue. Mais cela n’est rien à côté de ce qui va suivre : les personnages sont dans un cinéma et ils se mettent à chanter. On est KO debout, on n’ose pas croire à ce qu’on a vu et entendu, on touche le fond ! Et, en plus, entre ces scènes grotesques, on meurt d’ennui ! Il parait que Valérie Donzelli aime le cinéma burlesque. Malheureusement pour elle, et pour nous spectateurs, la réciproque n’est pas vraie ! Le burlesque est un genre très difficile et qui ne réussit pas toujours aux réalisateurs français. Eh bien, tout ce que Valérie Donzelli entreprend dans ce domaine tombe à plat au point que, dans ce film qui se veut drôle, on ne rit jamais. Le hasard veut que la réalisatrice ait donné le prénom Maud à son personnage principal, celui qu’elle interprète, un prénom qui est également celui de la comédienne Maud Wyler qui joue le rôle principal dans "Perdrix", comédie burlesque française très réussie sortie en août dernier. Le fossé entre ces 2 films est abyssal !
    SansCrierArt
    SansCrierArt

    Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 352 critiques

    3,5
    Publiée le 24 décembre 2019
    Maud Crayon, architecte exploitée par son patron, mère débordée plus par le père de ses enfants que par les enfants eux-mêmes, enceinte sans l'avoir voulu, remporte le prestigieux concours de la mairie de Paris pour réaménager le parvis de Notre Dame. "Notre dame" offre du grand Donzelli. Cette cinéaste du bonheur envers et contre tout, nous emporte dans son univers poétique et fantasque. Les comédiens qui l'accompagnent sont tous excellents. A commencer par Valérie Donzelli, elle-même et Christophe Deladonchamps au premier plan puis dans les seconds rôles, Virginie Ledoyen, Bouli Lanners, Thomas Scimecca, Isabelle Candelier, Philippe Katerine, Samir Guesmi parmi lesquels on remarque particulièrement Claude Perron, hilarante. Un film joyeux et désabusé, décalé et cynique, romanesque et drôle.
    Claudine G
    Claudine G

    Suivre son activité 82 abonnés Lire ses 414 critiques

    0,5
    Publiée le 18 décembre 2019
    Un scénario banal, une mise en scène qui se veut drôle mais qui est stupide, au final trois mots pour définir ce film "UN PUR NAVET".
    cortomanu
    cortomanu

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 225 critiques

    3,0
    Publiée le 1 février 2020
    Une comédie légère et fraîche qui apporte un peu de sourire sans ennuyer. Manque un peu de consistance pour se transformer en une comédie vraiment attachante et réussie.
    mat niro
    mat niro

    Suivre son activité 62 abonnés Lire ses 1 045 critiques

    3,0
    Publiée le 23 janvier 2020
    L'impression globale de ce film de et avec Valérie Donzelli reste mitigée. En effet, le personnage de Maud Crayon est attachant, voire lunaire par instant (à l'image du film). Il y a là matière à faire une grande et belle comédie avec un casting attirant (des seconds rôles de haut vol), mais cette folie douce a ses limites. Valérie Donzelli a tendance à se perdre en chemin dans sa réalisation, alternant rires et aussi un côté un peu foutraque où ça part dans tous les sens. Malgré cela, l'héroïne est tellement attachante dans sa vie de femme moderne qu'elle finit par susciter l'adhésion du spectateur et nous donne l'occasion de revoir Notre-Dame avant le terrible incendie.
    Katia L.
    Katia L.

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 36 critiques

    0,5
    Publiée le 10 décembre 2019
    Je vois beaucoup de films certains sont mauvais d'autres très médiocres mais celui ci est nul et pénible à supporter indescripible de tant de niaiserie . L'humour est forcé caricatural ni fable ni satyre tout est mauvais, mal écrit, rien ne se tient ! La réalisatrice et actrice est insupportable de naïveté mal incarnée, ce n'est certainement pas un hymne à la femme encore moins à La Dame...... Que fait Delompchanp dans ce navet ? Fuir rien à voir à moins de vouloir s'ennuyer à tout prix et perdre totalement son temps.
    Bertrand Barbaud
    Bertrand Barbaud

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 199 critiques

    0,5
    Publiée le 17 janvier 2020
    La Donzelli a encore frappé! Son nouveau film ressemble à un Truffaut qui aurait mal tourné ou à un Rohmer avarié. Le propos se veut tendre et drôle, il n'est qu'insincère, racoleur, factice, dérisoire, fabriqué de toutes pièces par une réalisatrice qui ne sort pas de son cocon, de son petit confort de bobo parisienne qui a trainé dans toutes les commissions du CNC. Résultat : une comédie beauf, navrante, pleine de mauvais tics et de surmoi d'auteur, d'inspiration inégale et surannée. À noter : un Philippe Katerine déprimant qui joue ici, pour la 1000 eme fois, son même rôle éculé de prétendu comique largué.
    tupper
    tupper

    Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 932 critiques

    4,0
    Publiée le 31 décembre 2019
    Une comédie moderne, qui casse les codes, pleine d‘originalité et d’impertinence. C’est frais, drôle, intelligent. Truffé de détails dans la réalisation et les dialogues qui mériteraient plusieurs visionnages pour tous les capter. Un petit bijou.
    REM_75
    REM_75

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 26 critiques

    3,0
    Publiée le 18 décembre 2019
    Une comédie bien menée et assez réussie portée par une bonne troupes d'acteurs mais qui n'est pas exempte de quelques lourdeurs
    Mr-W
    Mr-W

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 35 critiques

    1,0
    Publiée le 19 novembre 2020
    Une comédie qui ne trouve pas son rythme. Valérie Donzelli passe complètement à côté de son film. Une gifle artistique manquée. À éviter.
    PLR
    PLR

    Suivre son activité 133 abonnés Lire ses 970 critiques

    1,5
    Publiée le 21 décembre 2019
    Un fil conducteur original, porteur de matière, mais servi par un scénario fouillis comme il n’est pas permis. Aucun choix de registre n’est bien clair : une comédie avec des relents de fable moderne, une parodie, un ton moqueur parfois, quelques personnages hauts en couleurs, des emprunts à la comédie musicale. Mais rien, absolument rien d’abouti ni de constant. Et enfin plusieurs scènes allégoriques et oniriques servant de rustines faute de mieux. C’est plus facile que de développer son sujet pour retomber sur ses pieds quand on ne sait plus quoi raconter, ni comment rebondir. En un mot : c’est raté.
    jspl
    jspl

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 231 critiques

    0,5
    Publiée le 20 décembre 2019
    Pour un navet, c'est un navet qui remporte tous les prix du plus beau navet... Vulgarité gratuite, jeu des acteurs pitoyable, mise en scène absente. Bref, ce film est insupportable à tous égards. Fuyez !!!
    Danielle G
    Danielle G

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 59 critiques

    0,5
    Publiée le 21 décembre 2019
    quelle calamité ce film. si j'avais pu mettre O étoile je l'aurais fait. le fil rouge c'est le projet sinon il n'y a ni scénario ni mise en scène et les dialogues sont catastrophiques. c'est surjoué et mal joué. s'il y avait une palme d'or pour les navets ce film le décrocherait.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top