Mon compte
    La Passante du Sans-Souci
    note moyenne
    3,7
    387 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur La Passante du Sans-Souci ?

    39 critiques spectateurs

    5
    7 critiques
    4
    8 critiques
    3
    9 critiques
    2
    13 critiques
    1
    1 critique
    0
    1 critique
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 8 422 abonnés Lire ses 11 487 critiques

    3,5
    Publiée le 12 septembre 2018
    L'ultime film de Romy Schneider! Jacques Rouffio voulait une prolongation contemporaine à son film et le miracle a eu lieu grâce au co-scènariste Jacques Kirsner. "La passante du Sans-Souci" avançait avec les risques que ça compensait en tenant compte des circonstances tragiques que Romy avait traversèe dans sa vie privèe! C'est l'une de ses histoires que l'on oublie pas aussi facilement! Qu'est ce qui a poussè Max, interprètè par Michel Piccoli, à tuer l'ambassadeur du Paraguay, jouè par Mathieu Carrière ? Arrêtè, il explique à sa femme les raisons de son geste! Avec cette volontè fèroce que le film se fasse, Romy nous bouleverse à jamais! Chaque plan est une èpreuve, pour elle et le spectateur! Piccoli est excellent, Gèrard Klein un peu moins mais l'essentiel est ailleurs! spoiler: Scènes poignantes : les retrouvailles de Piccoli et Romy à l'aèroport, le jeune Wendelin Werner jouant du violon face à une Romy en larmes...
    "La passante du Sans-Soucis" ètait aussi et surtout une manière pour elle d'avancer dans la vie qui s'est malheureusement arrêtèe le 29 mai 1982...
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 2 196 abonnés Lire ses 4 339 critiques

    2,5
    Publiée le 27 septembre 2013
    Principalement connu pour être le dernier film tourné par Romy Schneider avant sa mort subite,"La Passante du sans-souci"(1982) propose une thématique des plus intéressantes,en traitant des conséquences du nazisme 50 ans après les faits. Le film se déroule à la fois durant la Guerre 39-45 avec le jeune juif maltraité par les nazis,et dans les années 80 qui correspond au procès de cet homme venant d'abattre froidement l'ambassadeur du Paraguay(Miche Piccoli,toujours excellent). Romy Schneider,quant à elle,obtient un double rôle de chanteuse de cabaret et de femme effacée. Dans les deux cas,elle est magistrale,même si l'on sent que cette fois son goût pour la théâtralisation est poussé trop loin(ses gestes et expressions sont peu naturels). De manière générale,beaucoup de choses sonnent faux,comme les décors artificiels,les interprétations exagérés ou la musique larmoyante à souhait. Tout cela empêche d'apprécier à sa juste valeur ce film essentiel.
    ferdinand75
    ferdinand75

    Suivre son activité 318 abonnés Lire ses 3 323 critiques

    3,0
    Publiée le 25 septembre 2013
    Un grand classique du cinéma des années 80. Romy à son apogée, en très belle comédienne. Le film est parfois un peu lourd et Rouffio ne restera pas comme un grand metteur en scéne. La théatralisation excessive fait que le film parait démodé. Mais cela reste un bel excercice de style.
    halou
    halou

    Suivre son activité 86 abonnés Lire ses 1 532 critiques

    4,0
    Publiée le 4 octobre 2009
    Rouffio utilise le couple magnifique Romy/Piccoli. Dramatiquement beau.
    I'm A Rocket Man
    I'm A Rocket Man

    Suivre son activité 148 abonnés Lire ses 2 393 critiques

    3,5
    Publiée le 4 janvier 2019
    Très bonne surprise que ce classique avec Piccoli & Schneider ! Je le connaissais de nom mais je ne l'avais jamais vu et c'est chose faite et j'en suis ravi. Le début est un peu long et rébarbatif mais une fois les flashbacks lancés, c'est plaisant, émouvant et prenant. Certes cela a un peu vieilli et tire un peu en longueur mais franchement c'est un très beau film. A voir au moins une fois !
    Flowcoast
    Flowcoast

    Suivre son activité 38 abonnés Lire ses 1 199 critiques

    3,5
    Publiée le 7 janvier 2014
    Jamais très fan de ces films un peu vieillot, mais vu en allemand, et j'ai plutôt bien aimé. Premier film avec Romy Schneider comme actrice, c'est juste hyper bien joué de la part de Romy Schneider qui est et restera comme l'un des ses meilleurs rôles. Le film tient en haleine, avec peu de scènes trop longues. Une histoire triste et émouvante, avec une fin un peu brute et rapide. La Passante du Sans-Souci, c'est un véritable classique, qui m'a séduit.
    Alexandre N.
    Alexandre N.

    Suivre son activité Lire ses 42 critiques

    4,0
    Publiée le 2 juillet 2016
    Film touchant, bouleversant, essentiellement dans les scènes de déroulant dans les années 30. Romy Schneider incarne à merveille son double rôle, sa souffrance crève l'écran. Ce film vaut avant tout pour sa prestation, car c'est ici le chant du cygne de cette magnifique actrice..
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 3 janvier 2018
    je viens de regarder pour la 2éme fois ce chef d'oeuvre magistralement joué par romy schneider , michel piccoli , helmut griem et le jeune acteur à l'époque wendelin werner
    Pour bien montrer que le racisme couvait toujours - depuis, il n'a fait que flamber de plus en plus ! - Rouffio referme son film de manière on ne peut plus logique.
    Ce sont en définitive non pas "Une histoire simple" mais deux, qui s'imbriquent terriblement, mais du coup mémorablement. Façon de parler, bien sûr, s'agissant de cette "simplicité" cruelle, foncièrement inadmissible, qui caractérise les crimes commis au nom d'une idéologie totalitaire. Tu ne penses pas comme moi, tu es éliminé ! Définition sans fioritures du Nazisme !
    Michel Piccoli et Romy Schneider dominent un générique tout en générosité de jeu au service d'une belle cause (Mathieu Carrière, Dominique Labourier, Gérard Klein...). Le premier dans un rôle assez effacé, mais auquel il donne la consistance cruciale. La seconde, bouleversante, en bord d'abîme de dédoublement (bien au-delà de ses deux rôles), donne une fois de plus la pleine mesure de son don d'abandon !
    Une "Passante" dont la tragique silhouette ne peut que s'inscrire à tout jamais dans la mémoire cinéphilique !
    aldanjah
    aldanjah

    Suivre son activité 47 abonnés Lire ses 705 critiques

    1,0
    Publiée le 23 septembre 2008
    Un ancien nazi assassiné 40 ans après la fin de la guerre : une intrigue qui attise la curiosité au premier abord.. Malheureusement, le film est construit en flashback, ce qui le rend un peu mou. Oui, je suis passé à coté..
    A noter aussi un casting "particulier" : Romy Schneider, Michel Piccoli, mais aussi Gérard Klein (??) et Jacques Martin..
    Hotinhere
    Hotinhere

    Suivre son activité 218 abonnés Lire ses 4 082 critiques

    2,5
    Publiée le 8 décembre 2019
    Un mélodrame sous fond de montée du nazisme. Malgré un sujet fort et un début prometteur, un film qui tourne un peu en rond. Mais voilà, c'est le dernier film de Romy, bouleversante, où elle ne joue pas mais vit son rôle, épuisée par ses propres déchirures.
    Jean-luc G
    Jean-luc G

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 659 critiques

    2,0
    Publiée le 2 octobre 2019
    Tiré d'un grand livre, cette réalisation n'est pas à la hauteur de l'histoire. Le rajout de spoiler: la vengeance tardive
    dans le scénario est déjà tiré par les cheveux, et les scènes durant le procès plates et sans intérêt. La direction d'acteurs reste très moyenne, même Piccoli n'est pas à la hauteur de ce qu'il pouvait donner à cette époque. De son coté, Gérard Klein s'en sort mieux en marchand de champagne! Alors l'intérêt de voir ce film est sa place ultime dans la carrière de Romy Schneider. L'actrice sublime que nous avons adorée, a perdu la lumineuse aura qui présidait à chacune de ses apparitions. Restent quelques brefs éclats, de quelques secondes, par exemple lors du diner de Noel, face à Max, le garçon qu'elle a recueilli, en train de jouer du violon. Ses yeux embués revoient probablement le fils qu'elle vient de perdre. La tragédie de l'histoire de la montée du nazisme en 34 à Berlin et à Paris, s'entremêle avec le destin personnel de Romy. Pourquoi a-t-elle désiré ce tournage éprouvant? L'écran s'éteint, Romy a conclu sa carrière, emportant sa beauté et les tourments de son âme. TV1 - septembre 2019
    Yves G.
    Yves G.

    Suivre son activité 943 abonnés Lire ses 2 862 critiques

    2,0
    Publiée le 15 juillet 2020
    Max Baumstein (Michel Piccoli), le président unanimement respecté d’une ONG humanitaire, assassine de sang froid l’ambassadeur du Paraguay en France auquel il demandait la libération d’une prisonnière politique. Comparaissant en cour d’assises, il explique les motifs de son crime. Cinquante ans plus tôt, dans la France des années trente, le jeune Max, dont le père avait été tué par les S.A. à Berlin, était élevé par Elsa Wiener (Romy Schneider), exilée en France loin de son mari emprisonné à Berlin.

    "La Passante du sans-souci", tourné au début des années quatre-vingts, est l’adaptation d’un roman de Jospeh Kessel de 1935. S’éloignant du roman, son réalisateur le construit autour d’un flashback, mettant en scène un Max Baumstein vieilli qui venge un passé qui ne passe pas. La mise en abyme est renforcée par l’interprétation par Romy Schneider des deux rôles d’Elsa Wiener et de Lina Baumstein, l’épouse de Max, comme si le héros avait entendu retrouver chez son épouse les traits de la femme qui l’avait élevée.

    Il est sacrilège de dire du mal de "La Passante du sans-souci". Car son sujet est de ceux qui inhibent la critique. Car c’est le dernier film de Romy Schneider, qui meurt six semaines après sa sortie. Car Michel Piccoli, la cinquantaine bien entamée, l’élégance toute giscardienne, y a une classe folle.

    Pour autant, force est de constater que "La Passante du sans-souci" a terriblement vieilli. Tout y est compassé, défraîchi, depuis son affiche, qui reprend les mêmes standards que ceux de Sissi impératrice jusqu’aux revues de cabaret dirigées par Jacques Martin (sic) en passant par les reconstitutions en carton-pâte du Paris des années folles. Était-ce la marque de fabrique des films de ces années là ? Sans doute. Mais qu’on y songe : Jean Reno, qui y fait tout jeunot une courte apparition, interprétait la même année le premier rôle du "Dernier combat", le premier film d’un jeune réalisateur nommé Luc Besson.
    rogertg2
    rogertg2

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 762 critiques

    2,5
    Publiée le 25 septembre 2008
    Un film de plus, sans rien de bien nouveau, sur la seconde guerre mondiale et les tortionnaires nazis. Correct mais plutôt mou.
    weihnachtsmann
    weihnachtsmann

    Suivre son activité 527 abonnés Lire ses 4 427 critiques

    4,0
    Publiée le 29 septembre 2019
    Très beau film qui présente en quelque sorte deux films d'amour en parallèle, la tragédie du début faisant face à celle de la fin.
    L'histoire est émouvante avec les deux époques qui se rejoignent.
    circusstar
    circusstar

    Suivre son activité 73 abonnés Lire ses 700 critiques

    5,0
    Publiée le 31 mars 2022
    C'est un film bouleversant et déchirant. Le dernier film de Romy Schneider. C'est à l'initiative de Romy que ce film a été tourné après qu'elle ait lu le livre de Joseph Kessel. Romy Schneider est, dans le rôle d'Elsa Wiener, bouleversante, elle aurait amplement mérité le cesar de la meilleure actrice qui aurait été son dernier cesar à titre posthume.
    Préparez vous à beaucoup d'émotion avant de voir de film qui est poignant.
    Les meilleurs films de tous les temps
    Back to Top