Mon compte
    Kiki la petite sorcière
    note moyenne
    4,0
    10520 notes dont 284 critiques En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    répartition des 284 critiques par note
    97 critiques
    99 critiques
    54 critiques
    27 critiques
    5 critiques
    2 critiques
    Votre avis sur Kiki la petite sorcière ?

    284 critiques spectateurs

    Jerem69tt
    Jerem69tt

    Suivre son activité 57 abonnés Lire ses 1 475 critiques

    3,0
    Publiée le 16 octobre 2021
    Encore un film -du même réalisateur- où je reste sur ma faim en me disant « mais c’est tout !? Où est la suite ». On nous décrit un univers où on nous explique une petite part et tout le reste où on a des questions du pourquoi du comment des sorcières n’est pas évoqué. C’est frustrant. Alors oui le film n’est pas là pour ça, et le sujet du changement, de la difficulté de la vie à surmonter est bien abordé. Mais pourquoi donc une fillette de 13 ans doit se démerder toute seule simplement parce que c’est une sorcière. Pourquoi ?
    OldBoy
    OldBoy

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 407 critiques

    5,0
    Publiée le 8 octobre 2021
    Adaptation des livres de Eiko Kadono, Kiki La Petite Sorcière est peut être le film le plus accessible de Miyazaki (avec Mon Voisin Totoro) pour les jeunes spectateurs qui voudraient se lancer dans la découverte des œuvres du maître.
    Le film raconte l'histoire de Kiki, adorable gamine, et apprentie sorcière de son état, qui a l'âge de 13 ans doit (littéralement) prendre son envol en quittant sa famille pour faire ses premiers pas dans le grand monde.
    Film d'aventure minimaliste et lumineux, Kiki La Petite Sorcière est une œuvre riche sans toutefois être trop pesante pour un trop jeune public.
    Miyazaki réalisera une version inversée de Kiki La Petite Sorcière une dizaine d'années plus tard avec le tout aussi sublime (bien que plus complexe) Le Voyage De Chihiro.
    Une petite sorcière attachante qui nous fait voir la vie en couleur.
    Ghibli ou l'art d'amener la magie et le bonheur dans la morne vie des spectateurs.
    Stephane BILLAULT
    Stephane BILLAULT

    Suivre son activité Lire ses 44 critiques

    5,0
    Publiée le 14 juillet 2021
    Hayao Miyazaki revisite avec douceur le mythe des sorcières. Ici, fini les femmes affreuses et malveillantes, place à des personnes qui oeuvrent pour la société. Kiki, notre héroïne, doit accomplir sa formation de sorcière, se mettant au service de la population dans une ville où il n'y a pas de sorcière. Pas de combat ou de quelconque lutte en vue, car il n'y a aucun antagoniste, la sorcière du début est juste un peu hautaine, mais souhaite bonne chance à Kiki. Notre apprenti va connaitre l'aventure, le dépaysement, mais aussi les doutes et les incertitudes.
    On se laisse embarquer avec plaisir sur son balai, dans cet apprentissage de la vie.
    TUTUR29
    TUTUR29

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 415 critiques

    3,0
    Publiée le 26 mai 2021
    Kiki la petite sorcière est loin d'être le meilleur Ghibli, mais reste assez divertissant. Les personnages sont mignons et attachants et l'animation et les décors sont toujours aussi colorées et dépaysants. Cela est un peu entaché par un scénario très simpliste et avec peu de rebondissements, mais les qualités du film suffisent à le rendre bon.
    selenie
    selenie

    Suivre son activité 2834 abonnés Lire ses 5 291 critiques

    3,0
    Publiée le 17 mai 2021
    On constate que cette fois Miyazaki appuie encore plus vers un imaginaire qui s'éloigne du Japon pour aller se rapprocher du Vieux Continents. Notons que le film est réalisé en D2 traditionnelle sur celluloïds, mais avec un soin tout particulier pour les angles de vue utilisés pour les scènes de vol (zoom, panoramique, superposition...). Kiki est donc en apprentissage dans ce film, comme pourrait l'être une jeune fille en boulangerie (justement !) ou en coiffure, ou dans un quelconque autre domaine. Comparé à la plupart des films de Miyazaki celui-ci est plus simple, plus linéaire, plus "calme", avec un récit de quête initiatique assez classique auquel il manque sans doute un peu de magie, surtout quand on constate que le seul pouvoir de Kiki est de savoir voler. Néanmoins Miyazaki transcende sans aucun doute le livre, approfondi le propos et signe un conte moderne touchant même s'il manque un peu de peps ou d'effets émotionnels.
    Site : Selenie
    Robert A
    Robert A

    Suivre son activité Lire ses 42 critiques

    2,0
    Publiée le 16 mai 2021
    Quand on s'appelle Hayao Mizayaki, je pense que l'on a bien mieux à faire que d'adapter ce conte pour enfants bien vide. Kiki la petite sorcière nous mets plein de paillettes dans les yeux dans ses premières minutes. Je m'imagine, à tort, suivre les aventures d'une jeune sorcière s'envolant pour la ville pour suivre un enseignement dynamique et onirique.

    L'évolution de Kiki en terme de magie se résume au néant. Nous la découvrons ne sachant que voler en balai et parler à son petit chat. Nous la quittons exactement au même point. La faute à un scénario qui s'embourbe dans des péripéties aussi inutiles qu'enfantines. Une fois arrivée à la boulangerie, le quotidien de Kiki s'enlise dans la routine des livraisons à balai. Fascinant d'être une petite sorcière…

    Les personnages secondaires sont sympathiques et attachants. C'est tout ce qu'ils ont. Seul le gamin collant se montre vraiment utile dans l'évolution psychologique de Kiki. Le reste se résume à des adjuvants peu consistants qui se contentent de lui proposer logis et quêtes. Rien de transcendant, ce long-métrage se complait du début à sa fin dans le cucul la praline.

    Dans son fond, ce long métrage a au moins le mérite de mettre en scène la rupture entre modernité et tradition à travers le domaine de prédilection de Miyazaki, les airs. Les progrès de la science balaient l'onirisme de la magie… Les sorcières bientôt au placard.

    En dépit d'une intrigue bien vide, Kiki bénéficie d'une bonne réalisation. Ghibli oblige, c'est très joli. Je suis toujours aussi fan de ces plans surchargés (surtout de végétaux) et de ces villes empruntant à diverses époques de l'histoire moderne. La bande son est aussi bien plaisante.
    GéDéon
    GéDéon

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 222 critiques

    2,5
    Publiée le 16 avril 2021
    En 1989, Hayao Miyazaki signe un film d’animation très enfantin en raison notamment de l’absence de personnages méchants. Le parcours initiatique de cette jeune apprentie sorcière est l’occasion pour le réalisateur japonais de prôner la beauté de la Nature mais aussi de montrer les valeurs morales de la responsabilité et de la droiture. Le scénario très linéaire demeure toutefois bien puéril et sans rebondissement. Bref, c’est mignon mais sans grande originalité dans l’œuvre du cinéaste japonais.
    Chaîne 42
    Chaîne 42

    Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 1 963 critiques

    4,5
    Publiée le 28 mars 2021
    1989 long métrage de Hayao Miyazaki, une sorcière c'est plutôt une forme de fantastique occidental et en vérité elle n'a que très peu de ce que l'on attribue à une sorcière malgré l'image avec le balai et le chat noir qui est un bon compagnon si peu que c'est un abus de titre de la part des occidentaux. Le titre japonais réel ne contient pas ce dénominatif 魔女の宅急便 : service de livraison de Kiki. C'est du pur Miyazaki on a une perspective de l'enfance qui est courageuse et entreprenante en plus d'être un modèle de gentillesse. On a une panoplie d'objet et de personnages volants qui sont une passion pour lui. On a un univers diversifié très beau et de belles personnes avec fort peu d'antagonisme sans même minimiser les difficultés de la vie, de faire les bonnes rencontres pour se loger, être nourri et faire face à la maladie et aux accidents et même à un conformisme déplaisant qui reste léger spoiler: épisode avec le policier et avec la petite fille qui dénigre ce qui lui est offert
    . Dépassé le préjugé du titre, ce film fait partie de la dizaine de classique du japonais qui est au delà par beaucoup de point de vue de toute les animations faites par ailleurs.
    Vinz1
    Vinz1

    Suivre son activité 50 abonnés Lire ses 1 547 critiques

    3,5
    Publiée le 8 décembre 2020
    Voici un dessin animé japonais qui prend la forme d’une quête initiatique, celle d’une adolescente s’opérant tout en douceur. Car finalement, il n’y a pas de vrai danger pour cette jeune sorcière de treize ans qui s’émancipe, juste des préoccupations de son âge ! Elle aura d’ailleurs tôt fait de retrouver confiance en elle en fonction des gens qu’elle rencontrera ! Et comme souvent chez Miyazaki, la galerie de personnages est intéressante et comporte son lot de modèles positifs, ici des femmes indépendantes. Mais on y retrouvera également des engins volants et de folles cavalcades, péché mignon du réalisateur pour ceux qui se rappellent de la série « Sherlock Holmes » ou encore de « Porco Rosso » ! Moins puissant que « Le voyage de Chihiro », avec moins d’enjeux que dans « Ponyo sur la falaise » mais avec autant de magie et de bonhommie que dans « Mon voisin Totoro » ce qui lui confèrera un côté « film sympa à regarder en famille » !
    I'm A Rocket Man
    I'm A Rocket Man

    Suivre son activité 114 abonnés Lire ses 2 162 critiques

    3,5
    Publiée le 1 novembre 2020
    Dessin animé mignonnet mais un peu mou sur les bords ! Le début est sympa, les aventures de Kiki aussi car il ne lui arrive que des mésaventures dans son boulot de sorcière-livreuse mais dans l'ensemble, l'histoire manque de profondeur & de relief ! Je m'attendais à une intrigue un brin plus palpitante m'enfin ! Il n'empêche qu'on passe un bon moment avec Kiki alors c'est pas 'rave ! Hein Kiki c'est pas 'rave ?!!!!
    Kevin dioles
    Kevin dioles

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 490 critiques

    5,0
    Publiée le 16 octobre 2020
    KIKI LA PETITE SORCIERE (1989): Un titre très enfantin, certes, je l'avoue, mais détrompez-vous, je ne suis plus un enfant, et ce film m'a vraiment envahi, il m'a emporté. La plupart des films à succès résonnent l'intelligence, pour dire que… on est intelligent. Il faut toujours un méchant pour créer une dynamique, de la violence pour le spectacle, de grands amours pour les sentiments, un héros pour applaudir. Le réalisateur HAYAO MIYAZAKI sait apporter tout cela dans ses productions, mais ici, waouh! C'est une autre chose. On ne voit pas souvent un film comme celui-ci, un film où tous les personnages sont d'une grande bonté, d'une grande générosité, une joie de vivre dans chaque coin de rue. Cela pourrait être soupe au lait, mais ce bol est pour Jiji, le chat compagnon de route de Kiki, pas pour nous les spectateurs. Les dialogues sont tous plaisants, et l'histoire, une succession de situations agréables, extrêmement bien pensées, bien représentées, pour cette construction de l'autonomie de Kiki. On n'hésite pas à plonger dans la vie trépidante de celle-ci, elle est tellement mouvementée, il ne faut pas oublier que c'est une apprentie sorcière, ses pouvoirs ne sont pas très ajustés. Oui, il y a de la sorcellerie, mais ici, MIYAZAKI la met légèrement en retrait (pas d'excès et c'est très bien ainsi), préférant se concentrer sur les relations humaines des acteurs pour créer une autre ambiance, une dynamique plus à mon goût. Kiki sur son balai volant, nous fait découvrir des vues aériennes d'une grande splendeur. Ses rencontres sont un concentré d'amitié, ses problèmes ne sont pas vraiment des problèmes, mais des solutions remplies de serviabilité. Kiki est une fillette magicienne respectueuse, qu'on aime regarder pour son allure très mignonne. MIYAZAKI et ses équipes prouvent encore dans ce long-métrage que leur imagination est vraiment débordante, un scénario d'une grande fraicheur, une animation fluide, des décors et des paysages très artistiques, une grande richesse de couleurs, une sublime mise en scène, des dessins tous réussis. Une bande-son menée comme toujours chez MIYAZAKI par l'accordéon, pour apporter un brin de douceur et mettre en avant le charme et la poésie de cette histoire. Et ce générique de fin, un vrai bol d'air frais. Malgré son âge, grâce à une grande perfection, ce dessin animé ne prend aucune ride. C'est franchement beau, agréable, surtout ne passez pas à côté de ce tourbillon de gaité des studios GHIBLI. Une aventure initiatique épatante, resplendissante. Du cinéma qui nous évade, qui nous libère.
    DanielOceanAndCo
    DanielOceanAndCo

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 384 critiques

    3,0
    Publiée le 7 octobre 2020
    "Kiki la petite sorcière" est un très beau conte initiatique où Hayao Miyazaki s'est efforcé de représenter avec le plus d'acuité possible les problèmes des jeunes filles qui rêvent d'indépendance au Japon. Très jolie animation, péripéties amusantes, personnages haut en couleur, "Kiki" est donc un petit enchantement.
    Fabien S.
    Fabien S.

    Suivre son activité 140 abonnés Lire ses 3 311 critiques

    4,0
    Publiée le 6 octobre 2020
    Un très bon film d'animation japonais des studios Ghibli . Un très bonne sorcière. Un très bon univers enfantin.
    Musomuse
    Musomuse

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 237 critiques

    5,0
    Publiée le 18 septembre 2020
    Evidemment j'aime beaucoup kiki la petite sorcière. Comme la plupart des gens. Et en soit je n'ai pas grand chose de plus à dire sur ce film.
    Je pense que ce film m'inspire la nostalgie, le fait de voir un monde animé qui n'existe plus, une innocence lié à la vision enfantine de la vie. Clairement si j'aime ce film c'est plus pour ce qu'il représente en fin de compte. Enfin ça me parait évident au final.
    C'est un standard on ne peut pas trop critiquer ce film puisque de toute façon on le perçoit plus comme un enfant qu'on regarde bêtement en se disant que c'est beau.
    Flokita
    Flokita

    Suivre son activité Lire ses 63 critiques

    4,0
    Publiée le 6 septembre 2020
    Joli, poétique, initiatique. Parfait pour les enfants ! Un tendre retour en enfance pour les adultes.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top