Notez des films
Mon AlloCiné
    La Ville abandonnée
    note moyenne
    4,0
    124 notes dont 30 critiques
    répartition des 30 critiques par note
    6 critiques
    14 critiques
    6 critiques
    3 critiques
    1 critique
    0 critique
    Votre avis sur La Ville abandonnée ?

    30 critiques spectateurs

    gimliamideselfes
    gimliamideselfes

    Suivre son activité 1822 abonnés Lire ses 3 786 critiques

    4,0
    Publiée le 15 septembre 2010
    Un grand western, de l'interprétation, en passant par le scénario jusqu'à la mise en scène, ça sent le grand film de partout.
    NeoLain
    NeoLain

    Suivre son activité 1721 abonnés Lire ses 4 730 critiques

    1,0
    Publiée le 28 juillet 2011
    Mon premier film d'un réalisateur inconnu pour ma part, western dont le casting est monstrueux et qui s'embourbe complètement ou les protagonistes se retrouvent en plein milieu d'une ville abandonnée après avoir traverser un désert, le seul passage qui vaut le coup. Car pour la suite c'est moi qui me suis abandonner à ce que tout se termine. Parti de cache cache inutile pour de l'or, on s'endort. Autre point a retenir histoire de pas trop descendre le tout, la photographie est tout simplement magnifique pour l'époque, un noir et blanc brut et limpide ce qui donne le champ extérieur encore plus resplendissant.
    tomPSGcinema
    tomPSGcinema

    Suivre son activité 410 abonnés Lire ses 3 323 critiques

    4,0
    Publiée le 15 décembre 2012
    Même si le scénario paraît assez minimaliste à première vue, de tous les films de William A. Wellman que j’ai vu jusqu’à présent, je peux clairement avouer qu’il s’agit de mon préféré. "La ville abandonnée" est vraiment un grand western et il se distingue par une réalisation absolument magnifique, une superbe photographie et une interprétation de très grande classe de la part de son casting. Gregory Peck est excellent dans le rôle du justicier qui finira par tomber amoureux de la ravissante Anne Baxter, cette dernière se trouve être absolument impériale dans le rôle de Mike, une jeune femme farouche et à la beauté ensorcelante. Grosse performance aussi concernant la prestation de Richard Widmark qui s’avère, une fois de plus, grandiose dans celui d’un homme bien sadique et qui ne pense qu’à l’or.
    anonyme
    Un visiteur
    2,5
    Publiée le 27 janvier 2010
    Un western assez bon dommage qu'il se traine sur la fin.
    ygor parizel
    ygor parizel

    Suivre son activité 146 abonnés Lire ses 2 503 critiques

    2,5
    Publiée le 24 avril 2013
    Un western de facture moyenne mais le scénario ne déborde pas d'imagination. Le casting est pas mal du tout G. Peck et R. Widmark ainsi que Anne Baxter c'est pas rien ! La mise en scène est intéressante.
    selenie
    selenie

    Suivre son activité 2507 abonnés Lire ses 5 173 critiques

    4,0
    Publiée le 29 avril 2012
    Un western peu connu qui est pourtant un must du genre, réalisé par William A. Wellman maitre d'oeuvre de quelques chef d'oeuvres comme "Ennemi public" (31) ou "Une étoile est née" (37 et 54). La trame est assez classique et sera réutilisée plus tard ; une bande de bandit s'incruste dans une masion où il y a une fille (évidemment) qui va changer la donne au sein du groupe... Les personnages sont bien écrits, solide et offre uen femme de caractère, qui sait se défendre, loin du cliché de la femme d'intérieur habituel. Le face à face entre Gregory Peck et Richard Widmark est éviodemment pour beaucoup dans la qualité du film mais les seconds rôles ne sont pas oubliés. Anne Baxter joue à la perfection la femme forte au coeur tendre. A noter une forte référence au désir sexuel de quelques uns des bandits. Le noir et blanc est magnifique et les décors sont assez splendides pour rappeler le style John Ford. Un très grand western, trop méconnu mais qui reste un film maitrisé. Un classique solide et efficace.
    this is my movies
    this is my movies

    Suivre son activité 392 abonnés Lire ses 3 087 critiques

    4,5
    Publiée le 22 septembre 2016
    (...) Parlons du scénario donc qui porte immanquablement la patte de Trotti et qui, encore une fois, propose de jouer avec les codes du genre qu'il investit. Le western est un genre protéiforme qui permet toutes les audaces à partir du moment où on en maîtrise les codes et qu'on sait en jouer avec intelligence, déférence et malice. Dans ma vie, j'en ai vu un bon paquet mais je dois dire que plusieurs des scènes du film m'ont surprises. Il y a tout d'abord l'arrivée du gang et la scène du saloon et surtout cet incroyable scène de braquage, une des plus surprenantes que j'ai vu : Peck et Widmark entrent dans la banque, tranquilles et calmes, puis ils sortent leurs revolvers et demandent à tout le monde de lever les mains en l'air. Sans éclat de voix, le braquage s'opère et ils quittent la ville. Après, Trotti développera les relations entre les différents membres du gang, les caractérisant petit à petit et faisant évoluer la psychologie de certains tout au long du film. Le personnage féminin est également remarquablement décrit avec une première confrontation entre la belle et le gangster joué par Peck d'une folle originalité. (...) Et donc, si Wellman est un cinéaste qui me plaît tant, c'est parce que c'est un metteur en scène brillant, au style visuel affirmé. Pourtant, il n'y a rien chez lui qui ne sorte de l'ordinaire : son découpage, ses mouvements de caméra, ses cadrages, ne sont pas plus géniaux que d'autres mais quand on regarde bien certains passages, on voit une exigence de tous les instants et certains cadres épatent par leur simplicité qui révèle en creux une grande beauté. Il y a tout d'abord ce plan formidable au saloon avec les verres qui sont passés de main en main avec un dynamisme formidable. Ensuite, il y a cette charge de cavalerie qui est filmée de manière magistrale en à peine trois plans et qui se révèle une des mieux filmées que j'ai vu jusqu'à présent. Ensuite, je retiendrai ce plan somptueux sur les hommes qui déterrent l'or du prospecteur dans la mine, avec ces silhouettes qui se dessinent dans un clair-obscur magistral sans oublier ces rais de lumière au fond (j'adore les effets de rais de lumière) et un cadrage juste parfait. C'est cette simplicité qui frappe, cette façon de dépouiller le cadre pour en sortir la quintessence de la puissance de l'image. Et pour finir, il y a surtout ce plan fabuleux dans lequel on voit le personnage de Peck à travers le canon d'Anne Baxter, un plan que l'on retrouvera quelques années plus tard dans le fabuleux "Quarante tueurs" de Samuel Fuller. (...) Au final, un western qui recèle de véritables trésors, annonçant même un autre chef d'oeuvre sur la soif destructrice de l'Homme pour l'or (le sublime et indispensable "Trésor de la Sierra Madre" du grand John Huston) et puis il y a surtout cette traversée du désert de sel, un passage long et éprouvant avec des maquillages bluffants sur des acteurs visiblement exténués, marqués par la soif et la chaleur écrasante sans oublier quelques lignes de dialogues épatantes. Bref, un must. La critique complète ici
    yayo
    yayo

    Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 1 221 critiques

    4,0
    Publiée le 9 septembre 2013
    Western plutôt simple au niveau de l'intrigue mais qui s'en sort haut la main grâce aux différents personnages tous très bien interprétés. Bien que les environnements soit très beau ils ne font pas carte postale, mais servent l'intrigue afin de révèler la nature de chacuns des personnages (d'ailleurs au final l'action se déroulent sur peu d'endroit). Car on voit que le réalisateur se penche plus sur ses personnages que sur les scènes d'action assez classiques. Bref, c'est un western assez singulier que nous avons là, respectant les codes tout en y apportant un nouveau souffle.
    TTNOUGAT
    TTNOUGAT

    Suivre son activité 341 abonnés Lire ses 2 526 critiques

    3,0
    Publiée le 17 mars 2012
    Tourné dans la vallée de la mort en Californie, ce western est un peu décevant en fin de compte. Il est trop tourné sur lui même et utilise un scénario qui ne nous permet ni de respirer ni de prendre partie pour un personnage. En plus Gregory Peck comme je l'ai vu trop souvent n'arrive pas à hausser son jeu. Widmark est déjà bien plus convaincant alors que le personnage qu'il interprète est si monolithique que tout semble écrit d'avance. Charles Kempers qui joue Walrus a beaucoup à faire dans son rôle difficile et s'en sort bien. Le pire reste Ann Baxter qui malgré son réel talent n'arrive pas à se rendre crédible surtout dans les scènes ou elle utilise les armes à feu; la blessure à la tête de Stretch est une insulte à notre intelligence. On comprend bien ce qu'à voulu faire Wellman: affrontement de 8 personnages dans un cadre de vie ,aussi rare que beau, qui les révélera à eux même, mais à mon sens c'est raté. Connaissant Wellman, l'exigence est de rigueur.
     Kurosawa
    Kurosawa

    Suivre son activité 335 abonnés Lire ses 1 448 critiques

    3,5
    Publiée le 1 avril 2018
    Il est clair que le titre original ("Yellow sky") est plus parlant que la proposition française car plus représentatif de la force d'un film où le soleil écrase ses personnages. Cette chaleur insoutenable qui réduit considérablement les forces d'un groupe de pilleurs est omniprésente dans la première partie de ce western singulier. En effet, le film est d'abord une longue marche infernale dans un désert sans fin –une occasion pour Wellman de capter les visages ruisselant de fatigue, les pas des hommes et des chevaux qui s’enchaînent avec lenteur – façon audacieuse d'ouvrir les hostilités en les mettant d'emblée en péril. Si cette première moitié est sèche, éprouvante et d'une puissance formelle implacable, la seconde est moins passionnante, plus narrative et conventionnelle malgré une mise en scène toujours aussi inventive. Ce qui frappe, malgré des antagonismes peu originaux, c'est la capacité du cinéaste à donner de la chair à des personnages en quelques répliques et à rapidement faire changer d'avis le spectateur à leur propos. Dans sa manière de faire succéder le suspense à l'austérité, le divertissement à la radicalité, Wellman réalise un film surprenant qui réserve quelques grands moments de cinéma.
    Moorhuhn
    Moorhuhn

    Suivre son activité 90 abonnés Lire ses 579 critiques

    4,0
    Publiée le 23 mars 2012
    Profitant d'une rétrospective au cinéma, je suis allé voir Yellow Sky, mon deuxième Wellman du coup après le très bon Wings, premier Oscar du meilleur film. Le gros amateur de westerns que je suis était pressé de voir enfin un film du genre réalisé par Wellman et le résultat fut à la hauteur de mes attentes. Déjà il me paraît approprié d'aborder l'aspect visuel du film qui a bénéficié d'un très grand soin, la photographie est juste sublime! Il s'agit d'un des plus beaux Noir & Blanc que j'ai pu voir en tout cas, et la mise en scène n'est pas en reste. C'est énergique, très propre, élégant et certains plans sont un véritable régal. Le scénario du film est particulièrement bien maîtrisé, Wellman évite toute surenchère et pourtant l'ensemble reste assez riche. Le film prend la forme d'un huis-clos se déroulant dans une ville fantôme et c'est à partir de ce moment qu'éclate la personnalité des personnages qui est, pour le coup, plutôt bien étoffée. L'atmosphère du film est âpre, rude et les protagonistes y sont pour beaucoup. Il est intéressant de les voir évoluer puisque ceux-ci évitent tout schéma manichéen, ce qui est un bon point sur un film qui parle d'appât du gain et de désir sexuel. Peck impose son charisme du début à la fin, c'est un acteur que j'aime beaucoup et le reste du casting n'a pas à rougir non plus. La sublime Anne Baxter est envoûtante, son personnage est fascinant d'ailleurs, tiraillé par diverses émotions et objet de convoitise des bandits. Richard Widmark rend également une solide copie même si il est dommage que son personnage ne soit pas plus creusé car l'intensité du duel psychologique entre lui et Stretch (Peck) est très appréciable. Ah et puis le film évite aussi l'omniprésence musicale (qui est hélas un défaut courant dans de nombreux westerns de l'époque), là le silence de fond est utilisé à bon escient puisqu'il permet la naissance d'une tension palpitante. Le cadre du film aide beaucoup aussi à cette tension. Outre le décor de la ville fantôme, les paysages naturels font leur effet entre le désert aride et menaçant et les décors rocailleux. Surtout que tout ça est sublimé par une plastique exceptionnelle, ce film est juste beau et c'est un véritable bonheur. Le final m'aura légèrement laissé sur la faim (sans que celui-ci soit raté) mais en tout cas j'ai passé un très agréable moment devant ce western de très grande classe, réalisé et interprété avec brio, bénéficiant en plus d'une écriture remarquable. Un très bon film, et certainement pas mon dernier Wellman!
    loulou451
    loulou451

    Suivre son activité 84 abonnés Lire ses 1 503 critiques

    5,0
    Publiée le 7 janvier 2010
    Sans aucun doute un des plus grands westerns de la période dorée, hélas trop méconnu. Mais qu'importe, Wellman maîtrise son sujet de bout en bout et en resserrant l'intrigue au maximum dans une sorte de huis clos explosif permet au film de prendre une réelle hauteur psychologique. Ici, pas de manichéisme bon enfant, ni de vrais bons, ni de réels gentils, et l'œuvre n'en prend qu'une dimension supérieure, excessivement humaine, épaisse à souhait, intemporelle. Un très grand wesrtern où brille encore haut le talent de Grégory Peck.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 6206 abonnés Lire ses 10 700 critiques

    3,0
    Publiée le 24 juillet 2010
    Tournè en noir et blanc, ce bon western bènèficie d'une rèputation flatteuse et justifièe chez les amateurs du genre! Zanuck et William A.Wellman dècidèrent d'exploiter "Yellow Sky" en adaptant à l'ècran le roman de W.R Burnett! Quatre personnages se dètachent du film! Honneur aux dames, avec Anne Baxter jouant le rôle de la jolie Mike qui va prendre au piège de l'amour Gregory Peck, alias Stretch! Charles Kemper campe un ètonnant grand-père, qui aura fort à faire pour cacher son or que convoite le sardonique Richard Widmark, alias Dude! Ce dernier, qui en ètait à ses dèbuts, a ètè rèvèlè par ce premier western et en tournera par la suite de nombreux! il faut ègalement souligner la beautè plastique des ruines et des roches, pour cet agrèable western, maîtrisè de main de maître par Wellman...
    peypino
    peypino

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 1 092 critiques

    3,5
    Publiée le 28 juillet 2010
    film agreable a voire aujourd'hui car l'histoire et son traitement sortent de l ordinnaire de ce que nous imposent les studio depuis plus de 20 ans! et pour cause ca datte! la mise en scene est simple : pas la peine de faire des effets de camera de ouf avec un decors pareil! c est pas manichéen pas toujours trop moral assez palpitant , y a un desert , un saloon des sales types et un magot! un pur western!
    Plume231
    Plume231

    Suivre son activité 1957 abonnés Lire ses 4 639 critiques

    4,0
    Publiée le 10 novembre 2009
    Un western de très haut niveau magnifiquement bien réalisé par un William Wellman qui prouve une fois de plus qu'il n'a rien à envier à un Howard Hawks ou à John Ford pour ce qui est de mettre en scène des personnages complexes dans des espaces naturels dépouillés. Le scénario tient totalement la route, la sobriété habituelle de Gregory Peck fait une fois de plus des merveilles et Anne Baxter est très convaincante dans son rôle le plus masculin, bien qu'elle garde une très grande part de sa féminité. On peut juste regretter une chose, c'est que le talent de Richard Widmark soit cette fois-ci sous-employé. Mais ne boudons pas notre plaisir, ce western est excellent et en plus la fin est très étonnante.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top