Notez des films
Mon AlloCiné
    Les mariés de l'an deux
    note moyenne
    3,4
    466 notes dont 54 critiques
    répartition des 54 critiques par note
    8 critiques
    19 critiques
    14 critiques
    11 critiques
    2 critiques
    0 critique
    Votre avis sur Les mariés de l'an deux ?

    54 critiques spectateurs

    jimmyc
    jimmyc

    Suivre son activité 107 abonnés Lire ses 135 critiques

    5,0
    Publiée le 2 octobre 2013
    Les Mariés de l 'an II est un film possédant un panache et une magie constante et cela dès le magistrale générique musical baroque signé Michel Legrand .Jean-Paul Rappeneau plonge le spectateur à l 'époque de la terreur (avec une minutie désarmante )tout en offrant une oeuvre basée sur l action ..Les protagonistes courent ,se cherchent ,se perdent ,s'échappent et se retrouvent sans temps mort et cela a en perdre haleine, le héros cavale, court, saute et plonge. Les images défiles à vive allures à l 'instar de Jean-Paul Belmondo et Marlène Jobert toujours accompagnés par la sublime partition du maître .Un mot une note autant dire que le rythme est véritablement effréné .Nicolas Philibert (Jean-Paul Belmondo) traverse la pellicule tel une tornade à la recherche de sa femme(Charlotte) pour obtenir un divorce ,afin d'épouser la fille d'un riche armateur américain ,pour cela il affronte avec une énergie débordante: un marquis ,les chouans ,échappe de peu à la guillotine ,et bien plus encore ,il vole ,survole a une vitesse phénoménale ce monument cinématographique sorti en 1971..... Le décorateur Willy Wolt (collaborateur de Woody Allen ou encore Otto Preminger) apporte une dimension exceptionnelle à l'ambiance de cette époque particulière où la fin de celle-ci évoque le début d'une nouvelle ère, la Révolution Française est extrêmement bien dessinée et le réalisateur (qui est rompu à l 'exercice du détail )développe et parvient à écrire avec( Claude Sautet ) une intrigue admirablement légère dans une atmosphère pourtant lourde .Le couple Belmondo/Jobert fonctionne à merveille même si en dehors de l 'écran l 'atmosphère était très tendue ...(les deux comédiens ne s'appréciaient pas vraiment .) à la grande déception du metteur en scène . Le film, succès critique et publique confirma le statut de Jean-Paul Rappeneau dans les hautes sphères des grands réalisateurs ..et ses films deviendront tous des références incontournables :Le Sauvage ,Tout feu tout flamme ,Cyrano de Bergerac ,Le Hussard sur le toit .....Des oeuvres toujours aussi prenantes mais ou l 'action a toujours sa place .Les mariés de l 'an II est un film admirable en tout point et la mise en scène est réellement de grande qualité .Legrand Rappeneau Sautet ont donné naissance à un bijoux cinématographique .
    Hotinhere
    Hotinhere

    Suivre son activité 111 abonnés Lire ses 2 853 critiques

    3,5
    Publiée le 11 juillet 2013
    Une trépidante comédie historique de Jean-Paul Rappeneau, remplie de situations cocasses et amoureusement embrouillées, dans laquelle Marlène Jobert et Jean-Paul Belmondo font merveille.
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 1729 abonnés Lire ses 4 339 critiques

    2,0
    Publiée le 8 août 2010
    Jean-Paul Rappeneau,friand de reconstitutions historiques et d'élans romanesques,s'adjuguait les services du Belmondo de la grande époque,pour une comédie d'aventures bondissante et épique."Les Mariés de l'an II" permettait ainsi à Bébel de combler son goût pour les cascades et les personnages vireloltants en perpétuel mouvement.C'est toujours léger,drôle,mais sans oublier une irréprochable direction artistique,lors des nombreuses scènes de foules.L'appropriation de l'époque de la Révolution par Rappeneau est palpable,même si les enjeux politiques(conflits sanglants entre royalistes et révolutionnaires)sont éludés au profit des rencontres pittoresques et des bons mots.Le casting est ultra-complet,avec de nombreux comédiens qui semblent s'amuser gaiement,comme Sami Frey,George Beller,Sim,Julien Guiomar,Michel Auclair...Le couple Jean-Paul Belmondo/Marlène Jobert fonctionne bien,selon le principe du slapstick,avec des je t'aime moi non plus,au milieu des prétendants et des évènements de 1789.Cependant,ce genre de film n'a aucune portée au-delà du divertissement pur,et ressemble plus à du théâtre filmé,sans le découpage en actes.Il ne dépasse pas sa condition,et souffre de trop de largesses au niveau de la véracité historique.Imparfait.
    pierrre s.
    pierrre s.

    Suivre son activité 132 abonnés Lire ses 2 756 critiques

    2,5
    Publiée le 9 février 2016
    Un film d'aventure qui arrive à se détacher du style "De Broca". Belmondo continu à faire son numéro, mais pas de la même manière. Pour autant, nous ne sommes pas pris dans un tourbillon d'action et de rires. Ca n'est donc bien sur pas mauvais, mais ca n'a rien d'exceptionnel non plus.
    AMCHI
    AMCHI

    Suivre son activité 2373 abonnés Lire ses 5 711 critiques

    4,0
    Publiée le 11 avril 2007
    Un casting éblouissant (dont les débuts de Patrick Dewaere) avec des acteurs en pleine forme pour un film qui ne l'est pas moins. Jean-Paul Rappennau brocarde gentiment les travers de la Révolution française mais nous offre surtout une bonne comédie d'aventures avec un Bébel bondissant et virevoltant à souhait. Si Les Mariés de l'an II perd un peu de son souffle dans la dernière demi-heure il n'en reste pas moins un excellent divertissement ; un type de film qui manque cruellement au cinéma français de nos jours.
    Xyrons
    Xyrons

    Suivre son activité 406 abonnés Lire ses 3 360 critiques

    2,0
    Publiée le 12 août 2010
    Les mariés de l’an II est un film moyen de Jean-Paul Rappeneau. La mise en scène du réalisateur reste classique, le scénario aurait pu être amélioré sur de nombreux points, le film est peu divertissant et je me suis un peu ennuyé. Néanmoins, les acteurs comme Jean-Paul Belmondo, Marlène Jobert ou encore Laura Antonelli sont corrects dans leurs rôles.
    Chucky.
    Chucky.

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 385 critiques

    4,5
    Publiée le 6 octobre 2012
    C'est un grand film, avec un duo d'acteurs fabuleux. Mr Jean Paul Belmondo, et la grande et merveilleuse Marlène Jobert, une histoire d'amour très drôle...prendant une époque bien dure !
    Samuel S.
    Samuel S.

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 398 critiques

    3,5
    Publiée le 16 septembre 2013
    Des situations burlesques, des gags jubilatoires, des cascades de haute voltige, le bondissant Belmondo s'en donne à cœur joie dans ces aventures historiques. Impossible de s'ennuyer une seconde !
    tomPSGcinema
    tomPSGcinema

    Suivre son activité 408 abonnés Lire ses 3 323 critiques

    3,0
    Publiée le 9 septembre 2010
    Jean-Paul Rappeneau nous livre avec " Les Mariés de l'An II " un agréable divertissement et qui est emmener par un casting plein de fougue et de panache. L'histoire se suit avec plaisir dès la séquence d'ouverture du mariage dans l'église, jusqu'à une scène finale bien sympa, mais il faut le reconnaître, sans grande surprise. En tête d'affiche, nous retrouvons un Jean-Paul Belmondo charmeur à travers le personnage de Nicolas Philibert, et qui n'est pas sans rappeler d'ailleurs sa performance dans le " Cartouche " de Philippe de Broca. A ses côtés, nous retrouvons la pétillante Marlène Jobert ( bien convaincante dans le rôle de Charlotte ) ou encore la très jolie Laura Antonelli. Tout ce beau monde nous offre un récit d'aventure rempli d'humour, et possédant en plus des décors bien soignés et une partition musicale de Michel Legrand très mélodieuse.
    Max Rss
    Max Rss

    Suivre son activité 101 abonnés Lire ses 1 635 critiques

    1,0
    Publiée le 7 octobre 2017
    Nous avons là un bel exemple du film comportant une mécanique qui tourne à vide de la première à la dernière seconde. Et manque de pot pour moi, il faut que ça tombe sur un film avec Jean-Paul Belmondo, dont je suis fan depuis une sacrée plombe. Mais là, il n’y a pas eu moyen. Je n’ai pas pu m’intéresser à ces « Mariés de l’an II », comédie bas de gamme, qui m’a ennuyé du début à la fin. Rien ne fonctionne dans ce film. Que ce soit les gags, les dialogues ou l’humour de manière générale. La seule chose qui a mes yeux soit réussie, c’est la reconstitution historique. On pouvait compter sur le duo Belmondo/Jobert. Mais là non plus ça ne fonctionne pas. Bébel, comme toujours, a de la classe et du charisme, mais il est méconnaissable, on a l’impression qu’il n’y croit pas une seconde et donne l’impression de s’emmerder comme pas possible. Quant à Marlène Jobert, d’accord elle a un charme fou, mais elle ne sert absolument à rien et le personnage qu’elle incarne est l’exemple parfait de la greluche de première. Et les seconds rôles sont encore pires et sont à créditer d’une interprétation défaillante (même le grand Pierre Brasseur !). Une étoile tout de même: pour Bébel.
    Gonnard
    Gonnard

    Suivre son activité 158 abonnés Lire ses 1 930 critiques

    1,0
    Publiée le 24 mai 2010
    Dans la lignée des films de capes et d'épées, ça brasse gentiment de l'air pendant 1h30. La première partie est plutôt sympa, bien que décevante au niveau de l'humour. Historiquement c'est plutôt bien fait. Ensuite, on s'endort complètement. Seul intérêt du film, le généreux décolleté de Marlène Jobert.
    this is my movies
    this is my movies

    Suivre son activité 389 abonnés Lire ses 3 087 critiques

    4,5
    Publiée le 27 septembre 2017
    Maître du film populaire de divertissement made in France, J-P Rappeneau signait là un film rythmé, emballant, virtuose, spectaculaire mais aussi malin et intelligent. Un savoir-faire perdu qui doit sans doute à sa capacité à réunir autour de lui des talents aujourd'hui disparu, sans avoir trouvé d'équivalents. Les dialogues sont aux petits oignons, déclamés par des acteurs au top (Bébél est magique, S. Frey est génial, les 2nds couteaux sont magnifiques avec J. Guiomar, P. Brasseur, M. Auclair mais aussi un jeune P. Dewaere, G. Beller et Sim !!) quand bien même j'ai eu un peu de mal avec M. Jobert, pourtant charmante et espiègle comme il faut. La mise en scène de Rappeneau est incroyable, toute entière construite autour de raccords dans l'axe et de mouvements, avec un sens de l’ellipse proprement bluffant. Le film ne s'arrête jamais, enchaîne les scènes de cavalcades et de joutes, verbales ou physiques, à un rythme proprement épuisant. Drôle, enlevé, pertinent, c'est un véritable bonheur sur pellicule, éclairé avec soin et élégance, mis en musique avec génie, un spectacle divertissant et emballant comme on en fait plus. Raison de plus pour ne pas passer à côté ! D'autres critiques sur thisismymovies.over-blog.com
    weihnachtsmann
    weihnachtsmann

    Suivre son activité 297 abonnés Lire ses 3 685 critiques

    3,0
    Publiée le 5 janvier 2016
    Une histoire virevoltante et plutôt sympathique. C'est assez rythmé et il faut quand même suivre car ça va très vite. Dans la première partie, Belmondo est presque amorphe, il se laisse arrêter, emmener, il n'est pas fougueux comme on aurait pu l'imaginer mais cela devient mieux dans la seconde partie où les déceptions amoureuses donnent du piquant à l'aventure. Un film d'époque avec ses batailles à l'épée qui donnent un certain cachet à l'ensemble.
    brianpatrick
    brianpatrick

    Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 1 374 critiques

    3,5
    Publiée le 29 mai 2020
    Les mariés de l'an deux. On parle là de l'année deux de la révolution française. C'est vraiment une comédie et il ne faut pas imaginer qu'à l'époque, l'ambiance était ainsi faite. Après Belmondo grandiose, on ne voit que lui d'ailleurs, il part en Amérique et revient en vainqueur, en amoureux, en tombeur et en rigolo. L'histoire reste pas mal, il y a un bon petit scénario original. Un scénario qui amène à des scènes cocasses et marrantes. La révolution poussée à bout et les révolutionnaires caractérisés au plus haut point. Une comédie de capes et d'épées ou tout le monde se sent obligé d'y participer. Il reste très sympas et amusant.
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 550 abonnés Lire ses 3 504 critiques

    4,0
    Publiée le 24 juillet 2016
    Incontestablement, Jean-Paul Rappeneau est le petit frère de cinéma de Philippe De Broca (il est en réalité plus vieux d'un an). Scénariste affirmé au contraire de De Broca qui préférait enchainer les tournages (31 sur 40 ans de carrière contre 8 pour Rappeneau), il a été fortement impliqué dans la réalisation de "L'homme de Rio" sans doute le film le plus achevé de De Broca. Deux ans après, il prend son envol en réalisant "La vie de château" qui remportera le prix Louis-Delluc en 1965. Pour ce marivaudage sur fond de Révolution Française dont il est bien sûr à l'origine avec néanmoins l'aide de Claude Sautet et de Maurice Clavel pour la rédaction du scénario, il retrouve Belmondo le virevoltant Cartouche de De Broca. Fort de tout ce substrat, le film est naturellement très alerte donnant parfois une impression de tournis qui sera la marque de fabrique de tous les films de Rappeneau, des excellents ("Le Sauvage" en 1975, "Cyrano de Bergerac " en 1990) aux moins réussis ("Tout feu, tout flamme" en 1982). Mais qu'on ne s'y trompe pas tout est très écrit chez Rappeneau et la direction d'acteurs si elle est très libre s'inscrit dans un cadre très précis. Belmondo qui sort tout juste du "Borsalino" de Jacques Deray pour lequel il a du se constituer une musculature saillante paraît un peu plus pataud que chez De Broca sept ans plus tôt mais sa présence est encore empreinte d'une réelle fraîcheur même si déjà quelques tics, qui caractériseront ce que le langage commun nommera plus tard "belmonderies", commencent à encombrer son jeu. Le couple qu'il forme avec la délicieuse Marlène Jobert jouant son amour d'enfance dont il ne peut se défaire malgré leurs disputes homériques est très crédible à l'écran alors qu'il se dit que les deux acteurs ne s'entendaient pas du tout sur le tournage, Belmondo passant son temps à faire le pitre, jouer au foot et lutiner la belle Laura Antonelli présente au casting. Ceci explique peut-être la vraisemblance de leur jeu de séduction-répulsion qui fait tout le sel de la deuxième partie du film. Comme toujours à cette époque encore bénie du cinéma français les seconds rôles sont tous savoureux que ce soit les grandiloquents Julien Guiomar et Pierre Brasseur (pour son avant-dernier rôle) ou les très suaves Sami Frey et Michel Auclair. Une très belle mécanique donc, tournée en Roumanie et au château de Vaux-le-Vicomte qui confirme donc comme dit en introduction la très forte parenté filmographique entre Rappeneau et De Broca même si le second peut-être plus spontané apportait davantage de fougue à sa mise en scène. On remarquera au passage la très courte présence de Patrick Dewaere qui n'a pas encore "valsé" sous la direction de Bertand Blier.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top