Mon compte
    Abus de faiblesse
    Bande-annonce Abus de faiblesse
    12 février 2014 en salle | 1h 45min | Drame
    De Catherine Breillat
    |
    Par Catherine Breillat
    Avec Isabelle Huppert, Kool Shen, Laurence Ursino
    Presse
    3,1 22 critiques
    Spectateurs
    2,2 326 notes, 73 critiques
    Voir sur Universciné VOD
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis

    Victime d’une hémorragie cérébrale, Maud, cinéaste, se réveille un matin dans un corps à moitié mort qui la laisse hémiplégique, face à une solitude inéluctable.

    Alitée mais déterminée à poursuivre son projet de film, elle découvre Vilko, arnaqueur de célébrités, en regardant un talk-show télévisé.

    Son arrogance crève l’écran avec superbe : Maud le veut pour son prochain film.

    Ils se rencontrent. Il ne la quitte plus. Elle aussi, il l’escroque et lui emprunte des sommes astronomiques. Il lui prend tout mais lui donne une gaieté et une sorte de chaleur familiale.

    Ce film raconte l’abus de faiblesse dont Maud est victime.

    Regarder ce film

    En SVOD / Streaming par abonnement
    UniversCiné
    UniversCiné
    Par abonnement
    Regarder
    En VOD
    Canal VOD
    Canal VOD
    Disponible en HD
    Location dès 2,99 €
    Regarder
    ARTE Boutique
    ARTE Boutique
    Disponible en HD
    Location dès 2,99 €
    Regarder
    Service proposé par Service proposé par le CNC Service proposé par le ministère de la culture
    En DVD BLU-RAY
    Abus de faiblesse
    neuf à partir de 14,90 €
    Acheter

    Bande-annonce

    Abus de faiblesse Bande-annonce VF 1:48
    Abus de faiblesse Bande-annonce VF
    147 799 vues

    Dernières news

    "La Belle et la Bête", "Les Trois frères", "Ida"... : de quoi avez-vous envie cette semaine ? [SONDAGE]
    News - Box Office
    Plutôt "M. Peabody et Sherman" ou "Tante Hilda !" ? "Les Trois frères, le retour" ou "La Belle et la Bête" ? "Ida" ou "Abus…
    mercredi 12 février 2014
    Sorties cinéma : "Les Trois frères" talonnés par le drame polonais "Ida" !
    News - Box Office
    Le film d'animation "M. Peabody et Sherman : Les Voyages dans le temps" réalise le meilleur démarrage parisien de ce mercredi…
    mercredi 12 février 2014
    "Abus de faiblesse" : Christophe Rocancourt va porter plainte
    News - Box Office
    Christophe Rocancourt va engager des poursuites pour atteinte à la vie privée contre le film "Abus de faiblesse" de la réalisatrice…
    mardi 11 février 2014
    "Abus de faiblesse" : Catherine Breillat "n'invente jamais rien"
    News - Interviews
    "Abus de faiblesse", elle l'a vécu, écrit et aujourd'hui mis en scène. A l'occasion de la sortie de son film, nous avons…
    mardi 11 février 2014

    Acteurs et actrices

    Isabelle Huppert
    Rôle : Maud Schoenberg
    Kool Shen
    Rôle : Vilko Piran
    Laurence Ursino
    Rôle : Andy
    Christophe Sermet
    Rôle : Ezzé

    Critiques Presse

    • Le Figaroscope
    • Positif
    • Cahiers du Cinéma
    • L'Humanité
    • Le Monde
    • Le Parisien
    • TéléCinéObs
    • Télérama
    • 20 Minutes
    • Critikat.com
    • Franceinfo Culture
    • Le Journal du Dimanche
    • Libération
    • Transfuge
    • aVoir-aLire.com
    • Ecran Large
    • La Croix
    • Les Fiches du Cinéma
    • Ouest France
    • Première
    • Studio Ciné Live
    • Marianne

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    Critiques Spectateurs : ils ont aimé

    Meilleures critiques les plus utiles
    tifdel13
    tifdel13

    73 abonnés 491 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 12 février 2014
    En 2007, Catherine Breillat pense à Christophe Rocancourt pour son prochain long-métrage Bad Love qu’elle écrit pour Naomi Campbell. Le film qui raconte l’histoire d’amour entre une star et un anonyme ne se fait pas mais elle garde contact avec l’ancien escroc. Ce dernier profite de l’amitié que lui porte la réalisatrice et de son infirmité (elle est hémiplégique depuis un AVC) pour lui soutirer plus de 700.000 euros. Avec Abus ...
    Lire plus
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 18 novembre 2014
    (…) La véritable surprise du film réside dans la performance étincelante de Kool Shen (l'ex membre du groupe NTM), ici, magnifiquement dirigé, faite de nuances et de subtilités (…) Catherine Breillat à pris le parti de traiter son sujet avec une froideur quasi clinique, et surtout, avec suffisamment de distance, évitant ainsi au film de sombrer dans le pathos (…)
    Fabien D
    Fabien D

    156 abonnés 1 094 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 15 février 2014
    Le grand retour de Catherine Breillat, après plusieurs années d'absences. Forcément cela à de quoi intriguer surtout quand on sait que la réalisatrice raconte son histoire dans ce film. Or Breillat raconte son histoire avec une distance qui force le respect. Pas de pathos mais une froideur clinique, une épure visuelle proche de celle d'Anatomie de l'enfer qui met souvent mal à l'aise. Psychologiquement fouillé, Breillat ne cherche pas à ...
    Lire plus
    traversay1
    traversay1

    2 949 abonnés 4 564 critiques Suivre son activité

    3,5
    Publiée le 22 mars 2014
    Le cinéma de Catherine Breillat a toujours été physique, trouble et douloureux. Abus de faiblesse est dans la lignée de ses films précédents mais point ici de sensualité ou de désir, les rapports d'argent semblent prendre toute la place dans la relation complexe qui se noue entre un manipulateur et sa victime (consentante ?). La réalisatrice a pris de la distance avec sa propre histoire, méfiante sans doute envers l'autofiction et elle ...
    Lire plus

    Photos

    Secrets de tournage

    Bad Love

    En 2007, Catherine Breillat écrit le scénario de "Bad Love" à la demande de la top-model Naomi Campbell. Pour cette histoire d'amour sur fond de jet-set qui lie une star de cinéma à un jeune homme lambda, la réalisatrice contacte le bad boy Christophe Rocancourt pour interpréter le rôle de Louis. Plus qu'une collaboration professionnelle, c'est une relation d'amitié qui se créée entre la réalisatrice et l'ancien escroc, qui, profitant de sa faibl Lire plus

    Rappeurs-acteurs

    Si le rôle devait au départ être confié à l'acteur Romain Duris, c'est finalement Kool Shen, le co-fondateur du groupe de rap NTM, qui obtient le rôle de Vilko. Le rappeur avait jusque-là interprété son propre rôle sur grand écran (On n'est pas des marques de vélo, Le cercle de la haine) et fait de petites apparitions dans des longs-métrages (Old School, La Beuze, Au petit matin). Après JoeyStarr, le deuxième membre du groupe NTM a réussi à se fr Lire plus

    Il s'appelait Vilko

    C'est en hommage à Vilko Filac, le chef opérateur slovène de la réalisatrice sur le téléfilm Barbe Bleue (2009) que Catherine Breillat a décidé de nommer Vilko le personnage joué par Kool Shen. Disparu en 2008, ce fut sa dernière collaboration sur un tournage. Il avait notamment été directeur de la photographie sur Papa est en voyage d'affaires, Palme d'or en 1985.

    Infos techniques

    Nationalités France, Allemagne, Belgique
    Distributeur Rezo Films
    Année de production 2013
    Date de sortie DVD -
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD 01/03/2018
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 6 anecdotes
    Box Office France 22 284 entrées
    Budget -
    Langues Français
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 133830

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Pour découvrir d'autres films : Meilleurs films de l'année 2013, Meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2013.

    Commentaires

    • Veganforanimalrights
      Il était tout à fait logique qu'une maso comme Breillat finisse par se faire b****r.
    • Andree N.
      Rocancourt/Breillat une union idyllique....
    • Fabior
      Encore un peu, non énormément étonné par le nombre de... Je n'ai pas d'adjectif pour les décrire... qui vont passer un certain temps et dépenser une certaine sommes, simplement pour aller voire un film qui ne les concerne en rien. Maintenez, je m'adresse a ceux sans adjectif descriptif, vos euyères culturelles a votre niveau, et n'en sortez pas. Vous êtes fatigants et encombrants
    • luxe
      Quelle mauvaise actrice Isabelle Huppert... J'ai pas du tout accroché à cette histoire et aux personnages... c'est plat !
    • defleppard
      Du très bon Breillat. On voit lorsque les faits sont réels, le film généralement est de qualité. Le rôle de Rocancourt cet escroc confirmé, est bien retranscrit. 3 étoiles et demie.
    • zvock083
      Un drame Français de plus qui ne tient pas ses promesses et qui au final est très décevant pourtant ça commence plutôt bien si je peux dire avec 10 premières minutes assez durs ou l'on nous met face à la maladie mais on se rend compte assez vite que ces séquences sont inutiles pour la suite car la réalisatrice aurait pu très bien seulement y faire référence. Dans ce film et comme le titre l'indique c'est l'abus de faiblesse qui est traité et même si c'est quelque chose de dégueulasse dans ce cas précis ça ne m'a fait ni chaud ni froid c'est tellement gros que bon des fois faut aussi se remettre en question comme quand les gens se font avoir par les brouteurs mais bon bref c'est autre chose pour en revenir au film et comme je l'ai dit il est décevant malgré deux acteurs plutôt convaincants. 1,5/5
    • mexen
      Donc à partir du moment où la victime est (supposée) consentante, il n'y a plus de coupable ?Halle Berry (histoire de rester dans le cinéma) a été battue par au moins 2 de ses compagnons, tu en déduis qu'elle l'a bien cherché ?
    • mexen
      Oui oui, "les heures les plus sombres de notre histoire", etc.Des propos un peu brutaux et on atteint directement le point Godwin, pas mal !Du coup quand sur ton avatar je vois Walter White sur le Trône de fer, je dois en déduire que tu fais l'apologie de la violence et du trafic de drogue ?
    • Roger de La Bouillave
      Se faire prendre le cul par un escroc volontairement est une chose, en faire un film pour faire chialer dans les chaumières en est une autre. Je ne sais même plus si le mot décadence a encore un sens.
    • carol M.
      Si j'ai bien compris, Christophe Rocancourt est une sorte d'Arsène Lupin de l'escroquerie qui oeuvre dans la jet-set ..Il n'a tué personne que je sache, Quant à Breillat, elle n'a pas le profil d'une victime. Ou alors une victime très consentante. Parler d'abus de faiblesse dans son cas me paraît exagéré.
    • angelabassompierre
      classé en art et essai ciné star de Strasbourg, que 11 commentaires, flop??? je pense que le titre me rappelle des faits ou méfaits,Christophe de Rocancourt, il est de ceux qui parviennent par manipulation à avoir de l'argent d'autres et sont dans le paraître, quelqu'un qui appelle son fils Zeus, j'ai déjà compris et il a des collections de conquêtes, il ne choisit pas des bergères désargentées ou Patience de l'auberge de la Jamaïque....déjà il publie ce qui s'est passé dans la jet set, je me vois bien aller à san marina ou dans des boutiques de louboutins et au lieu d'une paire, en commander 653 et envoyez moi la facture!!! et ça marche comme ça juste avec un sourire. Catherine breillat veut l'engager, sa vie est de faire l'acteur pour extorquer le plus possible, comment accepter un cachet au cinéma? je plaisante seulement même s'il fait un procès, c'est osé et ensuite,s'il a de l'argent pour ça, qu'il tente.
    • carol M.
      Elle sait pertinemment que c'est un escroc et elle tombe sous le charme malgré cela - voire à cause de cela - et le veut pour son prochain film ? C'est vraisemblablement une femme attirée par les mauvais garçons. Elle est allée toute seule au devant des problèmes, on pourrait dire qu'elle les a cherchés. Son hémiplégie n'a atteint que son corps, pas ses facultés mentales, donc on ne peut pas parler d'abus de faiblesse.
    • carol M.
      Isabelle Huppert est très impressionnante d'authenticité, en effet et son jeu est parfait. C'est le seul point positif du film, qui est très plat et ne suscite nulle émotion. Je ne vois pas ce qui justifie le titre "abus de faiblesse" ni où est l'abus de faiblesse. D'accord, lui n'est pas quelqu'un de bien, c'est clair. Mais l'hémiplégie qui l'a frappée ne lui a pas fait perdre ses facultés mentales, on le voit bien par ailleurs dans le film et elle n'a été ni trompée, ni forcée, ni menacée, alors ? C'est un peu comme si un alcoolique se plaignait de la bouteille de whisky qui lui a donné un cancer du foie ou comme si un fumeur portait plainte contre les fabricants de cigarettes parce qu'il a un cancer du poumon. Les gens sont censés avoir une volonté et c'est trop facile de toujours rejeter la responsabilité de ses actes sur quelqu'un ou quelque chose.
    • bYb
      Le jeu d'acteur est bon ,Isabelle Huppert est impressionnante dans son interprétation, Kool Shen se défend bien aussi. Je n'avais pas du tout lu le synopsis et je ne savais pas que c'était tiré d'un fait réel, les bras m'en tombent en fait, C'est vrai que l'amour et l'arnaque font très bon ménage, mais là vu la situation et les dialogues c'est un peu trop téléphoné...Je suis déjà tombé sur des gens comme cela et donc ça forge un certain esprit paranoïaque (cette recherche constante de trouver la vérité en cherchant la faille) . C'est sûrement pour ça que je n'ai pas tellement aimé ce film, trop simple comme arnaque, j'ai "vu" le film au bout de 15min. Mais je compatis, ça fait mal mais ça passe avec le temps et de nouvelles rencontres mais qui seront forcément différentes après ce drame.
    • kevsly
      Belle composition d'Huppert, une de plus. Le film est sympa.
    • jjleigh
      isabelle huppert l'actrice la plus chiante!!!on a pas vu les memes films
    • blackgargamel
      Ah punaise Breillat Catherine, la soit-disant sulfureuse pour bobos intellos + Isabelle Huppert, l'actrice la plus chiante et surestimée du monde, pauvre Kool Shen il a dû souffrir
    • fyah
      Aussi abject soit il, ton commentaire l'est encore plus ... Ce qu'il a fait a Breillat en etat de faiblesse est plus que répugnant, et je ne cautionne pas les menteurs et manipulateurs, mais que des abrutis comme Travolta, Jackson et j'en passe ce soit fait enfler par excés de cupidité ne merite pas tes envies meurtrières au gaz et le terme de parasite ... Je ne sais pas si tu te rends vraiment compte que tes propos son digne de ce qui c'est fait de pire au XXe siecle.Pire encore que les gens qui invitent ce type sur un plateau, ceux qui le regarde... Chacun est libre d’éteindre ou non sa telé .
    • fyah
      Loic T. ou comment se ridiculiser avec une analyse qui se croit fine et qui tombe a plat . Pour ta gouverne on est pas dans une comédie et c'est un film de Catherine Breillat sur sa propre vie (autobiographique) sur les soit disant abus de Rocancourt qui aurait abusé d'elle financièrement alors qu'elle avait des problèmes de santé ... Avant de parler bêtement d'une comédie comme intouchables renseigne toi ... rigolo va ...
    • Loic T.
      Abus de faiblesse...sur le pauvre spectateur, ou comment tenter de renouveler bêtement le succès d'Intouchables
    Back to Top