Mon compte
    Sous le soleil de Satan
    Bande-annonce Sous le soleil de Satan
    2 septembre 1987 en salle / 1h 43min / Drame
    Date de reprise 4 août 2021
    De Maurice Pialat
    Par Sylvie Pialat, Georges Bernanos
    Avec Gérard Depardieu, Sandrine Bonnaire, Alain Artur
    Bande-annonce Séances (1) VOD
    Spectateurs
    2,8 813 notes dont 98 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis

    "Et si vous ne m'aimez pas, je peux vous dire que je ne vous aime pas non plus." La réponse du réalisateur est aussi violente que les sifflets qui accueillent son film au Festival de Cannes en 1987. Conspué par le public et couronné de la Palme d'or, le film ne laisse personne indifférent. Certains accusent le réalisateur d'avoir trahi l'œuvre de l'écrivain. Pialat, lui, regrette presque d'avoir été trop fidèle au texte. "Je ne suis pas croyant, explique-t-il. Je sais qu'on va crier partout qu'un incroyant n'a pas le droit de toucher à Bernanos. L'adapter sans la foi ne veut pas dire qu'on le trahit." En effet, malgré une approche radicalement opposée, Pialat, comme Bernanos, centre son récit sur la dualité entre Satan et la sainteté, sur le combat du bien contre le mal. Le film tout entier est conçu comme une série de duels, une succession de longs et bouleversants face-à-face entre les différents protagonistes, dont nul ne sort indemne.

    Regarder ce film

    En VOD
    FILMO Location dès 2,99 €
    LaCinetek Location dès 2,00 € HD
    ARTE Boutique Location dès 3,99 € HD
    Orange Location dès 2,99 € HD
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 15,00 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY

    Séances

    Voir plus de villes

    Bande-annonce

    Interview, making-of et extrait

    Top 5 N°604 - Les scandales à Cannes 2:56
    Top 5 N°604 - Les scandales à Cannes
    361 768 vues

    Dernières news

    Amélie Poulain, Intouchables, L'As des as... 7 grandes batailles de la critique
    NEWS - Culture ciné
    mercredi 30 septembre 2020
    "Amélie Poulain", "Intouchables", "L'As des as"... Saviez-vous que la sortie de ces films avaient été marquée par des coups…
    Intouchables, raciste ? Fight Club, fasciste ? les grandes batailles de la critique
    NEWS - Culture ciné
    samedi 27 mai 2017
    "Intouchables", un film "raciste" ? "Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain", "populiste" ? Les Critiques sont-ils des "assassins"…
    Le Top 5 des scandales à Cannes
    NEWS - Culture ciné
    lundi 18 mai 2015
    Une Palme d'Or controversée, des spectateurs choqués, une déclaration malheureuse... Retour sur les 5 plus gros scandales…
    Décès du réalisateur Maurice Pialat
    NEWS - Stars
    samedi 11 janvier 2003
    Le cinéaste français Maurice Pialat, auteur de "Sous le soleil de Satan" et de "Van Gogh", est décédé dans la nuit du 10…

    Acteurs et actrices

    Gérard Depardieu
    Rôle : Donissan
    Sandrine Bonnaire
    Rôle : Mouchette
    Alain Artur
    Rôle : Cadignan
    Yann Dedet
    Rôle : Gallet
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Spectateurs

    stebbins
    stebbins

    Suivre son activité 415 abonnés Lire ses 1 747 critiques

    2,5
    Publiée le 23 janvier 2009
    Palme d'Or discutable sur deux points... Dans un premier temps, Sous le Soleil de Satan apparaît comme un film austère, aussi bien dans son esthétique que dans son rythme : à l'image du vicaire Donnissan, il s'agit d'un long métrage sévère et rébarbatif. Maurice Pialat joue les ascètes au risque de rendre son film pratiquement ennuyeux et repoussant. Dans un deuxième temps, le traitement des personnages m'apparaît comme hésitant. A la ...
    Lire plus
    tixou0
    tixou0

    Suivre son activité 541 abonnés Lire ses 1 930 critiques

    1,5
    Publiée le 16 décembre 2014
    Le sujet est magnifique, le roman (le premier publié de l'auteur, en 1926, mais commencé juste après la Grande guerre) est sublime, mais.... l'adaptation par Pialat (qui n'a pas su pousser l'imagination au-delà d'un sous-Bresson), est confuse et lourde, sa mise en scène à l'unisson.... Seules bonnes idées : Depardieu en Donissan, et même Bonnaire en Mouchette. 2 acteurs d'exception, sauvant les meubles. D'un film très loin de rendre ...
    Lire plus
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 1 781 abonnés Lire ses 4 430 critiques

    1,0
    Publiée le 3 mars 2013
    A voir le film, on se dit que c'est Maurice Pialat qui a passé trop de temps sous le soleil de Satan. Tellement qu'il a oublié au passage de diriger ses acteurs, qui semblent constamment réciter leur texte sans pour autant se rendre compte de ce qu'ils disent. Mais sachant que Pialat n'est pas n'importe qui, on se doute que c'est un parti pris volontaire mais qui ne fait qu'alourdir l'ensemble d'un film déjà bien gavant par ses dialogues ...
    Lire plus
    MemoryCard64
    MemoryCard64

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 375 critiques

    2,5
    Publiée le 15 juin 2015
    Je ne pense pas être quelqu'un de particulièrement stupide (encore que, je peux me tromper), mais je n'ai tout simplement rien compris au film. Cela vient en partie des dialogues, assez écrits et pompeux, qui rappellent le style du théâtre. Ce n'est pas une mauvaise chose en soi, cela va bien avec le caractère austère de l’œuvre, c'est juste qu'il faut quand même être bien accroché dès le début pour suivre. Par contre, je trouve ...
    Lire plus
    98 Critiques Spectateurs

    Photo

    Secrets de tournage

    Un projet mûrement réfléchi

    En 1972, Maurice Pialat adapte son propre roman, Nous ne vieillirons pas ensemble. Avec Sous le soleil de Satan (1987), il adapte pour la première fois le roman d'un autre écrivain, et pas n'importe lequel puisqu'il s'agit de Georges Bernanos. Ce projet lui tient à coeur depuis longtemps. En 1983 déjà, il déclare au magazine Positif :"ça me tient depuis dix ans, l'abbé Donissan, on a l'impression que ça a été écrit pour Depardieu. Il pourrai Lire plus

    Georges Bernanos

    Les oeuvres de Georges Bernanos ont inspiré deux films à Robert Bresson : Le Journal d'un cure de campagne (1950) et Mouchette (1967). En 1960, Philippe Agostini et le Père Raymond Leopold Bruckberger adaptent Le Dialogue des Carmelites. En 1987, Maurice Pialat réalise Sous le soleil de Satan. C'est alors la quatrième fois qu'une oeuvre Georges Bernanos est adaptée au cinéma, mais celle-ci est la première à être en couleur.

    Mouchette, une enfant perdue

    Mouchette, l'héroïne misérable de Georges Bernanos, semble être la victime toute désignée de la cruauté des hommes. Dans Mouchette de Robert Bresson, elle est mal-aimée puis violée. Elle réapparaît dans Sous le soleil de Satan de Maurice Pialat en adolescente farouche et manipulée.
    12 Secrets de tournage

    Infos techniques

    Nationalité France
    Distributeur Capricci Films
    Récompenses 1 prix et 11 nominations
    Année de production 1987
    Date de sortie DVD 20/02/2013
    Date de sortie Blu-ray 20/02/2013
    Date de sortie VOD 06/02/2017
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 12 anecdotes
    Budget -
    Date de reprise 04/08/2021
    Langues Français
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 63085

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Commentaires

    • Clintist
      très spécial, mais très fort ! je vais lire le livre pour voir ce qu'il en retourne
    • Newstrum
      Belle adaptation du très grand livre de Bernanos où Pialat tente de retrouver la mystique du livre par le biais d'une mise en scène naturaliste. Depardieu est un Donissan tout en concentration fermée. Pour que transparaisse sa lutte intérieure avec le démon, Pialat s’en remet au verbe de Bernanos en reprenant parfois intégralement certains monologues, même si l'on ne retrouve pas l'impression d'exaltation du livre. Sandrine Bonnaire est très bien en Mouchette. Voir ma critique complète sur mon blog : https://newstrum.wordpress....
    • MGM-ranger
      Un film grandiose mis en scène par le grand Maurice Pialat toujours à la recherche de la perfection.
    • oldboy3
      film VRAIMENT à part. Il faut aimer... Ce qui n'est pas mon cas. Mais après on ne peut nier que le film a une certaine poigne
    • shaim59
      L'austérité et la simplicité du film laisse perplexe, une histoire mystique, Pialat est en quête de la vérité ultime sur la religion ,à voir plusieurs fois pour en saisir tout son sens et sa force,à mes yeux le plus grand rôle de Depardieu.
    • shaim59
      L'austérité et la simplicité du film laisse perplexe, une histoire mystique, Pialat est en quête de la vérité ultime sur la religion ,à voir plusieurs fois pour en saisir tout son sens et sa force,à mes yeux le plus grand rôle de Depardieu.
    Voir les commentaires
    Back to Top