Mon compte
    Chernobyl : Under Fire
    Bande-annonce Chernobyl : Under Fire
    30 juin 2021 en VOD / 2h 16min / Drame, Historique, Action
    De Danila Kozlovsky
    Par Alexey Kazakov, Elena Ivanova
    Avec Danila Kozlovsky, Oksana Akinshina, Filipp Avdeyev
    Titre original Kogda padali aisty
    VOD
    Spectateurs
    2,6 128 notes dont 20 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis

    Aux abords de la cité industrielle de Prypiat, une explosion retentit : la centrale nucléaire voisine est en feu. Dépêchés sur place, les secours constatent que l'incendie ravage un des réacteurs, libérant d’épaisses fumées radioactives. Devant la tournure cataclysmique des événements, les autorités tranchent : un groupe d’intervention devra plonger au cœur du brasier pour stopper la catastrophe. Alex, vaillant soldat du feu, se porte volontaire avec son équipe pour cette mission dans l’abysse qui sonne comme un aller sans retour.

    Regarder ce film

    En VOD
    À découvrir sur
    Acheter ou louer sur CANAL VOD
    UniversCiné Location dès 4,99 € HD
    VIVA Location dès 2,99 € HD
    Canal VOD Location dès 2,99 € HD
    PremiereMax Location dès 2,99 € HD
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 13,00 €
    Chernobyl : Under Fire DVD
    Chernobyl : Under Fire DVD (DVD)
    neuf à partir de 13,00 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY

    Bande-annonce

    Chernobyl : Under Fire Bande-annonce VF 1:42
    Chernobyl : Under Fire Bande-annonce VF
    16 104 vues

    Dernières news

    Acteurs et actrices

    Danila Kozlovsky
    Rôle : Alexey Karpushin
    Oksana Akinshina
    Rôle : Olga Savostina
    Filipp Avdeyev
    Rôle : Valera
    Ravshana Kurkova
    Rôle : Dina
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Spectateurs

    2985
    2985

    Suivre son activité 123 abonnés Lire ses 679 critiques

    1,5
    Publiée le 23 juillet 2021
    C'est donc ça la réponse russe à la série d'HBO, celle qui devait rétablir la vérité sur l'accident de Chernobyl. Comment ce film pourrait être plus véridique que la série tant il s'obstine à tout édulcorer voire complètement éclipsé comme l'incident en lui-même. Si la nature exacte des événements ne sera jamais connue ou du moins rendue publique, la série avait au moins le mérite d'être divertissante de part son ambiance ...
    Lire plus
    Redzing
    Redzing

    Suivre son activité 575 abonnés Lire ses 3 808 critiques

    2,5
    Publiée le 29 juillet 2021
    En 2019, la mini-série américano-britannique "Chernobyl" avait été une jolie surprise. Présentant le célèbre accident nucléaire avec pédagogie et réalisme, et taclant le système soviétique, elle connut un succès étonnant. Deux ans plus tard, les Russes contre-attaquent avec un film sorti en 2021, sobrement intitulé "Chernobyl" (et affublé de divers sous-titres selon les pays de sortie). Ceux qui s'attendent à une oeuvre de ...
    Lire plus
    Daeriss W.
    Daeriss W.

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 267 critiques

    2,5
    Publiée le 8 septembre 2021
    Outre le charisme des acteurs et le visuel plus que correct. Ce film n'apporte rigoureusement rien à ce que nous savions déjà de cette catastrophe, qui à tué et tue encore.
    Les causes de la catastrophe sont mal traitées, ou occultées . Ce qui fait peine c'est de constater l'impuissance du personnel à gérer cette crise avec le peu de moyen qu'ils avaient et ce qui fait peur, c'est de savoir que des réacteurs du même type sont encore en activité.
    Yetcha
    Yetcha

    Suivre son activité 497 abonnés Lire ses 3 891 critiques

    2,0
    Publiée le 16 juillet 2021
    La fameuse réponse attendue des russes à la série états-unienne Chernobyl que j'ai beaucoup appréciée. Je m'attendais aussi à une mini-série, mais non, les russes ont choisi le format long-métrage. Force est de constater que c'est moins fort, moins prenant, moins accrocheur, moins riche et donc au final, bien moins bon. Ils ont annoncé donner la vraie version des faits de 1986, mais non seulement je n'ai pas vu de réelle différence ...
    Lire plus
    20 Critiques Spectateurs

    Photos

    20 Photos

    Secret de tournage

    Version russe

    Il s'agit de la première superproduction russe sur la catastrophe nucléaire de Tchernobyl, 34 ans après les faits.

    Infos techniques

    Nationalité Russie
    Distributeur Kinovista / Condor distribution
    Année de production 2021
    Date de sortie DVD 07/07/2021
    Date de sortie Blu-ray 07/07/2021
    Date de sortie VOD 20/07/2021
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 1 anecdote
    Budget -
    Langues Russe
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa -

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Commentaires

    • D85
      Bon n'ayant pas vu la série ma critique en sera que plus impartiale. Pour commencer l'ambiance est sympa, la reconstitution des évènements peut-être questionnée (ayant vu quelques documentaires essentiellement états-uniens). Mais comme dit plus bas ce film ne donnera pas de réponse aux questions sur qu'est-ce qui s'est réellement passé (d’ailleurs le film l'assume, soyez attentif aux dialogues) puisque le point de vue est d'un pompier ayant œuvré lors de cette catastrophe. Alors comme énoncé au début du long métrage il s'agit d'une histoire basé sur les événements de Tchernobyl et non la réalité surtout les destins des protagonistes qui sont fictifs. J'irai même jusqu'à citer la phrase de fin ce film rend hommage aux liquidateurs (je n'en dirai pas plus pour pas spoiler l'ensemble du film). Alors oui moi j'ai aimé, j'y ai vu une autre facette de cette catastrophe nucléaire humaine encore inégalée (heureusement). 3/5
    • Davy D.
      Les Russes n'ont pas été satisfait de la serie. Après coup, ils ont décidés de raconter leur histoire. Leur véritée.
    • Chris_Lo
      pour moi, la série ne délivre pas ce message alors que c'est effectivement ce que l'on pouvait redouter de sa part. Les auteurs ont réussi à dépasser ce raccourci. Le peu qui peut faire polémique dedans a une justification historique ou en tout cas s'en approchant fortement, le reste est évidemment romancé pour les besoins de la série, mais il n'y a pas du tout la volonté de faire la leçon aux russes ou de démontrer une quelconque supérorité de l'Occident sur qui que soit.d'ailleurs ce n'est pas comme si les accidents nucléaires (mineurs ou majeurs) n'étaient que l'apanage des russes et les auteurs de la série le savent très bien. Et nous en tant que français et pays ultra pro-nucléaire encore moins, surtout quand on voit comment la crise a été gérée chez nous à l'époque (que j'ai vécu étant petit).maintenant on parle tout de même d'une des plus grosses catastrophes de l'ère moderne de l'humanité, et ce n'est pas moi qui le dit, c'est le film Chernobyl - Under Fire, donc russe, qui le note à sa toute fin. Y'a eu des ratés, peu importe qui est responsable au final, mais les conséquences ont été dramatiques et ce avant tout pour les russes/ukrainiens à proximité, voir beaucoup plus loin (Europe comprise). Il faut espérer que l'on a appris de cet accident, même si on peut avoir des doutes avec ce qui est arrivé à Fukushima plus récemment.ce qui prouve d'autant moins qu'ils prendraient les russes pour des crétins, c'est le moment marquant de la série pour moi lorsque l'on détaille le plan d'assainissement de la zone autour de la centrale à Gorbatchev et son conseil de sécurité... et que tout est approuvé sans sourciller parce que c'est la meilleure chose à faire (ce qui est vrai). Imaginez la même chose transposée avec nos politiques et nos populations... en fait je n'arrive même pas à l'imaginer tellement ça tournerait à la foire d'empoigne ! Le pragmatisme du peuple russe est donc parfaitement retranscrit dans la série (comme dans le film du reste).il ne faut pas voir le mal partout ni du complotisme, tout n'est pas dirigé ou axé dans un but précis ;)
    • Laetitia1274
      Je n'étais forcément d'accord sur cette remarque donc j'ai commencé à regarder.Il faut 30mn pour que le film démarre enfin, après une histoire d'amour pas passionnante...J'ai fini pas lâché car l'acteur principal est à l'image de sa photo de profil ci dessus, saoulant à la longue...En résumé ; la série est tellement parfaite, que je ne vois pas l'intérêt de ce film.
    • Chris_Lo
      Passer après l'excellente série de HBO, qui plus est avec un film (donc format nettement plus raccourci) et encore plus avec un film russe (donc questionnement sur son objectivité), c'est un énorme risque que Danila Kozlovsky a pris en se lançant dans cette production. Risque qu'il n'aurait peut-être pas dû prendre, même si pas forcément pour les raisons qu'on imagine...Déjà, si l'envie de comparer est très forte, il faut probablement séparer la série HBO de ce film, du moins dans l'approche observée entre les 2 projets. Dans Chernobyl - Under Fire, il n'y a pas de vision documentaire, encore moins d'explications techniques et tout est dimensionné seulement aux alentours proches de la catastrophe, donc la centrale et la ville de Pripyat. Si vous recherchez quelque chose avec plus de hauteur et de précision, regardez plutôt la série mais clairement pas ce film.Non ici les événements de l'explosion d'un des réacteurs nucléaires sont avant tout un prétexte à dérouler l'histoire d'amour compliquée du héros et à faire part des moments de bravoure des liquidateurs, les personnes qui sont intervenues sur place au péril (subi et/ou volontaire) de leur vie. D'ailleurs le film indique à la fin leur être dédié. Evidemment, l'histoire est inspirée de faits réels mais n'est en rien la réalité exacte de ce qu'il s'est passé. Là encore, il est bon de le rappeler car certains (et on le voit ici dans les commentaires) descendront le film uniquement par rapport au prisme de la série.Là où Danila Kozlovsky s'est lourdement planté pour moi, c'est en centralisant beaucoup trop toutes les actions autour d'un seul et unique protagoniste, celui du pompier Alexey, interprété d'ailleurs par... le réalisateur lui-même ! C'est bien connu, on n'est jamais mieux servi que par bibi :DInévitablement, on sera plusieurs fois surpris de voir Alexey intervenir sur le site aux endroits les plus sensibles de la centrale et en ne subissant que très (trop) lentement les effets de la radioactivité. Une invraisemblance qui n'est que purement scénaristique (pour ne pas tuer le héros d'entrée^^) et non une volonté de cacher les effets désastreux de la catastrophe à mon sens. D'ailleurs, le film n'a rien à envier à la série sur ce point. Vous y verrez exactement les mêmes scènes de pompiers brûlés et irradiés lourdement et les mêmes scènes de désœuvrement dans les hôpitaux, face à la gravité des cas amenés. Idem pour les populations inquiètes et tenues dans l'ignorance, déplacées quasi du jour au lendemain hors de Pripyat comme du bétail, pour reprendre la réplique de l'héroïne quand elle se retrouve dans un bus avec son fils (malade). Le film n'évite cependant pas la notion de sacrifice (c'est peu de le dire), prônée par les instances pour le bien de la patrie, voir de l'humanité si la catastrophe s'était amplifiée. Suivant votre niveau de sensibilité, on y verra soit une tentative de propagande, soit une réalité historique, à voir selon chacun.Dans l'ensemble, la vision de la catastrophe est ici assez réduite, à la fois dans l'espace mais aussi dans le temps, avant tout du fait du format film qui ne permet pas de détailler et d'approfondir sur la longueur... pourtant de la longueur il y en a dans ce film, principalement dans la 2ème heure avec la double intervention pour ouvrir les vannes du circuit de refroidissement du réacteur. De longs moments qui perdront pas mal de spectateurs en route je pense, alors qu'ils sont pourtant un événement historique d'une importance mondiale par rapport à ce qu'il aurait pu se passer si rien n'avait été fait (explosion totale du réacteur). Mais Danila Kozlovsky n'a pas su rendre ces moments vraiment marquants, en voulant peut-être les montrer de manière trop épique et, encore une fois, beaucoup trop centrée sur son seul personnage.Finalement, ce qui est le mieux réussi dans ce film (ou le moins mauvais diront certains^^) est l'histoire d'amour entre Alexey et Olga. Les 30 premières minutes lui sont entièrement dédiées, ensuite c'est beaucoup plus diffus, en cause la catastrophe et les morceaux de bravoure précédemment évoqués. Cette entame de film pose clairement une ambiance un peu particulière mais que j'ai plutôt apprécié pour ma part. On est partagé entre insouciance et nostalgie, comme s'il y avait un avant et un après Tchernobyl. Certes c'est réellement le cas pour les habitants à proximité de la centrale, mais peut-être faut-il y voir aussi un impact à plus grande échelle (rappelons que c'est d'un film russe dont on parle ici et non ukrainien), comme si l'on pressentait l'effondrement à venir du bloc soviétique, avec une certaine fatalité. Après il s'agit seulement de mon ressenti personnel, peut-être erroné, sur les intentions du réalisateur.La vraie bonne mention du film revient sans conteste à Oksana Akinshina, qui compose parfaitement et avec subtilité son rôle de mère célibataire prise dans la tourmente des événements et de ses sentiments. Ce n'est pas la première fois que je vois cette actrice briller et j'aimerais clairement la voir diriger par des réalisateurs d'un tout autre calibre (donc pas russes si possible :D ). Le reste du casting est nettement moins brillant, avec toujours cette impression, comme dans tous les films russes, qu'on joue sur le bouton ON/OFF de l'ascenseur émotionnel au niveau des acteurs, passant de l'extatique complet au placide total, sans véritable entre-deux, sans nuances en quelque sorte. Et le personnage principal, interprété par Danila Kozlovsky, n'échappe malheureusement pas à cette règle.Au final, que retenir de ce film ? Pas grand-chose, surtout si vous cherchez une reconstitution plus ou moins exacte de la catastrophe de Tchernobyl, ce que la série de HBO fait très bien. Si vous voulez juste voir un film catastrophe qui change des standards hollywoodiens, alors peut-être que vous pourrez vous satisfaire de ce long métrage, je dis bien peut-être...
    • Salsa P.
      je n'ai pas trouvé du tout les Russes incompétents et crétins, il y a énormément de bravoure justement, une incroyable humanité, après oui faudra faire peut être la part des choses entre le film et sa série. mais loin de moi l'idée de juger les Russes, surtout que je suis française et que nous avons annoncé l'arrêt du nuage à la frontière
    • happykollapse
      Je ne suis pas d'accord, la série respecte ce qu'on sait de l'accident. De plus , elle n'est pas trop anti-sovietique pour une série américaine. Il n'y a qu'a voir par exemple les personnages de Gorbatchev ou de Chtcherbina dépeints comme des hommes complexes, intelligents, compétents et impliqués, pas du tout caricaturaux.Bien sur il y a une critique de la bureaucratie et de la sclérose de l'URSS de l'époque mais elle est totalement justifiée a a mon sens.Je n'aime pas personnellement les trucs anti-communiste ou anti-russe en général mais je n'ai aucun reproche a faire a cette série qui en plus d'être un chef d'oeuvre est très respectueuse et non manichéenne.
    • happykollapse
      ça se regarde, c'est bien fait, le casting est bien, mais ça ne respecte pas vraiment le déroulé historique des événements.De plus le héros qui enchaine de multiples interventions, en tant que pompier, puis en tant que liquidateur... plusieurs fois, c'est pas du tout crédible. Je rejoins le commentaire du dessous. La série est parfaite et beaucoup plus respectueuse au niveau historique.3/5
    • ouam90
      La série était non neutre et partisane, et bien loin des faits historiques, ne vous laissez pas manipuler, renseignez vous et vous comprendrez.
    • jimmy g
      Il ne faut pas non plus le voir nulle part : ouvrez les yeux mon ami !
    • Reda Mac
      Ce qui est le cas la gestion de la crise Tchernobyl faut pas voir le diable partout
    • jimmy g
      En effet ! C'est l'essence même de la démocratie.
    • jimmy g
      La série amerlock est loin d'être parfaite ! Les faits ont été tordus et déformés pour faire passer un message : les russkovs sont des crétins incompétents.Si vous ne voyez aucun intérêt à ce film, ne le regardez pas, tout bêtement :)
    • Phi21
      La série était super mais anglo-saxonne, concernant Tchernobyl les Russes ont bien le droit de proposer quelque chose de leur cru quand même.
    • Salsa P.
      la série est tellement parfaite, que je ne vois pas l'intérêt de ce film
    Voir les commentaires
    Back to Top