Mon compte
    Chercheuses d'or de 1933
    Chercheuses d'or de 1933
    22 septembre 1933 en salle / 1h 37min / Comédie
    De Mervyn LeRoy
    Par Erwin S. Gelsey, James Seymour
    Avec Dick Powell, Ginger Rogers, Joan Blondell
    Titre original Gold Diggers of 1933
    VOD
    Spectateurs
    3,8 31 notes dont 10 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis

    Un millionaire devenu compositeur vole au secours de travailleurs de Broadway au chômage, en mettant sur pied un nouveau spectacle.

    Regarder ce film

    En VOD
    LaCinetek Location dès 2,00 €
    UniversCiné Location dès 3,99 €
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    En DVD BLU-RAY
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY

    Bande-annonce

    Acteurs et actrices

    Dick Powell
    Rôle : Brad Roberts
    Ginger Rogers
    Rôle : Fay Fortune
    Joan Blondell
    Rôle : Carol King
    Guy Kibbee
    Rôle : Faneul H. Peabody
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Spectateurs

    Estonius
    Estonius

    Suivre son activité 943 abonnés Lire ses 4 047 critiques

    5,0
    Publiée le 20 mars 2013
    Un enchantement, la chorégraphie de Busdy Berkeley est non seulement visuellement fabuleuse mais elle n'est pas neutre (ce n'est pas tous les jours qu'un spectacle de revue nous montre un défilé militaire avec le retour des éclopés !) Quand à l'intrique, elle est certes simpliste, mais néanmoins tout à fait émoustillante par son coté non conventionnel, si les film se termine par trois mariages dont un mariage d'amour obligé, un autre ...
    Lire plus
    Nicolas L.
    Nicolas L.

    Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 1 247 critiques

    3,0
    Publiée le 5 octobre 2018
    Derrière son côté complètement nunuche et niais sur des amourettes raz des pâquerettes, le film dénonce assez crûment la crise qui sévissait à l'époque aux États-unis. Ce qui du coup le rend assez intéressant. Il y a aussi les chorégraphies mythiques et magnifiques qui enchantent les yeux même si ses scènes n'ont à vrai dire aucun rapport avec l'intrigue principale du film...
    Yohan Marques
    Yohan Marques

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 64 critiques

    4,0
    Publiée le 29 janvier 2012
    En proie à ses doutes et rongée par les ravages de la crise économique, l'Amérique fait alors un véritable triomphe aux comédies musicales. Les studios se donnent comme objectif patriotique de sortir leurs concitoyens de la sinistrose et tous les cinéastes en contrat avec les majors sont sollicités pour participer à cet effort de redressement national. Après avoir livré les deux oeuvres panphlétaires emblématiques de la Grande ...
    Lire plus
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 6889 abonnés Lire ses 10 888 critiques

    4,0
    Publiée le 19 février 2012
    L'un des grands classiques de la comèdie musicale! Au dèbut des annèes 30, Busby Berkeley a rèvolutionnè la comèdie musicale par sa manière unique de diriger les numèros chantès et dansès! Le premier a avoir eu l'idèe de fixer la camèra sur une grue pour virevolter au milieu des dizaines de girls exècutant d'èpoustouflantes figures gèomètriques! Son imagination ètait sans limites! Dans une anthologie sèquence de "Gold Diggers of ...
    Lire plus
    10 Critiques Spectateurs

    Photos

    10 Photos

    Secret de tournage

    Comme on se retrouve !

    Chercheuses d'or de 1933 est la deuxième comédie musicale d'affilée tournée par Ginger Rogers, après 42ème rue, dans lequel elle tenait un rôle ayant failli revenir à Joan Blondell. Deux actrices qui se retrouvent, cette fois-ci, au générique du film de Mervyn LeRoy. Ce dernier devait d'ailleurs diriger le long métrage précité, jusqu'à ce qu'une maladie le contraigne à renoncer.

    Politiquement corrigé

    A l'origine, le film devait se terminer avec le numéro "Petting in the Park". Mais les producteurs, après avoir vu un bout-à-bout, décidèrent de conclure avec "My Forgotten Man", politiquement plus chargé car faisant référence à la crise qui sévissait à l'époque. Des restes du numéro d'origine sont cependant encore visibles au second plan, dans la mesure où Ruby Keeler et des choristes en portent encore les costumes.

    Droit d'auteur

    De Mervyn LeRoy à Busby Berkeley, nombreux sont ceux qui ont voulu s'attribuer la façon qu'avait Ginger Rogers de parler dans le numéro "We're in the Money". Dans son autobiographie, celle-ci a fini par révéler que c'est le producteur Darryl F. Zanuck qui en était l'auteur.

    Infos techniques

    Nationalité américain
    Distributeur -
    Année de production 1933
    Date de sortie DVD 14/03/2013
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD 10/05/2020
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 4 anecdotes
    Budget 433 000 $
    Langues -
    Format production -
    Couleur N&B
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa -

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 1933, Les meilleurs films Comédie, Meilleurs films Comédie en 1933.

    Commentaires

    • raphaelK
      Même si elle ne semble pas totalement aboutie, la satire sociale est aussi bien présente dans ce face à face entre haute et basse société. Mais l’ensemble reste (ou semble rester) dans une tonalité légère et libre, voire libertine : cet équilibre subtil est la grande réussite de Chercheuses d’Or qui est un film très facile et plaisant. Encore plus nettement que dans 42e Rue, Busby Berkeley montre son inventivité dans la chorégraphie des ballets, franchement époustouflants, s’inscrivant parmi les meilleurs du genre.En 1934, le film reçut une nomination pour l'Oscar du meilleur son, pour Nathan Levinson, chef ingénieur du son sur le film.En 2003, Gold Diggers of 1933 (titre original de Chercheuses d'or de 1933) fut sélectionné pour figurer dans le National Film Registry (qui reprend à l'heure actuelle moins de 500 titres de films dans toute l'histoire du cinéma américain) par la Library of Congress comme étant « significatif culturellement, historiquement ou esthétiquement ».
    Voir les commentaires
    Back to Top