Mon compte
    Et au milieu coule une rivière
    Bande-annonce Et au milieu coule une rivière
    20 janvier 1993 en salle / 2h 03min / Drame, Biopic
    Date de reprise 24 mai 2017
    De Robert Redford
    Par Richard Friedenberg, Norman Maclean
    Avec Craig Sheffer, Brad Pitt, Tom Skerritt
    Titre original A River Runs Through It
    VOD
    Spectateurs
    3,9 9892 notes dont 213 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis

    L'histoire de deux frères, Norman et Paul Maclean, élevés au début du siècle sous le signe de la religion presbytérienne et de la pêche à la mouche, deux disciplines d'une égale rigueur qui façonneront leur vision du monde.

    Regarder ce film

    En VOD
    À découvrir sur
    Acheter ou louer sur CANAL VOD
    UniversCiné Location dès 2,99 €
    PremiereMax Location dès 2,99 € HD
    LaCinetek Location dès 2,00 € HD
    VIVA Location dès 2,99 € HD
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 9,98 €
    Et au milieu coule une rivière
    Et au milieu coule une rivière (DVD)
    neuf à partir de 9,98 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY
    Et au milieu coule une rivière Bande-annonce VO 1:59
    Et au milieu coule une rivière Bande-annonce VO
    52 197 vues

    Interview, making-of et extrait

    Le cinéma de Redford vu par Redford 8:15
    Le cinéma de Redford vu par Redford
    1 982 vues

    Acteurs et actrices

    Craig Sheffer
    Rôle : Norman Maclean
    Brad Pitt
    Rôle : Paul Maclean
    Tom Skerritt
    Rôle : Le révérend Maclean
    Brenda Blethyn
    Rôle : Mme Maclean
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Spectateurs

    Eric C.
    Eric C.

    Suivre son activité 129 abonnés Lire ses 2 critiques

    5,0
    Publiée le 12 novembre 2017
    Sans doute le chef d'oeuvre de Robert Redford comme réalisateur . Un film d'une beauté, d'une profondeur, d'une émotion sans pareilles. Un film qui touche avant tout par sa simplicité, son rythme, sa naturalité , son académisme, et qui avec l'histoire simple de 2 frères, d'une famille avec un père de pasteur de l'Amérique profonde ,dans des décors à couper le souffle par leur beauté, leur pureté, un film qui en grande partie ...
    Lire plus
    floflo2204
    floflo2204

    Suivre son activité 62 abonnés Lire ses 379 critiques

    5,0
    Publiée le 1 février 2017
    Robert Redford repasse derrière la caméra pour nous livrer une adaptation absolument splendide. Et au milieu coule une rivière s'inscrit dans la lignée des grands films américains basés dans de petits villages sachant faire un usage à part entière de la beauté naturelle des paysages. On est donc projeté dans l'histoire d'une famille relativement classique (père pasteur, mère au foyer et deux enfants) mais c'est justement dans cet ...
    Lire plus
    reymi586
    reymi586

    Suivre son activité 289 abonnés Lire ses 2 critiques

    5,0
    Publiée le 19 décembre 2012
    Pour moi ce film est une oeuvre d'art, c'est vraiment beau. Je ne pensais pas être intéressé autant par un film sur la pêche à la mouche ! Encore une fois Robert Redford nous en met pleins les yeux et choisis des sujets originaux. J'avais ressenti la même chose en voyant La légende de Bagger Vance. J'adore Brad Pitt dans ce film, il est excellent. Craig Sheffer que je ne connaissais pas trop est aussi très bon.
    Zbrah
    Zbrah

    Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 365 critiques

    2,5
    Publiée le 25 juin 2014
    Après une première incursion dans le cinéma de Robert Redford pas vraiment concluante il y a quelques années avec son fameux « Homme qui murmurait à l’oreille des chevaux », j’ai essayé de laisser une seconde chance au réalisateur. Il se trouve qu’ « Et au milieu coule une rivière » présente les mêmes défauts que le film de 98. C’est une œuvre contemplative, versant souvent dans le drame mais perdant du souffle à cause ...
    Lire plus
    213 Critiques Spectateurs

    Photos

    16 Photos

    Secrets de tournage

    Adaptation

    Et au milieu coule une rivière est adapté de la nouvelle semi-autobiographique La Rivière du Sixième Jour écrite par Norman Maclean et parue pour la première fois en mai 1976. Plusieurs producteurs souhaitèrent la porter au cinéma, mais ce fut Robert Redford qui réussit à obtenir en 1984 l'accord de l'auteur après avoir insisté pendant de longues années. Cette autorisation ne fut toutefois accordée qu'à la condition que Maclean puisse a Lire plus

    Entorse à la réalité

    Comme la ville de Missoula et la rivière Blackfoot, où se déroule l'intrigue du livre, avaient trop changé depuis le début du 20ème siècle, c'est la ville de Livingston et la rivière Gallatin (un bras de la Yellowstone) qui ont servi de cadre spatial au film.

    Récompense

    Et au milieu coule une rivière a reçu l'Oscar de la Meilleure Photographie en 1993. Le long métrage a également été nominé pour la Meilleure musique et la Meilleure adaptation, ainsi que pour le Golden Globe du Meilleur film.
    10 Secrets de tournage

    Dernières news

    A la TV lundi 11 janvier : tous les films et séries à voir ce soir
    NEWS - Films à la TV
    lundi 11 janvier 2021
    Chaque jour, retrouvez le programme des films et séries à voir à la télé. Ce soir : un super-héros trash, Brad Pitt chez…
    Dimanche soir à la télé : on mate "Papy fait de la résistance" et "Le Casse De Central Park"
    NEWS - Films à la TV
    dimanche 1 avril 2018
    Vous ne savez pas quoi regarder ce soir ? La Rédaction d'AlloCiné vous indique les films et séries à voir à la télé. Au…
    7 news sur ce film

    Infos techniques

    Nationalité américain
    Distributeur Pathé
    Récompenses 1 prix et 4 nominations
    Année de production 1992
    Date de sortie DVD 23/11/1999
    Date de sortie Blu-ray 21/01/2009
    Date de sortie VOD 01/01/2016
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 10 anecdotes
    Budget -
    Date de reprise 04/12/2021
    Langues Anglais
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 81913

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 1992, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 1992.

    Commentaires

    • Emeric Metroz
      J’adhère vraiment avec votre commentaire, la photo est particulièrement belle
    • Lant V
      Je pense qu'il faut s'arrêter au pseudo de ce genre d'idiots, non pas que la cause soit mauvaise, mais qu'elle soit totalement tachée par aussi peu de logique.
    • Alexouney D
      Un film tout à fait touchant, que ce soit au niveau des personnages ou des différents paysages où sont filmées les différentes scènes(Le Montana est absolument magnifique, pure, simple, enfin la nature quoi) et le tout mélangé à une note d’humour. On peut le dire, c’est un film tout simplement « beau ».
    • John Doe
      J'aimerais bien t'y voir dans un monde sans industrie ni technologie si t'arriverais à rester vegan sans crever de faim. (je souhaite un monde comme ça) Tu risques de passer des hivers difficiles si mauvaises récoltes et autres imprévus. Le régime omnivore est une force pour toutes les créatures qui l'ont adopté, c'est l'une des adaptation la plus efficace du régime alimentaire. Aussi c'est facile d'être vegan dans notre société industrielle qui propose de nombreux choix de plats préparés vegan, mais si t'avais que ce que tu cultives à la sueur de ton front et ce que tu cueilles dans la forêt t'en aurais vite marre ! Sans parler des variétés limitées à ce que tu peux cultiver dans ta région (sans pétrole et industrie pas d'exportation !)
    • Veganforanimalrights
      Enivrant, c'est mieux.
    • Veganforanimalrights
      R. Redford pionnier dans l'engagement en faveur de l'écologie ?... Vous plaisantez ? Des femmes et des hommes n'ont pas attendu Redford pour être des écolos. Arrêtez de tout ramener aux gens du show business comme s'ils étaient l'alpha et l'omega de l'humanité... C'est exécrable, faux d'un point de vue historique et tellement injuste pour les militants anonymes. L'écologie remonte au moins à Empédocle ou encore Platon et son Critias où il dénonce (déjà !) la déforestation... et soyez certain qu'eux aussi avaient des contemporains anonymes qui se battaient pour la terre !Quant à l'Amérique du Nord proprement dite, on peut bien dire que les Amérindiens en furent les premiers écologistes... Ensuite il y eut les transcendantalistes (Emerson, Thoreau, Lowell, etc.) puis plus tard des gens tels que le poète militant Gary Snyder et tant d'autres...
    • Veganforanimalrights
      L'éloge d'une technique de meurtre des poissons ne peut être validé, bien que le film soit bon par ailleurs.
    • demoph
      J'adore ce film. J'ai moi-même du mal à m'expliquer pourquoi ce film simple, sans grande ambition me plait autant. D'une la photographie, la musique, le jeu d'acteur, tout les aspects techniques du cinéma sont réussis. Mais il y a d'autres film pour lesquels c'est le cas et qui pourtant me laissent de marbre. Le rythme du film joue sûrement un rôle dans mon appréciation. C'est un des très rares films où on suit un personnage de son enfance à sa vieillesse. Et, avec le fleuve qui s'écoule à côté, et ses trois acteurs pour jouer le héros (quatre si on compte Redford qui fait la voix du narrateur), le film fait bien sentir l'effet du temps qui passe, de la beauté et de la dramaturgie de la jeunesse. Le film est au fond l'histoire d'une personne qui revit sa jeunesse. Celle-ci fut pleine de bonheur (rencontre avec Jessie, parties de pêche en famille), de moments dramatiques sur le coup mais qu'après plusieurs années il revit avec nostalgie (sa bagarre avec son frère) ou humour (les scènes avec le frère de Jessie). Et enfin certaines scènes dramatiques qu'il revit avec culpabilité (son incapacité à aider son frère ou celui de Jessie). Les années de recul donnent à l'oeuvre sa légèreté, sa beauté. Comme disait Truffaut en parlant de Jules et Jim, il ne s'agit pas de vivre les scènes dans l'instant et de créer le suspens artificiellement, il s'agit de filmer les scènes avec le recul de celui qui revit sa jeunesse. Redford l'a bien compris. Et, si le film est parsemé de morceaux de bravoure (la descente du fleuve en bateau, la voiture sur les rails du train), il s'agit surtout de retrouver la folie perdue de la jeunesse.Redford traite aussi d'un thème très émouvant et quotidien, la liberté: peut-on sauver celui qui refuse votre aide? Doit-on laisser aux autres la liberté de se détruire?Entre le personnage de Brad Pitt et celui du frère de Jessie, nous avons le portrait de deux êtres qui s'auto-détruisent, mais chez l'un cela semble être un moyen de conquérir sa liberté, chez l'autre une incapacité à ordonner sa vie.Entre son ton léger, sa beauté plastique, ses morceaux de bravoure, et la mélancolie, la tristesse qui bercent le récit, la gravité des thèmes abordés, entre le fleuve éternel, et son eau fuyante, entre le temps qui passe, les générations qui se succèdent et ce qui reste: la beauté du Montana, la religion, la pêche et une certaine idée de la liberté et de l'amour; Au milieu coule une rivière est un très grand film, qu'il n'est pas si anormal de classer parmi les plus grandes œuvres du septième art. Grâce notamment à ses cinq dernières minutes qui lui permettent d'atteindre les sommets émotionnelles des plus grands films.
    • StropicoI
      Mis à part pour assister aux débuts de carrière des jeunes acteurs Craig Sheffer et Brad Pitt ( et du encore plus jeune Joseph Gordon-Levitt lors des premières minutes) , j'ai trouvé très peu d'intérêt à ce film. La réalisation de R.Redford est longue et ennuyeuse.
    • magnon86
      Pourquoi mettent-ils 3 bons films le même dimanche soir ? Je suis obligé de regarder le western, mieux noté (55% de 5*, contre 38% pour la rivière). je regarderai les uatres chefs-d'oeuvre une autre année à leur rediffusion (je n'aime pas télécharger ; ni les pubs des DVD qu'on achète).
    • Mathieu Dumont-Roty
      13/20
    • LincolnFilms
      Magnifique film,les plans sont incroyables. Chaque phrase du narrateur est poétique, et une leçon de vie.Brad Pitt est excellent, son personnage est parfait.C'est vraiment ça d'être frère...Excellent film!
    • salima D.
      une pure merveille .
    • David -H
      Le plus beau film que j'ai pu voir après "La Ligne Verte". Magnifique.
    • David Lachaud
      un pure chef d'oeuvre
    • AdamChandler
      C'est exactement ça être frère!
    • Axel Janvier
      Un film très beau, mélancholique et émouvant à voir ou à re-voir ;)
    • ansico
      Un film très beau et ennivrant du début à la fin, des acteurs merveilleux et un sujet palpitant
    • mzutg
      Un très bon film. Ils sont de plus en plus rares...
    • lamatadora
      j'ai adoré ce film,très belle histoire
    Voir les commentaires
    Back to Top