Mon compte
    Captive
    Critiques spectateurs
    Critiques presse
    Note moyenne
    4,1
    951 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Captive ?

    45 critiques spectateurs

    5
    7 critiques
    4
    23 critiques
    3
    9 critiques
    2
    5 critiques
    1
    0 critique
    0
    1 critique
    Trier par :
    Les plus utiles Les plus récentes Membres avec le plus de critiques Membres avec le plus d'abonnés
    Claude DL
    Claude DL

    75 abonnés 1 589 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    4,0
    Publiée le 7 novembre 2017
    Encore une série remarquable, canadienne cette fois, de Netflix. Ce thriller, qui explique le pourquoi du comment du meurtre des employeurs de plusieurs domestiques au milieu du 19ème siècle, est bâti sur la longue conversation entre la "captive", accusée du meurtre avec un autre domestique, et un médecin psychiatre, qui cherche à comprendre ce qui s'est réellement passé, le tout mâtiné d'un soupçon de fantastique. Plus qu'intéressant : quand on commence la série, on veut arriver rapidement à la fin. Les deux acteurs principaux sont remarquables, et le tout est d'un niveau qu'on ne voit plus guère sur les chaines de la TNT...Bravo.
    Quentin Pacione
    Quentin Pacione

    15 abonnés 14 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 7 février 2018
    Cette mini-série est tellement absorbante ! On ne voit pas le temps passé, L'histoire est génial, plus les minutes passent, plus on a envie de connaître la vérité sur Grace.
    spoiler:
    La fin est tout a fin extraordinaire ! Un peu flippante mais tellement bien joué ! Grace est Mary, mais on ne sait pas si c'est Mary qui a tué ou si c'est Grace ?
    On ne sait pas aussi, quel version de son récit est vrai ?
    Bref, c'est tellement bien joué ! Les acteurs sont très fort, car ce n'est pas des rôle très simple à faire !
    Bravo à eux !

    Le fait que ça soit en 1 saison est largement suffisent car on connaît le récit de Grace, pourquoi aller plus loin ? A nous de médité sur la vérité et le mensonge !

    Je l'as recommande à tous !
    AlloCinéphile
    AlloCinéphile

    1 abonné 16 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    4,5
    Publiée le 7 novembre 2020
    Superbe série,les acteurs jouent tous incroyablement bien,les décors sont aussi très beau.On se laisse porter par le récit de la même manière que l'on pourrais lire un livre tant les émotions,l'univers et bien retranscrit.J'ai juste pas tout compris à la fin: spoiler: savoir si Grace est réellement possédé,si elle était réellement ccoupable des meutres etc... la séance de spiritisme m'à un peu perturber au début je croyais qu'elle jouait un jeu avec son amie afin d'être libéré et puis je me suis dis à la fin qu'elle était juste folle et pour finir à la toute fin elle me parraissais innonccente ,pure et sincére avec toute l'histoire qu'elle nous relate pendant toute ma série qui est d'ailleurs terrible
    .enfin voilà je reste très agréablement surpris par cette série magnifique.A voir.
    Yves G.
    Yves G.

    1 273 abonnés 3 282 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    3,5
    Publiée le 5 février 2021
    Au milieu du dix-neuvième siècle, au Canada, dans la province de l'Ontario, Grace Marks et James McDermott furent accusés du double meurtre de leur employeur, Thomas Kinnear, et de sa gouvernante, Nancy Montgomery. Si McDermott fut pendu, la peine de Grace Marks fut commuée en prison à vie. Quelques années après son procès, un jeune psychiatre obtient le droit de l'interroger. "Captive" raconte leur face-à-face.

    Diffusé sur Netflix en 2017, "Captive" est une mini-série en six épisodes adaptée du roman "Alias Grace" de Margaret Atwood publié en 1996, Sans doute ce livre n'a-t-il pas la même renommée que "La Servante écarlate", qui valut à la romancière canadienne une célébrité mondiale. Sans doute cette série n'a-t-elle pas le même prestige que celle qui vient d'être tiré de sa glaçante dystopie. Sans doute enfin la jeune Sarah Gadon - qui a pourtant joué dans plusieurs films de David Cronenberg - n'est elle pas aussi connue qu'Elisabeth Moss.

    Pour autant, "Captive" est une œuvre exceptionnelle qui séduira non seulement les inconditionnels, déjà nombreux, de "La Servante écarlate", mais aussi tous ceux, s'il en existe encore, qui n'ont pas jamais rien lu ni vu de Margaret Atwood. La soigneuse adaptation qu'en signe Mary Harron lui rend honneur

    "Alias Grace" n'a, à première vue, rien de commun avec "La Servante écarlate". Il ne s'agit pas d'une dystopie mais d'un roman historique dont l'action se déroule dans le Canada du milieu du dix-neuvième siècle. Mais les deux romans sont traversées par le même féminisme brûlant qui caractérise toute l'œuvre de Margaret Atwood. Si "La Servante écarlate" évoque, dans un future cauchemardesque mais hélas crédible, la possibilité de l'asservissement de la femme, Alias Grace documente l'asservissement bien réel qui caractérisa sa condition il y a moins de deux siècles.

    Grace est la victime des hommes. Elle est la victime de son père alcoolique, joueur, voire incestueux, qui lui fait traverser l'Atlantique, avec sa mère, ses frères et ses sœur, avant de la placer comme domestique dans une maison. Elle est la victime de George Parkinson, le fils de ses premiers employeurs, qui cause la mort de Mary Whitney, sa meilleure amie, avant de provoquer son renvoi. Elle est enfin la victime de James McDermott, le garçon de ferme de Thomas Kinnear, qui l'entraîne dans ses délires criminels.

    Sera-t-elle sauvée par le docteur Jordan qui veut tester sur elle les premières ébauches d'une psychiatrie freudienne avant l'heure ? Tel est l'enjeu du roman qui alterne les rencontres entre les deux protagonistes et les longs flashbacks. La série suit la même structure avec la même efficacité.

    "Captive" est construit autour d'un mystère : Grace est-elle une innocente jeune femme qui, traumatisée par tous les drames qu'elle a vécus depuis son enfance, ne saurait être tenue pour responsable des crimes qu'elle a commis ? Ou est-elle au contraire, une dangereuse criminelle qui a tué de sang froid ? L'immense qualité du livre - et de la série - est de laisser planer le doute jusqu'au bout, laissant en suspens la question de la duplicité et donc de l'identité profonde de Grace. Le paradoxe de sa construction est d'entourer Grace de personnes bienveillantes : son psychiatre, le Dr Jordan, dont l'attirance pour la jeune femme le prive de sa lucidité, le pasteur de la société de tempérance qui œuvre pour son amnistie (interprété par David Cronenberg himself). Paradoxalement, c'est Grace elle-même qui semble la moins désireuse d'être blanchie. Et c'est avec un plaisir sournois qu'elle humilie le Dr Jordan et discrédite son protocole - faisant écho à la défiance de certaines branches du féminisme contemporain pour la méthode freudienne.

    La vie de Grace est un patchwork (Marie Delord, “A Textual Quilt: Margaret Atwood’s Alias Grace” in "Études Canadiennes / Canadian Studies", n° 46, 1999, pp. 111-121). Chacun des quinze chapitres qui compose le livre a pour titre un motif de courtepointe. La série ne pousse pas la fidélité jusqu'à leur emprunter les titres de ses épisodes. Mais elle prend soin de commencer par des images de ces superbes broderies et s'achève avec celle que Grace réalise au crépuscule de sa vie, enfin réconciliée avec elle-même.
    anonyme
    Un visiteur
    Critique de la série
    4,0
    Publiée le 8 novembre 2017
    Pas loin d'égaler l'inégalable handmaid's tale, cette deuxième adaptation d'un roman de Margaret Atwood est une belle réussite. La jeune et superbe Sarah Gadon nous trouble a merveille, et le reste du casting est d'une rare qualité, sans compter l'ambiance parfaitement retranscrite. On en ressort chamboulé !
    loux59
    loux59

    3 abonnés 60 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    4,0
    Publiée le 10 mars 2020
    de son aiguille, Grace nous déroule le fil de son histoire épisode par épisode, nous menant par le bout du nez, entre compassion et mystère.
    Pascal I
    Pascal I

    660 abonnés 4 042 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    4,0
    Publiée le 7 août 2019
    Une série envoûtante ! Surtout par le verbe. Prestation de Sarah G. bluffant (même en VF), intrigue en fil rouge et immersion tout le long. Comme beaucoup, une fois le clap de fin, pas mal de questionnements comme certainement à l'époque en 1843 pour cette affaire Grace Marks.
    A prendre en compte : une profusion de dialogues sur ces 6 épisodes de cette mini-série, dialogues choisis mais permanent. 4/5 !!!
    Vanessa L
    Vanessa L

    257 abonnés 821 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    4,0
    Publiée le 20 décembre 2017
    Captive est tiré d’un roman de Margaret Atwood, auteur de The Handmaid’s Tale (La Servante écarlate). Cette nouvelle série nous prouve une fois de plus le talent de cette auteure pour narrer une histoire grâce à un scénario brillant et efficace. Grace est accusée d’avoir participer au meurtre de son employeur et sa gouvernante. Condamnée à la prison, elle suscite l’intérêt de beaucoup de monde et surtout d’un médecin qui va tenter de faire le vrai sur l’histoire et voir si elle est folle ou si elle a consciemment participer à ces crimes. Grace raconte tout au long des épisodes sa vérité, mais elle nous perd dans ce qui se déroule sous nos yeux. Est-elle folle ? Est-elle coupable ou innocente ? A t’on abusé de son état mental vu tout ce qui lui est arrivée depuis qu’elle est petite ?

    Je pense qu’il y a un épisode de trop bien que la série soit courte, elle est quand même très lente par moment et certains passages auraient pu manquer sans problème. Une chose est sure, tout est bien détaillé et on apprend toute son histoire de son enfance à ce qui s’est passé, les meurtres, son accusation et même au delà. J’avoue avoir cru voir tourner la série différemment surtout sa relation entre elle et le docteur. Finalement, j’ai été un peu déçue de ce qui se passe et comment il finit. Je ne m’attendais pas du tout à cela. Mise à part cela, la tension montre crescendo au fur et à mesure des épisodes. Le spectateur ne peut que avoir le doute jusqu’au bout. Il faut dire que l’actrice principale est excellente dans on rôle, elle est très convaincante.

    En résumé, Captive est un thriller haletant qui nous perd au fur et à mesure des épisodes quand à la vérité de l’histoire. Grace est elle innocente ou coupable ? Saine d’esprit ou folle ? Une série brillamment jouée qui vous tiendra en haleine sur seulement 6 épisodes ! A voir absolument !
    Valérie F.
    Valérie F.

    1 critique Suivre son activité

    Critique de la série
    4,5
    Publiée le 11 novembre 2017
    On se laisse emmener par la voix du personnage principal. C'est similaire à un livre. L'histoire est magnifique. Les personnages joués magistralement.
    elriad
    elriad

    380 abonnés 1 782 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    2,5
    Publiée le 27 mars 2020
    Même si l'on retrouve les thèmes qui sont chers à Margaret Atwood comme l'exploitation de la Femme et ses droits dans une société patriarcale, cette mini série de 6 épisodes pèche par son ton trop linéaire, dû en grande partie à la voix off bien trop présente. La raison est certainement en rapport avec le choix d'adaptation qui a voulu rester au plus proche de l’œuvre littéraire, ou peut-être que certains romans sont plus difficilement adaptables que d'autres. Quoi qu'il en soit "Captive" manque de flamme et l'ennui finit par emporter le spectateur.
    Gérard Delteil
    Gérard Delteil

    165 abonnés 1 855 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    2,5
    Publiée le 3 juin 2021
    Les images sont magnifiques, les comédiens excellents et le thème intéressant. Mais tout cela est gâché par une insupportable et continuelle voix off qui semble nous lire des passages d'un livre. Des textes très littéraires. Au final, on a davantage l'impression d'une illustration d'un roman que d'un film, de sorte qu'on s'ennuie assez vite - du moins me suis-je ennuyé. Le roman et le film sont deux modes d'expression différents. Le réalisateur ne semble pas l'avoir compris.
    anonyme
    Un visiteur
    Critique de la série
    5,0
    Publiée le 18 novembre 2020
    Une vrai perle cette série ! Rapide à voir, les personnages touchant, l'intrigue m'a mise en haleine jusqu'à la fin, rien à redire j'ai adoré cette série !
    Clémentine K.
    Clémentine K.

    165 abonnés 1 427 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    2,0
    Publiée le 23 février 2018
    Après avoir été complètement accro à la série The Handmaid's Tale, j'ai voulu tout naturellement voir cette série puisqu'elle est aussi tirée d'un roman de Atwood. J'ai été cependant assez déçue par l'histoire et le manque de suspense qui relie un épisode à un autre. On a tout simplement une histoire sous forme de long flash-back pendant 6 épisodes et la fin laisse quelque peut à désirer.
    Henrico
    Henrico

    131 abonnés 1 267 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    3,0
    Publiée le 5 avril 2021
    Extrêmement bien jouée, la série propose de beaux dialogues, dans un bel anglais, et dans différents accents, dont il faut se délecter en VO. Quand, au scénario, s’il n’est pas aussi réussi que celui de « The Handmaid’s Tale » (= La Servante Ecarlate), il est fort intéressant. Le problème est qu’il y demeure dans l’esprit du spectateur de nombreux points noirs. Inceste ou pas ? Schizophrénie réelle ou feinte ? Quelle est la nature et l’étendue du rôle de la protagoniste dans les crimes ? Non franchement, trop de flou, pour une adhésion totale du spectateur cinéphile, même très motivé.
    Johann W.
    Johann W.

    16 abonnés 36 critiques Suivre son activité

    Critique de la série
    3,0
    Publiée le 11 novembre 2020
    Si le message féministe caricatural, radical, extrémiste, n'était pas aussi lourd et pénible, ça aurait pu faire une série très convenable.
    Back to Top