Mon AlloCiné
    Batman & Robin
    note moyenne
    1,4
    11364 notes dont 764 critiques
    6% (43 critiques)
    4% (27 critiques)
    5% (40 critiques)
    12% (90 critiques)
    29% (224 critiques)
    45% (340 critiques)
    Votre avis sur Batman & Robin ?

    764 critiques spectateurs

    Arthur Guezou
    Arthur Guezou

    Suivre son activité Lire ses 185 critiques

    1,0
    Publiée le 7 août 2019
    Le film est très mauvais avec des gags pourries et des effets spéciaux très nuls. Le scénario est toujours le même et c'est too much.
    Dj Prime
    Dj Prime

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 35 critiques

    1,5
    Publiée le 5 avril 2019
    Dernier vieux Batman avant la grande trilogie, ce dernier est plutôt prenant pour ses costumes et ses décors. Seul problème, celui de Freez qui au bout d'un moment donne une impression de trop gros volume. La série "Goatham" le met dans un assemblage bien plus mince tout en restant impressionnant. Le choix de son interprète n'est réellement qu'un attrape touriste pour les foules en salle. Le duo à présent, 3ème version d'une bat-mobile très réussite, un costume définitivement réussit par rapport aux très vieux de Keaton, mais par contre, son interprète et un attrape touriste de plus. Poison Ivy est une couche supplémentaire dans un costume et des décors frôlant le ridicule. Le personnage de Bane est une rigolade dans son comportement comparer à celui de Nolan. Des lignes de script remplie de fioritures du début à la fin qui m'ont lasser et à un moment donné, fait sourire tellement elles étaient ridicules. Un jeu de Clooney et Schwarzenegger qui lasse et ne rend pas du tout hommage aux B.D. Robin lui arrive à être celui voulant se faire un nom au-dessus de l'autre et marche plutôt bien. Quant à Bat girl, elle est une vrai farce dans son jeu et pour sa seul apparition en film, est rate. Globalement, le visuel numérique est très bon pour cette année, les costumes presque réussi et les décors très grand mais quelque peu enfantin par moment. Une mise en scène très kitsch ou personne ne se prend au sérieux, un cinéaste qui à raté son film. Morale de l'histoire, 2 personnages de DC adapter pour la première fois avec une qualité radicalement opposée, des jeux kitsch et premiers costumes très vieillissant. Seul le remake ou suite de superman en 2006 ainsi que "Forever" en 95 sont à la hauteur. Vouloir placé des guets au casting est parfois une lourde erreur.
    CH1218
    CH1218

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 301 critiques

    1,0
    Publiée le 27 octobre 2018
    Difficile de comprendre ce qui a poussé les pontes de la Warner à réitérer leur confiance à Joël Schumacher, ni aux acteurs d’avoir signer pour ça... D’ailleurs, George Clooney confessera de lui-même cette erreur de parcours, quelques années plus tard. Car oui, ce fluorescent « Batman & Robin » est encore plus inconsistant que « Batman Fore(n)ever » et sonne définitivement le glas de cette tétralogie inaugurée, 8 ans plus tôt, par Tim Burton.
    Cronenbergfansoff
    Cronenbergfansoff

    Suivre son activité 64 abonnés Lire ses 16 critiques

    2,0
    Publiée le 5 octobre 2018
    Qu’il est laid ce film : On passe du graphisme éblouissant de Burton, à des images rebutantes de Schumacher. En plus l’histoire est pas terrible, y’a même pas de tensions. Je le déconseille aux moins de 7 ans. 2/5
    Guide de Survie du Cinéphile Amateur
    Guide de Survie du Cinéphile Amateur

    Suivre son activité 7 abonnés Lire sa critique

    1,0
    Publiée le 15 septembre 2018
    Tout simplement la pire adaptation de la franchise, une vraie catastrophe que ce film mauvais et risible du début à la fin. Par où commencer pour montrer à quel point ce quatrième volet est dramatique ? Tout d’abord, dans le choix de son héros, puisque c’est l’excellent Georges Clooney, immense acteur qui s’y colle et enfile le costume A TETONS (c’te blague !) de la chauve souris. Très peu à son aise, on voit qu’il n’est pas dans son rôle et on ne peut que le comprendre, compte tenu de la faiblesse extrême du scénario et de l’intrigue. Pour accentuer encore un peu plus cette impression de film au rabais, les décors sont abominables au point de nous agresser la vue (attention, danger de finir aveugle), quand on pense à ce qu’avait créer Burton, on a l’impression d’être dans une série B de mauvais goût…avec un budget monstrueux par contre ! Comme dans les précédents épisodes, on a droit à des méchants à la mode : Schwarzenegger est excellent en Mr Freeze, son personnage est tellement ridicule qu’il en devient naturellement drôle (mais ce n’était pas l’effet escompté). Chacune de ses apparitions donne lieu à une réplique foireuse : « Prévision météo, ça va geler », « J’ai jeté un froid »… De tous ces films, c’est certainement dans celui-ci qu’il aura été le plus bavard, pour notre plus grand bonheur…mais aussi notre plus grand désespoir. Uma Thurman est Poison Ivy, mon personnage préféré avec le Joker et Double Face dans le comics. Malheureusement, son personnage n’est pas assez exploité alors que c’est sûrement elle qui s’en sort le mieux du casting. On a toujours également Robin (Chris O’donnel, hourra…), incroyable de médiocrité, il joue l’adolescent de base, mais la nouveauté c’est qu’il est superbement secondé par Alicia Silverstone, navrante d’inutilité en Batgirl… Avec Batman, ils enchainent les scènes affligeantes comme celles du saut depuis la fusée (magique), de la partie de hockey (mon dieu, mais on est où là ?) et passent leur temps à se disputer Poison Ivy…on est vraiment très loin de la vision noire et torturée du premier film ! Rien ne tient la route, rien n’est crédible donc, et on a qu’une seule envie, c’est que le massacre se termine. A fuir de toute urgence… Auteur du livre "Guide de Survie du Cinéphile Amateur" (sortie janvier 2019)
    Ciné-o-Max
    Ciné-o-Max

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 49 critiques

    1,5
    Publiée le 1 août 2018
    "Batman & Robin est un mauvais film, il n'y a rien d'autre à dire... Il n'y a pas grand-chose à sauver à part le rythme et la musique. En dehors de ça, c'est une catastrophe... l'intrigue est mauvaise, les personnages sont mal écrits, le casting essaie de se débrouiller comme il peut, et de manière générale, le film est juste ridicule. Après Batman Forever, Batman & Robin continue donc de décevoir, il faudrait un miracle pour que la franchise puisse se relever après ça..." Critique complète sur cineomax.over-blog.com
    ElvisKing4
    ElvisKing4

    Suivre son activité

    3,0
    Publiée le 3 juillet 2018
    Alors cet opus de Batman aura beaucoup mais alors beaucoup fait couler d'ancre ! Considéré comme le plus mauvais et comme un navet, je veux donner mon avis dessus : Sorti en 1997 et suite de trois opus vraiment agréables (en particulier ceux de Tim Burton), "Batman et Robin" est un film de Joel Schumacher, et avec un sacré panel d'acteurs : George Clooney, Arnold Schwarzenneger, Uma Thurman,Chris O Donnell, Michael Gough et Alicia Silverstone. Niveau scénario : C'est plutôt correct dans l'ensemble avec l'opposition Batman et Robin contre Freeze et Poison Ivy, deux méchants principaux que j'apprécie donc c'est un plus ! Niveau jeu d'acteur : Schwarzy est impeccable toujours : excellent jeu, charisme et prestance ; Uma Thurman, actrice dont les films me plaisent souvent, s'en sort très bien dans son rôle de Poison Ivy tout comme O'Donnell et Michael Gough dans les rôles de Robin et d'Alfred. Venons en à George Clooney : d'aventure bon acteur, je le trouve moins convaincant avec son interprétation de Batman ou il manque la prestance obscure du personnage de Bob Kane en comparaison avec Val Kilmer, Michael Keaton ou Adam West qui s'étaient bien appropriés l'homme chauve-souris (Adam West rajoutait une touche d'humour dans la série burlesque de 1966). Alicia Silverstone n’apparaît qu'au milieu du film mais les scènes ou elle joue passent bien. Bilan : Malgré un scénario sympa, le jeu de Clooney est inférieur à ceux de ses prédécesseurs mais le film n'en est pas pour autant le gros navet que certains décrivent, il est juste un ton en dessous des autres volets.
    Thomas D.
    Thomas D.

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 7 critiques

    3,5
    Publiée le 6 juillet 2018
    Un bon film, mais je demeure étonné par l'acharnement suscité à son encontre : Suite à un accident de laboratoire, le scientifique Victor Fries est devenu un homme incapable de survivre à des températures supérieures à zéro degré. spoiler: Il cherchait en effet à mettre au point un traitement médical contre la maladie de MacGregor contractée par sa femme. Pour trouver les fonds nécessaires à son traitement, il menace de déclencher une vague de froid sur la ville de Gotham City. Dans le même temps, il s’allie à Poison Ivy, femme transformée en déesse des plantes spoiler: qui veut redonner la Terre aux plantes . A eux s’ajoute Bane, un super-combattant spoiler: issu d’une expérience réalisée par l’armée américaine qui prévoyait d’en faire une armée entière. Mais la ville est sous la protection de Batman et de son jeune associé Robin. spoiler: Dans leur lutte, ils seront aidés par Batgirl, la petite fille d’Alfred le majordome de Bruce Wayne. Franchement, non, non et non ! Pourquoi tant de haine : certes il y a des détails de mauvais goût, comme les gros plans de culs et de tétons, le fait que Clooney s'en fiche royalement de son personnage, les effets spéciaux bidons, les faux raccords mais il y a d'autres points positifs : les gadgets de Batman, les véhicules des méchants qui ne sont pas de simples camions et un jeu d'acteur (hormis George) plutôt bon, une BO qui reste dans la mémoire, des méchants intéressants. Triste destin pour ce film...
    Happy new life and flowers
    Happy new life and flowers

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 57 critiques

    4,5
    Publiée le 29 octobre 2018
    Je suis émoustillé par ce film, pas une série Z mais B, l’homme chauve-souris accompagné de ses associés, présentation du précédent épisode Robin et l'arrivante Batgirl, formant une équipe de choc pour faire front face à la nouvelle menace qui s'abat sur Gotham City. Mr Freeze, glaçant tout ceux qui se mettent en travers de sa route, Poison Ivy, une revenante du charme de la flore plantureuse croquant les hommes pour les empoisonnés, Bane, le fou furieux dopé suivant le mouvement tel un gros bêta. Trois super-vilains façon comique de cartoon comme dans l'esprit du précédent film que j'ai adoré. George Clooney n'était pas taillé pour le costume, ni pour aucun rôle de super-héros, Val Kilmer l'était avec son style de jeu à l'air mystérieux, les partenaires Chris O'Donnell et Alicia Silverstone sont amusants, l’apparition de la pair fait dans le kitch et j'ai bien rigolé. Michael Gough est génial dans la peau du majordome Alfred Pennyworth, plus qu'un simple valet du richissime Bruce Wayne, un second père d'adoption irremplaçable dans le cœur et l'âme d'un orphelin meurtri de la perte de ses parents, un instant pleine d'émotion pour le final, l'image ultime du trio solidaire à l’assaut pour de nouvelles aventures qui me manqueront, c’est excellent, culte et marquante à ne pas rater sous aucun prétexte.
    Robrex
    Robrex

    Suivre son activité 11 abonnés Lire sa critique

    1,0
    Publiée le 25 avril 2018
    Non seulement ce film est une purge, mais en plus, c'est la pire adaptation de Batman au cinéma et le pire film de super-héros existant au monde. On peut dire ce qu'on veut sur "Catwoman", "Green Lantern" ou "Les 4 Fantastiques 2015", mais pour moi, la pire adaptation de comics existante reste sans conteste "Batman & Robin". C'est un film avec un scénario pourri, une mise en scène mauvaise, des effets spéciaux ratés, des acteurs nuls et des dialogues ridicules. Vraiment, ce film est l'un des plus gros nanars cosmiques que j'ai vu de ma vie, déjà, pas vraiment un spoil, que ça commence par des gros plans de fesses et de tétons, OMG !!! Comme je disais, les dialogues sont affligeants, écrit avec les fesses, les scènes d'actions sont poussives et y'a aucun rebondissement prenant. Non sérieux, je sais pas quoi dire de plus sur cette infamie !! Niveau casting, comme je disais, c'est pas bon du tout : Georges Clooney en tant que Bruce Wayne/Batman a l'air d'en avoir rien à faire d'être là. Déjà que Val Kilmer était nul, là Clooney est encore pire. Chris O'Donnell dans le rôle de Dick Grayson/Robin est encore plus naze que dans le film précédent. Au niveau des nouveaux venus, Arnold Schwarzenegger dans le rôle de Victor Fries/Mister Freeze, la seule chose qui me vient à l'esprit pour parler de lui c'est : WTF !!! Vraiment, Schwarzy est mauvais, pas crédible et a interprété l'un de ses pires rôles au cinéma. Même chose pour Uma Thurman dans le rôle de Pamela Isley/Poison Ivy qui n'a aucun charme, même si elle essaye d'en avoir, ça marche pas une seconde. Et pour finir Alicia Silverstone dans le rôle de Barbara Gordon/Batgirl (heu pardon Wilson !! Tout le monde sait que Barbara est la nièce d'Alfred et pas la fille du commissaire Gordon !! WTF !) ne sert à rien et n'a aucun charme. Même Michael Gough (RIP) en Alfred est mis en retrait et fait peine à voir. Bref, rien ne marche dans ce film, c'est un navet affligeant, une torture visuelle et un très mauvais film. Déjà que "Batman Forever" était mauvais, celui-là crache carrément sur la licence Batman. Bref, je m'attarderais pas plus dessus, "Batman & Robin" est un film raté, à éviter et à oublier, ok, ce film n'a jamais existé, ok, jamais !!!
    Nyns
    Nyns

    Suivre son activité 126 abonnés Lire ses 42 critiques

    1,0
    Publiée le 28 mars 2018
    J'ai faillis mettre la pire note, mais finalement ce film m'a presque inspiré de la sympathie dans son genre si grotesque que j'ose brandir une étoile pleine. Face à un tel casting, on est un peu dans l'incompréhension, que s'est il passé à l'époque? Pourquoi après le désastre de Batman Forever Joel Schumacher a t-il eu le droit de rempiler une suite? Cela reste un grand mystère. Un hommage à la série des années 60 hummm, c'était franchement dispensable. On est dans le kitsch le plus total ici, le visuel est écœurant à souhait en passant par Schwarzy en savant fou congelé à Uma Turman en plante vénéneuse qui cabotine à souhait. Le niveau des dialogue, ah ça c'est quelque chose... Du très haut niveau. Reste le principal problème de fond, au bout du quatrième épisode on commence à se lasser des codes établis, et le duo qui se transforme même en trio (quelle horreur Batgirl au secours avec son costume bizarrement sexiste) ne fait à défaut d'instaurer un vent nouveau qu'affaiblir l'image de Batman, qui ne devient plus qu'un second rôle hautement dispensable (al contrario des Nolan ou certes il n'est pas au centre mais sa présence et son aura en imposent). L'intrigue parallèle visant à valoriser le personnage d’Alfred est certes une pas mauvaise idée en soit, mais elle constituera en partie à ridiculiser notre George Clooney avec des regards dans le vide à coup de flashback nostalgiques du plus mauvais goût. Ce dernier a sûrement fait la plus grosse erreur de sa carrière mais on ne lui en veut pas... Voilà, une petite pépite du kitsch.
    Alexis D.
    Alexis D.

    Suivre son activité 40 abonnés Lire ses 197 critiques

    0,5
    Publiée le 3 juin 2018
    Nous sommes en 1997. Après deux épisodes signés Tim Burton et un troisième opus de Joel Schumacher, Hollywood décide de concocter un nouvel épisode du justicier masqué. Après Michael Keaton et Val Kilmer, ce sera au fringuant George Clooney d'endosser le costume de l'homme chauve-souris, le bon Joel restant aux commandes. Toutefois, un doute assaille nos amis les producteurs : la licence n'est-elle pas trop sombre pour le jeune public, fidèle à la série animée et friand consommateur de figurines et autres gadgets colorés ? Ni une, ni deux, nos amis décident que ce quatrième opus sera encore plus ouvertement orienté "grand public". Nous n'allons pas être déçus... Tim Burton jouait la carte de l'anti-manichéisme ? Jouons la carte de l'anti-Tim Burton et misons gros ! Le film démarre plutôt fort, avec un mélange improbable de séquences à mi-chemin entre le Sentaï nippon et une production Marc Dorcel. L'habillement de nos héros (appelons-les encore ainsi pour le moment) est déjà digne d'une transmutation des "Power Rangers" mais nous avons droit en prime à quelques gros plans outranciers sur les parties intimes de George Clooney et Chris O'Donnell (avis aux amatrices). Comme toujours, un vilain pas beau menace Gotham City et nos héros s'en vont lui tataner les gencives. Le méchant en question, c'est Mister Freeze, interprété par un Arnold Schwarzenegger en roue libre (nous reviendrons plus tard sur le "jeu" des acteurs, car il mérite vraiment qu'on s'y attarde). Ce dernier a besoin de diamants pour survivre, les pierres précieuses constituant la source d'énergie de sa combinaison. Comme les diamants ça coûte des sous, il les vole. Nos justiciers décident d'intervenir et rivalisent avec le glaçon friandise de blagues plus pathétiques les unes que les autres. Nos deux guignols costumés (notez que nous ne les appelons déjà plus "héros") affrontent alors une tripotée de sbires du givré de service, avant que Batman ne décide de s'occuper du super vilain qui parviendra toutefois à s'échapper au terme d'une poursuite hautement abracadabrantesque, point d'orgue d'une escalade progressive sur l'échelle du n'importe quoi. En parlant de surenchère, attaquons-nous maintenant à l'un des gros problèmes de ce film : l'interprétation. Bien que les acteurs principaux aient à peu près tous prouvé, a priori ou a posteriori, qu'ils pouvaient être bien meilleurs que ce que laisse présager le film, on a la sensation que tous se sont passés le mot pour jouer plus mal les uns que les autres. On passera vite sur les rôles secondaires que sont ceux du Commissaire Gordon (vision très différente de l'original mais à la limite déjà présente dans les films de Burton), d'Alfred (le plus crédible, et c'est bien ça le problème), du savant fou créateur de Bane (qui a dit "stéréotype" ?) et le personnage de Elle Mac Pherson (non, je ne mélange pas avec Alicia Silverstone, Elle est là elle aussi) qui ne sert strictement à rien de tout le film. Passons également sur le clin d’œil "l'hommage" à Orange Mécanique, l'apparition d'un illustre rappeur ainsi que nos amis policiers, gardiens et scientifiques qui ont tous oublié leur talent aux vestiaires. Non, nul besoin de chercher la ringardise du côté des figurants et des seconds couteaux tant les premiers rôles en irradient à eux seuls toute la pellicule. Commençons par George Clooney. Ainsi, là où Batman est sensé être un individu ténébreux, froid et torturé, Clooney se lâche totalement et rend le personnage blagueur, cool et foncièrement décontracté du slip. Dans le genre, il est d'ailleurs magistralement secondé par un Robin au bagou tapageur (Chris O'Donnell, insupportable). Chaque fois qu'ils apparaissent ensemble sur un plan, on se croirait revenu à la grande époque d'Adam West et Burt Ward. Non pas que cette période soit si sujette à discrédit mais le problème est que si dans la série et le film des années 60 le côté kitsch était disons assumé, ici ce n'est visiblement pas toujours le cas. Passons aux méchants... Et là mesdames et messieurs, le gros morceau : Arnold Schwarzenegger, tout d'abord. Ce dernier joue la carte de la dérision à fond les ballons et en fait des gigatonnes (son interprétation à elle seule vaut le détour). Au même niveau ou presque, on retrouve Uma Thurman et là, au vu de ses autres prestations, on peut émettre quelques doutes légitimes quand à sa sobriété lors du tournage. Son personnage frôle la schizophrénie et au concours "Je suis en roue libre et j'en fait des caisses", Uma se lance à corps perdu dans la bataille avec une puissance d'autodestruction qui fait frémir. Le personnage de Bane, quand à lui, ne mérite même pas qu'on en parle, relégué qu'il est au second plan et dont les répliques commencent toutes invariablement par (ou se limitent à) "BEUARGHHH". Une grosse source de déception pour les fans du comic book, dans lequel Bane est quand même autrement plus subtil. Ainsi tout le monde sur le plateau a participé à cette folie furieuse et on a droit pêle-mêle à : des dialogues navrants au possible, bien relayés il est vrai par une VF qui fusille (le "Freeze ! T'es givré" que lance Batman n'étant qu'une réplique parmi tant d'autres mais tellement représentative du genre d'humour mis en avant pendant tout le film), des éclairages très flashy (du vert pour Ivy, du bleu pour Freeze et du mauve pour nos amis), des décors en carton, au propre comme au figuré (c'est peut-être aussi dû a la mise en scène mais on a bien du mal à sentir le gros budget en-dehors des acteurs) des bruitages que n'auraient pas renié Tex Avery, et des costumes moulants. L'histoire n'arrange pas grand-chose non plus : des vilains pas beaux veulent imposer leurs idées, les héros enquêtent et découvrent leurs agissements au prix de déductions dont seul un esprit supérieur peut suivre le cheminement, par exemple quand Batman découvre qu'Ivy a fait évader Freeze, en visionnant la vidéo-surveillance de Arkham. Donc, après avoir découvert les véritables intentions des malandrins, nos justiciers décident d'agir et leur donnent une leçon en sauvant au passage leur ami Alfred, mourant, qui, comme par hasard, est touché du même mal que l'épouse de Freeze. Point final. Alors, "Batman et Robin" est-il à oublier ou à ranger uniquement sur les étagères d'un cinéphile averti ? A mon sens : pas vraiment. A vouloir édulcorer le tout à outrance, la production a réussi quelque chose. C'est ainsi que pour la première fois dans un "Batman" au cinéma (hormis celui d'Adam West) on ne verra pas mourir de super vilains (tout le monde a le droit de vivre). Ensuite, on se dit que dans de bonnes dispositions les acteurs auraient sans doute pu offrir un bien meilleur spectacle. En effet, avec une bonne dose d'indulgence, les moments d'émotion entre Freeze et sa femme peuvent se révéler touchants, tout comme ceux entre Bruce et Alfred. Hors comparaison avec le comic book ou les premières adaptations tant cinématographiques que télévisuelles, "Batman et Robin", totalement idiot, est assez plaisant à regarder, et le nanardeur y trouvera son compte. Cela reste un beau nanar
    L'ombre du 7ème art
    L'ombre du 7ème art

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 13 critiques

    1,5
    Publiée le 2 mars 2018
    Est ce que ce truc peut être considéré comme un film je sais pas? En tout cas j'ai eu l'impression de voir une bande annonce d'une parodie de batman où le réalisateur Schumacher tourne les super héros en dérisions. En tout cas si le "film" va dans cette direction ce serai un chef d'oeuvre, cependant "le film" et bel et bien un Batman. Si on parle des acteurs on constate que tout est vide, Georges Clooney en tant que batman n'a aucun charisme, Shwarzenneger en tant que Mr Freeze est totalement congelé dans ses expressions et me fait réellement pitié même si ses blagues m'ont bien fait rire car j'ai pris ce "film" au second degré. O'donnel dans le rôle de robin est je sais pas quoi dire j'ai oublié la tête de l'acteur ainsi que ses dialogues. Batgirl je sais pas qui c'est car je ne l'ai pas vu dans le film puisqu'il n'y a aucun dialogue qui l'introduit, elle arrive et repart, pourquoi on sait pas, bref ect.... . Sur l'estétique le "film" a trop de couleur et le côté sombre a totalement disparu.Bref un "film" à voir au second degré mais à éviter pour toutes personnes qui ont du respect envers batman.
    Armand L.
    Armand L.

    Suivre son activité 3 abonnés Lire sa critique

    3,5
    Publiée le 24 février 2018
    C'est loin d'etre un grand film c'est sur mais ce n'est pas un mauvais film pour autant . C'est meme un bon film. Le scénario est efficace , meme s'il copie un peu celui de batman forever. Mr freeze est réussi , son armure et son lance glace sont stylées et sil a une bonne personnalité . spoiler: Les scenes ou il regarde des moments qu'il à vécu avec sa femme sont les meilleurs moments . J'ai adoré poison ivy. Elle est sublime et son design est géniale ainsi que la musique qu'on entend a chaque fois qu'elle apparait. Mais bane est raté , comment est ce possible , lui qui était si fort , imposant et charismatique dans the dark knight rises . Dans ce film , il ne fait que grogner , presque pas de dialogue et n'a aucune personnalitée. Mais son design original est bien respecté , c'est deja ça.Les effets spéciaux sont très bien fait , la musique est toujours aussi sympa et les décors sont tous beaux. Le film possède de super scenes comme, spoiler: l'attaque de freeze au début , quand batman et robin rencontre poison ivy , l'évasion de mr freeze ect... .Batgirl est bien introduit dans l'histoire , spoiler: que ce soit la nièce d'alfred est une bonne idée , sa change . spoiler: Mais on ne la voit qu'a la fin en batgirl , dommage .L'alchimie entre batman et robin est bien faite spoiler: avec robin qui veut sortir de l'ombre . Alfred à vraiment un bon role spoiler: avec sa maladie , sa permet d'ajouter un plus au scénario. Mr freeze et poison ivy sont rèussis , mais leurs but n'ont pas beaucoup de sens. Mr freeze veut geler gotham spoiler: alors qu'il veut juste sauver sa femme . Poison ivy veut régner avec sa végétation sur gotham spoiler: alors qu'elle fait pousser des plantes qu'a un seul endroit .Pourquoi le film commence avec un plan sur les fesses de batman et robin, c'est complètement nanardesque. Arnold schwarzenneger s'en sort bien et est le meilleur acteur du film. Uma thurman est excellente en poison ivy. , Chris O donell , Alicia silverston et Michael gouth sont aussi très bon. George clooney est décevant sans etre nul . Il arrive a bien joué à certain moments mais sans plus. La bataille finale est vraiment sympa a regardé , les scenes d'action sont sympa et le film est très divertissant. Batman et robin est un bon film dans sa globalité , mais reste le moins bon film batman de la saga. Heureusement que Christopher nolan était la pour tout arranger avec sa fabuleuse trilogie the dark knight.
    anonyme
    Un visiteur
    0,5
    Publiée le 15 février 2018
    Un nanar raté et pas original avec des scènes d'action mal filmés, des acteurs très mauvais dans leurs rôles, une histoire nullissime et une BO correcte. Un des pires films de super-héros de tous les temps.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top