Mon AlloCiné
Funny Games U.S.
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Funny Games U.S." et de son tournage !

Remake d'un film choc

En 1997, Michael Haneke réalisait Funny Games, son quatrième film pour le grand écran après sa trilogie dite de la "glaciation émotionelle" (Le Septième continent, Benny's Video et 71 fragments d'une chronologie du hasard). Présenté en compétition cette année-là lors du Festival de Cannes, le film suscita dégoût et admiration, mais ne pouvait laisser insensible. D'où le scandale et la réputation sulfureuse -sans doute Funny Games. Dix ans plus tard, Michael Haneke réalise aux Etats-Unis le remake de son film le plus commenté et peut-être le plus dérangeant.

Une réponse au cinéma américain

Le cinéaste précise le sens de cette démarche peu banale qui consiste à réaliser un remake d'un de ses films : "Je cherche à montrer la violence telle qu'elle est vraiment : une chose difficile à avaler. Je veux montrer la réalité de la violence, la douleur, les blessures infligées par un être humain à un autre. Sortant d'une récente projection de Funny Games US, un ami critique m'a dit : "Ce film a maintenant trouvé sa vraie place." Il a raison. Lorsque dans les années 1990, j'ai commencé à songer au premier Funny Games, je visais principalement le public américain. Et je réagissais à un certain cinéma américain, à sa violence, à sa naïveté, à la façon dont il joue avec les êtres humains. Dans beaucoup de films américains, la violence est devenue un produit de consommation. Cependant, parce que c'était un film en langue étrangère et que les acteurs étaient inconnus des Américains, le film original n'a pas atteint son public. Lorsqu'en 2005, le producteur britannique Chris Coen m'a suggéré de le refaire en anglais, j'ai accepté... à condition que Naomi Watts en soit la vedette."

Premier tournage en anglais pour Haneke

Funny Games US (2007) est le premier film tourné par Michael Haneke en anglais et aux Etats-Unis. Jusqu'alors le cinéaste avait toujours réalisé ses films dans son pays natal, l'Autriche, ou en France (Code inconnu, Caché).

Jeunes et célèbres

Pour jouer les deux adolescents qui séquestrent la famille, le cinéaste n'a pas fait appel à des inconnus : il s'agit en effet de Michael Pitt, révélé en 2001 par Bully et qui, avant de travailler avec l'Autrichien Michael Haneke, a déjà été dirigé par un Français (Barbet Schroeder) et deux Italiens (Asia Argento et Bernardo Bertolucci ) et de Brady Corbet, qui a lui aussi commencé très jeune (le gamin traumatisé de Mysterious Skin, c'était lui, mais on l'a également vu dans Thirteen et dans la saison 5 de la série 24 heures chrono). Ajoutons que le petit Devon Gearhart, qui campe Georgie, a depuis tourné dans The Changeling de Clint Eastwood.

La version des autres

Dans le film original, le père de famille était interprété par Ulrich Mühe, acteur allemand qui deviendra célèbre grâce à son rôle dans La Vie des autres -avant de décéder en 2007. La mère avait les traits de Susanne Lothar, comédienne allemande qui était dans la vie la compagne de Ulrich Mühe. Michael Haneke la fit tourner ensuite dans La Pianiste. Au passage, signalons que ce personnage de mère avait été proposé à l'époque à Isabelle Huppert, qui l'avait refusé, le jugeant trop éprouvant.

Copie conforme

Funny Games US est un remake d'une fidélité extrême par rapport au film original, au plan près peut-on même dire. La production du remake a d'ailleurs réutilisé les modèles du film de 1997 : le décor principal de la maison a ainsi été recréé dans les mêmes proportions que celui de la première version...

On n'est jamais si bien resservi...

Michael Haneke n'est pas le premier réalisateur à signer un remake de son propre film. Citons Alfred Hitchcock, à qui on doit deux versions, l'une anglaise (1934), l'autre américaine (1956) de L'Homme qui en savait trop, Leo McCarey, auteur d'un premier Elle et lui (Love affair) en 1939 puis d'un second (An Affair to Remember) en 1957, Frank Capra (Grande dame d'un jour en 1932 / Milliardaire pour un jour en 1961), Howard Hawks (Boule de feu en 1941 / Si bemol et fa diese en 1948). Plus récemment, le Danois Ole Bornedal a réalisé dans son pays Le Veilleur de nuit en 1994 avant d'en signer le remake américain quatre ans plus tard et Robert Rodriguez a fait sensation avec El Mariachi en 1993, puis a tourné Desperado en 1995. Takashi Shimizu est lui aussi l'auteur de la version japonaise et de la version américaine de The Grudge.

Watts new ?

Avant d'être l'héroïne de Funny Games US, Naomi Watts comptait déja deux remakes dans sa filmographie : Le Cercle de Gore Verbinski (d'après Ring de Hideo Nakata) et le King Kong de Peter Jackson.

Frère Urs

Urs Hirschbiegel, premier assistant de Michael Haneke sur ce film, est le frère d'Oliver Hirschbiegel, cinéaste allemand auteur de L'Expérience, La Chute et Invasion. Urs Hirschbiegel a également été assistant sur une dizaine d'autres long-métrages, dont Keane de Lodge H. Kerrigan et Transamerica de Duncan Tucker. Les deux frères n'avaient, au moment de la sortie de Funny Games US, encore jamais travaillé ensemble.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Le Jeu (2017)
  • Halloween (2018)
  • First Man - le premier homme sur la Lune (2018)
  • Le Grand Bain (2018)
  • A Star Is Born (2018)
  • Venom (2018)
  • Yéti & Compagnie (2018)
  • Le Flic de Belleville (2018)
  • Capharnaüm (2017)
  • Alad'2 (2018)
  • The Predator (2018)
  • Voyez comme on danse (2018)
  • Girl (2018)
  • Les Frères Sisters (2018)
  • Bohemian Rhapsody (2018)
  • Jean-Christophe & Winnie (2018)
  • Dilili à Paris (2018)
  • Le Doudou (2017)
  • La Nonne (2018)
  • Skyfall (2012)
Back to Top