Mon AlloCiné
    Rebelle
    note moyenne
    3,9
    11364 notes dont 1233 critiques
    13% (157 critiques)
    32% (393 critiques)
    32% (396 critiques)
    17% (214 critiques)
    3% (42 critiques)
    3% (31 critiques)
    Votre avis sur Rebelle ?

    1233 critiques spectateurs

    Edgar L.
    Edgar L.

    Suivre son activité 159 abonnés Lire ses 175 critiques

    3,5
    Publiée le 2 décembre 2014
    S'il n'est pas un chef-d'oeuvre, ce film d'animation n'en reste pas moins très plaisant, et montre le professionnalisme, et la parfaite cohésion des studios Disney et Pixar dans leur collaboration. La réalisation technique est juste sublime, mais on regrettera vraiment un petit manque de courage et une certaine paresse scénaristique, qui ne permettent pas au film de passe au stade supérieur.
    L'Otaku Sensei
    L'Otaku Sensei

    Suivre son activité 186 abonnés Lire ses 5 critiques

    3,0
    Publiée le 18 avril 2017
    Je l'ai dis et redis, ça n'échappe plus à personne, Pixar et moi ça ne fait qu'UN ! Depuis sa création et Toy Story en 1995 qui a donné le coup d'envoi de l'une des plus merveilleuses usine à rêves de toute l'histoire de l'animation conquérant au passage une galaxie de fan à travers le monde, moult enfants comme moi ont grandit au rythme de leurs films de génie au cours des années 2000. Toy Story 1 et 2, Monstres & cie, Némo, Les Indestructibles, Ratatouille, Là Haut et Toy Story 3 attestaient clairement d'une source de magie, d'imagination et de génie inépuisable volant même la vedette à la Team voisine de Mickey, Cendrillon, Clochette, Simba ect au moment ou Disney était pratiquement au fond du gouffre à épuiser jusqu'au trognon ses classiques phares en pondant des suites dispensables, juste assez bonnes dans le meilleur des cas et dont les la 2D des productions originales (on citera Atlantide, Kuzco, La Planète au trésor et la Princesse et la Grenouille) perdait du terrain en même temps que le succès commercial. Sans parler de Dreamworks dont l'empire grandissait au vu des succès critiques en masse (Les Shrek 2, 3 et 4, les Madagascar et Kung Fu Panda...). Dans cette décennie de grands chamboulements politiques et économique de l'animation, nous pensions tous que Pixar resterait à jamais un studio à la qualité constante....force est de constater que ce que nous croyons jusqu'alors impossible s'était réalisé ! Si Pixar savait brillé d'originalité et de génie dans les années 2000, il n'en va clairement pas de même pour les années 2010 ou depuis Cars 2, les fans du studio sont complètement divisé quand au sujet de leurs dernières productions. Personnellement, si je n'ai rien contre Cars 2, je comprend parfaitement les mauvaises critiques envers Rebelle. Jamais jusqu'à ce 13ème long métrage, Pixar ne m'avait autant fait goûter à la déception mais Pixar ou pas, Rebelle est ce qu'il est: un Pixar décevant, celui que je nomme comme étant le "Pixar Maudit". 13ème film d'animation des studios Pixar, réalisé par Mark Andrews et Brenda Chapman (scénariste de la Belle et la Bête, le Roi Lion ou encore Cars en 2006) sorti en 2012 et appartenant à "l'Âge Noir de Pixar", Rebelle nous emmène dans l'Ecosse médiévale. A une époque de guerres, mythes et autres légendes, Mérida, la jeune princesse du royaume maniant l'arc comme personne, aspire désespérément à une vie plus libre loin de toutes traditions royales et familiales contraignantes. Allant jusqu'à bafouer les traditions ancestrales, la jeune fille va jusqu'à solliciter l'aide d'une vielle sorcière...mais cette volonté de changer son destin va mettre en danger tout le royaume. Face à son erreur, Mérida devra tout tenter pour sauver son royaume et réparer le mal. Mais peut on apprendre de ses erreurs lorsqu'on est une ado rebelle ? Quel destin attend Mérida ? Faut il rejeter les traditions pour être libre ? Voilà pour le pitch global en évitant les spoils. Verdict : Rebelle est un Pixar que je n'avais pas découvert au cinéma à l'époque mais que j'ai pu découvrir grâce au DVD du film qu'on m'a offert en cadeau plus tardivement. Et j'avoue que lorsque je l'ai découvert pour la première fois....j'avais été très amèrement déçu comme jamais ! Une déception telle que je n'ai plus eu envie de le revoir....jusqu'à ce dimanche de Pâques ou, à l'occasion de sa diffusion sur M6, j'ai décidé de retenter l'expérience. 4 ans et demi plus tard, à la sortie de mon 2ème visionnage du film, c'est belle et bien toujours le goût de la déception qui me vient en premier mais pour être honnête, la pilule passe beaucoup mieux qu'auparavant. Il va s'en dire que depuis 2012 malheureusement, Rebelle n'a plus été mon unique déception (oui Arlo c'est toi que je vise^^), qui plus est je savais à quoi m'attendre, les conditions en étaient donc bien différentes. Je revois mon dernier jugement trop stérile à présent, Rebelle n'est pas un mauvais film d'animation mais pour un Pixar, il n'a pas cet éclat, cette graine de génie qui faisait la force des Indestructibles ou Là Haut (pour citer d'autres Pixar mettant en scène des protagonistes humains). Frustrant est le mot qui caractérise le mieux Rebelle, frustrant dans la mesure ou les bases étaient pourtant solide, les matériaux originaux et les idées étaient d'une grande qualité, Pixar avait toutes les cartes en main pour nous pondre un nouveau chef d'oeuvre....hélas non. L'univers était là, les personnages étaient en place, le background narratif bref, Rebelle avait un fort potentiel.....malheureusement Pixar n'a pas su pertinemment tirer parti de ses ressources. Tant qu'on est dans le registre du tire à l'arc, je trouve la comparaison suivante des plus pertinente: le film est à l'image d'une flèche qui rate sa cible à cause de quelques bourrasques. Un melting pot hybride à mi chemin entre un Robin des bois et un Frère des Ours mélangé à l'esthétique d'un Dragons des studios Dreamworks; en quête d'identité propre, Rebelle ne sait pas sur quel pied danser. Assez injustement, Rebelle dans sa première partie nous berce d'illusion en nous laissant espérer de glorieuses quêtes, des batailles, une aventure épique et des tournois de tire à l'arc....pour simplement juste basculer dans une crise d'adolescent avec une dispute mère-fille sans rien de très glorieux. Tradition contre modernité, jeunesse oppressée, crise d'adolescence, quête identitaire, toutes des thématiques que Pixar a tenter de transposer dans la monarchie écossaise médiévale. Pourtant faut quand même avouer que fallait y penser, Pixar a au moins eu le mérite de tenter quelque chose d'ambitieux mais le résultat final n'en reste pas moins en demi teinte. Clairement mon reproche principal au film s'axe sur le fait que l'intrigue qu'il engage n'est pas à la hauteur de l'univers créer. C'est une très bonne idée de vouloir traiter de la crise d'adolescence sous les traits d'un conte de fée néanmoins je pense que cela n'aurait pas du passer au second plan. L'intrigue de Rebelle est inégale, l'exposition s'étale pour nous présenter finalement de faux enjeux même si néanmoins la présentation de l'héroïne s'avère efficace. Le problème c'est que la case "péripéties" a presque été zappée de l'histoire ! A vouloir se limiter à une dispute familiale le film a trop vite posé sa limite narrative sans atteindre de juste milieu avant de précipiter son climax. Niveau personnage, l'héroïne est réussie. Mérida, ado vénère sous les traits d'une princesse anti conformiste à la tignasse rousse, incarne ce vent de modernité dans un royaume coincé dans ses moeurs. Un ton qui ajoute une dose de féminisme. Avec Mérida, la première (et la dernière ??) princesse Pixarienne (quoique, y a un certain métissage Disneyien), Pixar attaque directement les clichés de la princesse potiche made in Disney en troquant le féerisme (ce genre n'existe pas, je viens de l'inventer XD) contre le réalisme. Pour la première fois ici, la princesse de conte de fées n'est pas idéalisée mais par dessus le marché, Pixar ose mettre l'accent sur le côté aliénant du rang. Mérida est donc un personnage intéressant, une princesse à l'attitude très actuelle. Têtue, entêtée, capricieuse, innocente, immature....l'actualisation enrichit l'identification aux personnage (on notera que le choix de la chevelure rousse n'est pas anodin car le rouge,couleur plutôt féminine, symbolise la violence, l'agressivité...bien dans le ton du caractère colérique de Mérida) Pour les autres, le roi Fergus, physiquement à l'image de Stoïc dans Dragons et la Reine Elinor sont beaucoup trop maigre niveau background, des parents qui s'interrogent sur comment comprendre leur fille et c'est tout. Visuellement c'est bien coloré, des couleurs comme le rouge, le bleu ou le marron dominent, ça donne un joli tableau. Le film n'est par contre pas spécialement drôle malgré les pitreries muettes des 3 petits frisés, c'est mignon mais pas de réel gags, plus attendrissant que drôle en fait. Quand aux autres guerriers ils ne servent strictement à rien et sont plus encombrants qu'autre chose. L'autre point qui dérange c'est le ton beaucoup trop sinistre et inquiétant du film, spoiler: le passage ou Mérida fait face à l'ours Mordu dans les ruines de la forêt peut être assez impressionnante pour les très jeunes enfants. Ouais....je parle je parle mais je crois en avoir suffisamment dit (bravo à ceux qui auront eu le courage de lire tout ce pavé). Rebelle, après un deuxième visionnage reste donc et avant tout une déception, même si moins amère que la première fois je ne peut m'empêcher de penser que le potentiel de l'univers mit en place a été bêtement ignoré, dommage. Néanmoins la transposition de la crise d'adolescence et la critique réaliste de la princesse de contes de fées reste bien menée même si Pixar aurait pu mieux faire, beaucoup mieux; clairement Rebelle n'a pas ce grain de génie qu'on les grands du studios. Un bon film d'animation mais qui n'en reste pas moins un Pixar moyen, 12/20.
    SVF
    SVF

    Suivre son activité 71 abonnés Lire ses 54 critiques

    3,5
    Publiée le 13 avril 2014
    Le Pixar qui révolutionne la nouvelle ère Disney, après un bref essai un peu trop impubère qu'était Raiponce. Rebelle rompt avec le manichéisme et la simplicité agaçante des studios Disney pour nous proposer un tout autre univers. S'inspirant des mythes écossais, avec en suppléant un soupçon de chansons à l'allure celte, Rebelle est (enfin) un film d'une certaine maturité. Melinda, l'héroïne de ce conte (çar il reste tout de même un conte) a une grande psychologie fort exploitée dans l'animation. Les personnages secondaires sont malheureusement trop laissés pour les gags et sont assez niais. Même si certains d'entre eux amusent particulièrement la galerie. Ce qui aurait pu être une réussite reste néanmoins médian. L'histoire puise trop ses richesses dans un précédent film (Frères des Ours) et affirme le manque d'imagination des studios. Seule Mélinda s'avère être une véritable source d'exploitation ; source qui a su tirer quelque peu le film. Sympa à regarder, on sent toutefois que les studios Pixar et Disney veulent nous proposer quelque chose d'autre : une autre histoire que de princes et princesse éperdument amoureux, et ôté de leur amour par un vilain méchant qui sème le mal là où il passe. Et Rebelle en est le prémices.
    maximemaxf
    maximemaxf

    Suivre son activité 280 abonnés Lire ses 160 critiques

    4,0
    Publiée le 18 mai 2014
    Rebelle est un film qui porte très bien son titre quand on connait bien son personnage principal. Avant de dire quoique ce soit, je dois admettre que je m'attendais à tout autre chose en voyant la bande-annonce, j'imaginais une épopée autour d'un royaume écossais et d'une aventure à la disney avec Mérida la fameuse princesse qui voulait être libre, et ben finalement on a eu le droit à tout autre chose, mais "Rebelle" n'en reste pas un un très bon film des studios Disney et co-réalisé par les studios Pixar. Mais pour une fois je vais commencer par les points négatifs avant d'aller au positif. Déjà, je le dis haut, je ne supporte absolument pas le personnage d'Elinor la reine d'écosse à cause de son caractère autoritaire, austère et de son conformisme aux traditions au point même d'ignorer la volonté de Mérida, sa propre fille et cette phrase qu'elle prononce signifie déjà tout : "Allons Mérida ce n'est qu'un mariage, ce n'est quand même pas la fin du monde"... qu'est-ce qu'il ne faut pas entendre ? spoiler: Heureusement que ça s'arrange lorsqu'elle se change en ours et qu'elle part en quête avec Mérida pour retrouver sa forme humaine parce que j'aurais pas supporté de voir tout le film avec une femme aussi détestable et rigide . Ensuite, si je peux me permettre de faire la remarque, ce film n'est pas à l'abris de 2/3 incohérences parfois un peu grosse, bon le rythme est rapide mais contrairement à "La reine des neiges" le film prend un peu plus son temps sur ce point là, mais parfois j'avoue que je me suis posé des questions spoiler: par exemple, je me suis demandé comment cela se faisait que Fergus n'avait pas remarqué plus tôt la disparition de sa femme vu le temps qu'elle et Mérida sont partis , on a quand même quelques détails un peu gros sur ce point. Mais si on laisse ça de côté, on est quand même bien gâtés : pour commencer, Disney et Pixar n'avaient pas encore fait un film sur le royaume écossais et ses paysages mystiques et majestueux et les plans en images de synthèses donnaient beaucoup de reliefs aux paysages du films qui étaient vraiment de toute beauté, que ce soit les menhirs ou la vue depuis les montagnes, c'était un vrai régal environnemental pour les yeux. Pour ce qui est de l'histoire, on a certainement un de mes personnages Pixar/Disney à classer parmi les plus charismatique et classe que j'ais vu : Mérida, une princesse rousse plutôt jolie pleine de caractère, drôle et habile, rêvant de liberté et de voyage mais qui est enchaîné à sa condition de princesse et aux traditions de son royaume qu'elle défiera à l'aide de son arc et de son entêtement, quitte à foutre une putain de pagaille. Fergus, le roi et donc le père de Mérida, est l'image du souverain peu futé mais un sympathique personnage de comic-relief qui apporte de l'humour à plusieurs moments de part son attitude sauvage et barbare, il fait rire plus d'une fois mais je regrette qu'il ne soit pas plus exploité, ça aurait été bien de nous faire savoir ce qu'il pouvait penser sur sa fille et son attitude. Les autres personnages, mouais ils ne sont pas inoubliables mais plusieurs d'entre eux ont l'art d'attirer notre attention et de nous distraire à plusieurs reprises comme les trois chef de clans et leurs prétendants, spoiler: sans oublier la sorcière. . L'histoire est donc plus simple et moins fantaisiste qu'on ne pouvait l'imaginer, le destin du royaume est donc en péril à cause de Mérida, spoiler: et le film aborde la relation mère-fille dans la seconde partie durant le temps ou Elinor est changée en ours, en fait je dois dire que j'ais finis par l'apprécier vers la fin et l'animation de l'ours est vraiment splendide . Les gags sont simples mais efficaces et rapide, on n'a pas vraiment le temps de s'ennuyer et le film aborde la morale sur la liberté, l'indépendance de la femme et la prise en main de son destin que l'on est libre d'écrire spoiler: cela est démontré dans la scène ou Mérida raisonne les trois chefs de clans en parvenant enfin à briser les traditions sans provoquer de nouveaux conflits . Pour parler de la version française, on va faire vite : Jacques Frantz est l'un de mes comédiens de doublage favoris et il avait une voix plus que suffisamment virile et déjanté pour faire vivre le roi Fergus à travers son interprétation vocale, Bérénice Bejo était excellente et rendait Mérida attachante et très marrante dans certaine scène, le reste du casting de doublage aussi a fait du bon boulot (Emmanuel curtil, Stéphane Ronchewski, Donald Reignoux, Emmanuel Garijo, etc...). On a que deux chansons dans le film, mais tout deux très agréable : "Vers le ciel" et "L'amour est un soleil brûlant" interprété par Maéva Méline, la première est très agréable, la seconde plus douce et sentimental. La fin du film arrachera une jolie larmette à certains, moi en tout cas ça a marché, et la musique composé par Patrick Doyle est très celtique et contribue à rendre l'univers du film très agréable, moi en tout cas j'ais été servi. Bref, Rebelle n'est pas un chef d'oeuvre mais ça ne m'empêche pas d'apprécier ce film et de lui attribuer un très jolie 4 malgré certains défauts.
    Der Metzgermeister
    Der Metzgermeister

    Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 143 critiques

    3,5
    Publiée le 5 août 2014
    Autant dire très clairement que je ne m'attendais pas à ça. Le titre ne m'invoquait pas une telle histoire, en tout cas pas un tel déroulement. J'étais presque déçu au final, mais bon il faut savoir relativiser car ce nouveau Pixar recèle bon nombre de qualité : La première étant bien sur la qualité visuelle. Incroyable, c'est le mot qui convient. On ne trouvera jamais de limite à l'image de synthèse, et Rebelle est un bel exemple de ce qu'on peut produire quand le projet est entre de mains expertes. Détails, paysage, couleur, tout est beau, rajouter à cela des panoramas magnifiques ( celui sur le lac avec la cité en ruine est sans aucun doute le plus plaisant à regarder ) Autre qualité, celle des personnages : Une multitude de chefs, de guerriers, dont on a soigneusement fait creuser la personnalité. Quand à Mérida, c'est une princesse mais elle échappe au moins à la logique du combo Prince/Princesse, ce qui la rend nettement plus libre de mouvement malgré la tutelle de sa mère, la reine Elinor. La relation mère/fille ne surprend guère, les changements qui s'en suivront non plus, même si je m'attendais un peu à autre chose question " changer de point de vue " même si la tournure que vont prendre les événements ne sont pas si mal gérer. Un énième film féministe qui sait apporter un vent de fraîcheur dans l'univers de Pixar, qui malgré cela s’essouffle un peu, je trouve.
    Viintage_dreams T.
    Viintage_dreams T.

    Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 100 critiques

    4,0
    Publiée le 9 novembre 2013
    Très bon dessin animé, une belle histoire disney qui diffère des autres par son intrigue. La "princesse" peut représenté les jeunes filles d'aujourd'hui.. Rebelle, qui veulent s’exprimer, vivre en contestant souvent les propos leur parents ;). Les images sont très belles, on retrouve dans ce film, de la magie, de l'amour (entre mère et fille cette fois-ci), et une étincelle d'action. A voir absolument!
    LEPELTIER E
    LEPELTIER E

    Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 1 142 critiques

    4,0
    Publiée le 2 août 2012
    Les studio pixar nous transportent dans l' Ecosse médiévale et c'est très réussi , on en attendait pas moins de leur part mais globalement , ce film est d' une authenticité incroyable .
    Newt23
    Newt23

    Suivre son activité 51 abonnés Lire ses 132 critiques

    2,5
    Publiée le 16 avril 2014
    A mes yeux, il y a clairement tromperie sur la marchandise. Quand on voit la bande-annonce, on s'attend à une quête épique, avec pleins de monstres et de beaux paysages. Eh ben non, il n'y aucune quête. L'intrigue du film est basé sur un gag. Alors oui, l'humour fait mouche et les graphismes sont superbes. Le film est également divertissant. Mais c'est tout. Ce n'est pas un bon film d'animation franchement.
    meglio
    meglio

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 101 critiques

    4,0
    Publiée le 28 mars 2013
    Très bon film d'animation, très prenant et graphiquement très beau, je le conseille !
    RENGER
    RENGER

    Suivre son activité 358 abonnés Lire ses 5 436 critiques

    4,0
    Publiée le 20 janvier 2013
    13ème film d'animation pour Pixar (ou Disney/Pixar depuis son rachat par la firme aux grandes oreilles), mais c'est aussi (et c'est important de le spécifier), le premier long-métrage du studio dont le rôle principal est féminin ! Comme tout film Pixar qui se respecte, Rebelle (2012) ravira petits et grands, pour peu que vous soyez un féru de légendes Celtes, d'Écosse, de magies noires, d'univers fantastiques et d'aventures épiques, ce film est fait pour vous ! On y découvre Merida, l'impétueuse, têtue et courageuse jeune fille (du roi Fergus et de la reine Elinor) à l'incroyable et magnifique chevelure rousse, qui refuse catégoriquement de se plier aux règles en vigueur afin de devenir une princesse, notamment de se marier avec un prétendant qu'elle n'aura pu choisir (préférant plutôt sa liberté, à savoir parcourir à dos de cheval la forêt écossaise avec son arc en bandoulière sans se soucier de savoir si c'est bien vu pour une fille, qui plus est la fille du roi, comme le lui rappel constamment sa mère). Fort d'un caractère bien trempé, elle décide de défier une tradition millénaire (et qui plus est sacrée), quitte à se mettre à dos ses parents et les seigneurs des tribus environnantes. En voulant changer son destin, dans sa quête de liberté, Merida mettra en danger son royaume et devra vaincre une terrible malédiction. Vous voilà parti pour une aventure trépidante, drôle et touchante, en plein cœur des Highlands d'Ecosse, superbement retranscrit par les animateurs de Pixar, qui d'années en années, se surpassent. Les textures, les jeux de lumières avec les rayons du soleil qui passent entre les branches des arbres de la forêt, l'eau du ruisseau, la chevelure de Merida, la fourrure des ours, la fluidité des images et la 3D relief immersive (malgré que les lunettes assombrissent l'image), bref tout est fait pour vous dépayser et vous offrir un magnifique voyage, autant amusant qu'émouvant (les enfants ayant pleurés durant la séance étaient nombreux). Dépaysant et très drôle (la poursuite dans le château, les triplés, la sorcière, les séquences avec l'ours, etc), Pixar a une fois de plus surpassé sans conteste ses concurrents, mais avions-nous un doute ? Assurément non ! Signalons enfin que le film est dédié à la mémoire de Steve Jobs (1955/2011), à qui on doit ce qu'est devenu aujourd'hui le studio Pixar (c'est lui qui avait racheté à George Lucas la division animation de Lucasfilm en 1986).
    Vivien19
    Vivien19

    Suivre son activité 40 abonnés Lire ses 439 critiques

    1,0
    Publiée le 9 août 2012
    On est tous un peu lents d'esprits - surtout moi. Alors que j'ai vu le nouveau Pixar Rebelle il y a déjà une semaine, courant comme un jeune maternelle dans les salles obscures pour admirer le nouveau dessin-animé dans la vogue, j'ai quand même mis sept jours à réfléchir dessus et à analyser qualités et défauts, ne sachant pas quoi penser d'un film que j'attendais depuis plus d'un an et qui finalement m'aura plus que déçu. Faut quand même dire que depuis deux/trois mois la promo de Rebelle faisait plus que flipper : des roux partout, avec des sourires idiots, des bandes-annonces avec de l'humour que je ne comprends pas et que je qualifierai pour le coup d'humour (roux) simple. Le plus étonnant dans cette drôle d'affaire c'est le nom de la production qui a réalisé le film : Pixar. Auteur de certains des plus grands films d'animations depuis dix ou quinze ans (les Toy Story, Le Monde de Nemo), entre un Cars 2 qui avait refroidi plus un l'an dernier, et une préquelle teen movie à Monstres & Cie pour l'an prochain, on est en droit de se demander une chose : est-ce que Pixar deviendrait Disney ? Oui et non. Car on corrigerait plutôt cette phrase par " Pixar devient le Disney d'il y a cinq ou six ans ". Le Disney de La Ferme se Rebelle, le Disney de Chicken Little, le Disney de Frère des Ours, le Disney de Volt. Alors que pendant ce temps, c'est l'inverse qui semble se produire chez la prod du bon vieux Walt : entre un Raiponce mieux que d'habitude (j'ai pas trop aimé - mais le film a fait l'unanimité donc disons que je ne suis pas trop films de princesses), et un Monde de Ralph pour noël qui s'annonce démentiel, ou encore avec l'annonce du nouveau PDG de Disney du nouveau rythme de deux Pixar et un Disney par an, on est en droit de se demander : est-ce la fin ? J'aurais tendance à dire "oui". Si Pixar excelle encore dans l'animation, on ne trouve plus du tout ce qui faisait le charme de leurs précédents films : une minime torture psychologique, de l'humour pour tout le monde, un sens du détail à toute épreuve. Rebelle est visuellement très beau - des décors magnifiques, des visages aux expressions humaines, des plans cartoon excellents - mais voilà, on a presque l'impression que Pixar a préféré la forme au fond, l'image à l'écriture tant le film repose sur une histoire assez banale, aux thèmes féministes honorables mais qui se perd dans des réflexions plus ou moins niaise sur la place de la femme - non pas que ce que dise le film soit faux, mais que le tout soit amené avec un côté un peu enfantin, si bien qu'on voit tout d'un coup se dégager un flot de bons sentiments absolument insupportables. Si Pixar a toujours fait des fins heureuses, elles n'ont jamais ou presque été niaise. Ici ça l'est. Câlin final, retournement de situation au dernier moment, plan final où tout le monde y va bien... Du cliché, et même pas au second degré. Pixar pour le coup fait pale figure face à son concurrent Dreamworks, qui dans le même genre, avait livré l'incroyable et innatendu Dragons il y a deux ans, qui déjouait les clichés pour finir avec une fin assez étonnante, le tout était mené avec un rythme orgasmique et laissait partager la magie que Rebelle n'arrive jamais à effleurer. On s'ennuie, on entend les gosses rigoler dans la salle quand les trois triplets roux font des bêtises bien lourdes. On peut aussi livrer un petit hommage à Patrick Doyle et à sa très bonne bande-originale, avec l'un des meilleurs thèmes principales composés pour un film de l'année pour le moment. Malgré des qualités techniques, le nouveau Pixar ne vole pas très haut : histoire banale et expédié, tsunami de bons sentiments insupportable, humour gamin - tout ce qu'on aime pas dans le cinéma d'animation est enchaîné à une vitesse qui nous ferait regretter Volt. Rien que ça.
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 558 abonnés Lire ses 4 294 critiques

    3,5
    Publiée le 7 août 2012
    Ce 13ème Pixar est une petite déception,et m'inquiète quant à la capacité du petit studio californien à se ré-inventer,et à échapper à l'influence grandissante de Disney.Mais comme il faut toujours relativiser,"Rebelle" se retouve par un visuel absolument sublime,rarement égalé,qui nous plonge dans une Ecosse médievale fantasmée avec une héroïne au caractère et à la chevelure de feu.Il s'agit bien d'un film de princesse,mais ici pas de prince charmant,pas de vilaine sorcière(du moins pas dans ce sens-là),pas de morale convenue.Ouf,on respire!Pixar a encore son identité,même si l'on aurait pu se passer des chansons niaiseuses et espérer savourer un scénario un petit peu plus ambitieux et épique.Ceci étant,Merida est une très attachante héroïsme,féministe et indépendante,moderne donc,et qui est faillible.En effet,c'est en voulant échapper à son destin tracé et se détacher du joug de sa mère,qu'elle provoquera une catastrophe...Si l'on est surpris,c'est par l'humour bon enfant,qui tombe toujours juste,et par la qualité ludique des personnages secondaires,dont le père,délicieusement immature.Les choix scénaristiques sont assez inédits,s'éloignant dès que possible du schéma habituel.Pixar continue à survoler l'animation actuelle.
    dai72
    dai72

    Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 1 630 critiques

    1,0
    Publiée le 7 janvier 2013
    Après Cars, voilà un nouveau film Pixar très décevant. Un mauvais remake de Frères des ours avec beaucoup moins d'humour, de profondeur, de rythme. Une histoire plutôt plate qui tourne vite en rond et n'offre aucune surprise. Même les personnages sont inintéressants et ne sont pas attachants. Le concours est le même que dans Robin des bois mais avec une fille et le reste du film n'est que du déjà vu. Pixar nous avait habitué à mieux !!
    Skunk Kusai
    Skunk Kusai

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 94 critiques

    4,5
    Publiée le 3 février 2014
    Alors là,je tire mon chapeau!Je l'ai vu le mois dernier,et pour un Pixar (car je déteste le style 3D "Pixar" en général)contrairement aux autres films du même studio,c'est très beau graphiquement et il est en 2ème de mon top juste après l'indétrônable "La Reine des Neiges". Le paysage écossais est un endroit rêvé tellement la 3D est bluffante,j'ai même vu un endroit fixe avec des débris,ce qui fait même très photo-réaliste.J'adore tout ce qui est de l'antiquité et folklorique. L'héroïne,Merida n'est pas comme les autres princesses Disney en 2D,et encore moins la précédente princesse,Raiponce;elle est garçon-manqué,farouche et mature,mais tout en restant belle avec sa superbe chevelure flamboyante au vent,et possède un coeur pure et courageux,d'où le trite en VO "Brave".J'adore son caractère et sa volonté,c'est mon personnage favori avec Elinor (je suis aussi sous le charme de cette superbe reine!Et elle est sublime aussi spoiler: en ourse )femme de caractère mais mère courageuse et aimante envers sa fille. Et une héroïne avec une épée et un arc,puis l'environnement celtique me font beaucoup penser à la célèbre saga en JV "The legend of Zelda",ce qui est fortuit,cela m'a beaucoup plus. =D J'adore ce Disney qui parle de la relation mère/fille,cela change des princes et princesses des autres comme La Reine des Neiges qui parle de l'amour fraternel. Pour moi "Brave" et "Frozen"ce sont les meilleurs Disney féministes à ce jour!
    Walter Mouse
    Walter Mouse

    Suivre son activité 415 abonnés Lire ses 317 critiques

    2,0
    Publiée le 29 octobre 2015
    Rebelle est un film dont l'attente a été interminable. Interminable tant le public et la presse l'ont attendu de pied ferme pour confirmer ou non leurs peurs sur le fait que Pixar ait bel et bien perdu tout leur talent. Cette crainte est due à un certain Cars 2 qui est reconnu par pratiquement tout le monde comme un ratage complet sorti 1 an plus tôt et qui a été le premier mauvais film des studios. Mon avis sur Cars 2 est comme celui de la majorité: Une perte de temps et un film tellement pas maîtrisé qu'il en est chiant comme jamais. Une honte et une grosse tâche dans l'histoire de Pixar. Du coup, on a tous été assez inquiets de constater qu'ils pouvaient faire un mauvais film et avons sagement attendu leur prochain long-métrage en espérant que ça répare les dégâts. Et ainsi est arrivé Rebelle qui en général a été bien reçu par l'ensemble des gens bien qu'évidemment, on a tous pu constater que Pixar faiblissait encore dans ce nouveau film. Et qu'en est-il de mon avis? Voyons ça tout de suite en commençant par critiquer les personnages. Le personnage principal est donc Jasmine.. euh pardon je veux dire Belle, enfin plutôt Mulan, et un peu Pocahontas aussi... mouais bon je pense que vous avez compris. Mérida a été énormément mise en valeur lors de la promo du film pour attirer les spectateurs et leur faire croire qu'il s'agissait d'une nouvelle manière de voir les princesses.. sauf que non. Ce qu'on voit dans ce personnage a déjà été fait 15 ans plus tôt et a été refait plein de fois bien après. Le côté rebelle, l'envie de rester autonome, la dispute constante avec les parents, savoir se servir de ses armes etc.. Elle passe par tous les clichés de la princesse moderne et au final il ne reste pas grand chose d'original chez elle excepté son design qui est vraiment génial. Ça pour le coup ça mérite d'être retenu, on a jamais vu une tête pareille pour une héroïne! Mais même du point de vue badass, elle est décevante. Pixar la vendait sur chaque affiche et dans chaque bande-annonce comme une femme qui a toujours son arc à la main. Alors qu'elle doit s'en servir 3-4 fois dans le film pendant même pas 30 secondes et voilà fin de l'histoire. Encore une stratégie marketing mensongère qui énerve. Mais ça n'en fait pas un mauvais personnage! Elle est attachante, elle a ses moments forts (notamment la fin dont je reparlerai plus bas) et n'est pas du tout désagréable à suivre. C'est juste qu'elle n'offre rien de neuf et toutes les promesses des studios ne sont pas respectées sur ce personnage. C'est juste un rassemblement de toutes les Princesses Disney dans un seul corps. La bonne surprise du film est je dirai sa mère Elinor qui est en fait le personnage le plus important du film après Mérida. Tout le film est d'ailleurs basé sur elles et sur leur relation. Elle paraît au départ elle-aussi le cliché de la mère super bien éduquée qui ne sait pas comment s'y prendre avec sa fille mais c'est son développement qui lui apporte réellement de l'intérêt. L'évolution qu'elle a est très intéressante et on finit par vraiment s'attacher à elle. Chose que je détaillerai plus dans la partie scénario. Pour le reste, Fergus est un père barbare au coeur tendre déjà vu plein de fois mais qui arrive à bien faire rire et le lien qu'ont ces trois personnage touche souvent le spectateur. Par contre pour le reste, c'est assez pauvre. La sorcière du film, ce n'est même pas qu'elle est cliché ou qu'elle manque de modernité, c'est qu'elle est totalement transparente! Aussitôt qu'on l'a vu, aussitôt on l'oublie. Venant de Pixar, on pouvait s'attendre à une vieillie dingue assez inventive mais ils ont vraiment bâclé cet aspect. Les Seigneurs McGuffin, Macintosh et Dingwall ainsi que leurs fils ont beau être marrants, ils ne restent pas en mémoire une fois le film fini. On a le sentiment que Pixar voulait à tout prix se centrer à fond sur les deux personnages féminins au point d'en oublier l'importance des secondaires. Mais vu qu'elles ont déjà été vues ça ne provoque pas chez moi un enthousiasme énorme. Du côté de la musique, Patrick Doyle a fait du très bon travail! Les sons utilisés dans chaque morceau correspondent à la perfection à l'ambiance écossaise que le film essaie de retranscrire. Par contre, je ne saisis toujours pas l'utilisation de chansons dans le film. Et surtout qu'il y en a seulement deux et en voix-off. Quel est l'intérêt d'en avoir mis? Si encore elles servaient à montrer ce que ressent Mérida je comprendrai mais l'image le fait déjà à leur place! D'ailleurs, ça aurait été bien plus fort si les séquences n'étaient pas couvertes de chansons. Et sinon en soit qu'est-ce qu'elle valent? "Vers le Ciel" est plutôt sympa sans plus, et "Soleil brûlant" est oubliable. Maéva Méline a toujours une voix aussi superbe mais ça ne change rien. En ce qui concerne le doublage, le choix de Bérénice Béjo a été très critiqué par le public préférant de loin la voix de Maéva Méline dans les bandes-annonces. Et il est vrai qu'au départ, le doublage manque légèrement de punch. On a pas l'impression qu'elle y va à fond. Mais une fois que l'intrigue démarre, j'ai trouvé que l'actrice s'en sortait assez bien. Jacques Frantz est une fois de plus réclamé et sa voix est toujours aussi géniale, Nathalie Homs fait également du bon boulot et il en est de même pour les voix des personnages secondaires. Par contre, expliquez-moi pourquoi avoir pris Michel Hazanavicius pour doubler le corbeau? Non seulement le personnage a trois répliques mais Hazanavicius le double très mal et on sent d'avance que c'est une star qui double et non pas un comédien de doublage. Mais le plus gros point fort des films de Pixar outre l'émotion est évidemment l'image. Et Rebelle n'est aucunement décevant sur ce point! Les textures sont juste magnifiques, les effets de lumières, d'ombre, de peaux mouillées, la chevelure de Mérida, les paysages d'Écosse, la forêt, les falaises, l'étendue des arrière-plans, les couleurs, la modélisation des personnages et des décors, c'est du super travail où on ressent bien le budget à 185 millions de $. Mais soyons honnêtes, le principal problème de Rebelle vient tout simplement de son script. J'ai entendu dire que le scénario est passé des mains d'un scénariste à celles d'un autre. BEN BON SANG QUE ÇA SE VOIT! Exactement comme pour Cars 2, le film ne sait jamais où aller. Le scénario part dans tous les sens et on a plus l'impression que chaque scénariste voulait écrire sa propre version du film mais que les réalisateurs ont gardé chacune de ces versions. Il y a notamment des gros trous dans ce script comme spoiler: le fait que la sorcière n'apparaisse plus jamais dans le film après avoir donné le gâteau à Mérida. On nous précise juste après qu'elle est allée autre part. Et c'est tout. Et là certains me diront que ça nous évite le cliché de la méchante que l'héroïne doit à tout prix affronter, Mais oui c'est tellement plus cool à la place de se battre avec un ours qui apparaît trois fois dans le film en comptant l'introduction! Je ne demande pas à ce que la sorcière soit obligée d'être l'antagoniste du film, mais même juste la voir à la fin après la résolution pour montrer qu'elle est en quelque sorte la donneuse de leçons ça aurait suffi. Mais non on la revoit plus. Je me suis également demandé à plusieurs moments comment est-ce que personne dans le château n'a pu voir les trois frères de Mérida transformés en oursons?! Et aussi comment Fergus n'a t-il pas eu l'idée en 24 heures d'aller voir sa femme vu le gros bordel qu'il y a dans la salle??!! Mais ce qui est aussi très frustrant c'est que les bandes-annonces nous laissaient prévoir une ambiance unique chez Pixar! Un renouveau! Cela faisait presque penser à du travail de Miyazaki. Cela laissait prévoir une grande aventure qui nous montrerait un lot de paysages d'Écosse tous plus variés les uns que les autres. Ce n'est pas le cas. En fait le film suit un schéma narratif simple pour exploiter les décors: Château - Forêt - Château - Forêt - Château - Forêt. Le scénario est ponctué d'allers-retours incessants ce qui nous laisse un sentiment de déjà-vu et de lassitude à plusieurs reprises. Le film se limite à deux décors et ne nous fait jamais voyager au-delà. Et pourtant venant d'un studio aussi talentueux et d'un pays pareil à exploiter dans un film d'animation, on aurait pu faire quelque chose de plus grandiose. Et cela nous amène à un autre problème récurrent: ÇA VA TROP VITE! Sérieux, je sais pas ce qui leur a pris mais il n'y a pratiquement jamais de moment où on peut reprendre notre souffle. Tout va à 100 à l'heure! Dans le derniers tiers ça a du sens car c'est un compte-à-rebours mais dans la première partie où on installe les personnages et les situations, ce n'est pas normal de voir tout le temps quelque chose arriver, se terminer et passer à autre chose dans la seconde qui suit. Le film ne prend pas son temps et ça le pénalise beaucoup notamment sur l'aspect légende qu'il a voulu prendre. En soit c'est cool mais ça dure très peu de temps et on a encore l'impression qu'il se pressent à les raconter. Mais même si le film a beaucoup de points négatifs, il y a de très bonnes choses à se mettre sous la dent! Déjà, l'humour fonctionne assez bien. Bon excepté les trois frères qui étrangement ne m'ont mis un sourire sur le visage que la moitié du temps, les autres situations comme spoiler: le tournoi où lorsque Mérida et Elinor transformée mangent amènent de bons rires. La relation mère-fille est curieusement très peu exploitée dans les films d'animation et donc c'est une bonne chose que Pixar ait décidé de la mettre au centre de l'intrigue. Et c'est incontestablement le point fort du script! Non seulement une fois qu spoiler: 'Elinor se transforme en Ours , on sent des responsabilités et des choix difficiles chez les deux femmes, mais la conclusion de leur relation est E-X-C-E-L-L-E-N-T-E-! En fait, c'est exactement comme Monstres Academy. il faut attendre les 20 dernières minutes pour avoir une morale digne de Pixar. On aurait pu s'attendre à ce que spoiler: Mérida comprenne qu'il faut pas être trop rebelle ou qu'Elinor décide de laisser sa fille totalement responsable. Mais au final ce sont les deux qui apprennent quelque chose! La fille comprend qu'il y a un temps pour le combat et un temps pour la parole tandis que la mère apprend à faire usage de la force quand il le faut. En deux scènes qui se suivent, les deux personnages accomplissent l'aboutissement de leur évolution et c'est vraiment très intelligent. On peut également apprécier le fait que spoiler: Mérida ne se marie pas à la fin du film, elle reste seule et dieu seul sait si elle aura un mari un jour! Et même si l'ambiance écossaise n'est pas celle qu'on espérait, on a malgré tout des petites idées bienvenues comme les feux follets. Ça rajoute une dose de magie assez appréciable. Donc au final, Rebelle est un film assez inégal. Les plus gros problèmes viennent avant tout des mensonges de la promo et de l'écriture qui part dans tous les sens. Au point que plusieurs personnes s'accordent à dire que c'est de la faute de Disney si le film n'est pas aussi réussi. Que voulez-vous? On est de mauvaise foi ou on ne l'est pas. Triste mais c'est comme ça. Mais en général, Rebelle arrive à être un bon divertissement. C'est un gros foutoir mais ce qui est bon arrive quand même à faire son effet. Après, est-ce que Pixar va pouvoir retrouver le génie qu'ils avaient avant avec leurs prochaines productions? Réponse l'année prochaine.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top