Mon Allociné
Blade Runner
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
note moyenne
4,2 18983 notes dont 996 critiques
52% 521 critiques 21% 206 critiques 9% 93 critiques 11% 105 critiques 6% 55 critiques 2% 16 critiques

996 critiques spectateurs

Trier par
Critiques les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Par les membres ayant fait le plus de critiques
  • Par les membres ayant le plus d'abonnés
Roger Colada

Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 37 critiques

5,0Chef-d'oeuvre • Publiée le 26/09/2016

Sérieusement... Réflexion métaphysique sur la condition humaine, bande son à se damner, esthétique unique et délicieuse, intrigue captivante, Rutger Hauer qui balance un des meilleurs monologues de l'histoire du cinéma en slip et sous la pluie...Blade Runner est un sans-faute, et n'importe quel être humain normalement constitué se doit de l'avoir vu au moins une fois durant sa courte et misérable vie.

MotorCycle Boy Reigns

Suivre son activité 0 abonné Lire sa critique

5,0Chef-d'oeuvre • Publiée le 03/09/2016

LABEL CULTE. Rutger Hauer en slip qui déclame du Nietzsche sous la pluie sur une musique de Vangelis ? Faut foncer ! Le héros du film : les décors. L'ambiance qu'ils instaurent servent parfaitement le propos.Un film très contemplatif, donc. Conseil : Dark City.

frchapalain

Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 12 critiques

5,0Chef-d'oeuvre • Publiée le 08/08/2016

C'est un chef d'oeuvre de science fiction, l'un des meilleurs films de Ridley Scott, je m'en lasse pas depuis l'âge de 12 ans, la scène finale est fascinante

IamFliT

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 3 critiques

3,5Bien • Publiée le 01/08/2016

bon film, et sans doute très bon film pour l'époque mais je reste sur ma faim ! je précise que je n'ai pas lu le livre et c'est donc mon premier visionnage presque 35 ans après la sortie du film. l'ambiance est crédible et la bande son colle très bien au film. harisson ford est très bon dans son rôle mais je reste sur ma faim car la scène Spoiler: de la licorne remet tout le film en question! Spoiler: (en effet, au début du film deckard rêve d'une licorne, et à la fin du film, deckard trouve une licorne en papier déposé par gaff devant sa porte) donc soit gaff sait que deckard est un répliquant (et il connait la mémoire qu'on lui a injecté), soit deckard est un réplicant avec la mémoire de gaff (et donc forcement gaff connait sa propre mémoire), je ne pousse pas ma réflexion plus loin pour l'instant, mais dans les deux cas ce n'est pas possible!!! en effet deckard n'a pas de capacité physique renforcé, comparé aux autres répliquants (roy et leon). d'ailleurs deckard ce prend une rouste par ces derniers! (conclusion deckard ne peut être un répliquant alors comment gaff peut il savoir pour la licorne???) à ce propos je n'ai pas compris pourquoi roy ne tue pas deckard, donc si quelqu'un veut bien m'expliquer... et/ou remettre ma théorie en question, le débat est ouvert :)

Henri Mesquida

Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 134 critiques

4,0Très bien • Publiée le 21/07/2016

Il y a une chose qui m'a toujours interpellé dans chacun de mes visionnages et qui me fait inlassablement revenir sur ce film pour y découvrir des détails qui m'auraient échappé : pourquoi Blade Runner est si profond et si inépuisable au fil du temps, alors qu'en l'espace d'1h50 d'autres longs-métrages peinent à faire démarrer leur histoire et s'enlisent dans des ambitions qui les dépassent, pourquoi donc ? Parce qu'il nous laisse prendre notre distance avec l'histoire, sans nous laisser l'oublier pour autant, ou du moins la sous-estimer, afin de se concentrer pleinement sur ces images magnifiques d'un monde qui se remet perpétuellement en question... Blade Runner est une chasse à l'homme qui, à ses prémices, n'annonce rien de très innovant par rapport à d'autres films noirs, mais elle puise sa véritable énergie dans cette esthétique post-apocalyptique et ce sentiment d'une ville plongée éternellement dans la nuit. Point de lumière venant du ciel, si ce n'est ces centaines de stores et ces panneaux publicitaires qui illuminent des ruelles délabrées. Outre mesure, ce qui me convient parfaitement avec Blade Runner, à bien égards, c'est cette facilité à me laisser en totale communion avec son univers, visuellement époustouflant, et avec lequel il n'est pas rare d'entretenir une réelle connexion, sans me laisser penser une seule seconde que le scénario est pompiériste. Sous ses airs d'œuvre surannée, Blade Runner démontre la psychologie de ses personnages, et notamment de ses réplicants, à la seule force de sa caméra, et non pas de son écriture : leur gestuelle ou les objets qu'ils exhibent, sont autant de moyens pour eux de montrer qu'ils sont prêts à tout pour gagner l'attention de leur créateur, d'une quelconque divinité supérieure, de leur Dieu, tout simplement, pour que la vie leur soit ainsi accordé. S'enfoncer des armes dans une partie du corps, prendre un serpent autour de son cou, mourir comme un ange déchu à qui on aurait châtrer les ailes, renvoyer son âme vers l'origine de son existence, vers les cieux. Plutôt que de chercher quelque chose au-delà du monde, quand cette chose justement se trouve simplement au plus profond de soi. Voilà quelques éléments qui exposent toute l'admiration qu'on peut avoir pour Blade Runner et ce dernier m'apparaît, indirectement ou non, pertinent dans ses démarches contre-utopistes sans jamais en dire trop, laissant parler ses images. Et force de constater que cela porte ses fruits. Pour s'extasier devant Blade Runner, sans risquer l'overdose ou l'ennui mortel, il ne faut pas vraiment le limiter à de la pure science-fiction, il s'agit plutôt d'une histoire inspirée d'un mythe de Pygmalion, un sculpteur grec tombé amoureux de sa statue : l'homme tombe mystérieusement sous le charme de ses créations (les réplicants), pour fuir le monde qui l'entoure, surtout quand ce monde ressemble au Los Angeles de Ridley Scott. Et cette judicieuse inspiration, si elle en est une, gagne en tonicité grâce à une des plus grandes bandes originales que le cinéma ait jamais connu. Aussi indispensable aujourd'hui qu'incompris à l'époque de sa sortie.

L'Otaku Sensei

Suivre son activité 53 abonnés Lire ses 129 critiques

3,0Pas mal • Publiée le 20/07/2016

Blade Runner...un film que beaucoup de monde dans mon entourage me vendaient de manière élogieuse, affirmant son statut de film culte dans le genre science fiction. Jouissant d'une telle réputation d'autant qu'il s'agit quand même de Ridley Scott aux commandes (Aliens, Gladiator, Exodus...), j'avais vraiment envie de découvrir ce trésor cinématographique...qui s'est avéré malheureusement être une bonne déception après visionnage. Alors je sais que beaucoup vont sans doute me jeter la pierre pour n'avoir mis que 3 étoiles au film mais laissez moi expliquer pourquoi. Le visionnage du film n'a pas été une expérience désagréable mais un grand nombre de "paramètres" se sont révélés êtres un frein à mon plaisir. Déjà pour commencer l'histoire, elle est super compliquée à comprendre, trop complexe; je vous cache pas que sans une lecture du synopsis au préalable on a peu de chance de comprendre le cours du récit. Pour résumer d'après ce que j'ai compris, l'histoire de Blade Runner (adapté du roman "les androïdes rêvent ils de moutons électriques" de Philip K. Dick, que je n'ai pas lu) prend place dans le futur, en 2019 dans la ville de Los Angeles. Epoque ou la technologie s'avère être beaucoup plus avancée que de nos jours (le film date de 1982), avancées qui sont illustrées de différentes façon notamment, la création d'humanoïdes a l'apparence et au comportement humain appelés "Réplicants". D'ordinaire, ces êtres sensés servir de soutient à la population décident un jour de se rebeller; rébellion qui leur coûta le bannissement de la planète Terre. Nous suivons les aventures de Deckard, un "Blade Runner" dont la mission et de traquer les derniers Réplicants. Voilà à peu près pour le pitch global. Que penser de Blade Runner ? Pourquoi selon moi le film est il décevant ? La première raison et pas des moindre est à cause de la mauvaise exploitation de son univers. J'adore les films de science fiction pour leur manière de nous présenter et nous embarquer dans des univers incroyable avec des inventions technologiques high-tech aussi abracadabrantes les unes que les autres; et le problème avec Blade Runner c'est que le film avait tous les atouts, toutes les cartes en main à vue d'oeil pour nous faire rêver. Une société futuriste avec ses buildings géants,ses voitures volantes, ses néons, ses mystères, ses lois, ses moeurs, le tout avec un chouette melting pot des cultures orientales et occidentales. Il y avait vraiment de quoi faire et pourtant, R.Scott n'a pas su exploiter la mine d'or qu'il avait sous la main. Alors oui on 'extasie devant les paysages et je ne vais pas vous mentir, cette ambiance Steam Punk des années 80, lugubre, glauque et inquiétante est super cool...mais si un bon univers n'a pas l'appui d'un bon scénario ça ne sert pas à grand chose. Ridley Scott a choisit de prendre le chemin du thriller policier plutôt que celui du film d'action/aventure à la Star Wars; un choix intéressant que je respecte mais qui fait basculer l'intrigue sur une enquête au rythme mollasson, dépourvu de dynamisme, on est assez vite gagné par l'ennui d'un récit qui au lieu de nous tenir en haleine nous fait trouver le temps long et admirer les plans de néo Los Angeles devient insuffisant pour satisfaire notre appétit de cinéphile. Et ce n'est pas non plus (ça m'attriste de l'avouer) la présence d'Harrison Ford qui change la donne. Le rôle du flic solitaire et impassible qu'on lui a attribué ne met pas en valeur son talent d'acteur (et on en parle des autres personnages, les "Nexus 6" qui débarquent comme un cheveux sur la soupe^^). Peu d'interactions entre les personnages tout au long du film et quand il y en a c'est souvent au compte de dialogues vides qui ne dégagent pas spécialement d'émotion. Pareil en ce qui concerne l'action, ingrédient phare de ce genre de film mais qui ici n'arrive véritablement qu'à la fin. Pourtant, Blade Runner possède un bon nombre de sous lectures sous jacentes des plus intéressantes, on pense tout de suite à celles liées aux Réplicants, suffit il de ressembler aux humains pour être des leurs ? Peut on réussir à transmettre des émotions à des clones ? Un bon propos, vu et revu par la suite mais qui renferme toujours des questions intéressantes à se poser. Pour conclure, à mes yeux, Blade Runner est une oeuvre de SF en demi teinte, d'un côté l'univers est visuellement passionnant mais d'un autre côté l'histoire dont le film bénéficie freine à la bonne exploitation de cet univers, la faute surtout à la grande complexité et à une absence de véritable dynamisme. Mais bon, on m'avait prévenu au préalable que je risquais fortement de ne pas tous saisir alors ne jugeons pas trop sévèrement Blade Runner, allez tester par vous même, ça vaut le coup mais ça nécessitera sans doute le besoin de le visionner une deuxième fois.

T-Tiff

Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 718 critiques

3,0Pas mal • Publiée le 19/07/2016

Surévalué, "Blade Runner" de Ridley Scott l'est certainement. Vendu comme l'un des plus grands chefs-d’œuvre de la science-fiction, "Blade Runner" a pourtant beaucoup plus vieilli que ses camarades "Star Wars" et autres "Alien". Harrison Ford, entre Indiana Jones et Han Solo, prête ici ses traits au blade-runner Rick Deckard, et la prestation de l'acteur est bien pâle à côté des personnages iconiques qu'il a incarnés. Le reste du casting est également un peu faible, même si la belle Sean Young tire son épingle du jeu. Quant à l'intrigue, c'est encore une fois assez léger. Si le texte d'introduction nous plonge directement dans un conflit classique opposant homme et robot au cœur d'une Terre à l'agonie, obligée de coloniser d'autres planètes, la suite de l'histoire manque cruellement de rythme mais surtout d'enjeux. On assiste à une chasse à l'homme où les quelques indices tombent du ciel, où les scènes d'action sont rares voire inexistantes, et où bons nombre de séquences sont difficilement compréhensible comme cette course-poursuite finale qui se finie de manière assez troublante. Néanmoins, on est obligé de saluer le fait que "Blade Runner" est un grand film. Il réussit à créer une véritable atmosphère étouffante grâce à une musique superbement composée par Vangelis. De plus, chaque plan témoigne d'un travail soigné, certains sont grandioses, d'autres particulièrement minutieux, le tout dans un univers sombre et sordide. Le temps a hissé "Blade Runner" parmi les chefs-d’œuvre de la science-fiction avec ce final devenu mythique, laissant en suspens quelques interrogations, néanmoins au-delà d'une intrigue trop faible et d'un casting décevant, on retiendra surtout un film avec une ambiance unique et une réalisation millimétrée.

Pierre C.

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 2 critiques

5,0Chef-d'oeuvre • Publiée le 11/06/2016

Un film a ne pas manquer (en final cut bien sûr). Blade Runner est un chef d'oeuvre absolu et indémodable, sur tous les points. La scène de l'affrontement final est peut-être la meilleure jamais tournée.

DexterTheKiller

Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 502 critiques

2,0Pas terrible • Publiée le 30/05/2016

Critique de "Blade Runner". Moi qui m'attendais à un véritable chef-d'oeuvre je peux vous dire que j'ai été déçu. Ce qui sauve un peu le film c'est son décor et ses costumes futuristes. Le contenu du film est le problème, je n'ai pas accroché un seul instant. C'est lent et long, ajoutés à cela des dialogues peu utiles. Je vous le jure j'ai vraiment essayé d'accrocher mais c'était peine perdue. 2/5

yohanaltec

Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 574 critiques

3,5Bien • Publiée le 29/05/2016

On ne peut pas nier le statut de Blade Runner aujourd'hui, qui 34 ans après sa sortie, étonne encore. Le début du film est un peu long et l'intrigue met du temps à se mettre en place. Le film commence réellement à l'arrivée des persos de Rutger Hauer et de Daryl Hannah, tous les deux excellents, en particulier le premier. Harrison Ford est effiface, comme à son habitude. Les décors sont somptueux, le film à très peu vieilli. Malgré quelques longueurs, Blade Runner reste un bon film qui mérite amplement son statut de film culte.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse