Notez des films
Mon AlloCiné
    Following, le suiveur
    note moyenne
    3,8
    1156 notes dont 158 critiques
    répartition des 158 critiques par note
    21 critiques
    70 critiques
    54 critiques
    13 critiques
    0 critique
    0 critique
    Votre avis sur Following, le suiveur ?

    158 critiques spectateurs

    Moi, moi ou moi ?
    Moi, moi ou moi ?

    Suivre son activité 40 abonnés Lire ses 2 342 critiques

    2,5
    Publiée le 4 janvier 2020
    J'apprécie beaucoup Christopher Nolan, c'est peut-être même à ce jour mon réalisateur préféré, mais pas au point de crier au chef-d'oeuvre à chacune de ses production. Son premier long-métrage n'est pas mauvais mais pas exceptionnel non plus. L'histoire est banale, juste correctement jouée, avec une fin presque décevante vu le talent de Christopher.
    Artriste
    Artriste

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 868 critiques

    4,5
    Publiée le 26 mai 2019
    Premier film de Christopher Nolan, Following montre déjà toute l'étendu de son talent avec ce thriller de grande qualité. L'histoire se met rapidement en place et m'a happé dès les premières minutes. Il faut dire que l'ambiance qui se dégage de ce long-métrage est juste dingue et que c'est sa grande force. Déjà le fait que ce soit en noir et blanc colle parfaitement avec cette réalisation presque amateur mais qui fait que l'on est au cœur de l'action. Mais en plus de ça s'ajoute une ambiance sonore exceptionnel. La b.o. très présente, saturé et angoissante colle parfaitement à cette histoire. Du coup c'est très prenant et plus les minutes défilent et plus on à envie d'en voir et de connaitre le dénouement. Nolan oblige, on va avoir le droit évidemment à une révélation finale qui va agréablement surprendre. Côté casting les acteurs sont très bons et les personnages sont charismatique. Cobb est ultra classe et la relation de domination qu'il à vis à vis de Bill est très intéressante. J'aurais presque aimé que le film soit un peu plus long mais il se suffit à lui même comme il est. En tout cas à peine visionné que j'ai déjà envie de le revoir pour comprendre toutes les subtilités car la narration étant non chronologique quelques éléments peuvent nous échapper au premier visionnage et donc un second s'impose avec grand plaisir. Vous l'aurez compris, je ne peut que vous conseiller de regarder et de reregarder Following qui est un excellent film.
    Greg A.
    Greg A.

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 456 critiques

    3,5
    Publiée le 23 janvier 2019
    Premier "long métrage" de Christopher Nolan et déjà un premier tour de passe passe réussi , une manipulation mentale et intelligente , propre à lui même et fruit de son talent et de sa réussite cinématographique par la suite . Le noir et blanc apporte une touche d'authenticité , déconstruction narrative et scénario costaud ; Pour son premier film en format court et à budget minime , Nolan installait déjà sa patte de fort belle manière .. Ma note : 7.5/10
    7eme critique
    7eme critique

    Suivre son activité 136 abonnés Lire ses 2 778 critiques

    3,0
    Publiée le 13 novembre 2018
    Petites combines sur fond de cambriolage et obsession originale ! Ce premier long-métrage de Christopher Nolan est agréable à découvrir (sans pour autant être transcendant), et témoigne déjà d'un certain talent en matière de mise en scène. Ce film de courte durée (moins d'1h10) au scénario intrigant, n'aura pas le temps de nous ennuyer.
    anonyme
    Un visiteur
    3,5
    Publiée le 15 février 2018
    Un thriller britannique réussi et maîtrisé de Christopher Nolan avec un scénario passionnant et des acteurs convaincants.
    P. de Melun
    P. de Melun

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 746 critiques

    3,0
    Publiée le 3 novembre 2017
    Dès son 1er long-métrage, le réalisateur anglais Christopher Nolan a démontré un savoir-faire impressionnant et imposer un style qui s’affinera au fil du temps sans jamais se renier. Dans les petites 70 minutes que durent ce « Following », on retrouve la plupart des recettes utilisées par Nolan parmi lesquelles une chronologie déstructurée, une place prépondérante pour la musique, un goût certain pour les héros border line, une intrigue riche en rebondissements et faux-semblants et un twist final qui donne au film une tout autre dimension. On retrouve également une ambiance qui rappelle aussi bien Alfred Hitchcock que David Lynch (ambiance dont était déjà imprégné son court-métrage « Doodlebug ») avec un visuel noir et blanc conférant au film une ambiance glaciale et des plans qui s’allongent (parfois inutilement). C’est sans doute la seule faiblesse de « Following », défaut dont Nolan a visiblement parfaitement eu conscience puisqu’il a abandonné ce rythme trop lancinant dès "Memento" et gagne en efficacité à chaque film. Plus surprenant, le casting composé pourtant d’illustres inconnus réussit à marquer les esprits avec Jeremy Theobald (acteur fétiche des débuts du réalisateur) en écrivain voyeuriste et pigeon de l’affaire, l’insaisissable Alex Haw en classieux voleur (on ne peut que regretter que l’acteur se soit limité à ce seul et unique rôle) et Lucy Russell en héroïne blonde typiquement hitchcockienne. Enfin, Christopher Nolan parvenait déjà à passionner le spectateur avec un pitch pourtant pas forcément excitant mais qu’il a su porter à son paroxysme (comme pour l’amnésique de "Memento", le flic insomniaque de « Insomnia » ou encore l’affrontement entre magiciens du "Prestige"). Bref, malgré son budget cheap et ses quelques imperfections, « Following » est un film captivant et plein de promesse sur le talent d’un réalisateur qui, de "Memento" au récent « Inception » en passant par les derniers « Batman » (le logo sur la porte du héros est d'ailleurs un signe du destin), n’a eu de cesse de confirmer son génie. (Critique reprise et partagée)
    Cronenbergfansoff
    Cronenbergfansoff

    Suivre son activité 63 abonnés Lire ses 1 488 critiques

    4,0
    Publiée le 15 février 2018
    Un film pas trop long pas trop court (seulement une heure cinq quand même), qui ne part pas dans un scénario incompréhensible comme dans la plupart des Nolan, chose de très déplaisant. C'est vraiment un super film, populo et compliqué à la fois. Comme dans tous les Nolan on croit à un film dont on ne devra s'attendre à absolument rien, mais à chaque fois on tombe dans le piège, parce que ça finit avec une situation finale qui te laisse le bec cloué, Le suiveur en est la preuve irréfutable. Cet illustre inconnu plus connu sous le nom de Christopher Nolan a lancé sa carrière de manière explosive comme Gaspar Noé avec Seul contre tous : Inconnus, ont un petit budget et envoie des dialogues de fous. Un noir et blanc, proche du style mono par son teint très coloré mais très réservé. Énorme film. Je le déconseille aux moins de 10 ans. 4/5
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 244 abonnés Lire ses 3 256 critiques

    4,0
    Publiée le 2 juillet 2017
    Avant d'être le réalisateur respecté qu'il est devenu suite à sa participation à la réactivation du personnage de Batman qui avait disparu des grands écrans après le bide commercial des deux épisodes de la saga réalisés en 1995 et 1997 par Joel Schumacher, Christopher Nolan était jugé comme un jeune prodige venu d'Angleterre ayant réalisé quelques films au mode de narration plutôt surprenant qui indiquaient une personnalité affirmée. "Following, le suiveur", son premier long métrage réalisé avec quelques bouts de ficelle, qu'il a lui-même produit et scénarisé annonce clairement les futurs partis-pris narratifs de Nolan qui se jouera constamment des codes habituels pour faire vivre une expérience sensorielle déroutante à ses spectateurs. Dans ce premier essai qui tient plutôt du moyen métrage, Bill (Jeremy Théobald) est un jeune écrivain oisif qui pour trouver l'inspiration qui lui fait défaut, décide de se laisser aller à suivre des inconnus dans la rue pour tenter d'allumer le feu sacré de l'inspiration à partir de ces personnages inconnus. Les règles très strictes qu'il tente de s'imposer dans sa démarche volent très vite en éclat, la curiosité étant souvent, on le sait tous, très mauvaise conseillère. C'est de cette manière qu'il va faire la connaissance de Cobb (Alex Haw), un voleur aux pratiques très particulières l'apparentant plus à un esthète de la cambriole qu'à un stakhanoviste de la fauche. Bill assez naïf a mis le doigt sans le savoir dans un engrenage qui va progressivement l'engloutir. A l'aide d'un noir et blanc et d'une caméra tenue à l'épaule qui donne à son film un style documentaire très immersif, Christopher Nolan délivre ça et là des images incongrues de prime abord qui prendront toute leur signification avec le dénouement de l'intrigue. Un procédé qu'il radicalisera avec "Memento" sorti deux ans plus tard, pour lequel le procédé narratif complètement chamboulé tient lieu désormais de principal argument. "Inception" thriller d'anticipation sorti en 2010 alors que Nolan est au fait de sa gloire déroutera encore plus, ce qui n'empêchera pas cet exercice de style un peu surfait d'être un formidable succès au box-office. Une démarche qui rapproche sans doute davantage Christopher Nolan des adeptes de jeux vidéo que des véritables cinéphiles. On peut certes le regretter sans que cela ne remette en cause le talent intrinsèque de Nolan. "Following, le suiveur" œuvre des débuts non exempte de défauts fait preuve d'une fraîcheur et d'une tonicité qui en sus laissaient entrevoir des qualités qui si elles se sont clairement affirmées avec l'arrivée à Hollywood ont peut-être conduit le réalisateur suite à son succès phénoménal à l'enfermement dans une expression un peu trop narcissique de son art. L'avenir nous dira si le grand réalisateur qui se cache encore un peu derrière l'ex-jeune prodige va enfin éclore. A noter, la partition musicale envoûtante de David Julyan devenu le compositeur à titrer de Nolan.
    Baptiste L.
    Baptiste L.

    Suivre son activité Lire ses 33 critiques

    3,5
    Publiée le 2 avril 2017
    Le tout premier Nolan, précurseur de ses autres œuvres, le film est efficace. Même avec un budget dérisoire, Following est un court long-métrage de qualité...
    Attigus R. Rosh
    Attigus R. Rosh

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 1 811 critiques

    4,0
    Publiée le 5 février 2017
    Premier long-métrage de Christopher Nolan, et il faut admettre qu'il met déjà la barre très haut. L'histoire fait preuve d'une originalité notable, surtout dans le registre du polar où beaucoup d'histoires se ressemblent. Le thématique de l'auteur en panne d'inspiration suivant des inconnus dans la rue marche bien. Les personnages sont très intrigants. Le scénario est extrêmement et le choix de suivre l'histoire de façon chronologique est très bien amené. Le film a quelques longueurs, mais rien de vraiment pénalisant. Le retournement finalement est très bon. Par contre, je trouve que le choix de tourner en noir et blanc n'apporte strictement rien, si ce n'est que pour un effet de style sans grand intérêt. Les acteurs jouent correctement, même si aucun d'entre eux ne transcendent vraiment. Christopher Nolan s'annonçait déjà clairement comme un réalisateur à suivre.
    Shelby77
    Shelby77

    Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 1 131 critiques

    4,0
    Publiée le 10 janvier 2017
    Critique de "Following : le suiveur" On retrouve déjà dans ce film la marque de fabrique et les techniques scénaristiques de Christopher Nolan qui le feront connaître à un plus large public : la narration non linéaire mais tout de même habile, le héros naïf et le retournement final. Il réussit à faire un truc assez correct avec un modeste budget de 6000 dollars. Le choix de couleur blanc/noir est intéressant, il nous trouble tant on peut savoir avec précision l'époque à laquelle l'histoire se déroule. 4/5
    ludovic-50
    ludovic-50

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 361 critiques

    3,5
    Publiée le 12 novembre 2016
    Pour son premier film, Nolan à su nous convaincre avec ce film court de 1h10 et l'on découvre un style différent de ces film qu'il réalisera par la suite. On a les ingrédients qu'ils faut c'est à dire un bon scénario à suspens, du rebondissement notamment à la chute, une petite musique adaptable aux scènes et énergique, des acteurs (Jeremy Theobald et Alex Haw) jeunes, talentueux et crédible dans leur rôle et tourné en noir et blanc qui donne un effet au film. Des dialogues constructifs et des scènes efficaces. Une première partie essentiellement centré sur l’obsession de cette homme de suivre les gens spoiler: et la rencontre avec l'un d'eux puis notre homme se passionne pour le cambriolage et une deuxième partie un peu plus centré sur la face caché de certains de ces personnages que l'on découvre spoiler: et le piège infernale qui se referme au finale pour ce jeune homme une chute qui nous emmène de surprise en surprise même si quelques indices nous mettent un peu la puce à l'oreille. Un premier film correcte qui annonce et lance un début de carrière prometteur pour Nolan.
    dikiz
    dikiz

    Suivre son activité Lire ses 26 critiques

    3,5
    Publiée le 29 février 2016
    Les premières minutes attirent l'attention sur le thème de l'expérimentation sociale, avant de bifurquer vers un excitant Arsène Lupin. Mais un plot twist avait déjà savamment été mis en place, il déroule sa mécanique implacable, le rythme est parfaitement maîtrisé de bout en bout. Le scénario est redoutablement bien ficelé, et ne laisse pas indifférent : lorsque l'intrigue se referme le spectateur plonge dans l'abîme vertigineuse du (anti)héro.
    nicothrash60
    nicothrash60

    Suivre son activité 88 abonnés Lire ses 1 801 critiques

    4,0
    Publiée le 19 janvier 2016
    Premier long métrage de maître Nolan et son talent saute déjà aux yeux au moins sur deux points, la mise en scène pour commencer, un modèle du genre avec des scènes dans le désordre, ce qui fera le succès de son film suivant, "Memento" mais surtout avec déjà une maestria sidérante quand au contrôle du récit. Le noir et blanc rend une certaine tension, accentuée s'il en était besoin par une ambiance musicale discrète mais non moins excellente. Mais c'est bien au niveau du scénario que Nolan fait déjà des merveilles, on se demande dès le départ où il veut nous emmener avant de saisir petit à petit la finalité de l'intrigue, de recoller les quelques morceaux parsemés de ci de là et de découvrir les nombreux rebondissements qui jalonnent cette première pépite dans la carrière exemplaire de Nolan. Un mot sur les acteurs, quasi inconnus à l'heure actuelle mais qui auraient sans doute mérités un meilleur sort, et sur le nom d'un des personnage, Cobb, qui constituera sans doute un petit clin d'oeil lors du tournage de "Inception". Déjà une belle réussite pour un coup d'essai, à voir et à revoir.
    Meryn Fuckin' Trant
    Meryn Fuckin' Trant

    Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 356 critiques

    3,5
    Publiée le 18 janvier 2016
    C'est souvent à leur premier film qu'on reconnaît les talents, et l'ainé de Christopher Nolan ne fait pas exception à la règle. "Following" n'est quand même pas irréprochable: la narration déstructuré chère au réalisateur n'est jamais justifiée dans le scénario (quelque chose que Nolan prendra note avec son second film), et puis le faible budget et les conditions de tournage éreintantes se sentent, on ne va pas se le cacher: sa durée tient presque du court-métrage et son noir et blanc n'a rien de somptueux. Reste que dès ses débuts, la patte de Nolan est déjà palpable: de la fascination du metteur en scène à explorer et sonder les recoins l'esprit humain à la malice avec laquelle il mène le spectateur en bateau jusqu'au twist, "Following" respire bel et bien le Nolan. Seulement, Nolan est pour moi le seul réalisateur qui ne s'exprime jamais avec autant d'ardeur que lorsqu'il dirige des productions au budget pharaonique. Ici Nolan prouve ses talents de conteur, mais n'a pas encore les moyens de prouver ses talents de etteur en scène. Mais je garde une affection toute particulière pour ce "Following".
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top