Mon AlloCiné
Avant toi
note moyenne
4,3
4031 notes dont 264 critiques
38% (99 critiques)
29% (76 critiques)
17% (46 critiques)
9% (25 critiques)
4% (11 critiques)
3% (7 critiques)
Votre avis sur Avant toi ?

264 critiques spectateurs

tony-76

Suivre son activité 577 abonnés Lire ses 1 379 critiques

3,5
Publiée le 15/08/2016
Avant toi est un Cendrillon qui croise Intouchables ! Un drame bouleversant qui traite d'une histoire d'amour impossible entre une aide soignante et un handicapé. Emilia Clarke porte définitivement le film sur ses épaules. La jeune comédienne, qui est ici bien loin de son rôle dans Game of Thrones et du blockbuster de l'été dernier (Terminator : Genisys), brille à travers ce personnage naïf ! Adorable ! Sam Claflin (les Hunger Games) est efficace également, mais ne se démarque pas contrairement à sa partenaire. Leur love story est crédible. La trame sonore s'avère parfaite pour bercer tendrement le cœur des sentimentaux. spoiler: Les chansons Ed Sheeran qui viennent, tout juste au bon moment... Après, il est évident que Me Before you (v.o) n'échappe pas aux clichés du genre spoiler: - ce passage où Lou rase la barbe de Will pour révéler un être nouveau, plus beau - mais bon, on pardonne le long-métrage. La durée du film convient très bien, cela se suit sans soucis. Avec un lot de philosophie et les décors tous fantastiques ! Plus riche que Nos étoiles contraires, Avant toi s'adresse à tous les amateurs de romantisme et autres. Un beau film à conseiller !
Ludivine C

Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 3 critiques

5,0
Publiée le 23/06/2016
Film très poignant. Très bon casting on passe facilement du rire aux pleurs. Une très belle leçon de vie sur la façon de gérer sa vie comme on l'entend. En bref pour les âmes sensibles comme moi ☺ je vous le conseille vivement
Cinéphilion

Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 201 critiques

5,0
Publiée le 29/06/2016
Sur le papier, le récit laisse penser à une version anglo-saxonne du film « Intouchables » avec Omar Sy. Effectivement, la forme y ressemble beaucoup : Un tétraplégique fortuné et une demoiselle issue d’un milieu défavorisé à la recherche d’un travail embauchée malgré elle. Mais cette pensée nous effleure l’esprit seulement le temps de la mise en place les vingt premières minutes. La disparité sociale entre Lou et Willy est la forme d’opposition du long-métrage, une figure quasi-momentanément exploitée dans ce type d’histoire où l’objectif est de montrer que l’amour est plus fort que tout. Les deux personnages sont de vrais perles aussi drôles qu’attachants. Le charme de Lou repose sur son trait vestimentairement folklorique et rigolo qui a tendance à nous rappeler Miss Fine de la série « Une Nounou d’enfer ». Sincère et sans aucune vulgarité, le film est drôle, charmant et émouvant. Nous pleurons tous des mêmes choses mais on ne perçoit pas le rire de la même façon : C’est ainsi que l’auteur a su doser cette concordance dans une écriture brillante. Il est à noter que le scénario reste très fidèle au roman de Jojo Moyes, parfois même mot pour mot dans certains dialogues, ce qui n’est pas le cas de tous les long-métrages. La bande originale, dirigée par Craig Amstrong, est excellemment référencée avec des artistes comme Ed Sheeran, X Ambassadors et Imagine Dragons. Rien de tel pour nous transporter ! Aussi, Thea Sharrock fait un léger clin d’oeil à Almodovar pendant le film, très appréciable pour tous les cinéphiles. Sans vous dévoiler l’histoire et sa finalité, la narration conclut sur une magnifique morale dont le dernier mot du film est « vie ». Bilan : Dès que la lumière s’éteint, notre cœur s’ouvre. Notre sincérité est ébranlée. Nos sentiments sont renversés.
FredArrow

Suivre son activité 381 abonnés Lire ses 905 critiques

3,0
Publiée le 11/07/2016
Et bam ! Un beau jour, William Traynor, un jeune apollon riche à en manger des lingots d'or au petit déjeuner fait une sale rencontre avec une moto vombrissante. Désormais paralysé, il sombre dans l'amertume et le désespoir au grand dam de ses parents qui ne savent plus quoi faire pour lui redonner goût à la vie. Heureusement, une jeune et jolie provinciale naïve, Louisa Clarke, tout juste virée de son emploi de serveuse, se fait engager comme auxiliaire de vie auprès de lui. Bien évidemment, la rencontre entre ces deux-là va faire des étincelles et ils vont s'aimer comme deux grands nigauds afin de nous tirer toutes les larmes de nos petits corps en bout de course. Cette adaptation du livre de Jojo Moyes (aussi au scénario) se pose clairement en prétendant de 2016 au hit "Nos Étoiles Contraires" avec cette romance que l'on devine assez vite dramatique et visant essentiellement un public de jeunes adultes au coeur de l'été. Pourquoi pas, tous les ingrédients sont là et le film de Josh Boone n'a jamais vraiment trouvé un successeur utilisant une approche aussi classique que la sienne (par exemple, le sympathique "La Face cachée de Margo" ou l'excellent "This is not a love story" optaient pour des lignes différentes autant sur le fond que sur le style de narration (surtout pour le second)). Seulement à vouloir trop jouer la carte du classicisme et ce, malgré d'indéniables atouts, "Avant toi" ne réussira peut-être pas à s'inscrire comme un incontournable du genre. Déjà, les premières minutes du film sont complètement plombées par le jeu invraisemblable d'Emilia Clarke qui choisit d'interpréter la naïveté de l'héroïne comme à la limite de la débilité mentale. L'actrice ne cesse de surjouer de manière terriblement gênante et ses expressions faciales deviennent très vite celles d'un personnage de cartoon surexcité à cause de l'ingestion de substances pas très claires. La sidération est telle que l'on en vient même à s'amuser à compter le nombre de mouvements différents qu'elle peut effectuer avec ses seuls et très denses sourcils (environ 15 674 par minute a priori, Lily Collins est terrassée sur ce coup). Alors que l'on commence tranquillement à se mastiquer les veines des poignets à l'idée qu'il va falloir la supporter pendant 1h50, vient l'inévitable rencontre avec le beau gosse handicapé qui va donner une bien meilleure tournure à la suite des événements. Il y a un truc indispensable à la réussite de ce genre de romance : l'alchimie entre les deux protagonistes principaux. Vous pouvez prendre les deux meilleurs acteurs du monde et les coller ensemble devant une caméra en train de s'embrasser, si elle n'est pas là, le spectateur sera le premier à s'en rendre compte et le film ne décollera jamais à ses yeux. En ce qui concerne Emilia Clarke et Sam Claflin, cette petite magie capable de vous faire avaler toutes les couleuvres possibles (et "Avant toi" en contient pas mal) saute aux yeux dès leur première rencontre. Le courant passe tellement bien que l'influence des personnages entre eux (elle lui redonne un but à son existence figée, il lui apprend à croire à son potentiel) se fait même ressentir entre les acteurs. Le jeu sobre et convaincant de Claflin ("Love Rosie" et les "Hunger Games") semble déteindre sur celui de Clarke qui abandonne en cours de route ses mimiques grotesques. Ce couple à la complémentarité indéniable nous offrira ainsi une continuité de très jolies scènes touchantes prémices à la révélation de leurs sentiments respectifs (un DVD visionné ensemble, le concert, le mariage,...) et qui parviendront sans mal à masquer les facilités de l'ensemble (les éternelles musiques pop sirupeuses pour surligner l'émotion, les passages obligés sur l'handicap quelques fois subtilement traités, parfois beaucoup moins). On pourra éventuellement tiquer sur la fin et le message qu'elle délivre. Sans trop en dire, on peut comprendre que le film est déchaîné la foudre d'associations d'handicapés aux États-Unis. Le fatalisme exacerbé du personnage concernant son handicap et ses conséquences finales peuvent désarçonner mais sa situation reste tellement particulière et inéluctable que la fin traitée plutôt avec tact et finesse transforme ce sentiment pessimiste en quelque chose de résolument optimiste et tourné vers l'avenir (le film n'a de toute façon aucune vocation à prendre part dans un débat sociétal sur un tel sujet). Porté par un couple attachant qui se révèle très vite être son coeur émotionnel, "Avant toi" ne dépasse hélas pas le stade de la jolie romance de l'été pour devenir une référence incontournable du genre mais on est prêt à parier qu'il remplira pleinement son job auprès de ses aficionados (et, qui sait, avec peut-être même quelques larmes au final).
benoitG80

Suivre son activité 906 abonnés Lire ses 1 338 critiques

3,0
Publiée le 04/07/2016
"Avant toi", par rapport à la manière dont est filmé et réalisé cette adaptation du roman de Jojo Moyes, n'est en principe pas trop ce que je recherche en terme de cinéma ! Mais je me garderai bien de rejeter en bloc cette réalisation de Thea Sharrock, dans la mesure où malgré les violons et les larmes de rigueur, malgré cette ambiance typiquement guimauve, on s'attache doucement à ce duo entre William, tétraplégique et Louisa, son assistante ou demoiselle de compagnie... Emilia Clarke fait bonne figure, et pourtant là aussi malgré un jeu très appuyé, presque trop forcé en terme d'expression, elle arrive à séduire aussi bien son protégé que le spectateur, pour petit à petit nous faire fondre littéralement ! Entre ce personnage féminin pétillant, atypique, tant dans son apparence un peu folle que dans son comportement, et cet homme bourru et déterminé, rivé à son fauteuil par son accident (Sam Claflin), un "je ne sais quoi" se met en place, une écoute réciproque qui doucement interpelle le spectateur, par une certaine sincérité qui va permettre à cet homme de s'ouvrir, de surmonter cette douleur et ce traumatisme, telle une thérapie salvatrice ! Ce rayon de soleil, qui sans prétention aucune, mais au contraire d'un naturel lumineux et évident, sans artifice d'aucune sorte va donc être l'élément essentiel et intéressant de cette réalisation ô combien formatée pour plaire ! Maintenant il faudra passer outre cet aspect très sucré, très romance, pour entrer et apprécier ce film qui pourra donc convaincre et même séduire ! Alors une réflexion sur le handicap qui n'est pas sans rappeler "Intouchables" par l'aspect financier des choses, et une histoire à la fin prévisible dans un sens, mais pas dans l'autre, qui vaut bien au final un petit détour !
docteur d

Suivre son activité Lire ses 29 critiques

5,0
Publiée le 19/07/2016
Comment la presse ose mettre que 3 étoiles ??? Certains diront c'est une adaptation d'Intouchables, oui le scénario est proche mais on aborde ici le problème du libre arbitre concernant sa vie. Qui ne s'est jamais dit si je me retrouve tétraplégique je préférerais en finir. On aborde intelligemment le sujet sous l'angle d'une belle histoire d'amour. Le casting est excellent la mise en scène parfaite. La B.O. très actuelle et on redecouvre l'héroine de Game of Thrones "khaleesi" très touchante. Pour moi c'est un sans faute un film incontournable.
Jamon-de-Baiona

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 41 critiques

4,5
Publiée le 28/06/2016
Ce film vaut d'être vu essentiellement pour Emilia Clarke. Cette actrice est lumineuse et très attachante. L'émotion est au rendez-vous. Le sujet traité avec énormément d'humour, à l'anglaise. On rit beaucoup malgré un sujet difficile. Carton rouge aux spectateurs qui passent leur temps sur leur portable.
Ophélie

Suivre son activité 6 abonnés Lire sa critique

5,0
Publiée le 23/06/2016
Je l'ai vu hier soir à sa sortie et j'en suis toute retournée comme je l'avais été pendant la lecture du livre. Bien sur il y a plus d'informations dans le roman, notamment sur Lou qui, je trouve, aurait du figurer dans le film car c'est une part importante de sa personnalité. Mais malgré cela je suis extrêmement heureuse d'avoir vu ce film et il est sans conteste devenu mon film favori comme l'ai devenu le roman. Merci à l'auteur, Jojo Moyes pour cette merveilleuse histoire et merci à la réalisatrice pour ce beau rendu. Une belle histoire d'amour mais surtout une belle histoire de vie.
Matthiew P.

Suivre son activité Lire sa critique

0,5
Publiée le 30/08/2017
Autant qu'il est un art, le cinéma est un média, c'est-à-dire un moyen de communication à grande échelle qui, ici, nous laisse le message suivant : spoiler: "Si tu es handicapé, suicide-toi, ça rend la vie de tes proches meilleure et c'est romantique." J'apporte mon soutien moral à toutes les personnes handicapées physique et moteur qui tentent tant bien que mal de vivre dans notre société qui ne veut pas d'eux.
anonymousette

Suivre son activité Lire sa critique

0,5
Publiée le 10/01/2017
HONTEUX ! Après avoir lu le livre, que j'ai dévoré, j'avais envie de voir le film, juste pour faire durer l'histoire un peu plus longtemps ... Et là : LE DRAME! Une honte ! L'actrice principale, aussi belle et talentueuse soit elle dans GoT, est vraiment mauvaise! Elle surjoue toutes les émotions, et la pauvre elle n'est pas aidé par la doublure française que lui octroie une voix de niaise !! L'histoire est survolée, on a même ni le temps, ni matière de s'attacher aux personnages ! Ca ne rend vraiment pas justice au livre qui est tout simplement magnifique. Un conseil : lisez le livre, bcp plus touchant et émouvant que le film qui pique les yeux.
Mick D

Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 6 critiques

5,0
Publiée le 04/07/2016
Un film magnifique dont l'histoire va au dela d'un rapport aide soignante-malade. Certains diront que c'est une simple histoire qui fait pleurer, mais c'est pour moi un chef-d'oeuvre qui reprend bien le livre dont il est adapté. Une réussite portée par deux acteurs géniaux. A voir !
MediaShowbyDK

Suivre son activité 66 abonnés Lire ses 227 critiques

3,5
Publiée le 27/11/2016
« Avant Toi », réalisé par Thea Sharrock est une parfaite combinaison scénaristique entre « Intouchables » et « Nos étoiles contraires ». Simple, légère et émouvante, la trame narrative ose aborder des sujets, parfois délicats, et réussit finalement à créer une belle alchimie romantique et pudique. Enfin, le casting est porté par un magnifique duo ! Un ensemble vraiment plaisant et attachant ! Retrouvez ma critique entière sur mediashowbydk.com ou via :
work f.

Suivre son activité Lire ses 3 critiques

5,0
Publiée le 05/08/2016
Un film exellent qui encore une fois est sous noté par la presse... Réussir à apporter tant de rires et sourires dans une histoire romantique c'est de l'ordre du chef d'oeuvre. Pour moi ce film est presque au niveau du chef d'oeuvre"forest Gump" avec de très légères similitudes.
matt240490

Suivre son activité 40 abonnés Lire ses 1 067 critiques

4,0
Publiée le 01/08/2016
Avant Toi est, à bien des égards, la combinaison pure et parfaite de Nos Etoiles Contraires et d'Intouchables. Ainsi, paralysé des jambes et des bras, William Traynor (Sam Claflin) ne peut subvenir tout seul à ses besoins, ce qui conduit sa mère à engager une assistante à domicile, la jolie et pétillante Louisa Clark (Emilia Clarke). D'abord tumultueuse, la relation prend un autre virage au fil du récit, instaurant une certaine complicité entre les deux protagonistes que le spectateur prend plaisir à observer. Un peu cliché dans son développement, voire niais par à-coups, le métrage témoigne d'une sympathie à tout obstacle, accentué par les mimiques d'une actrice au cœur pur et la folle aventure qu'ils vont vivre. Un bon remède contre les coups durs.
superman76

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 103 critiques

4,5
Publiée le 05/07/2016
En allant voir ce genre de film, l'on s'attend à voir un bon mélo qui, si vous avez perdu votre boite de mouchoirs vous obligera à vous moucher .....ailleurs. Adapté d'un Best-Seller Britannique, Avant Toi (Before You en V.O) de Jojo Mejes est tout sauf un énième mélo mais au contraire ; et fait rare; vous fera ressortir avec le sourire, l'envie d'aimer, de croire en vos possibles. L'actrice principale , pétillante à souhait, adoucit ce qui pourrait tomber dans du pathos mais point de pathos ici, balayé par sa performance, son sourire, l'humour présent même quand on ne s'y attend pas. Alors, vous allez me dire : oui mais comme par hasard, elle est belle, impliquée dans son travail puis tombe amoureuse de ce bel étalon musclé qui fera rêver toutes les femmes de la salle. Seulement, Avant Toi n'est pas qu'une énième histoire d'amour mais ose, oui oui ose, aborder le délicat, douloureux thème de la mort assistée, l'euthanasie, l'auto délivrance (c'est selon) et, sans en rentrer dans les détails précisément source de pathos, la simple évocation donne du corps au film, un supplément d'âme et, tout en suggestions, ce sujet éminemment sensible est traité avec pudeur. Va t'elle avoir le temps, la possibilité de le faire changer d'avis (évidemment, loin de moi l'envie de vous priver de ces réponses et de spolier et la fin et l'essence même du film): voici les questions que l'on se pose et en fait le thème central. L'Amour plus fort que tout ? L' Amour plus fort que l'état physique et les souffrances physiques, morales ? L' incursion dans votre vie d'une belle rencontre inattendue peut elle faire vaciller le cours de votre destin ? Des interrogations que l'on peut tous se poser, magnifier ici par deux acteurs justes, des paysages du Pays de Galles à couper le souffle, font de ce film une pépite qui n'est pas gâcher par des artifices (musiques, plans de cadrages, etc,). Ici, tout y est juste , tout et les mouchoirs sont optionnels tellement le réalisateur a su éviter les écueils dans lesquels il aurait pu tomber surtout dans ce genre de film. Diffusé uniquement grâce à 30 petites copies, ne vous privez pas d'un plaisir qui vous fera réfléchir au delà du générique.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top