Voyage au bout de l'enfer
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • DVD, VOD
  • Musique
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   4,3 pour 7 900 notes dont 572 critiques  | 
  • 350 critiques     62%
  • 131 critiques     23%
  • 21 critiques     4%
  • 37 critiques     7%
  • 19 critiques     3%
  • 10 critiques     2%

572 critiques spectateurs

Trier par 
Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
NewBoorn

18 abonnés | Lire ses 294 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Un film choc. Tout d'abord, Voyage au bout de l'enfer est plutôt bien construit, en 3 parties distinctes (avant-pendant-après), et possède comme originalité salvatrice les fameuses "non-transitions" entre des longues scènes. Ces dernières permettent à l'oeuvre de mettre en avant des contrastes : de l'émouvante scène du piano à l'enfer de la roulette russe marécageuse, de la joie de vivre de "l'avant Viet-Nam" à la terrible réalité de "l'après", ou encore de l'expression "normale" sur le visage de Nick avant à son expression "aliénée" après avoir subit cet enfer. Un stress qui ne nous lâche pas une seule seconde, notamment dans l’irréel et diabolique deuxième partie, portée par des performances démentiels de Walken et De Niro. Cet épisode nauséabond nous questionne aussi sur les choix humains : cette volonté, plus forte que tout, d'accepter l'horreur en guise de survie futile.

pellflorent

337 abonnés | Lire ses 571 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

"Allez putain, vas y, fais le, montre leur que t'as des couilles bordel, prouve leur qu'ils doivent avoir peur de toi, montre leur que tu peux le faire"! ( c'est pas exactement ça, mais ça y ressemble. ), hurle Mike ( De Niro ) à son ami d'enfance Nick ( Walken ) dans la scène la plus mémorable de presque tous les films sur la guerre du vietnam. Entourés par une dizaine de soldats viets, tous plus cruels les uns que les autres, les deux hommes rêvent de s'en sortir et nous offrent un passage inoubliable et traumatisant. Les mecs, les méchants, les cruels, éclatent de rire, Walken craque, appuie sur la gâchette et... rien. La tension retombe, les mecs arrêtent de s'esclaffer, et on ressent toute la peur et le stress que le pauvre gars aurait pu éprouver si cela avait été vrai. Et Nick, au physique atypique et spécial, envoie le flingue sur la table, avant que les sadiques de viets ne s'en emparent et ne le filent à notre De Niro à nous, soit à Mike. Le mec a un putain de jeu d'acteur et une bête de charisme de malade. Et là, tu le vois hurler, crier jusqu'à ne plus pouvoir rien faire, provoquer les mecs, les insulter, les traiter de tous les noms, maudire la planète entière, rougissant de rage, l'air encore plus crédible que son ami, qui enchainait de se prendre des claques en pleine tête. Et puis, sourire à nos amis viets horriblement cruels, et le mec nous fait comprendre un truc : ils vont crever, et tous deux vont survivre à cet abîme d'horreurs et de mort , alors qu'ils espèrent revenir de ce "Voyage au bout de l'enfer". Et, photographie superbe et soignée oblige, on a droit à la fusillade la plus violente et réaliste de tout le film ( c'est peut-être la seule, en fait ). Dès lors, le Vietnam, c'est fini, c'est le passé, c'est DU passé, et il n'en restera à présent que les retombées, vous n'en verrez plus que les conséquences et tout ce qui en découle, se trouvant principalement être d'odieux malheurs. Le réalisme du tout baignera alors le spectateur dans l’atmosphère de l'époque à ce lieu précis ( non pas que j'y étais, mais c'est tellement soigné que je m'y croyais ), et alors que vous regrettiez peut-être d'avoir attendu plus d'une heure pour assister à vingt minutes de guerre du vietnam, je peux vous assurer, vous certifier même, que tout ce qui va suivre vous convaincra que vous avez bien fait de vous montrer patient, et de rester jusqu'au bout. Parce que oui, contrairement à ce que certains pourraient prétendre, la première heure ne sert pas à rien, non, bien au contraire, elle est entièrement consacrée au but de nous introduire et nous présenter les personnages et leur personnalité, pour nous les rendre encore plus attachants et humains pour la suite, car oui, ils deviendront bien plus que des personnages, ils seront dès lors les représentants d'une génération brisée par une guerre perdue, entre amitiés massacrées et tortures infligées par le camp ennemi. Et puis, dès lors qu'on aura passé le vietnam, on pourra comprendre que "Voyage au bout de l'enfer" n'est pas vraiment un film de guerre, non, lui, c'est plus un drame qu'autre chose, le destin de quatre potes après le vietnam. Et si vous voulez voir un autre "Platoon", passez votre chemin, c'est préférable, parce que vous ne pourrez rien faire d'autre que vous ennuyer, en plus d'être profondément surpris par ce qui se trouve sous vos yeux. Parce que oui, le résultat est aussi surprenant lorsqu'on ne s'y attend pas que le scénario est génialement bien ficelé. Parce que oui, pour une fois, les mecs ne se sont pas arrêtés à la guerre, ils sont allés plus loin, et ils ne se sont pas seulement concentrés sur le côté guerrier du truc. Non parce que sans déconner, celui qui osera me dire que le tout a été fait pour ses scènes de combats n'aura rien compris au tout, parce que justement, il n'y a pratiquement pas de séquences de combat. En même temps, quand le truc dure vingt minutes sur trois heures, qu'est-ce que vous espériez? Non, les roulettes-russes sont largement suffisantes et offrent un côté inattendu au tout qu'il n'aurait jamais pu avoir sans elles, en plus d'y fournir originalité et de l'inédit, un max d'inédit. Et pour une fois, on ne nous idéalisera pas les soldats américains; bon, on nous montrera les soldats viets comme des putains de mecs cruels encore plus sadiques qu'un Hannibal Lecter en liberté, mais comme certains d'entre eux étaient vraiment comme cela, en plus de choquer, cela nous montrera la réalité. Un foutu chef-d'oeuvre de dingue que ce "Voyage au bout de l'enfer", qui, en plus de marquer plus que n'importe quel autre film, offrira de la nouveauté à un genre fait de bien moins de chef-d'oeuvres que de séries b. Vous ne l'avez pas encore vu? Sans déconner? Foncez de suite les gars, partez sans réfléchir et au hasard pour le trouver, un peu comme si vous deviez presser la détente d'un flingue dans une partie de roulette russe, face à un Christopher Walken plus fou qu'humain.

http://mycine.blogs.allocine.fr/2014/06/voyage-...


sly-stallone88

28 abonnés | Lire ses 2184 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

le vrai chef d'oeuvre sur la guerre du Vietnam, tout y est maîtrisé et joué avec justesse !!!

Stephenballade

0 abonné | Lire ses 106 critiques |

   4.5 - Excellent

Voilà fort longtemps que je n'avais pas vu ce film. Et pourtant, certaines scènes m'étaient restées. Alors j'ai eu envie de revoir ce film, et je dois dire que je n'ai pas été déçu du... voyage. Cimino signe là sa meilleure œuvre, bien qu'il s'agisse là que de sa deuxième réalisation. La preuve, 5 Oscars sont venus récompenser ce film sur 10 nominations. Puis on pourrait presque qualifier Cimino de découvreur de talents puisque Robert De Niro, Christopher Walken, Meryl Streep et George Dzundza n'en sont qu'au début de leur carrière aujourd'hui nettement plus étoilée. Bon la bande son a vieilli, mais je me demande si elle n’est en fait pas volontairement vieillotte pour nous plonger davantage dans l’époque où se déroule la scène… où nous partageons grosso modo 1h30 de bonheur, puis 1h30 d’enfer, ce qui nous amène un juste équilibre entre les deux concepts afin de nous permettre de mesurer ce à côté de quoi on peut passer. Donc Cimino a su trouver le juste équilibre en dépit d'un début qui traîne un peu c'est vrai, mais le bonheur est fait d'un ensemble de petits riens. Il n'empêche que nous avons là un film grave, à la saveur particulièrement dramatique, certes hué par la foule lors du festival de Berlin, interprétant le film comme une propagande raciste. Je ne pense pas que ce soit un film engagé dans ce sens là, mais comme un film qui dénonce les traumatismes psychologiques que peuvent amener les conflits de ce genre. De plus, on a un portrait d'une Amérique présente sur tous les fronts, patriotique, mais au final à la description peu flatteuse. Même si tous les acteurs sont excellents, je donnerai une mention spéciale à Christopher Walken (oscarisé d'ailleurs pour ce film), et à George Dzundza lui aussi excellent dans sa partie, puis dans une moindre mesure à Robert De Niro, notamment lors de la partie de roulette russe alors que lui et ses copains sont prisonniers. Pour conclure, c'est un film qui ne laisse pas indifférent.

You're talking to me ?!

0 abonné | Lire ses 3 critiques |

   2.5 - Moyen

Je ne sais pas si "The Deer Hunter" est ridicule ou extraordinaire. Pourtant les critiques et les copains, eux, ne se posent pas la question : "Voyage au bout de l'enfer" est un pure chef-d'oeuvre ! C'est sûr, pour la réalisation et les performances des acteurs (Christopher Walken !), c'est incroyable ! Mais dommage ! Le film est vraiment trop long (d'un 1/2 heure), y a pas beaucoup de zik et je pense que le scénariste aurait peut-être pu un peu plus se renseigner, car qu'est-ce qu'elle fout là la roulette russe, y en a vraiment eu de la roulette russe au Vietnam ? Et puis c'est raciste "Voyage au bout de l'enfer", je vous le dis ! Bref, pour un film qui se vante d'éveiller les consciences sur les traumatisées de la guerre du Vietnam, c'est limite ! Des 4 "chefs-d'oeuvre" sur la guerre du Vietnam, "Voyage au bout de l'enfer" est le seul que j'ai pas aimé.

Joé E.

13 abonnés | Lire ses 96 critiques |

   4.5 - Excellent

Premier grand film d'une longue série sur la guerre du Viêt-Nam Voyage au bout de l'enfer se démarque des autres grâce a ses trois parties c'est a dire avant, pendant et après la guerre. Il y également une tension exceptionnellement bien maîtriser tout au Long du film avec cette fameuse roulette russe. La scène final est magnifique, Christopher Walken et Robert DeNiro sont magistral. même si le film possède quelques longueurs, cette épopée sur la guerre du Viêt-Nam est a voir.

FaçonPuzzle

0 abonné | Lire ses 5 critiques |

   4 - Très bien

On passe par tout les états devant ce film, avec d'abord de la décontraction devant cette bande de potes pour célébrer un mariage mais surtout chanter Can't take my eyes off of you dans un bar ... Mais on a ensuite beaucoup de tension pour vouloir nous aussi nous échapper de la terrible prison vietnamienne. La scène de la roulette russe est d'ailleurs un moment culte du cinéma avec un fantastique robert de Niro qui rigole face à ses geôliers et qui pousse son compère Christopher Walken à ne pas faiblir ...

WallyFunk

9 abonnés | Lire ses 463 critiques |

   3 - Pas mal

considerer comme un classic aujourdui, voyage au bout de l'enfer reste quand meme un tres grand film meme si je m'attendait a mieux, porter par un casting de fou ( streep,cazale,de niro,walken..), on passe une bonne heure bien tranquille , pour nous plonger ensuite dans une seconde partie sur la guerre du viet nam, moins axer sur les scenes de guerres mais plus sur des scenes psychologiques ( sequence d'affrontement a la roulette russe qui joue avec nos nerfs)!!!, malheureusement meme si les 3 h passent assez vite le film contient quelques longeurs!!! reste aussi la scene final qui sauve aussi le film qui nous laisse pas indifferent!! a voir cependant pour son casting

Mr.64fityfive

11 abonnés | Lire ses 111 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Après tant de grands films sur le Vietnam (Platoon, Apocalypse Now, Full Metal Jacket qui étaient déjà des chef d'oeuvres cultes), avec ce titre "Voyage au bout de l'Enfer", on s'attend à du sang, de l'explosion, de la violence à la Rambo puissance 10 ! Si vous pensez que ce sera sans doute le Il faut sauver le soldat ryan du Vietnam, vous vous trompez complètement ! Ce film est bien sur un film sur la guerre, mais attention pas un film DE guerre, et bien sur le titre anglais confirme bien cet anomalie du titre français, le titre original est "the deer hunter" le chasseur de daims, donc rien à voir ! J'ai vu beaucoup de bons films, beaucoup de très bons films, et même pas mal de chef d'oeuvres, mais celui- là je le considère comme un film tout simplement hors normes, largement au dessus des autres films sur le Vietnam et la guerre en général (malgré d'excellents films) avec le recul. La première vision est incroyable, un film choc qui vous marque durablement, et qui a bien vieilli (bizarrement ?!), 30 ans plus tard, la pellicule de Michael Cimino frappe toujours aussi durement que les premières fois et possède encore cette aura incroyable qu'ont les très très grand films. A 30 ans à peine Michael Cimino "le réalisateur maudit" comme on aime bien l'appeler, déjà connu pour le succès remarqué du "Canardeur" avec Eastwood, bouscule le tout- Hollywood avec ce film d'anthologie. Déjà très pointu alors qu'il était novice au cinéma, Cimino donne un grand coup dans la fourmilière car lorsqu'il met en place le projet on est en 1977 la guerre s'est finie quelques années auparavant et le traumatisme de cette guerre est encore très proche. Donc Voyage au bout de l'enfer est le premier grand film à traiter de la guerre du Vietnam, et surtout de l'après- Vietnam. Cimino qui est allé voir les producteurs avec déjà toutes les idées en tête leur a expliqué le film en 2 heures, et se sont mis d'accord pour prendre De Niro qui a beaucoup contribué au film, et "pêché" des acteurs inconnus à l'époque, Christopher Walken et Meryl Streep (et on connait leur carrière après...). Je sais tout a déjà été dit sur ce film, mais il "respire" le chef d'oeuvre absolu à chaque plan, chaque réplique, chaque note de musique, rien que le générique du début avec l'extraordinaire musique de Stanley Myers "Cavatina" nous donne envie de lâcher une larme. Rien n'a été laissé au hasard et Cimino l'a conçu comme une oeuvre ultra ambitieuse, une symphonie cinématographique titanesque de 3 heures dont on en ressort secoué, d'ailleurs le travail de Cimino et des acteurs ont été d'un investissement total c'est pour cela que le film a un côté "vrai et authentique" puisque un mariage orthodoxe s'est réellement passé (oui oui !), les acteurs ont demandé de vraiment se faire gifler et maltraité par les acteurs vietcongs, les cascades ont été réalisés par les vrais acteurs (le saut de l'hélicoptère), pas de trucages pour Cimino qui voulait saisir la réelle détresse des acteurs (Savage n'avait pas été prévenu qu'il y avait des rats lorsqu'il est enfermé dans la cage, les acteurs ne s'étaient pas lavés pendant un mois avant de jouer au Vietnam) avec un tournage interminable en Thailande. Les studios avaient misé gros, eh ben ce fut le jackpot ! Succès public et critique (5 oscars bien mérités !), Voyage est au bout de l'enfer est une oeuvre dense, riche, mais surtout parfaite : - interprétation parfaite de tous les acteurs (oui tous, c'est rare !), De Niro signe une performance magistrale et est totalement habité par son rôle de Mike, il est incroyablement charismatique. Les seconds rôles tiennent la dragée haute à De Niro : Walken crève l'écran pour son premier rôle de personnage fragile et torturé, son interprétation tient du génie et éclipse presque De Niro, leur duel de regard à la fin du film est extraordinaire, son regard d'acier lui a valu l'oscar du meilleur second rôle ! Meryl Streep et John Savage signent tous deux des performances géniales surtout Savage au Vietnam qui est absolument poignant, John Cazale et George Dzundza sont aussi épatants. Le casting livre des performances à tirer un immense coup de chapeau ! - la musique très peu présente mais génialissime de Stanley Myers qui donne un supplément de frisson et d'âme au film. - le montage est excellent, surtout la scène de transition entre l’Amérique tranquille et le Vietnam par la partition au piano que tout le monde écoute attentivement nous prépare à "l'enfer absolu" du Vietnam. - la photographie est parfaite : les grandes montagnes de Pennsylvanie et les séances de chasse sont éblouissants, le Vietnam, Saigon, ou encore l'usine de Sidérurgie sont de grands moments de cinéma. - la réalisation subtile mais impressionnante de Cimino qui filme tel un opéra son film : 3 heures, 3 parties découpés, l'avant, le pendant, et l'après- Vietnam. La première heure nous fait pénétrer dans les années 70 et une communauté filmé avec innocence et légèreté par Cimino, puis la période Vietnam dure seulement 40 minutes, mais quels 40 minutes ! On est frappé par la dureté de la guerre, réaliste à souhait (pas de musique, juste des pleurs, des tirs ou des cris), mais aussi par l'insoutenable scène ultra- célèbre de la roulette russe qui a une place majestueuse dans le film (De Niro, Savage, et Walken sont désespérés, leurs interprétations à ce moment- là sont les sommets du film, et De Niro craque complètement dans cette scène si poignante et choquante par sa violence psychologique), la partie la plus intéressante reste l'après- Vietnam, entre un De Niro qui rentre vivant, un Walken devenu fou, et un Savage meurtri. Par une caméra vivante, à la fois brouillon et très posée, nous offre des scènes cultes plus vite les unes que les autres (le mariage, les roulettes russes, la scène du piano, la scène du I love you baby, la scène du lance- flammes, le God Bless America, les parties de chasse, le retour au pays dépressif de Michael), et surtout nous fait réagir sur ce conflit qui a détruit une communauté et frappé l'Amérique par ces blessés qui reviennent tous "traumatisés" par le Vietnam. Comment reprendre une vie lorsqu'on a connu l'enfer sur terre ou perdu un des ses proches, comment retrouver le goût de la vie lorsqu'on prend conscience que cette guerre n'a servi à rien ? Cimino est en état de grâce sur ce chef d'oeuvre ultime de la guerre en général, profondément pessimiste et marquant, ce genre de films que l'on regarde une fois qu'on n'oublie jamais, et qui nous émeut vraiment. Une fresque épique et tragique comme on en voit trop peu aujourd'hui, portée par des acteurs incroyables, dommage que Cimino n'ait plus retrouvée "la flamme" de ce film sur les autres. Inoubliable et incontournable, même si vous ne l'aimez pas, il ne vous laissera pas indifférent ! Sans doute le plus grand film des années 70 et peut- être du "nouvel hollywood" pour moi, c'est pour ce genre de films que LE cinéma a été créé. En un mot : exceptionnel.

antony Z.

6 abonnés | Lire ses 151 critiques |

   4 - Très bien

Qu'on apprécie le film ou non, on ne peut pas en rester de marbre tellement il est marquant, poignant, violent! Pour ma part, si je note mon sentiment, c'est 2.5 (pas mal) mais objectivement, c'est un très bon film. Tout est traité à la perfection ce qui pourrait en faire même un chef d’œuvre. On suit le destin de 5 amis immigrés et ouvrier dont 3 vont partir au Vietnam et dans son bourbier! Le réalisateur prend le temps de bien présenter avant, pendant et après la guerre la situation, les personnages et surtout le traumatisme lié à cette guerre... Celle-ci changera leur destin et ils en seront marqués à vie!! L'utilisation de la métaphore avec la chasse au chevreuil est intéressante. Ce n'est pas un film de guerre mais un film sur fonds de guerre. C'est essentiellement un film qui traite des "gens", de l'amitié et surtout du traumatisme de l'enfer d'une guerre. Certaines scènes sont lentes et très longues (et ennuyante) mais c'est peut être aussi ce qui donne la puissance aux autres. L'intensité angoissante dans les scènes de roulette russe est prenante à souhait.

Précédente Suivante

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Vidéos liées à ce film
Voyage au bout de l'enfer Bande-annonce VO
42 193 vues
Voyage au bout de l'enfer Bande-annonce VF
20 910 vues
Voyage au bout de l'enfer Extrait vidéo VF
1 548 vues
4 vidéos liées à ce film
Playlists
5 vidéos
LA SHORT PAUSE spéciale Batman - 5 courts métrages à déguster
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #10 - 5 courts métrages à déguster
4 vidéos
Les 5 vidéos buzz de la semaine #23
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné