Voyage au bout de l'enfer
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • DVD, VOD
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   4,3 pour 7 794 notes dont 564 critiques  | 
  • 347 critiques     62%
  • 128 critiques     23%
  • 20 critiques     4%
  • 36 critiques     6%
  • 19 critiques     3%
  • 10 critiques     2%

564 critiques spectateurs

Trier par 
Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
Mr.64fityfive

8 abonnés | Lire ses 108 critiques |

  5 - Chef d'oeuvre

Après tant de grands films sur le Vietnam (Platoon, Apocalypse Now, Full Metal Jacket qui étaient déjà des chef d'oeuvres cultes), avec ce titre "Voyage au bout de l'Enfer", on s'attend à du sang, de l'explosion, de la violence à la Rambo puissance 10 ! Si vous pensez que ce sera sans doute le Il faut sauver le soldat ryan du Vietnam, vous vous trompez complètement ! Ce film est bien sur un film sur la guerre, mais attention pas un film DE guerre, et bien sur le titre anglais confirme bien cet anomalie du titre français, le titre original est "the deer hunter" le chasseur de daims, donc rien à voir ! J'ai vu beaucoup de bons films, beaucoup de très bons films, et même pas mal de chef d'oeuvres, mais celui- là je le considère comme un film tout simplement hors normes, largement au dessus des autres films sur le Vietnam et la guerre en général (malgré d'excellents films) avec le recul. La première vision est incroyable, un film choc qui vous marque durablement, et qui a bien vieilli (bizarrement ?!), 30 ans plus tard, la pellicule de Michael Cimino frappe toujours aussi durement que les premières fois et possède encore cette aura incroyable qu'ont les très très grand films. A 30 ans à peine Michael Cimino "le réalisateur maudit" comme on aime bien l'appeler, déjà connu pour le succès remarqué du "Canardeur" avec Eastwood, bouscule le tout- Hollywood avec ce film d'anthologie. Déjà très pointu alors qu'il était novice au cinéma, Cimino donne un grand coup dans la fourmilière car lorsqu'il met en place le projet on est en 1977 la guerre s'est finie quelques années auparavant et le traumatisme de cette guerre est encore très proche. Donc Voyage au bout de l'enfer est le premier grand film à traiter de la guerre du Vietnam, et surtout de l'après- Vietnam. Cimino qui est allé voir les producteurs avec déjà toutes les idées en tête leur a expliqué le film en 2 heures, et se sont mis d'accord pour prendre De Niro qui a beaucoup contribué au film, et "pêché" des acteurs inconnus à l'époque, Christopher Walken et Meryl Streep (et on connait leur carrière après...). Je sais tout a déjà été dit sur ce film, mais il "respire" le chef d'oeuvre absolu à chaque plan, chaque réplique, chaque note de musique, rien que le générique du début avec l'extraordinaire musique de Stanley Myers "Cavatina" nous donne envie de lâcher une larme. Rien n'a été laissé au hasard et Cimino l'a conçu comme une oeuvre ultra ambitieuse, une symphonie cinématographique titanesque de 3 heures dont on en ressort secoué, d'ailleurs le travail de Cimino et des acteurs ont été d'un investissement total c'est pour cela que le film a un côté "vrai et authentique" puisque un mariage orthodoxe s'est réellement passé (oui oui !), les acteurs ont demandé de vraiment se faire gifler et maltraité par les acteurs vietcongs, les cascades ont été réalisés par les vrais acteurs (le saut de l'hélicoptère), pas de trucages pour Cimino qui voulait saisir la réelle détresse des acteurs (Savage n'avait pas été prévenu qu'il y avait des rats lorsqu'il est enfermé dans la cage, les acteurs ne s'étaient pas lavés pendant un mois avant de jouer au Vietnam) avec un tournage interminable en Thailande. Les studios avaient misé gros, eh ben ce fut le jackpot ! Succès public et critique (5 oscars bien mérités !), Voyage est au bout de l'enfer est une oeuvre dense, riche, mais surtout parfaite : - interprétation parfaite de tous les acteurs (oui tous, c'est rare !), De Niro signe une performance magistrale et est totalement habité par son rôle de Mike, il est incroyablement charismatique. Les seconds rôles tiennent la dragée haute à De Niro : Walken crève l'écran pour son premier rôle de personnage fragile et torturé, son interprétation tient du génie et éclipse presque De Niro, leur duel de regard à la fin du film est extraordinaire, son regard d'acier lui a valu l'oscar du meilleur second rôle ! Meryl Streep et John Savage signent tous deux des performances géniales surtout Savage au Vietnam qui est absolument poignant, John Cazale et George Dzundza sont aussi épatants. Le casting livre des performances à tirer un immense coup de chapeau ! - la musique très peu présente mais génialissime de Stanley Myers qui donne un supplément de frisson et d'âme au film. - le montage est excellent, surtout la scène de transition entre l’Amérique tranquille et le Vietnam par la partition au piano que tout le monde écoute attentivement nous prépare à "l'enfer absolu" du Vietnam. - la photographie est parfaite : les grandes montagnes de Pennsylvanie et les séances de chasse sont éblouissants, le Vietnam, Saigon, ou encore l'usine de Sidérurgie sont de grands moments de cinéma. - la réalisation subtile mais impressionnante de Cimino qui filme tel un opéra son film : 3 heures, 3 parties découpés, l'avant, le pendant, et l'après- Vietnam. La première heure nous fait pénétrer dans les années 70 et une communauté filmé avec innocence et légèreté par Cimino, puis la période Vietnam dure seulement 40 minutes, mais quels 40 minutes ! On est frappé par la dureté de la guerre, réaliste à souhait (pas de musique, juste des pleurs, des tirs ou des cris), mais aussi par l'insoutenable scène ultra- célèbre de la roulette russe qui a une place majestueuse dans le film (De Niro, Savage, et Walken sont désespérés, leurs interprétations à ce moment- là sont les sommets du film, et De Niro craque complètement dans cette scène si poignante et choquante par sa violence psychologique), la partie la plus intéressante reste l'après- Vietnam, entre un De Niro qui rentre vivant, un Walken devenu fou, et un Savage meurtri. Par une caméra vivante, à la fois brouillon et très posée, nous offre des scènes cultes plus vite les unes que les autres (le mariage, les roulettes russes, la scène du piano, la scène du I love you baby, la scène du lance- flammes, le God Bless America, les parties de chasse, le retour au pays dépressif de Michael), et surtout nous fait réagir sur ce conflit qui a détruit une communauté et frappé l'Amérique par ces blessés qui reviennent tous "traumatisés" par le Vietnam. Comment reprendre une vie lorsqu'on a connu l'enfer sur terre ou perdu un des ses proches, comment retrouver le goût de la vie lorsqu'on prend conscience que cette guerre n'a servi à rien ? Cimino est en état de grâce sur ce chef d'oeuvre ultime de la guerre en général, profondément pessimiste et marquant, ce genre de films que l'on regarde une fois qu'on n'oublie jamais, et qui nous émeut vraiment. Une fresque épique et tragique comme on en voit trop peu aujourd'hui, portée par des acteurs incroyables, dommage que Cimino n'ait plus retrouvée "la flamme" de ce film sur les autres. Inoubliable et incontournable, même si vous ne l'aimez pas, il ne vous laissera pas indifférent ! Sans doute le plus grand film des années 70 et peut- être du "nouvel hollywood" pour moi, c'est pour ce genre de films que LE cinéma a été créé. En un mot : exceptionnel.

antony Z.

3 abonnés | Lire ses 100 critiques |

  4 - Très bien

Qu'on apprécie le film ou non, on ne peut pas en rester de marbre tellement il est marquant, poignant, violent! Pour ma part, si je note mon sentiment, c'est 2.5 (pas mal) mais objectivement, c'est un très bon film. Tout est traité à la perfection ce qui pourrait en faire même un chef d’œuvre. On suit le destin de 5 amis immigrés et ouvrier dont 3 vont partir au Vietnam et dans son bourbier! Le réalisateur prend le temps de bien présenter avant, pendant et après la guerre la situation, les personnages et surtout le traumatisme lié à cette guerre... Celle-ci changera leur destin et ils en seront marqués à vie!! L'utilisation de la métaphore avec la chasse au chevreuil est intéressante. Ce n'est pas un film de guerre mais un film sur fonds de guerre. C'est essentiellement un film qui traite des "gens", de l'amitié et surtout du traumatisme de l'enfer d'une guerre. Certaines scènes sont lentes et très longues (et ennuyante) mais c'est peut être aussi ce qui donne la puissance aux autres. L'intensité angoissante dans les scènes de roulette russe est prenante à souhait.


MC4815162342

80 abonnés | Lire ses 1122 critiques |

  5 - Chef d'oeuvre

Premier film de Michael Cimino que je vois et je ne compte pas m’arrêter là, The Deer Hunter ou Voyage au bout de l'enfer pour ceux qui préfèrent, oh je sais même pas quoi en dire, j'aimerais juste crier CHEF D’ŒUVRE et arrêter là mais bon ça le fait pas trop hein ?! Bon alors je vais essayer d'argumenter, déjà 3 heures de film et pas une microseconde d'ennui, un scénario parfait, passionnant, touchant et dur, avec ses petits passages assez drôle par ci par là, l'histoire prend bien son temps, rien n'est brusqué, rien n'est bâclé. Une bande de copains qui aiment boire, déconner et chasser dont trois d'entre eux veulent partir servir leur pays au Vietnam, trois jeunes qui s'imaginent que la guerre ils peuvent la faire, ils ne se rendent pas totalement compte de l'horreur qui les attends. Mais évidement une fois sorti de là rien n'est plus pareil, les trois jeunes qui aimaient tant s'amuser ont une fois pour toute dégagé le sourire qu'ils avait si souvent aux lèvres. Pour incarner ces trois jeunes, des pointures: Robert De Niro, Christopher Walken et John Savage, ils sont accompagnés tout du long d'autres très bon nom comme Meryl Streep ou encore John Cazale. Niveau mise en scène c'est époustouflant tellement c'est parfait, le moment du mariage est particulièrement incroyable, d’ailleurs la scène qui m'a le plus marqué si trouve, quand la bande arrive au bar, un soldat en permission en train de boire si trouve, ils s'approchent en riant, commence à lui parler et lui n'a aucune envie de rire ou de parler, il leur sort "Vous faites chier", la puissance de ce moment, on comprend bien que le soldat a vu des choses atroces à la guerre et voit les autres s’amuser sans avoir conscience qu'ailleurs c'est le véritable enfer, on ressent tellement la maturité du soldat face à l'ignorance de cette bande de pote bourré jusqu’au trognon, bien d'autres moments sont tout aussi grandioses, comme la première fois que De Niro se retrouve à jouer à la roulette russe et s’éclate de rire devant les ennemis. La réalisation est également impeccable, rien à lui reprocher, les décors naturels sont absolument magnifiques, les moments en forêt sont d'une beauté sans nom et les reconstitutions du Vietnam sont épatantes, la bande son est superbe, et le scénario est tout bonnement MAGISTRAL, je m'attendais à un film sur la guerre du Vietnam avec Bob De Niro quoi et bien pas du tout, la guerre n'est franchement pas le sujet principal du film, les ravages de la guerre sur des jeunes sans réelles expériences de la chose voulant servir leur pays l'est en revanche, en ce qui concerne De Niro il est STUPÉFIANT quoi j'ai pas d'autres mots. En bref ce film fut une foutu claque, bravo Monsieur Cimino pour ce CHEF D’ŒUVRE ABSOLU.

Docteur Jivago

58 abonnés | Lire ses 872 critiques |

  5 - Chef d'oeuvre

Avec Voyage au bout de l'enfer, Michael Cimino, nous fait suivre le destin de trois ouvriers sidérurgistes d'une ville de Pennsylvanie qui vont être envoyé à la guerre du Vietnam. Juste avant de partir, l'un d'eux va se marier, puis passé une ellipse, on les retrouve tout trois prisonniers de guerre, et s'ils vont s'échapper, chacun se retrouvera avec un handicap différent, l'un paraplégique, un autre qui va s'enliser au Vietnam et le dernier qui va rentrer bouleversé aux USA. A partir de ça, Cimino va donc étudier le comportement et l'évolution de chacun, entre remords, folie ou encore handicap et c'est le sort d'après-guerre, le traumatisme qui va vraiment approfondis. Durant trois heures, Cimino nous captive, nous bouleverse, entre moments calme comme le mariage du début, moments de bravoure ou encore partie de chasse. Le seul bémol serait une réalité historique peut être un peu trop étroite mais l'importance n'est pas là. Cimino nous livre un portrait des États-Unis triste et peu flatteur, entre héroïsme et patriotisme aveugle, faux espoir et ignorance. C'est le symbole de la perte de l'innocence de l'Amérique au Vietnam. Certaines scènes sont grandiose (la roulette), à l'image de cette fresque à l'intensité dramatique très forte. Les interprétations sont excellentes, que ce soit De Niro, Walken, Savage ou Streep et chacun nous fait bien ressentir la complexité de son personnage. Tout simplement un très grand film intelligent et qui prend aux tripes.

ghyom

17 abonnés | Lire ses 121 critiques |

  4 - Très bien

Dernier "grand film" sur le Viet-Nam qu'il me restait à voir, ce film évoque plus les conséquences de la guerre que la guerre elle-même (qui se résume à nos héros prisonniers et forcés de jouer à la roulette russe). La première partie évoque le mariage et la fête de départ de 3 amis américains d'origine russe (De Niro, Walken et Savage) avant qu'ils ne s'engagent pour le Viet-Nam. C'est une partie extrêmement festive ou tout est question de danses, de chants et d'alcool. Puis vient la partie de chasse, moment de calme mais dont la mort violente du cerf symbolise la fin de l'innocence. La guerre arrive alors et personne n'en sortira indemne. Spoiler :De Niro s'en sortira à peu près mais hanté par ses souvenirs et définitivement changé aux yeux de ses amis restés au pays, Savage perdra ses 2 jambes précipitant sa femme (mariage juste avant son départ pour la guerre) dans un état catatonique et Walken perdra l'esprit risquant sa vie dans des tripots viet-namiens en jouant à la roulette russe. Un film puissant, violent et sombre sur l'un des plus grand traumatisme qu'aient connus les états-unis.

DarkReeves

1 abonné | Lire ses 204 critiques |

  4.5 - Excellent

Voyage au bout de l'enfer est un film culte. Son histoire est prenante et laisse vraiment a réfléchir. Ses acteurs jouent a la perfection (par exemple: le pétage de plomb de Christopher Walken). Tout dans ce film est excellent (la passage pendant la guerre du Vietnam nottament). Seul bémol, la longueur extrème du film (3H tout de même!). A part ca, ce film reste excellent!

PERRINE P.

2 abonnés | Lire ses 84 critiques |

  1.5 - Mauvais

"Voyage au bout de l'enfer" fait partie des 4 chefs d'œuvre sur la guerre du Vietnam avec "Platoon", "Full metal Jacket" et "Apocalipse Now". Navré de décevoir les fans, mais je n'ai pas du tout aimé ce film. Il traine en longueur, la présentation des personnages dure 1 heure, puis vient (enfin) la guerre du Vietnam, là aussi c'est baclé puisque le réalisateur ne résume la guerre au Vietnam que d'une seule chose : Spoiler :la roulette russe !! Plutôt léger comme point de vue. La troisième partie qui met en scène les conséquences de la guerre n'est pas mieux réussi, et de toute manière j'étais déjà blasée par les deux premières heures du film... Une étoile et demi pour le jeu des acteurs qui est plutôt réussi au vu du scénario, Robert De Niro en tête,. plutôt convaincant

CH1218

3 abonnés | Lire ses 248 critiques |

  4.5 - Excellent

Enfermé entre la célébration d’un mariage orthodoxe, suivie d'une partie de chasse et d’un traumatisant retour au pays et d’une fin mythique, le segment central du film nous plonge brutalement en plein coeur des combats vietnamiens. Cette portion est certes la plus courte des trois (une bonne trentaine de minutes) mais aussi la plus impressionnante et terrifiante de ce «Voyage au Bout de l’Enfer». Rarement un film de guerre aura montré aussi violemment la perte des illusions et la tragique difficulté d'un retour à une vie dite "normale" après un conflit armé. Sauf que Michael Cimino, à force de longueur et de lenteur, en fait perdre une partie de son intensité dramatique et de sa force émotionnelle. Reste la qualité de l’interprétation de Robert de Niro, John Savage, Meryl Streep, John Cazale mais surtout celle particulièrement fragile et bouleversante de Chris Walken. A noter que les scènes de roulette russe font partie des séquences les plus cruelles dans ma mémoire de cinéphile.

yannoff56

0 abonné | Lire ses 21 critiques |

  5 - Chef d'oeuvre

Un chef d'œuvre qui vous explose en plein visage. A revoir.

Vinyleapolis

2 abonnés | Lire ses 89 critiques |

  5 - Chef d'oeuvre

Un vrai film sur le Vietnam ! Des soldat devenus dingue suite à cette guerre sans fin tandis que d'autres ont perdu sens à la vie et se risquent à la roulette russe...

Précédente Suivante

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Vidéos liées à ce film
Voyage au bout de l'enfer Extrait vidéo VF
Voyage au bout de l'enfer Extrait vidéo VF

1 548 vues

10 vidéos liées à ce film
Playlists
7 vidéos
20 ans après : Qu'a dit le cinéma du génocide rwandais ?
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #8 - 5 courts métrages à déguster
4 vidéos
Les 5 vidéos qu'il fallait voir cette semaine
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné