21 grammes
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • DVD, VOD
  • Musique
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   3,9 pour 13 629 notes dont 842 critiques  | 
  • 413 critiques     49%
  • 240 critiques     29%
  • 52 critiques     6%
  • 71 critiques     8%
  • 44 critiques     5%
  • 22 critiques     3%

842 critiques spectateurs

Trier par 
Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
matthias A.

17 abonnés | Lire ses 405 critiques |

   2 - Pas terrible

Deuxième film du réalisateur mexicain Alejandro González Iñárritu, "21 grammes" impressionne par sa construction habile mais lasse par son propos extrêmement lourd. La narration éclatée d'Arriaga est en effet une des principales raisons de voir ce film. Elle instaure un micro-suspense permanent qui laisse le spectateur en attente de voir parfois "ce qui s'est passé", mais surtout "comment cela s'est passé". Cette idée géniale est malheureusement mise au service d'une histoire à la dimension christique pénible et schématique. Spoiler : En effet, que le motif du fameux "Dieu donne, Dieu reprend" revienne aussi souvent finit par devenir réellement gênant, tout comme d'entendre Benicio Del Toro prononcer des vers bibliques avec le plus grand sérieux ou encore de voir Iñárritu filmer la lumière d'un néon comme s'il s'agissait de la lumière de Dieu. On pourra toujours se rattacher à une interprétation de grande qualité (Sean Penn magnifique) et à quelques moments d'une humanité déchirante. Dommage que le cinéaste préfère se complaire à filmer une misère à la limite de l'insoutenable.

hideousparadise

1 abonné | Lire ses 25 critiques |

   4 - Très bien

Un drame contemporain juste et touchant. Le trio grandiloquent d'acteurs est exceptionnel et nous fait hérisser les poils par leur jeu, la réalisation est très bien menée et le découpage scénique, quoique pas forcément original, est intéressant et fait même tout le charme de cette histoire. Alejandro González Iñárritu nous pose de grandes et nombreuses questions sur le destin et la vie en général à travers ces destins de personnages entremêlés, comme il en raffole. 21 grammes est un film à voir.


sly-stallone88

28 abonnés | Lire ses 2246 critiques |

   4 - Très bien

haute réalisation et belle performance d'acting !!!! une réflexion sur le sens de la vie et des choix à faire !!!!

lhomme-grenouille

278 abonnés | Lire ses 2500 critiques |

   4 - Très bien

Le problème des films d’Inarritu, c’est qu’une fois qu’on en a vu un, les autres paraissent fades car on connaît déjà toute la structure narrative qui fait le sel du bonhomme. Moi, perso, j’ai commencé Inarritu par ce « 21 Grams ». Est-ce pour ça que c’est mon préféré ? Sûrement. Mais peut-être est-ce aussi parce que ce découpage de l’intrigue permet un suspense vraiment prenant et super efficace, qui porte au firmament le propos. Donc moi, le conseil que je vous donnerais c’est celui-ci : si Inarritu est pour vous un total inconnu, n’hésitez pas.

http://lhommegrenouille.over-blog.com

DeruskiVLC

1 abonné | Lire ses 241 critiques |

   4 - Très bien

Alejandro Gonzalez Inarritu reprend la même formule que dans son film précédant, trois personnages différents réuni par un accident de voiture. Cependant, l'histoire n'est pas la même, ici, on suit un ex-taulard religieux, une mère de famille ex-junkie et un homme en attente d'une greffe de cœur. La narration est excellente, on construit un puzzle pendant le visionnage sans jamais se perdre. Les acteurs sont brillants que ce soit Sean Penn, Benicio Del Toro, Naomi Watts ou encore Charlotte Gainsbourg dans un second rôle. La réalisation monte d'un cran par rapport au film précédant du réalisateur. Bref, un film servi par une excellente interprétation et une excellente narration, pour une bonne histoire qui possède quand même quelques creux.

CrazyMox

1 abonné | Lire ses 105 critiques |

   3 - Pas mal

21 Grammes possède cette touche spéciale digne des films d'Innaritu. On voit l'existence parfaitement scindée d'hommes et de femmes sans entrevoir de moindre lien scénaristique entre eux. Puis le film s'éclaircit... Pas à la hauteur de Babel au niveau du dénouement, ce film constitue tout de même une belle oeuvre cinématographique avec des acteurs de talent. Mention spéciale à Del Toro dans son rôle de criminel repenti nouvel adepte d'une église intégriste et cherchant sa rédemption.

Eric C.

0 abonné | Lire ses 233 critiques |

   4 - Très bien

Une vraie oeuvre de realisateur avec un style qui par une mise en scene fragmentee reussit a nous tenir en haleine ou d'autres auraient pu nous perdre. Trois destins qui s'entremelent, qui inter-agissent les uns sur les autres jusqu'a se rejoindre. Un film hautement emotionnel et fort servi par 3 magnifiques acteurs dont Naomi Watts qui a une presence et un investissement incroyables.

Propelis

1 abonné | Lire ses 9 critiques |

   2 - Pas terrible

Rien à dire au niveau du casting, c'est du lourd, voire du trop lourd pour cette histoire. J'ai trouvé la photographie terne et le rythme un peu lent, mais ce n'est pas ce qui me fait mettre cette note juste en dessous de la moyenne, j'aime les films un peu contemplatifs. Je n'ai tout simplement pas été porté par cette histoire d'entrecroisements de destins, à mon grand désarroi, car le récit est poignant, mais il ne m'a pas touché plus que ça. Le montage en puzzle est intéressant mais il ne m'a pas paru tirer du génie ici. Et j'ai été un peu déçu par la scène finale, a fortiori compte tenu des 2 heures de film qui la précède. Film que j'oublierai vite malheureusement, ou heureusement.

Kloden

20 abonnés | Lire ses 658 critiques |

   3 - Pas mal

Aïe, la déception. Commençons objectivement, sans se laisser orienter par mes sentiments. Mais que c'est dur, car j'en ressens plus maintenant (déception et regrets d'être sans doute passé à côté) que pendant le film, là où 21 Grams devait justement tirer sa force de sa charge émotionnelle - quelle douce ironie. Quoi qu'il en soit, Alejandro González Iñárritu poursuit sa quête autour du hasard comme cause du bouleversement de plusieurs vies humaines (auquel il consacre un triptyque complété par Amores Perros et Babel), thème qu'il croise cette fois non pas avec celui de l'amour mais plutôt avec celui de la mort, et de l'impact qu'elle laisse sur la vie de ceux qu'elle n'a pas encore rappelés à elle. Il parsème encore ses visions de constants rappels sur l'incommunicabilité entre les êtres, et met en images un monde d'âmes perdues et esseulées, dont les efforts de rapprochement semblent toutefois beaucoup moins vains. Et pour cause, ce monde se construit cette fois différemment que celui d'Amores Perros. Si on retrouve en effet le désordre narratif qui rend bien l'image d'humains perdus et impuissants, les trois histoires convergentes sont cette fois-ci développées de manière parallèle et non consécutivement, ce qui affaiblit le sentiment de solitude, mais forme un engrenage inexorable fait de divers hasards, qui conduisent vers la rencontre finale. Partant de là, le ton me semble plus posé, moins noir et plus équilibré, ce qui peut dès lors laisser libre court à l'émotion. Et c'est là que je me permet un aparté personnel, celui qui expliquera vraiment ma note. Malgré un trio Penn-Del Toro-Watts irréprochable - touchant, fragile et très en accord - les destins croisés et tragiques des personnages ne m'ont pas bouleversé, pas tellement, pas assez. Je ne suis pas rentré de plain pied dans ces événements en soi déchirants, force est de le reconnaître. Alors certes, je ne suis sans doute pas un grand sensible, mais tant de films m'ont ému plus et mieux que ça que je ne peux pas simplement passer outre et me dire que le problème vient uniquement de moi. Je pointe donc du doigt une mise en scène dont la sophistication ne m'a cette fois pas surpris ou bluffé. Au contraire, je vois cette fois davantage de l'esbroufe et de l'indécision qu'un désir que matérialiser les soubresauts nerveux des personnages dans cette mise en scène trop décousue, incapable de rester en place, comme si les choix n'étaient pas assumés jusqu'au bout. Pas idéal pour saisir l'émotion. Et puis Iñárritu, mis à part de jolies scènes où des rais de lumières saturés inondent l'intérieur des pièces de vie de 21 Grams, comme pour mieux mettre à nu les personnages et braquer sur eux un projecteur, se borne à une pellicule terne et sans intérêt majeur. Les couleurs sont trop fades, indignes de peindre la pluralité de l'Homme et la violence des sentiments qui peuvent le diriger, surtout pour un film traitant de mort, de douleur, d'amour, de culpabilité ou de déchirement. Bref, au moments de tirer des enseignements de ce second film, les regrets pèsent bien plus lourds que vingt-et-un grammes - poids d'une âme, nous dit Iñárritu, âme que j'aurais souhaité qu'il insuffle davantage à son film, lui répondrai-je. Humain, vrai et beau. Mais malheureusement, pas assez. Ou plutôt, disons que si les émotions affleurent, je n'ai fais que les effleurer. 21 Grams n'a pas su me tirer vers elles et me les injecter, et j'ai du coup vécu ses 120 minutes comme un voyage sur une île paradisiaque les yeux bandés par un voile à-demi opaque. Frustrant.

Paris Texas

11 abonnés | Lire ses 1260 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Une tragédie virtuose en forme de puzzle de destins fracassés, filmée par un réalisateur surdoué et servie par une interprétation magistrale. Le genre de film qui nous met en état de choc.

Précédente Suivante

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Vidéos liées à ce film
21 grammes Bande-annonce VO
174 637 vues
Playlists
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #17 - 5 courts métrages à déguster
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #16 - 5 courts métrages à déguster
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #15 - 5 courts métrages à déguster
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné