Mon AlloCiné
A bittersweet life
note moyenne
4,0
2874 notes dont 362 critiques
36% (130 critiques)
37% (135 critiques)
12% (43 critiques)
9% (33 critiques)
4% (13 critiques)
2% (8 critiques)
Votre avis sur A bittersweet life ?

362 critiques spectateurs

Virginie N

Suivre son activité 375 abonnés Lire ses 1 074 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 27/04/2013

Une réalisation asiatique efficace et percutante, qui interpelle par son élégance. On y retrouve bien l’ambiance des thrillers coréens qui font fureur et de belles scènes ponctuent le film. Cependant, il y a un manque d’émotion, la romance est un peu mièvre et les personnages ne sont pas assez creusés. Un bon film qui ne fait malheureusement pas partie des meilleurs polars coréens et qui reste notamment en deçà de "J’ai rencontré le Diable" du même réalisateur !

Attila de Blois

Suivre son activité 109 abonnés Lire ses 2 832 critiques

4,0Très bien
Publiée le 28/08/2012

Violent mais non dénué de poésie, ce thriller de l'excellente Kim Jee-Woon arrive à séduire avec son scénario plutot simple mais efficace et son esthétisme irréprochable.

landofshit0

Suivre son activité 131 abonnés Lire ses 1 741 critiques

4,5Excellent
Publiée le 17/02/2011

Visuellement parfait le film possède quelques petite longueur et les personnages tout comme le scènario manque peut être d'épaisseur,mais il reste parfaitement maitrisé de bout en bout.

Akamaru

Suivre son activité 517 abonnés Lire ses 4 332 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 24/12/2012

Kim Jee-Woon,l'un des 2-3 meilleurs réalisateurs sud-coréens actuels,au top de son art filmique dans un film noir aux allures de vigilante."A bittersweet life"(2005)interpelle par son élégance glacée,et le soin apporté aux cadres et à la couleur,majoritairement sombre et nocturne.Le simple espionnage de la femme d'un caïd par un porte-flingue méticuleux,va se transformer en règlement de comptes,où il va falloir s'impliquer émotionnellement et prendre des décisions par soi-même.Hwang Jun-Min incarne une sorte d'ange de la mort mais ange protecteur,porte d'entrée sur un monde replié sur lui-même et en proie à la violence quotidienne.Les influences des polars post-modernes sont bien digérées.Il manque un soupçon d'émotion et de romantisme à un film très efficace et percutant.

Truman.

Suivre son activité 128 abonnés Lire ses 1 349 critiques

4,5Excellent
Publiée le 11/02/2013

Prenant du début a la fin , de l'action bien foutu et de bon acteurs , the bittersweet life est tout simplement un chef d'oeuvre du cinéma coréen A voir de toute urgence !!

stebbins

Suivre son activité 294 abonnés Lire ses 1 781 critiques

2,5Moyen
Publiée le 10/06/2012

Déception. La maîtrise formelle est indiscutable, tout comme la générosité qui émane des séquences d'action. Mais cette virtuosité mise en évidence par Kim Jee-Woon ne parvient pas réellement à combler la maigreur d'un scénario dispersé et parfois inabouti dans certaines de ses thématiques. S'il réussit l'épate de temps à autre A Bittersweet Life retombe finalement comme un soufflé dans sa dernière demi-heure : le réalisateur ressasse des idées encore et déjà exploitées un peu partout dans le cinéma Sud-Coréen ( vengeance, trahison, torture, amour contrarié, et patati et patata...) sans apporter rien de nouveau dans son propos. Ainsi l'ensemble s'avère assez inégal, comme en dents de scie, atteignant étrangement son paroxysme au beau milieu du métrage ( scène de l'enterrement et ce qui s'ensuit époustouflante ) pour ensuite emprunter des directions platement attendues ( torrent de violence foutraque clôturant le spectacle, crescendo justifié par une vague affaire de romance très superficiellement développée par Kim Jee-Woon ). Au final A Bittersweet Life ne surprend que trop rarement et se regarde avec un mélange curieux d'admiration et de lassitude. Un film aussi convenu qu'opulent.

Ewen Blake

Suivre son activité 52 abonnés Lire ses 726 critiques

4,0Très bien
Publiée le 25/01/2015

A bittersweat life est une oeuvre qui porte une des qualités du cinéma corréen à son apogée : le raffinement. Son élégance transpire de chaque scène, chaque plan ; sa classe de chacun des mouvements de son héros tandis que sa BO évanescente le confine dans la grâce. La maîtrise est totale. S'y ajoute une gestion du rythme exceptionnelle. Tant dans le déroulement d'un scénario qui monte en intensité émotionnelle, en violence et enchaîne les retournements de situations que dans chacune des scènes le constituant. Des plans d'une rare beauté desquels émanent un calme et une réserve typiquement asiatique sont suivis d'explosions de violence tout aussi esthétiques et distinctifs du cinéma oriental. Ces deux mondes se rapprochent alors et se rejoignent dans un combat final qui sacrifie la crédibilité au profit d'un traitement presque poétique dans son amorce. On touche aussi au beau lorsque Kim Jee-Woon, par le bruissement de ses feuilles cherche à guider son spectateur dans ses émotions. Ce qui me frappe de plus en plus dans les films asiatiques c'est l'étrange sensation ressentie lorsque qu'ils s'achèvent. Ici c'est probablement un sentiment d'inachevé. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'Hollywood nous a habitué à ce que le héros obtienne tous ce que le film laisse à entrevoir. A Bittersweat life par Michael Bay aurait été axé sur deux piliers : la vengeance dans un duel épique tendance héros VS boss, et le sauvetage de la demoiselle captive (qui est forcément tombé amoureux du héros) lors de la bataille finale... Spoiler: Ici rien de tout ça et c'est tant mieux. On pourrait toutefois reprocher à Kim Jee-Woon de ne pas avoir assez travaillé la relation Sun Woo / Hee Su, charnière sur laquelle repose la force du scénario. Les personnages trop lisses (aussi bien elle que lui, surtout que son jeu manque de subtilité) ne peuvent donner chair à une amourette somme toute assez mièvre. Ce manque contribue à la carence d'émotions d'un film glacé trop propre qui le condamne presque à un simple exercice de style. Je n'ai pas compris non plus la toute dernière scène finale, peut-être la volonté de rendre humain un héros jusque là trop parfait. Une scène : la nuque.

CeeSnipes

Suivre son activité 161 abonnés Lire ses 1 698 critiques

3,5Bien
Publiée le 02/01/2015

Aujourd’hui, Kim Jee-Woo fait du cinéma à Hollywood, tout comme Lee Byung-Hun. Mais il y a 10 ans de cela, les deux s’associaient pour A Bittersweet Life, un film particulièrement apprécié chez les cinéphiles. Véritable touche-à-tout très talentueux, Kim Jee-Woo réalise avec A Bittersweet Life, son quatrième film, une tragédie extrêmement noire et violente au cœur de la Mafia coréenne, à travers le destin d’un homme de main qui se voit trahi et pourchassé. Celui-ci est joué par l’excellent Lee Byung-Hun qui porte clairement le film sur ses épaules. C’est malheureusement au niveau du scénario que cela se gâte un peu, car le film met franchement bien trop de temps à poser son intrigue et se perd parfois dans des scènes qui n’ont que trop peu d’intérêt. En revanche, la deuxième heure du film est absolument remarquable, avec des scènes d’action extrêmement stylisées et visuellement splendides, comme la fusillade du restaurant ou la bagarre dans la boue. L’intensité dramatique du scénario se fait enfin ressentir et la virtuosité visuelle de Kim Jee-Woo y tourne à fond, avant de finir en apothéose. A Bittersweet Life n’est peut-être pas un chef d’œuvre. En revanche, c’est l’assurance de voir un thriller solide, peut-être plus stylé que substantiel, mais en tout cas assurément satisfaisant.

Swan016

Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 273 critiques

4,0Très bien
Publiée le 07/02/2013

Ici nous avons un scénario qui est significatif du cinéma coréen mais comme à chaque fois (ou presque) on se laisse aller et on découvre avec fascination et consternation les aventures de notre protagoniste. Ce qui est génial dans ce genre de film, et notamment ici, c'est la psychologie du héros qui est bien travaillée et beaucoup plus sincère vis-à-vis la réalité car en effet nous sommes bien loin des schémas hollywoodiens où la plupart du temps le héros accède à son but. Quand à la mise en scène, toujours aussi parfaite.

Matis H.

Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 164 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 16/07/2018

Avec son introduction, Kim Jee-Woon trace tout l'horizon formel de "A Bittersweet Life" : une œuvre de bouillonnement, puis de surgissement. Le bouillonnement, c'est cette première partie à la force sous-jacente, où la discipline extrême que s'impose Sun Woo laisse place à des ruptures vives, tant vers l'émotion que la violence. Le cinéaste met en scène ces instants avec une grande élégance, notamment lorsqu'il s'agit de filmer les corps, via des gros plans qui laissent naitre un désir mutique, mais aussi la violence et la froideur de scènes d'actions, rares certes, mais néanmoins efficaces. Ces ruptures sont stimulantes dans leur capacité à garder le spectateur alerte, jusqu'à jouer avec cette attente (le bruit soudain lors de la répétition), et créent une dimension sensorielle fascinante. Là où cet axe échoue, c'est dans ses intentions symbolique et émotionnelle, qui ne prennent jamais aucun poids, et ce malgré la lourdeur avec laquelle elles sont illustrées, car elles rompent avec ce climat de non-dits pourtant moteur de tension. Cependant, la seconde partie fait abstraction de ces éléments, optant pour un surgissement à la limite du concept horrifique – Sun Woo devient une faucheuse en demi-vie, il sort de terre tel un zombie, continue irrémédiablement sa marche en dépit des blessures – et voit désormais en la vengeance son unique ligne directrice. La narration s'épure et Kim Jee-Woon parasite son déluge de violence de saillies grand-guignol jouissives d'un point de vue formel, comme cet assemblage d'arme qui résulte en une situation d'urgence au montage frénétique , mais qui peine malheureusement à s'incarner sur la durée. Ce choix radical, celui d'un revirement narratif qui ne laisse aucune place aux moments de flottements, rend "A Bittersweet Life" plus mécanique dans sa proposition, plus attendu aussi, mais pas moins captivant.

Maitre Kurosawa

Suivre son activité 168 abonnés Lire ses 1 182 critiques

3,5Bien
Publiée le 21/12/2017

Cinq ans avant le terrifiant "J'ai rencontré le diable", Kim Jee-Woon signait un très bon polar, au scénario certes convenu mais redoutablement mis en scène. Il est donc dommage que l'écriture de "A bittersweet life" soit si calibrée, rendant du même coup cette histoire de vengeance peu surprenante dans son déroulé. En revanche, la surenchère propre au cinéma de genre coréen réside plutôt dans une mise en scène jouissive car transgressive, s'amusant à représenter la violence sous des formes grotesques qui ne sont pas sans rappeler certains procédés de Tarantino. Parsemé d'idées visuelles séduisantes – la pluie qui coule sur un visage meurtri donnant l'impression de voir couler des larmes de sang – le film est nettement plus à l'aise avec la violence qu'avec les sentiments, les moments mélodramatique étant représentés avec une certaine insistance qui vire à la démonstration lourde et vaine. Reste le plaisir de voir un divertissement d'une grande efficacité, globalement premier degré mais pas dépourvu d'humour, qui réserve quelques passages particulièrement savoureux.

err0r

Suivre son activité Lire sa critique

3,0Pas mal
Publiée le 28/05/2014

J'ai malheureusement été déçu par ce film. En effet, malgré des points forts, notamment esthétiques et chorégraphiques, ce film pèche par l’absence d'émotion qu'il suscite et l'impression de faire moins bien que d'autres films coréen dans un genre similaire Mon top perso étant : "Castaway on the moon", "Old Boy", "The chaser", "A moment to remember" "Locataires" et "J'ai rencontré le diable"). L'intrigue m'a totalement laissé de marbre et la romance s'avère absolument inutile tant la présent de la demoiselle est rare et dénuée d'émotion. C'est là un des problème central du film selon moi, on ne s’attache pas assez au personnage principal, l'empathie ne prend pas et son coté froid-snob-sanglant sent vraiment le déjà vu et ne prend pas donc pas un instant au tripes. L'aspect romantique est atomisé par la rareté des scènes avec la femme et surtout rien ne fait qu'on ne s'attache à un seul des personnages. On les regarde alors évolué, tout en sentant l'intrigue avancer sans trop de rebondissements et d'originalité. Néanmoins ce film possède une esthétique très réussie notamment pendant les scènes d'actions et de survie (cf la scène de la tombe et de la baston dans la ruelle de 50 cm de large), un travail sur la lumière très "coréen", j'ai pas d'autres mots, juste que ça m'a donné la même agréable impression de dynamisme et de légèreté que d'autres films coréens. Le rythme nerveux et la violence bien orchestrée divertisse tout de même mais il manque trop de chose pour que la sauce prenne une tournure d'aussi bonne teneur que dans les films cités précédemment.

xxLaurent

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 81 critiques

4,0Très bien
Publiée le 25/09/2013

Très bon film, tendu d'un bout à l'autre. Les acteurs amène bien la rivalité, le sens de l'honneur, la vengeance. La fin est bien tissée en amont dans le scénario. Juste qq scènes pas tout à fait crédibles dans certaines castagnes mais ça passe et ça reste un bon film.

lejeff64

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 259 critiques

4,0Très bien
Publiée le 10/10/2012

Encore un grand film venu d'Asie! Sobre et esthétique dans sa réalisation Kim Jee-woon réussi encore un coup de maître, aidé par le jeu d'acteur de Lee Byung-Hun d'une parfaite justesse.

Clarisse N

Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 332 critiques

2,5Moyen
Publiée le 11/01/2012

super déçue, j'ai vu old boy, the chaser, j'ai rencontré le diable (mon préféré), mais celui là ne m'a pas émue ni captivée. tout y est trop gros et le scénario est vraiment pauvre.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top