Notez des films
Mon AlloCiné
    Au nom du père
    note moyenne
    4,2
    4134 notes dont 232 critiques
    répartition des 232 critiques par note
    122 critiques
    81 critiques
    17 critiques
    9 critiques
    3 critiques
    0 critique
    Votre avis sur Au nom du père ?

    232 critiques spectateurs

    annastarnomberon
    annastarnomberon

    Suivre son activité 106 abonnés Lire ses 239 critiques

    5,0
    Publiée le 11 février 2013
    Attention, ceux qui aiment laisser exploser leurs émotions au cinéma risquent de sortir vidés de ce chef d'œuvre. Car Au nom du père est un film lessivant, transcendant, un film qui apaise presque le cœur quand il se termine. Le spectateur peut même rester muet quelques minutes après la fin, parce qu'il faut reprendre ses esprits malgré tout, et que, même si elle semble s'être mise en pause l'espace de deux heures, la terre continue de tourner. Se dire que tout cela est tiré d'une histoire vraie est d'autant plus bouleversant. Tour à tour torturé, ironique, mélancolique puis épique, Au nom du père relate avec une intelligence folle ce scandale d'état effroyable et son effet dévastateur sur les vies de ceux qu'il a touchés. La mise en scène de ce film est si originale qu'elle peut en être déroutante au départ, tant les plans sont nerveux et instables. Puis le film avance, et cette mise en scène dynamique épouse l'histoire, si bien que fond et forme fusionnent pour créer un ensemble harmonieux. Sur des musiques magnifiques, Jim Sheridan met en œuvre toute la catharsis cinématographique : l'immaturité de Gerrie, ce gamin emprisonné à perpétuité pour un crime qu'il n'a pas commis, est d'autant plus insupportable qu'elle renvoi celui qui la regarde à sa propre immaturité. L'incommunicabilité de l'amour qui l'unit à son père est bouleversante, et avoir réussi à la retranscrire avec autant de justesse relève du génie. On se révolte en voyant le comportement de cet immature incorrigible face à ce père dévoué, et finalement, certains, comme moi, reconnaissent en ce personnage extrême certains aspects obscurs de leur propre personne. La mauvaise foi de Gerrie et son entêtement sont désolants à observer pour le spectateur, l'installation progressive de la communication entre ces deux hommes qui s'aiment n'en est que plus poignante, et le retour du boomerang fini par être déchirant. Daniel Day Lewis, à l'époque encore jeune, culminait déjà sur des sommets qu'il n'a pas redescendus depuis. Pete Postlethwaite, monstre de talent lui aussi, interprète avec une sobriété magnifique ce héros chrétien, incarnation de la droiture, tel que seuls les anglo-saxons savent les faire.. Puis Emma Thompson creuse sa place dans le film, les thématiques se renouvellent, c'est maintenant de dignité, de persévérance, de justice, dont il est question. Autant de thèmes chers au grand cinéma anglo-saxon qui sont traités, dans cette deuxième partie, avec une force absolument incroyable. Thompson trouve dans ces 45 minutes un rôle magnifique, et nous offre une scène de plaidoirie au tribunal parmi les plus intenses qu'il m'ait été donné de voir. Finalement, on ressort scandalisé et transporté par ce désastre judiciaire et ses répercussions, mais également désarmé par la complexité de la relation entre ce fils et son père. À couper le souffle.
    anonyme
    Un visiteur
    4,5
    Publiée le 18 février 2015
    Au nom du père est un film judiciaire qui raconte la condamnation de plusieurs irlandais suspectés d'être des poseurs de bombes en Angleterre alors que ceux-ci sont innocents. Jim Sheridan nous montre donc dans ce film toute l'horreur du programme de prévention contre le terrorisme, de la justice corrompue, tout ça retraçant une histoire vraie. Au nom du père est un drame poignant, révoltant et dénonciateur. En voyant ce film on a envie de hurler après ce système judiciaire injuste et on est horrifié par le destin brisé des personnages. La BO accompagne bien le film, la mise en scène est bone, mais se sont les acteurs qui touchent le plus : Daniel Day Lewis est une fois de plus exceptionnel, Pete Postlethwaite est touchant et Emma Thompson est très convaincante. Au nom du père est donc un film judiciaire dramatique d'une puissance émotionnelle rarement atteinte, à ranger dans la catégorie des chefs-d'œuvre.
    elbandito
    elbandito

    Suivre son activité 204 abonnés Lire ses 883 critiques

    5,0
    Publiée le 28 février 2018
    Inspiré de l’histoire vraie dite des "quatre de Guildford", "In the name of the father" est un film intense, sublimé par la performance exceptionnelle du trop rare Daniel Day-Lewis. L’acteur y interprète un jeune homme injustement emprisonné quinze années durant dans un contexte politique de guerre civile en Irlande du Nord, alors qu’il est innocent. Gerry Conlon, jeune délinquant dans le Belfast des années soixante-dix, passe son temps à se saouler et faire la fête, à la grande consternation de son père, Giuseppe, imperturbable Pete Postlethwaite. Un jour, accusé d’être l’instigateur d’un attentat sanglant pour le compte de l’IRA, Gerry est emprisonné et condamné à la prison à vie, tout comme son père. Derrière les barreaux, Gerry va redécouvrir son père : son masque de faiblesse, son espoir et sa force intérieure inégalée. Avec l’aide d’une avocate dévouée, fabuleuse Emma Thompson dans l’un de ses meilleurs rôles, Gerry est déterminé à prouver son innocence, nettoyer le nom de son père injustement sali et faire éclater la vérité sur ce qui restera l’une des plus graves erreurs judiciaires du Royaume-Uni. Sans aucun doute l’œuvre la plus réussie de Jim Sheridan, qui permet de percevoir toute l’ambiguïté et la justesse de la relation père-fils dans un milieu carcéral dénué d’humanité.
    Yetcha
    Yetcha

    Suivre son activité 122 abonnés Lire ses 3 262 critiques

    5,0
    Publiée le 25 octobre 2013
    Magistralement interprété, on est happé par l'histoire (vraie) de cette période trouble et paranoïaque britannique. Une très belle mise en image de cette triste histoire qui n'a rien perdu de sa superbe avec le temps.
    MC4815162342
    MC4815162342

    Suivre son activité 249 abonnés Lire ses 1 489 critiques

    5,0
    Publiée le 19 septembre 2013
    OH MY GOD, ce film mais ce film est un chef d'oeuvre, chef d'oeuvre !!! Day-Lewis joue à la perfection, il est tellement humain et sincère, Pete Postlethwaite est tellement impressionnant et Emma Thompson si parfaite, la réalisation est magistral, les décors sont nickels, la bande son est juste exceptionnel, elle est tellement entraînante, forte et touchante, le scénario quant à lui est tout simplement MONUMENTAL, EXTRAORDINAIRE et MAGNIFIQUEMENT TOUCHANT, j'avoue, je l'avoue oui j'ai pleuré à la fin, du moins j'ai essayé de me retenir mais impossible, j'ai versé ma petite larme, ce film est tellement horrible et somptueux à la fois, ce qui arrive à ces gens est affreux et surtout inhumain, condamné à 30ans pour rien et accusé à tord, sérieux j'avais les boules au moment de la scène au tribunal quand ils sont condamnés, j'avais tellement envie de crier haut et fort leurs innocence mais non on doit rester là à contempler ces pourritures de flics sans cervelle tabasser des pauvres jeunes voyous certes mais pas au point d’être des criminels, bref un film qui montre que la justice n'est pas toujours rose et encore moins souple, tout en sachant que c'est une histoire vraie, c'est à vous retournez le cœur mais au final on vit avec le personnage son effroyable aventure même si bien évidemment en 2h on ne peut pas voir 15ans de malheur. Un chef d'oeuvre absolument renversant et bouleversant.
    matt240490
    matt240490

    Suivre son activité 42 abonnés Lire ses 1 059 critiques

    4,5
    Publiée le 27 janvier 2013
    Drame biographique signé de la main de Jim Sheridan, Au Nom Du Père relate l'histoire de Gerry Conlon et de ses proches, injustement incarcérés pour l'attentat à la bombe d'un pub irlandais qui a fait 5 victimes, pris pour des partisans de l'IRA. Majestueux dans le rôle titre, Daniel Day-Lewis est accompagné d'un Pete Postlethwaite également très bon et d'une Emma Thompson déjà ambitieuse. Un film fort en émotion, impliqué dans de nobles causes et permettant enfin une bouffée d'air frais dans une filmographie en perte de vitesse. Un bijou.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1627 abonnés Lire ses 10 386 critiques

    4,0
    Publiée le 6 juin 2009
    Une histoire folle, une histoire vraie, un cri du coeur, un film sur les droits de l'homme...Le cinèaste Jim Sheridan retrace ici l'affaire dite des "quatre de Guildford", l'histoire authentique d'un catholique d'Irlande du Nord, Gerry Conlon, victime toute dèsignèe, broyèe par la raison d'Etat et condamnè à trente ans de prison pour un crime qu'il n'avait pas commis! Comèdien camèlèon, Daniel Day-Lewis, dans une nouvelle composition inoubliable, campe le jeune irlandais dèlinquant qui se mètamorphose en combattant de l'impossible pour rèhabiliter l'honneur de son père admirablement interprètè par Pete Postlethwaite! Un film coup de poing en guerre contre les absurditès du système et les dèrapages de justice, "In the Name of the Father" a fait scandale à Londres avant d'obtenir le prestigieux Lion d'or au Festival de Berlin! Excelente B.O avec les chansons rageuses de Bob Dylan, Sinead O'Connor et U2...
     Kurosawa
    Kurosawa

    Suivre son activité 242 abonnés Lire ses 1 351 critiques

    3,5
    Publiée le 18 mars 2018
    Celui qui voudrait regarder "Au nom du père" sans rien connaître de l'IRA et des Quatre de Guildford n'a aucune raison de s'inquiéter car le film lui expliquera tout. C'est à la fois louable de la part de Jim Sheridan de tenir par la main son spectateur dans le but de lui faire pleinement partager l'émotion d'un tel sujet et en même temps regrettable sur le plan cinématographique. Le schématisme des personnages, de l'action et de la mise en scène sont bien sûr les symptômes majeurs d'un académisme frappant, mais cet académisme n'en demeure pas moins habité. Si le film nous emporte et qu'il nous transmet lors d'un procès final une haine ravageuse, c'est parce qu'il est totalement engagé. La conscience de faire un film révoltant et brûlant se ressent à chaque minute, à travers un rythme soutenu, une musique puissante et une qualité d'interprétation étourdissante – Daniel Day-Lewis est extraordinaire dans sa façon de passer progressivement d'une innocence un peu bête à une véritable maturité, via la prise de conscience politique. En somme, il est difficile de nier le caractère démonstratif du film mais il est également impossible de rejeter l'impression d'urgence assez folle qui en ressort.
    Sergio-Leone
    Sergio-Leone

    Suivre son activité 119 abonnés Lire ses 1 093 critiques

    4,5
    Publiée le 20 juillet 2010
    Film pas assez connu au vue de son excellence. Daniel Day-Lewis donne une leçon d'acting, vous ne ressortirez pas indemne de cette oeuvre d'une force incroyable émotionnellement. Du très grand art sous fond d'injustices liées à la chasse aux terroristes de l'IRA au Royaume-Uni.
    Davidhem
    Davidhem

    Suivre son activité 63 abonnés Lire ses 336 critiques

    5,0
    Publiée le 2 février 2008
    Quatre années après le film nommé my left foot, Jim Sheridan retrouve Daniel Day-Lewis pour relater une affaire qui a réellement existé et qu'il intitulera Au nom du père. Le film relate le parcours torturé d'un jeune hippie irlandais qui traverse les pays britanniques de Belfast pour arriver à Londres, qui va s'envoyer en l'air avec une bande de jeunes tous aussi libérés que lui dans le mode social sur le modèle " tu fumes, tu baises" et qui va se trouver au mauvais endroit au mauvais moment et qui va le conduire à être traduit en justice et être condamné à trente ans de prison en emmenant dans sa peine le groupe de hippies et des membres de sa famille. Le scénario est remarquablement bien ficelé et s'il peine à démarrer laissant une place importante dans l'émotion lors des interrogatoires musclés et dans les contacts familiaux, la suite s'étale de façon efficace et sur un rythme effréné. Le film démontre de façon brillante et sans se complaire dans les excès de violence la dureté de la vie en prison et tout est organisé pour délivrer une vision complète de ce genre de situation: règlements de compte, douche froide, rébellion, attaque sur gardien de prison, trafic de drogue... tous ces éléments permettent d'afficher une ambiance particulièrement réaliste. Le film délivre aussi le sentiment d'impression que possèdent certains détenus qui forment des clans contre d'autres. Daniel Day-Lewis impressionne par sa composition ahurissante d'un bout à l'autre du film, passant du statut de petit voleur à un homme prêt à tout pour sauver sa peau et se réaménager une santé de fer afin de ne pas se briser et se relever pour qu'éclate la vérité qu'il connaît et qu'il souhaite faire entendre à travers tout le Royaume-Uni. Le film est une ode au courage et à l'obstination des idées que chacun garde en soi pour parvenir à ses fins. Voici un brillant témoignage de la malhonnêteté d'un système prêt à sacrifier un homme innocent au profit de la tranquillité d'un pays. Un film culte!
    Alexis D.
    Alexis D.

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 851 critiques

    5,0
    Publiée le 23 février 2017
    C'est un film lessivant, transcendant, un film qui apaise presque le cœur quand il se termine. Le spectateur peut même rester muet quelques minutes après la fin, parce qu'il faut reprendre ses esprits malgré tout, et que, même si elle semble s'être mise en pause l'espace du film, la terre continue de tourner. Se dire que tout cela est tiré d'une histoire vraie est d'autant plus bouleversant. Tour à tour torturé, ironique, mélancolique puis épique, ce film relate avec une intelligence folle ce scandale d'Etat effroyable et son effet dévastateur sur les vies de ceux qu'il a touchés. La mise en scène de ce film est si originale qu'elle peut en être déroutante au départ, tant les plans sont nerveux et instables. Puis le film avance, et cette mise en scène dynamique épouse l'histoire, si bien que le fond et la forme fusionnent pour créer un ensemble harmonieux. Sur des musiques magnifiques, le film met en œuvre toute la catharsis cinématographique : l'immaturité de Gerrie, ce gamin emprisonné à perpétuité pour un crime qu'il n'a pas commis, est d'autant plus insupportable qu'elle renvoie celui qui la regarde à sa propre immaturité. L'incommunicabilité de l'amour qui l'unit à son père est bouleversante, et avoir réussi à la retranscrire avec autant de justesse relève du génie. On se révolte en voyant le comportement de cet immature incorrigible face à ce père dévoué. Les acteurs sont grandioses. Un film magnifique, un véritable chef d'œuvre à voir pour sa culture générale
    rogertg2
    rogertg2

    Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 762 critiques

    4,0
    Publiée le 24 juillet 2008
    Un très bon film, bien qu'un peu long, sur le fanatisme politique, d'un côté comme de l'autre, et sur l'injustice due à des policiers qui ne recherchent pas la vérité mais à faire condamner n'importe quel suspect potentiel pour assurer leur carrière et qui, pour cela, commettent les pires bassesses, y compris la torture. Quand on pense que cela est tiré d'une histoire vraie, cela fait froid dans le dos. Les acteurs sont tous excellents.
    TTNOUGAT
    TTNOUGAT

    Suivre son activité 176 abonnés Lire ses 2 522 critiques

    2,5
    Publiée le 3 mai 2009
    C'est dommage de ne pas pouvoir mettre plus d'étoiles sur un pareil sujet qui nous concernerait encore plus si nous étions irlandais.L'histoire est exacte,il n'y a aucune raison de ne pas faire confiance au réalisateur mais sa façon de la raconter est vraiment trop partisane.On frôle souvent la caricature et le premier procès est inacceptable.La bande des innocents,puisque dès le départ le doute n'existe pas,n'est pas crédible.Il y a vraiment des choix dans l'attitude des acteurs ou dans la mise en scène qui font qu'on ne peut prendre le verdict et les commentaires au sérieux.Nous sommes devant la justice anglaise et non devant le tribunal de salut public de notre "terreur" révolutionnaire.Une fois avalé ce passage douteux,le film présente de bons moments forts mais toujours entrecoupés de complaisances qui desservent sa cause.Il reste un film fort, qui impressionne, mais dont les ficèles se voient trop.
    Attila de Blois
    Attila de Blois

    Suivre son activité 124 abonnés Lire ses 2 975 critiques

    4,0
    Publiée le 22 juillet 2015
    Etant fortement attaché à son Irlande natale, le cinéaste Jim Sheridan aborde avec "In the Name of the Father" l'époque des conflits en Irlande du Nord et des attentats opérés par l'IRA. Sheridan s'intéresse ici plus particulièrement aux "Quatre de Guildford",, une lourde erreur judiciaire. Dès lors, le film transpire l'injustice et la révolte; un sentiment accentué par le fait que le spectateur connait l'innocence des accusés. Adapté de l'autobiographie d'un des principaux concernés, Gerry Conlon, ce long métrage est riche en émotions et porte magnifiquement bien le message voulu. Daniel Day-Lewis nous livre une performance bluffante de justesse. Un incontournable.
    Yogolate
    Yogolate

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 180 critiques

    5,0
    Publiée le 30 octobre 2013
    UN chef d’œuvre!!, Daniel Day Lewis est extraordinaire, on est happé par le récit de cette injustice qui arrive si souvent hélas quand les pouvoirs publics veulent répondre à une pression populaire!!! J'aime beaucoup les films sur l’Irlande est celui-ci est un des meilleurs..
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top