Mon compte
    Le Bounty sur Arte : le film avec Mel Gibson et Anthony Hopkins a bien failli couler à cause... de Superman
    Corentin Palanchini
    Passionné par le cinéma hollywoodien des années 10 à 70, il suit avec intérêt l’évolution actuelle de l’industrie du 7e Art, et regarde tout ce qui lui passe devant les yeux : comédie française, polar des années 90, Palme d’or oubliée ou films du moment. Et avec le temps qu’il lui reste, des séries.

    La préparation de "Superman" de Richard Donner a grandement impacté le film "Le Bounty", qui devait être divisé en deux parties et avec un budget bien plus conséquent.

    La chaîne Arte diffuse ce soir Le Bounty, avec Mel Gibson et Anthony Hopkins, un film d'aventures inspiré du roman Captain Bligh and Mr Christian : the men and the mutiny de Richard Hough. Ou comment la tyrannie d'un capitaine va conduire à la révolte de l'équipage. Un récit évidemment inspiré des Révoltés du Bounty, maintes fois adapté à l'écran.

    Superman a presque coulé le projet

    Le Bounty
    Le Bounty
    Sortie : 27 juin 1984 | 2h 12min
    De Roger Donaldson
    Avec Mel Gibson, Anthony Hopkins, Laurence Olivier
    Spectateurs
    3,3
    Voir sur Prime Video

    A l'origine, David Lean prévoit avec son scénariste Robert Bolt deux longs métrages épiques tournés en une fois et sortis à une année d'intervalle. Les deux films devaient s'intituler The Lawbreakers (sur le voyage et la mutinerie) et The Long Arm (suivant les mutinés traqués par l'amirauté), chacun devant coûter 25 millions de dollars de l'époque, soit environ 129,5 millions ajustés à l'inflation.

    Dino De Laurentiis Corporation
    Anthony Hopkins

    Sauf qu'à l'époque, le studio Warner Bros, qui prévoit de financer et sortir le film, perd énormément d'argent à cause du long métrage Superman de Richard Donner. En conséquence, l'heure est aux restrictions budgétaires et David Lean se voit demander d'aller voir ailleurs.

    C'est d'ailleurs ce qu'il fait, en se tournant vers le producteur italien - pourtant connu pour sa filouterie - Dino de Laurentiis. Le bateau du film est construit, mais les difficultés se multiplient : deux films coûtent trop chers, De Laurentiis essaye de convaincre Lean de ne faire qu'un film, mais les discussions mènent à une impasse. Lean quitte le projet, et le producteur cherche un nouveau réalisateur.

    Dino De Laurentiis Corporation
    Mel Gibson

    Il le trouvera avec l'Australien Roger Donaldson, qui n'avait jamais tourné un film de cette ampleur. Y voyant une opportunité unique, Donaldson accepte et Le Bounty est resté un seul film.

    Superman a aussi beaucoup aidé un film à petit budget

    Le film Superman avait aussi été repoussé. Il devait sortir à l'été 1978, mais a pris trop de retard et il a été décidé de le sortir à Noël. Cela a aidé un petit film de science-fiction au box-office, qui a récupéré la date (et le budget marketing estival) du blockbuster, ce qui lui a permis de connaître un succès qu'il n'aurait jamais pu avoir autrement.

    Ou comment la vie compliquée d'un blockbuster peut rejaillir d'autres films, et une petite anecdote, s'inscrire dans la grande histoire d'un studio.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Back to Top