Notez des films
Mon AlloCiné
    Léa Seydoux : "Si je commençais à écouter les critiques, je serais morte..."
    Par Laetitia Ratane — 1 avr. 2015 à 05:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Aujourd'hui, elle incarne la célèbre Célestine du "Journal d'une femme de chambre" de Benoît Jacquot. Demain, elle sera la James Bond Girl de Daniel Craig. Rencontre avec Léa Seydoux, l'actrice la plus désirée et désirante du moment...

    AlloCiné

    Une belle rencontre, entre deux vols : celui qui l'a ramenée aux côtés de Benoît Jacquot assurer la promotion du Journal d'une femme de chambre, et celui qui la fera rejoindre Daniel Craig et Sam Mendès sur le tournage du dernier James Bond. Un grand écart que Léa Seydoux apprécie et revendique même...

    "C'est assez facile et c'est surtout ce qui me plaît. C'est cela "jouer" n'est-ce pas? Etre capable d'investir des univers différents..."

    Le ton est donné. Tiens en parlant d'univers... Après Paulette Goddard chez Renoir et Jeanne Moreau chez Luis Bunuel, la célèbre actrice a choisi de se glisser dans les bottines de la désirable Célestine, femme de chambre du roman d'Octave Mirbeau, qu'elle fait renaître sous la direction de Benoît Jacquot. Un costume d'héroïne littéraire et cinématographique réputée, qui aurait pu être lourd à porter. Mais non...

    Comment Léa Seydoux a choisi de faire revivre la Célestine d'Octave Mirbeau :

    "Dans tous les personnages que j'interprète, c'est toujours de moi dont il s'agit"

     

    Une interprétation personnelle soutenue par ce mentor-auteur-réalisateur français, qui avait déjà fait d'elle la fervente admiratrice de Marie-Antoinette dans Les Adieux à la Reine, et qui, une fois encore, lui a donné les clefs du film. Avec Jacquot, Léa Seydoux le dit haut et fort, elle a retrouvé confiance en elle et goût de jouer. Si vous avez un minimum suivi la polémique autour du tournage de La Vie d'Adèle, vous savez sûrement pourquoi sa passion a tant été altérée...

    Découvrez ce qui l'a réellement blessée :

     

    "Et puis la folie médiatique au final, les gens s'en fichent et ne l'ont pas retenue ! C'est retombé et ce qui reste c'est l'objet, le film !"

    Le plus dur et le plus inutile du métier donc ? La critique gratuite, le regard malveillant, les jugements. Des retours de batons faciles, directement liés au succès, que Léa esquive à sa manière. Tranchée, toujours.

    Léa Seydoux, une star aussi adulée que détestée ?

     

    Croire en soi, avoir confiance... Des expressions qui reviendront souvent dans notre conversation, tant il est primordial de ne pas les galvauder pour cette comédienne qui malgré la Palme d'or dont on l'a auréolée, doute toujours intensément de ce dont elle est capable.

    "Je ne cherche pas à avoir confiance en mon metteur en scène... Ce qui m'intéresse, c'est..."
    Léa Seydoux combat pour une "cause". Laquelle ?

     

    Sa vision du cinéma, "art de la vérité et non de la réalité", elle pourrait la partager pendant des heures. Elle choisit au lieu de cela, en quelques phrases bien senties, de peindre ce milieu qu'elle connaît depuis l'enfance et dont elle comprend intimement les lois. Ces lois qui l'ont érigée en objet de critiques mais surtout de désirs ; du côté du cinéma d'auteur comme des blockbusters....

    Avec qui Léa Seydoux préfère-t-elle travailler ?

     

    C'est une femme, Rebecca Zlotowski, qui lui a offert deux de ses plus beaux personnages. Celui d'une "belle épine" inaccessible puis celui d'une bombe "nucléaire", toutes deux mystérieuses, incandescentes.

    Ces autres rôles ? Sous l'oeil de Woody Allen (Minuit à Paris) comme d'Honoré (La Belle Personne), de Tarantino (Inglorious Basterds) comme de Bonello (Saint Laurent). Tous variés, sauvages, en marge (La Vie d'Adèle) ou institués (La Belle et la Bête).

    Au cours de sa carrière, ce rôle a étonné Léa Seydoux. Pourquoi ?

     

    Une belle rencontre donc. Entre deux vols et deux costumes qu'elle a l'air d'endosser sans difficulté. Après le tournage du blockbuster tant attendu de Sam Mendès, où pourra-t-on la retrouver ? Quand on a déjà tant "coché de cases", que peut-on encore désirer ?

    Le "carpe diem" de Léa Seydoux :

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • mai_forsaken
      elle est pas geniale dans son jeu d'acteur , donc ce qu'elle a pour elle c'est son nom de 1 et ensuite sa gueule (beaucoup la trouvent mignonne , voire sexy) . donc si c'est pas pour son nom c'est pour sa gueule , certainement pas pour son talent' d'actrice , soyons realistes
    • Charlotte R.
      L'une des plus mauvaise actrice française. J'ai vraiment du mal avec elle.
    • Renaud-originel
      Je n'ai jamais compris le bashing sur Lea Seydoux, le nom peut être ? Si elle n'avait été que parachutée comment un réalisateur comme Sam Mendes l'aurait choisie ? Sans compter son prix à Cannes ! Bravo a notre Lea !!Voici son Box office complethttp://www.boxofficestory.com/...
    • cedric84
      Mission Impossible, La Vie d'Adele, James Bond... Respect
    • Hunnam29
      Oui, son adaptation était très ratée je trouve. Très esthétique, comme toujours avec Gans, mais alors le reste était totalement plat. Et Seydoux faisait vraiment des caisses.Bref, une énorme déception pour un film qui aurait pu être plutôt sympa.
    • Sektor S.
      "Si je commençais à écouter les critiques, je serais morte..."Si tu es consciente de ça, c'est que tu les écoute un peu quand même copine ;-)
    • miieb
      :-D c'est pour mieux donner un sujet de "bavage" aux envieux mdr
    • Clem L17
      Ah peut être. Moi je ne changerais pas mon point de vue sur la personne mais d'autres le feront sans doute.C'est pas une question d'âge pour moi. C'est son attitude. Dans son regard. Au début je me suis dit : "Waou elle joue super bien la garce un peu hautaine et tout. Quel talent !"Et puis rôle après rôle, je me suis rendu compte qu'elle joue toujours un peu de la même manière… Et là je me suis dis "mais c'est surement parce qu'elle EST comme ça."Son jeune âge… elle a quand même presque 30 ans… c'est plus tellement une jeunette adolescente non plus...
    • Nower
      Tu viens de dire qu'elle allait te pourrir le film de par sa présence...
    • Miles QUARITCH
      On t'aime Léa ! Tu es plein de talent et de fraicheur ! Osef des rageux ! Peace !
    • scarface1972
      J'espère qu'elle sera meilleure dans JB que dans Journal d'une femme de chambre, quelle platitude, quel ennui
    • jettrink
      Mendes ce n'est pas Gans,on connais le talent de l'un,mais l'autre c'est assez mitigé,effectivement "La belle et la Bête" est un film qui m'a énormément déçu.
    • jettrink
      Si ça se trouve elle sera peut être la meilleur bond girl,pou l'instant c'est Eva Green,mais connaissant Mendes,Lea Seydoux peut bien nous surprendre.
    • Elyze540
      Personnellement cette actrice me bouleverse dans chacun de ses films ( Les adieux à la reine, Grand Central, La vie d'Adèle..). Je trouve qu'elle joue très juste et que son visage dégage une émotion naturelle ! Je ne comprends pas du tout l'acharnement sur elle et j'ai hâte de la voir en James Bond girl !
    • Hunnam29
      Excellente dans "La Vie d'Adèle", nullissime dans "La Belle et la bête"... J'aime bien et en même temps je n'aime pas cette actrice.Elle a besoin de faire ses preuves je trouve, car certaines de ses performances sont très bonnes, mais d'autres sont vraiment ultra moyennes...
    • Lauracinephilie24
      Oui je le pense aussi ! Et sa filmo va pas s'arrêter là à mon avis !
    • miieb
      :-) ça fait plaisir de voir que d'autres ont su changer d'avis :-DSa filmo doit sûrement faire baver les jaloux mdr :-P
    • Lauracinephilie24
      Je suis tout à fait d'accord avec toi, cela fait du bien de ne pas voir que des commentaires négatifs voire tres méchants sur elle. Ok c'est subjectif mais tout le monde lui crache dessus et je trouve ça souvent injuste . Moi non plus je ne l'appréciais pas au départ mais j'ai changé d'avis ! Je l'aime beaucoup maintenant et je trouve qu'elle a une filmographie plus que respectable!
    • miieb
      Sincèrement, moi aussi j'ai fait partie des sceptiques au début de sa carrière quand je l'ai vue débarque au cinoche... "trop facile le patronyme-carte de visite", me suis-je dit... Il n'empêche que quelques années et de très nombreux films plus tard, cette fille a forcé mon respect par son travail, et mon regard sur elle a peu à peu changé. Je me suis départie de mes PREJEUGES (oui oui, c'étaient bien des préjugés ^^, est-ce une forme de jalousie ??? Berk !), et je ne comprends pas pourquoi tout le monde lui tombe dessus, sur elle UNIQUEMENT, quand le mécanisme fils-fillle-nièce-neveu-cousin-cousine-de est en réalité la règle dans le milieu du cinéma... Que ce soit à Hollywood (la dernière sortie du chapeau est Dakota Johnson-fille de Mélanie Griffith-fille de Tippi Hedren, oui les dynasties d'acteurs sont implantées maintenant depuis 3 voire 4 générations !) ou en France, la filiation est somme toute très banale dans ce monde quasi-scellé par un plafond de verre. Qui plus est, cette fille a eu l'intégrité et l'honnêteté de ne pas prendre de nom de scène et de garder son patronyme !C'est une bosseuse, une vraie, elle enchaîne 4 films par an, et visiblement, elle se donne à fond dans chacun de ses rôles.C'est la première fois que je la vois en dehors d'un rôle, en interview, et je l'ai trouvée extrêmement touchante et authentique. Moi, cela m'a plu qu'elle doute ainsi et ne soit pas sûre d'elle, preuve d'une personne intelligente et humble qui se remet en question, seul moteur pour avancer honnêtement dans la vie :-)Même si je n'ai pas forcément apprécié tous ses rôles, je lui souhaite une bonne continuation, à la force du travail on arrive à tout avec de l'obstination :-)
    • Chocasse
      La critique, inutile ? C'est pourtant bien ce qui fera la différence entre une bonne et une mauvaise actrice comme Léa "la pistonnée" Seydoux ...
    Voir les commentaires
    Back to Top