Notez des films
Mon AlloCiné
    La Course au jouet sur Ciné + Famiz : comment cette comédie de Noël est-elle née ?
    Par Laurent Schenck — 12 déc. 2017 à 22:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    A l'occasion de la diffusion de "La Course au jouet" ce soir sur Ciné + Famiz, retour sur la naissance du scénario de cette célèbre comédie de Noël...

    La Course au jouet de Brian Levant

    Avec Arnold Schwarzenegger, Sinbad, Phil Hartman...

    De quoi ça parle ? Comme tous les enfants américains, et bientôt les autres, Jamie veut un Turbo Man pour Noël. Seulement son papa, homme d'affaires stressé, a oublié sa promesse. Il s'en souvient quelques heures avant la remise fatidique des cadeaux et part à la chasse au Turbo Man, qui n'est plus disponible dans aucun magasin. Une course contre le temps et d'autres acquéreurs du jouet s'engage. 

    20th Century Fox
    Jake Lloyd et Arnold Schwarzenegger

    Comédie incontournable de Noël malgré son accueil critique plutôt négatif et son succès commercial correct mais sans doute en-dessous des attentes (130 millions de dollars de recettes pour un budget de 60 millions), La Course au jouet voit donc le personnage d'Arnold Schwarzenegger dans le rôle de ce père prêt à tout pour se procurer le fameux jouet rêvé de son fils...

    L'inspiration de cette intrigue est venue au scénariste Randy Kornfield lorsqu'il a constaté à quel point la demande concernant les poupées Cabbage Patch Kids et les figurines Power Rangers, fin des années 1980 début des années 1990, était forte. Ces jouets bénéficiaient en effet d'un tel engouement de la part des enfants qu'il n'était pas rare de voir leurs parents se disputer violemment leurs derniers exemplaires qui se faisaient de plus en plus rares au fur et à mesure de l'approche des fêtes... Kornfield avait plus particulièrement écrit le script original du film après avoir observé ses beaux-parents se rendre dans un magasin de jouets de Santa Monica dès l'aube, dans le but d'obtenir un Power Ranger pour leur fils.

    Le producteur Chris Columbus a, quant à lui, pu constater une situation similaire lorsqu'il tentait d'acheter un Buzz Lightyear action de Toy Story en 1995. Intéressé par la face sombre des fêtes de fin d'année, le futur réalisateur d'Harry Potter à l'école des sorciers a alors réécrit certains passages du scénario de Kornfield en accentuant le côté satirique de cette commercialisation de Noël... Sans pour autant éclipser l'aspect familial et tendre propre à la comédie qui devait avant tout toucher le public le plus large possible (notamment à travers la relation entre le personnage de Schwarzenegger et celui de son fils qu'il ne veut surtout pas décevoir).

     

    Toujours concernant le scénario du film, rappelons-nous qu'en 2001, un jury du Michigan avait jugé la Fox pour avoir soi-disant volé cette idée de scénario à un certain Brian Webster, qui était professeur de biologie à Détroit. Le célèbre studio avait même été condamné à payer 19 millions de dollars qui ont été finalement réduits à 1,5 million. Webster aurait ainsi donné son scénario intitulé "Could This Be Christmas ?" à la Fox en 1994 et n'aurait jamais été payé... Finalement, le studio ne paya rien puisqu'il a été reconnu que le script de Webster avait été soumis après que la Fox ait acheté celui de Kornfield, et qui allait par la suite donner La Course au jouet.

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Predator, Terminator 2, Batman & Robin : Schwarzenegger rejoue sa filmo !
    Commentaires
    • sptz
      ceux des Stallone oui, de van damme moins... mais j'avoue aimer toujours autant :)
    • seke
      Je l'avais revu il y a 2 ou 3 ans et étonnament je l'ai mieux apprécié. Derrière ses allures de film pour noël un peu gnangan se cache une petite critique acerbe de notre société.
    • seke
      Tu les as revu ces films avec une vision d'adulte?Parce que honnetement bon nombre étaient de sacrés nanars (pour rester poli) notamment ceux de Van Damme et Stalonne (pour 1 Rocky réussi, t'as 3/4 navets ^^).Pour Schwarzy malgré son allure de gros dur sans cervelles, cherchait toujours un certain minimum de qualités et savait avec qui s'entourait. Même ses mauvais films comme Commando, Une Flic à la maternelle ou La Course au jouet sont des perles (grace notamment aux punchlines à la Schwarzy ^^)
    • seke
      Je n'avais jamais tilté :o
    • sptz
      ah niquel faut que j'aille le revoir! c'est quand même pas mal netflix :)
    • sptz
      je l'ai pas revue depuis que j'étais gosse, mais j'en garde un excellent souvenir :) Après je sais pas si je suis objectif, vue que je garde un excellent souvenir de toute la filmo de stallone, schwarzy et van damme de l'époque :)
    • bruce_campbell
      Le fils d'Arnold c'est le petit Anakin Skywalker. Dans le top 3 dans meilleurs comedies de Noel avec Maman j'ai raté l'avion et le sapin a les boules.
    • Flo-Ch
      Revu sur Netflix, toujours un plaisir. Une bonne critique de la consommation et de l'attitude de l'être humain pour parvenir a ses fins. Par contre pas vu la suite sortie en 2014 avec un nouveau casting.
    • Mad G.
      Sans doute le meilleur film de Noël de tous les temps Arnold est super drôle dans ce film ha ha
    Voir les commentaires
    Back to Top