Mon compte
    Black Panther : Spike Lee déclare que le film de Ryan Coogler a tout changé
    Par Gauthier Jurgensen (@GauthJurgensen) — 25 avr. 2018 à 11:31

    S’il est un homme difficile à satisfaire, c’est Spike Lee ! Le cinéaste devenu légendaire pour ses coups de gueule a fini par trouver une forme de satisfaction en découvrant "Black Panther".

    Agence / Bestimage

    Certes, au cours d’une séance spéciale de Black Panther, le réalisateur du blockbuster de chez Marvel avait rendu hommage à Spike Lee en sa présence, en citant Do The Right Thing et Malcolm X comme de grandes sources d’inspiration. Flatté, le cinéaste culte a renvoyé l’ascenseur lors d’une masterclass donnée au Festival du Film de Tribeca.

    Quelqu’un dans le public lui demandant ce qu’il pensait de Black Panther, Spike Lee a d’abord tenu à reconnaître l’avoir vu pas moins de quatre fois ! Voilà qui aurait suffi à démontrer qu’il avait apprécié le premier film Marvel et sa distribution majoritairement afro-américaine… Mais le réalisateur a été plus loin :

    Nightwatch : Spike Lee encore plus proche du film de super-héros Sony

    "Je tiens à dire que je vois le monde différemment, avant Black Panther et après Black Panther. Ce truc a vraiment tout changé, particulièrement pour les gens de couleur." Une rumeur circulait d’ailleurs autour de Spike Lee à qui la réalisation du film de superhéros aurait été proposée. Il serait à présent intéressé par le projet Nightwatch, spin-off de Spider-Man, actuellement en développement chez Sony.

    Spike Lee est actuellement très présent dans l’actualité cinématographique puisque son dernier long métrage, intitulé BlacKkKlansman, sera dévoilé en compétition au prochain Festival de Cannes. Il revient sur l’étonnante histoire de Ron Stallworth, le premier policier afro-américain qui s’est infiltré dans les rangs du Ku Klux Klan afin d’empêcher cette organisation raciste et violente de prendre le contrôle d’une ville des Etats-Unis.

    La bande annonce de Black Panther signé Ryan Coogler, actuellement dans les salles

    Black Panther Bande-annonce VO

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • mollet83
      Évidemment que ça lui plaise. Un film où les blacks veulent prendre le pouvoir et casser du blanc.. pour un raciste pareil normal.
    • Naughty Dog
      j'avais complètement zappé ça, merci ;)
    • KRMA V.
      C'est exactement ça c'est bien dommage car il est un excellent metteur en scène
    • The Last Action Zero
      Ce que je dit, c'est que Spike Lee n'est pas un opportuniste, sans talent, et vide d’intérêt... Non, ce n'est pas Max Pécas ou Uwe Boll, comme t'as eut l'air de l'insinuer... :DD'ailleurs, quand il s’exprime sur un sujet de société pour donner son opinion, les média l'écoutent, et rapporte sa parole sans s'en moquer. La preuve : nous sommes en train d'en débattre sur cette page... ça n'est pas vraiment la définition d'un Has Been, pour moi...Le gars est encore en compétition au festival de Canne cette année... Pas mal pour un Has Been, tu ne trouves pas ? :DBref, ce terme méprisant, qui n'a rien à voir avec ses qualités de cinéaste, ne traite que de la popularité professionnelle ou médiatique d'une personnalité, et ne correspond pas vraiment à Spike Lee( va voir sa fiche IMDB... Tu verras qu'elle n'a jamais été en sommeil ). Mais de toute façon, ce genre de qualificatif n'a que peu d'intérêt, je trouve...Ensuite, ce n'est pas vraiment le cinéma de Spike Lee que tu critiques dans ton premier com'. Seulement de la nature de ses choix artistiques, mais pas de leurs qualités propres...Tu critiques son engagement politique, ses obsessions morales, et ses convictions personnelles. Oui, Spike Lee est un afro-centriste militant, passionné et à fleur de peau, comme beaucoup de gens l'étaient dans les années 70 aux USA, et alors ?... En quoi ça fait de son travail de mauvais films ?...Les sujets choisie par Spike Lee ne n’intéresse plus, voila tout... D'ailleurs, t'ont-ils vraiment intéressé un jours ?... Permet moi d'en douter, quand je vois que tu ne relaie que l'avis 'd'un ami, ou quand je lit s'il a fait quelques bons films...Tout ça ressemble plus à une attaque personnelle, plutôt qu'a une critique d'art :)Et, dans sa position, faire l'éloge de Malcom X est tout à fait compréhensible et louable, à mon avis...Ce n'est certainement pas ça, qui fait de ce film une oeuvre moyenne, qui ne m'a pas spécialement passionné. Et malgré tout, j'ai l'honnêteté de lui reconnaitre de grande qualité formelle, tant sur la mise en scène, l'image, le scénario, ou même les dialogues...Et c'est bien là que je veux en venir. Que les films qu'il ait fait depuis les années 2000, aient plus ou moins déplu( moi y compris ), on ne peux pas honnêtement leurs enlever leur grande qualité technique. Car, même si ce que raconte Spike Lee n’intéresse peu ou plus, l'opinion publique et la hype, cela n’enlève rien à l’élégance de la manière dont il le fait...Car Spike Lee est un grand metteur en scène. Un érudit cultivé, et doublé d'un très grand technicien touche à tous, qui s'implique à tous les niveaux d'une production... Ce genre de talent manque cruellement à notre époque industrielle, où les yes-man et je-m'en-fout-iste sont légion...Ses films sont souvent personnels, certes. Mais toujours plein de fond, beau, bien foutu, et intelligent... Même si on sendort souvent devant depuis quelques années... J'avoue :)Et même, si l'inutile et mercantile remake de commande Old Boy, n'apporte rien à l'original, il ne lui apporte pas non plus le déshonneur. Et si par malheur, vous découvrez la version de Spike Lee, avant celle de Park Chank Wook, vous risquez fort d'adorer... Pourquoi ? Par ce que ce film honteux n'en demeure pas moins superbement bien fait, avec par moment des images à coupé le souffle...Et même si je suis assez d'accord, avec certaine de tes remarques de ton deuxièmes com', sur son cinéma du 21 éme siècle, je trouves que tu tempère bien tes propos par rapport au premier com', qui représente le sujet de fond de ma critique... Ok... je sais, chacun ses goûts et tout ça ...Donc implicitement, tu admet que ne pas aimer une oeuvre, ne fait pas d'elle une pièce d'une piètre qualité artistique... Et pourtant, tu fini tout de même sur : obscurs ego/ethno-trips ... Être raciste n'empêche pas de faire des bons films Spike Lee fait parti d'un pays encore grandement institutionnellement et culturellement raciste. Il n'a pas choisi de souffrir du fait que ses ancêtres sont nés esclaves. Si son discours obsessionnel et cathartique, ne n’intéresse pas, te blesse, ou t'es inconcevable, ce n'est pas non plus un argument recevable pour dire que Spike Lee est un mauvais cinéaste périmé... Qui plus est, si ce n'est absolument pas le cas...Non, Spike Lee est encore très loin d'être devenu un réalisateur narnardesque de dernière catégorie :D
    • ScaarAlexanderTrox
      Ha ha. Certes. Mais euh... parce que vous dites quoi, vous ?
    • The Last Action Zero
      Ouai... Si ton ami le dit, c'est surement que ça doit être vrai :D
    • ScaarAlexanderTrox
      Ok... je sais, chacun ses goûts et tout ça, mais je serai quand même curieux de savoir lesquels ! Parce que ok, son très scorsesien Summer of Sam était pas mal, 25th Hour est un bon film. J'aurais donc dû dire quinze ans. Parce qu'Inside Man est un très beau soufflé qui se dégonfle hélas dans le dernier quart et rend tout ce qui a précédé assez oubliable. Et le reste... She Hate me est tellement inconsistant dans la forme qu'il m'a donné la migraine, Miracle à Santa Anna est un film de guerre super cheap achevé par un manichéisme lourdingue, Oldboy est un remake qui n'aurait jamais dû voir le jour, et d'après un ami qui aimait bien son cinéma par le passé, ce qu'il a fait depuis se résume à d'obscurs ego/ethno-trips. Être raciste n'empêche pas de faire des bons films... mais s'il en faisait, c'était avant, entre Do the right thing et... allez, 25th hour. Les années 90, quoi.
    • Kupper2
      Inside Man est un excellent film et a seulement 10 ans.
    • The Last Action Zero
      Des Has-been comme lui, et des mauvais films comme il en a fait depuis vingt ans, je voudrais bien en voir plus souvent :)
    • MGM-ranger
      C'est Le Monde Secret des Emojis le premier film exporté en 35 ans : http://www.allocine.fr/arti...
    • Naughty Dog
      tout changer peut-être pas, mais si il y a 20-30ans on avait dit qu'un film avec un casting afro-américain à 90% aurait eu un tel succès et impact...peu de gens l'auraient cru,surtout où dans certains coins des USA on en est encore au cliché du gun-drug-slumbref ce film véhicule quand me^me une image positive, sans être un biopic ou ultra réaliste, mais au sein d' ntel medium, à savoir un film de super-héros à grand spectacle ayant pour cadre une Afrique noire loin d'idées préconçues du trafic d'humains, de l'excision, du palu, du SIDA et de la pauvreté...c'est uniquey a qu'à voir l'Arabie Saoudite, qui n'avait pas importé de film depuis 35ans.... 35 ans ! et Black Panther est le 1er à y être diffusé depuis toutes ses années
    • Chocasse
      C'est surtout une obsession chez lui ... Il mène un noble combat, mais un peu trop extrême dans ses déclarations et actions.
    • MickDenfer
      si ça peut lui faire plaisir.
    • The Last Action Zero
      Il a grandi, et vit encore, dans un pays où ce type de communautarisme malsain existe... Ce n'est pas une simple obsession pathologique. Le noir et blanc au USA est une réalité, avec laquelle tous les américains doivent vivre, et où beaucoup se regardent en chien de faïence avec angoisse...Mais, c'est peut-être, enfin, le début de la fin des souffrances, des conflits, et des traumatismes engendré par l'esclavagisme, et la discrimination institutionnelle et traditionnelle de ce pays...Spike Lee est un militant convaincu d'une autre époque, qui a toujours plus ou moins exorcisé ses souffrances, à travers son oeuvre, ses choix artistiques, et ses déclarations. Mais, si même lui donne l'impression qu'il est enfin temps de tourner la page, c'est plutôt bon signe, je trouve... Autant pour lui que pour ce pays.
    • Alfred N.
      Il a une obsession très malsaine pour la couleur de peau des gens.
    • Ha'Otep
      Je tiens à dire que je vois le monde différemment, avant Black Panther et après Black Panther. Ce truc a vraiment tout changé, particulièrement pour les gens de couleur.Je suis pas sur que Black Panther ai changé quoi que ce soit pour les asiatique, les natif américain, les latinos, les moyen orientaux :) A moins que spike lee considère qu'il y a que les noirs qui sont des gens de couleurs :)D'ailleurs je ne pense pas non plus qu'il ai changé quoi que ce soit pour les noirs, a part que peut être les dernier irréductible on compris que eux aussi peuvent être la cible de la propagande d'Hollywood dans le but d'alleger leur portefeuille de quelques billet :)
    • ScaarAlexanderTrox
      Donc, un obsédé de la question raciale, doublé d'un activiste hystérique, et occasionnel laudateur de Malcolm X au point d'en avoir fait un film, semble avoir découvert la Vierge avec Black Panther, film pas vraiment BLM-compatible qui s'est donné pour méchant un personnage tenant à peu près le même discours que... Malcolm X. Ou alors, c'est juste qu'il est complètement has-been, et croit voir dans la tendance BP une occasion de se refaire. Dans tous les cas, s'il a fait quelques bons films, c'était il y a au moins vingt ans.
    • DCey
      Spike Lee .. ok il a de tres bon film mais .. le seul hic ... il ne voit que noir et blanc
    Voir les commentaires
    Back to Top